• Damiste
    Damiste
    Question complexe s'il en est.

    Les illustrateurs/auteurs/éditeurs font bien de se plaindre de telles pratiques.

    Bien sûr, dans le cas précis, il est peu probable que les pertes financières soient élevées et il est même presque certain que la piraterie profite à la notoriété des jeux.

    Mais l'affaire est question de principe. Au-delà de l'aspect financier. il y a l'aspect moral et même psychologique.

    Ceux qui se sont faits cambrioler le disent. Au-delà des pertes matériels, le fait qu'un individu soit entré chez soi (parfois pendant son sommeil) est au plus haut point traumatisant. Cela entraîne souvent des difficultés psychologiques à long terme.

    Bien sûr, la comparaison est osée. Le traumatisme sera plus important lors d'un cambriolage que lors d'un vol de copyright. Il n'en reste pas moins que les choses sont similaires. Les ayant-droits ont le droit de propriété sur leur travail et toute personne qui l'utilise sans autorisation enfreint ce droit et vient sur un terrain où il n'a pas le droit d'être.

    Je n'ai aucun mal à penser que se faire piquer son travail peut être traumatisant.

    Alors que faire ?

    Ecrire régulièrement à Steam et Tabletop Simulator pour les embêter sur la question (des actions coordonnées pourraient avoir un intérêt).

    Ne pas faire de lien vers les plateformes qui ne respectent pas le copyright.

    Et au contraire faire la promotion de plateformes qui jouent le jeu, par exemple parmi celles qui n'ont pas été citées :
    - Happy Meeple (https://www.happymeeple.com/fr/)
    - Boîte à Jeux (http://www.boiteajeux.net)
    - Yucata (https://www.yucata.de/en)

    Merci pour cet article.
    Joe Jinis
    Joe Jinis
    La comparaison n'est pas bonne, rien à voir avec un cambriolage, il n'y a ni retrait de bien, ni intrusion.

    Là une comparaison qui pourrait être ressemblant serait que quelqu'un est passé devant sa maison, l'a prise en photo, et offre des tableaux de cette maison sur internet.
    La seule chose qui est blessée au final c'est l'amour propre pour moi > "Ha l'enfoiré j'aurais du y penser avant et en plus les vendre."