• ocelau
    ocelau
    Curieux si peu d'échec (du coup la partie a dû effectivement manquer de tension). Vous avez joué en quel mode ( nombre de pages entre autre ) ?
    Bengau
    Bengau
    Merci pour votre retour. Effectivement, des fois, un jeu nous passe à coté. Je garde pourtant plusieurs jeux qui ne m'ont pas séduit mais qui complètent ma ludothèque pour correspondre le plus aux profils de mes invités ( le plaisir de faire plaisir et de jouer ensemble!!). Celui ci ne restera pas. Au même titre que Lueur, pour le roi et moi , shamans... Bonne journée
    G. Winzenschtark
    G. Winzenschtark
    Et sinon, j'espère que le stand-alone compétitif (basé sur d'autres mécaniques, mais toujours avec des marques-pages et des livres) de gestion de ressources et d'affrontements vous siera plus. Il faudra toutefois attendre encore deux à trois ans pour le voir venir... 😕
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Ocelau, La première partie s'est faite en version découverte. Les autres avec toutes les variantes. Nous avons jouer a chaque fois avec 100 pages. (soit 50 pages à avancer). Les quelques échecs se sont annulés grâce aux missions réussies. C'est en effet curieux...
    Derfref
    Derfref
    Cette échange fait la grandeur de Tric trac autant que celle de ses protagonistes ! Merci
    Bengau
    Bengau
    Orléans, j y suis passé une fois. Un bien beau magasin de jeu tenu par un passionné! Pas étonnant d y repartir les mains pleines et le portefeuille léger. Amitiés
    EvilM.
    EvilM.
    Bravo à vous pour cet échange !
    Rien n’est parti en vrille. Pas d’insultes, pas d’arguments d’autorité. De l’écoute. Et même, de la bienveillance (et pourtant ce mot est bien galvaudé).
    Décidément, vous n’êtes pas prêt pour Twitter. Félicitations à vous !

    Un regret toutefois. Que cet échange ne fasse pas quelques pages de plus pour pouvoir l’imprimer et le relier, parce que je sors du Bella-Ciao avec une boîte d’un jeu que j’avais pas prévu d’acheter et qui apparement se joue avec un livre que l’on explore…
    LudiKev
    LudiKev
    Ouah, mais quel bel échange....ça fait vraiment plaisir à voir et à lire 👍👍
    ocelau
    ocelau
    50 pages on n'avait pas eu non plus trop de souci. Depuis qu'on est passé à 70-100 c'est plus galère car un coup passé les images qui collent bien au récit, on tombe sur des trucs plus tordu (et on a du mal à neutraliser sur les 2 marques-page). Et ça oblige à plus de risques.
    Mais bon, niveau sensation nous on avait bien aimé dès le début (même si encore plus avec les missions) , donc je ne sais si même avec plus de longueur/difficulté ça influencerait beaucoup votre ressenti. Des fois ça passe pas :)
    G. Winzenschtark
    G. Winzenschtark
    Bien le bonjour ! Alors déjà ce n'est pas grave de ne pas apprécier, et c'est vraiment fort gentil à vous d'avoir insisté à ce point ! Belle abnégation !
    Toutefois je constate que votre regret porte sur le manque d'un sentiment de tension dans les parties. Or, Nouvelles ContRées, dans sa forme sans modules telle que vous l'avez joué, s'acoquine plus du domaine de la poésie que de la difficulté ludique.

    Il y a toutefois plusieurs moyens de faire apparaître cette tension qui vous manque (et je vous conseille d'au moins mêler les deux premières, si pas les trois d'un coup) :
    *Essayez avec toutes les règles. En particulier avec les péripéties et le modules des domaines de Mission (jouer sans les domaines, c'est jouer en détente, alors que le jeu a été pensé dans son ensemble AVEC la règle des domaines. Ces règles vous font à la fois perdre plus de lettres et rendent le sauvetage de celles-ci plus tactique et complexe).
    *Jouer en 100 pages et en difficile (soit 12 lettres de moins, donc juste 14 dans la réserve).
    *Je vois aussi que vous êtes restés dans des romans plutôt équilibrés en terme de thématiques (même Proust, en soi, a un spectre assez large de champs lexicaux - donc de marques-pages Exploration possibles). Tentez des romans au style plus ardu, ou abordant un éventail moins vaste de thématiques (Lovecraft, K. Dick, certains Pratchett et Christie au thème monomaniaque pour citer des plus connus, ou des étrangetés comme Exercices de Style de Queneau), voire même, tâtez des livres ou magazines techniques, de la vulgarisation, en sciences, sociologie, moteurs de voiture...

