Dreamscape

de David Ausloos
Dreamscape
9.06 
41 reviews

Description du jeu :

Dreamscape est un jeu unique de construction de rêves. Incarnez un rêveur collectant des fragments de rêves dans des lieux mystérieux comme l'antre du Golem mécanique. Créez des paysages oniriques à l... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :

Un jeu qui sort du lot

Contexte : 11 parties de faites (3 en mode normal (sans Mr Cauchemar), 7 en mode avancé, et 1 en mode solo). 9 parties faites à 2, 1 partie à 3 joueurs, et donc 1 en solo.

C'est un retour uniquement sur le jeu de base, je n'ai testé aucune extension encore.

Je vais diviser mon avis en différentes sections : le matériel, les règles, le thème, le ressenti de jeu, avis final.


- Matériel :
Un sans-faute. Les pions en bois sont magnifiques, sûrement un peu fragiles par contre. Mr Cauchemar est top et j’adoooooooooore le bonhomme de neige. (extension). Actuellement il ne suffit pas d’avoir un bon jeu, il faut également un beau jeu, et là sylex tape dans le mille. En plus, avis perso et donc très subjectif, l’emploi du bois à la place du plastique est très appréciable : plus doux, chaux, mignon, plus en accord avec la douceur du thème.

Les graphismes sont très réussis (avis unanime de toutes les personnes qui ont vu le jeu), et ils servent bien le jeu. Exemple : les dessins des cartes rêves sont vraiment en adéquation avec le dreamscape demandé (logique en même temps), mais tout de suite cela rend le thème beaucoup moins plaqué et le jeu bien moins abstrait.

Seul bémol, j’ai le carton du plateau suivi des tours (là où l’on place les tuiles desseins et les pioches de cartes) qui gondole vraiment à mort. Il va falloir que je lui fasse subir une petite semaine sous une pile de bouquins….


- Règles :
Claires, précises, bien illustrées. De nombreux rappels de petits points qui permettent d’éviter des oublis. Il manque cependant je trouve une FAQ à la fin, car pas mal de petits points qui nous ont posés questions.
Notamment : les fragments de terre : doivent-ils obligatoirement être sur le dessus de la pile pour avoir le déplacement gratuit ? ; Les cartes objectifs qui permettent une fois réalisées d’avoir la capacité d’activer le pouvoir du lieu de son choix : quand Mr cauchemar est sur un lieu, peut-on quand même faire le pouvoir du lieu de cette façon ou pas ? ; en mode simultané, comment gère-t-on la limite du stock des arbres ? par exemple sur une partie j’ai sifflé à mon adversaire tous les arbres, et donc il n’a pas pu faire un dreamscape car il n’avait plus d’arbre de dispo et qu’il en avait besoin d’un dans son dreamscape. Dans ce cas, respecte-t-on l’ordre des jetons d’initiative pour la prise des arbres ? Mais dans ce cas, quid du mode simultané ?
Bref, une règle claire et bien expliquée, mais des petits points flous qui arrivent quand on commence à maîtriser le jeu est se tirer la bourre.


- Le thème :
Perso j’adore. C’est original, ça change, c’est frais ! mais c’est un thème inhabituel pour un jeu de type hard-fun (je classerai de façon subjective dreamscape dedans). Et force est de constater que dans mon entourage de joueurs, c’est un thème qui n’attire pas. Pour plusieurs joueurs, une fois que je leur ai vanté les qualités ludiques, ils ont été OK pour essayer et ont accroché. Mais de prime abord, le thème les a rebuté. Plusieurs personnes n’ont même pas voulu l’essayer tellement le thème ne leur plaisait pas.
Pour moi il y a une poésie indéniable qui se dégage du jeu et du thème, mais je constate clairement que les gamers n’ont pas l’air très poètes…
Donc un thème très