    Je ne vais pas vous forcer à une énième tentative. Si vous n'y trouvez pas ce que vous cherchez, ne vous tuez pas à la tâche ! Vous êtes déjà adorables d'avoir sorti le jeu autant ! Mais si l'envie vous tente, je pense que ces quelques conseils vous permettront de profiter de l'expérience dans un cadre qui répondra plus à vos critères.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour,
    Tout d'abord, merci de venir défendre votre jeu ici, c'est toujours un plaisir d'échanger avec la personne qui a imaginé et conçu le jeu. Après plusieurs lectures sur différents forums et visionnage de plusieurs vidéos sur Nouvelles contrées, j'ai décidé de garder la boîte sous le coude pour les fêtes de Noël, période propice aux repas à rallonge et aux jeux d'ambiance. J'essaierai alors de suivre vos conseils afin de rendre les parties un peu plus tendues, notamment avec les modules des domaines de mission. Sans nul doute que je reviendrai ici partager ces nouvelles parties. En attendant, continuer à penser, à créer, à concevoir afin de rendre notre vie toujours plus ludique. Cordialement.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Ocelau, La première partie s'est faite en version découverte. Les autres avec toutes les variantes. Nous avons jouer a chaque fois avec 100 pages. (soit 50 pages à avancer). Les quelques échecs se sont annulés grâce aux missions réussies. C'est en effet curieux...
    ocelau
    ocelau
    50 pages on n'avait pas eu non plus trop de souci. Depuis qu'on est passé à 70-100 c'est plus galère car un coup passé les images qui collent bien au récit, on tombe sur des trucs plus tordu (et on a du mal à neutraliser sur les 2 marques-page). Et ça oblige à plus de risques.
    Mais bon, niveau sensation nous on avait bien aimé dès le début (même si encore plus avec les missions) , donc je ne sais si même avec plus de longueur/difficulté ça influencerait beaucoup votre ressenti. Des fois ça passe pas :)
    Bengau
    Bengau
    Merci pour votre retour. Effectivement, des fois, un jeu nous passe à coté. Je garde pourtant plusieurs jeux qui ne m'ont pas séduit mais qui complètent ma ludothèque pour correspondre le plus aux profils de mes invités ( le plaisir de faire plaisir et de jouer ensemble!!). Celui ci ne restera pas. Au même titre que Lueur, pour le roi et moi , shamans... Bonne journée
    G. Winzenschtark
    G. Winzenschtark
    Bien le bonjour ! Alors déjà ce n'est pas grave de ne pas apprécier, et c'est vraiment fort gentil à vous d'avoir insisté à ce point ! Belle abnégation !
    Toutefois je constate que votre regret porte sur le manque d'un sentiment de tension dans les parties. Or, Nouvelles ContRées, dans sa forme sans modules telle que vous l'avez joué, s'acoquine plus du domaine de la poésie que de la difficulté ludique.

    Il y a toutefois plusieurs moyens de faire apparaître cette tension qui vous manque (et je vous conseille d'au moins mêler les deux premières, si pas les trois d'un coup) :
    *Essayez avec toutes les règles. En particulier avec les péripéties et le modules des domaines de Mission (jouer sans les domaines, c'est jouer en détente, alors que le jeu a été pensé dans son ensemble AVEC la règle des domaines. Ces règles vous font à la fois perdre plus de lettres et rendent le sauvetage de celles-ci plus tactique et complexe).
    *Jouer en 100 pages et en difficile (soit 12 lettres de moins, donc juste 14 dans la réserve).
    *Je vois aussi que vous êtes restés dans des romans plutôt équilibrés en terme de thématiques (même Proust, en soi, a un spectre assez large de champs lexicaux - donc de marques-pages Exploration possibles). Tentez des romans au style plus ardu, ou abordant un éventail moins vaste de thématiques (Lovecraft, K. Dick, certains Pratchett et Christie au thème monomaniaque pour citer des plus connus, ou des étrangetés comme Exercices de Style de Queneau), voire même, tâtez des livres ou magazines techniques, de la vulgarisation, en sciences, sociologie, moteurs de voiture...

    Je ne vais pas vous forcer à une énième tentative. Si vous n'y trouvez pas ce que vous cherchez, ne vous tuez pas à la tâche ! Vous êtes déjà adorables d'avoir sorti le jeu autant ! Mais si l'envie vous tente, je pense que ces quelques conseils vous permettront de profiter de l'expérience dans un cadre qui répondra plus à vos critères.
    G. Winzenschtark
    G. Winzenschtark
    Et sinon, j'espère que le stand-alone compétitif (basé sur d'autres mécaniques, mais toujours avec des marques-pages et des livres) de gestion de ressources et d'affrontements vous siera plus. Il faudra toutefois attendre encore deux à trois ans pour le voir venir... 😕
    Bengau
    Bengau
    Bonjour,
    Tout d'abord, merci de venir défendre votre jeu ici, c'est toujours un plaisir d'échanger avec la personne qui a imaginé et conçu le jeu. Après plusieurs lectures sur différents forums et visionnage de plusieurs vidéos sur Nouvelles contrées, j'ai décidé de garder la boîte sous le coude pour les fêtes de Noël, période propice aux repas à rallonge et aux jeux d'ambiance. J'essaierai alors de suivre vos conseils afin de rendre les parties un peu plus tendues, notamment avec les modules des domaines de mission. Sans nul doute que je reviendrai ici partager ces nouvelles parties. En attendant, continuer à penser, à créer, à concevoir afin de rendre notre vie toujours plus ludique. Cordialement.
    LudiKev
    LudiKev
    Ouah, mais quel bel échange....ça fait vraiment plaisir à voir et à lire 👍👍
    Derfref
    Derfref
    Cette échange fait la grandeur de Tric trac autant que celle de ses protagonistes ! Merci
    EvilM.
    EvilM.
    Bravo à vous pour cet échange !
    Rien n’est parti en vrille. Pas d’insultes, pas d’arguments d’autorité. De l’écoute. Et même, de la bienveillance (et pourtant ce mot est bien galvaudé).
    Décidément, vous n’êtes pas prêt pour Twitter. Félicitations à vous !

    Un regret toutefois. Que cet échange ne fasse pas quelques pages de plus pour pouvoir l’imprimer et le relier, parce que je sors du Bella-Ciao avec une boîte d’un jeu que j’avais pas prévu d’acheter et qui apparement se joue avec un livre que l’on explore…
    Bengau
    Bengau
    Orléans, j y suis passé une fois. Un bien beau magasin de jeu tenu par un passionné! Pas étonnant d y repartir les mains pleines et le portefeuille léger. Amitiés
  • driepick
    driepick
    super avis. ayant IAWW et ses extensions je le demandais si j'allais sauter le pas, ce Kingdom semble alléchant mais j'aurais trop le sentiment d avoir le même jeu en pas pareil et donc, des jeux doublons.
    zoukata
    zoukata
    Un avis intéressant que je partage en partie. Possédant également le premier opus, auquel je joue surtout à deux, celui là est mieux fichu pour cette configuration. J'avais peur aussi du doublon mais il n'en est rien. Plus rapide à sortir, à jouer, plus difficile aussi (on peut faire des scores de m...). j'ai même revendu la boîte de base pour me prendre le kickstarter.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Driepick,
    Possédant les ajouts du premier opus, effectivement, vous seriez surement un peu déçu d'accumuler un énième prolongement sans réelles nouveautés pour vous. Un très bon ami à moi m'a donné un jour ce conseil qui résonne encore: " Au lieu d'acheter un extension, achète plutôt un nouveau jeu!". Un peu définitif, vous le concèderez, mais bien utile à garder en tête au moment de faire ses choix dans ce monde ludique foisonnant. Au plaisir.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Zoukata,
    C'est vrai, à deux, cette version propose autre chose que l'original. Votre choix de revente correspond surement à vos goûts et j'espère que vous y trouverez votre compte.
    Pour ma part, je viens de faire un aprem solo en effectuant les scénario 3/4 et 5. Et je dois bien avouer que j'ai passer un bon moment avec des contraintes intéressantes comme le mélange de deux modules!
    J'attends encore de le tester avec mes enfants pour potentiellement réviser ma note.
    Au plaisir.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Driepick,
    Possédant les ajouts du premier opus, effectivement, vous seriez surement un peu déçu d'accumuler un énième prolongement sans réelles nouveautés pour vous. Un très bon ami à moi m'a donné un jour ce conseil qui résonne encore: " Au lieu d'acheter un extension, achète plutôt un nouveau jeu!". Un peu définitif, vous le concèderez, mais bien utile à garder en tête au moment de faire ses choix dans ce monde ludique foisonnant. Au plaisir.
    zoukata
    zoukata
    Un avis intéressant que je partage en partie. Possédant également le premier opus, auquel je joue surtout à deux, celui là est mieux fichu pour cette configuration. J'avais peur aussi du doublon mais il n'en est rien. Plus rapide à sortir, à jouer, plus difficile aussi (on peut faire des scores de m...). j'ai même revendu la boîte de base pour me prendre le kickstarter.
    Bengau
    Bengau
    Bonjour Zoukata,
    C'est vrai, à deux, cette version propose autre chose que l'original. Votre choix de revente correspond surement à vos goûts et j'espère que vous y trouverez votre compte.
    Pour ma part, je viens de faire un aprem solo en effectuant les scénario 3/4 et 5. Et je dois bien avouer que j'ai passer un bon moment avec des contraintes intéressantes comme le mélange de deux modules!
    J'attends encore de le tester avec mes enfants pour potentiellement réviser ma note.
    Au plaisir.
  • Arhaa
    Arhaa
    Tellement d'accord avec cet avis !
    goldom
    goldom
    Pareil ^_-
    Bengau
    Bengau
    Les mêmes remarques... J'aurais appelé ce jeu " mon premier seven wonders". Allez j'y retourne, les enfants veulent en refaire une. Ça va encore finir par des tirages de cartes au hasard dans la pioche centrale cette histoire...zou!
  • Bengau
    Bengau
    Totalement en phase avec cet avis. Jouer à trois...c'est long!
    Je vous trouve même assez dur avec la bonne paie! ;-)
    Bien a vous
  • Bengau
    il y a 1 semaine
    Bonjour,
    Un danger n'est pas forcément dangereux ;-)
    C'est donc bien avec les cartes restantes que le danger s'additionne.
    Ce qui peut inciter à force, c'est le nombre de cartes qui s'accumule dans cette zone.
    Rien n'empêche d'adapter les règles à votre envie et d'en éprouver les différences.

    Bon jeu a vous.
    Aller au message
  • archimede69
    archimede69
    Lire avec plaisir un joli commentaire à la Prévert
    RP
    RP
    Rare.
    Welcome to the dream.
    Brissac
    Brissac
    Vous n'avez pas besoin de liker vos propres avis comme certains le font systématiquement avec élégance .... Voyez les gens aiment d'eux mêmes !
    Nelf
    Nelf
    Honte aux culpabilisateurs et vive les poètes du quotidien ! Après tout, aimer son travail est la chose la plus normal du monde. Pas de honte de liker son propre texte. Surtout si on est content de son résultat.
    Bengau
    Bengau
    Premier pas sur le site en lieu et place de commentateur. Le manque de confiance en moi m'a-t-il poussé à commettre ce clique déplacé? Désormais, un sentiment de honte m'envahit, les deux mains prises dans un sac de vanité. Tout me revient alors: ma première chute de vélo sur les graviers de la rue des mimosas, ce bouton blanchâtre trônant sur mon front d'ado à l'orée de cette boum dans le garage de Sophie, le sourire gêné de mon grand père recevant ce dessin que je lui avais fait pour son 70ème anniversaire... Pour la peine, je viens de me "désaimer" en guise de châtiment. Et vous avez raison, on se sent beaucoup mieux après. Merci de votre vigilance et de votre encouragement.
    Brissac
    Brissac
    Ecoute Nelf, si moi je suis un "culpabilisateur" trop méchant, toi, tu es l'archétype du moralisateur cul-cul. Voilà, on est quitte. ^^
    J'ai exprimé un avis calmement, sans agresser, reconnaissant que les gens aimaient l'avis. J'ai même liké la réponse de Bengau. Donc, épargne-moi, stp.

    Pour en revenir à aimer ses propres avis.... à titre perso, je trouve ça assez petit. On n'est pas d'accord, c'est tout.
    Bengau
    Bengau
    Premier pas sur le site en lieu et place de commentateur. Le manque de confiance en moi m'a-t-il poussé à commettre ce clique déplacé? Désormais, un sentiment de honte m'envahit, les deux mains prises dans un sac de vanité. Tout me revient alors: ma première chute de vélo sur les graviers de la rue des mimosas, ce bouton blanchâtre trônant sur mon front d'ado à l'orée de cette boum dans le garage de Sophie, le sourire gêné de mon grand père recevant ce dessin que je lui avais fait pour son 70ème anniversaire... Pour la peine, je viens de me "désaimer" en guise de châtiment. Et vous avez raison, on se sent beaucoup mieux après. Merci de votre vigilance et de votre encouragement.
    Nelf
    Nelf
    Honte aux culpabilisateurs et vive les poètes du quotidien ! Après tout, aimer son travail est la chose la plus normal du monde. Pas de honte de liker son propre texte. Surtout si on est content de son résultat.
    Brissac
    Brissac
    Ecoute Nelf, si moi je suis un "culpabilisateur" trop méchant, toi, tu es l'archétype du moralisateur cul-cul. Voilà, on est quitte. ^^
    J'ai exprimé un avis calmement, sans agresser, reconnaissant que les gens aimaient l'avis. J'ai même liké la réponse de Bengau. Donc, épargne-moi, stp.

    Pour en revenir à aimer ses propres avis.... à titre perso, je trouve ça assez petit. On n'est pas d'accord, c'est tout.
    Asafox
    Asafox
    Bravo !
    kavelone
    kavelone
    merci pour ce beau commentaire!
  • Bengau
    Bengau  updated his profile image
    il y a 2 semaines
    Default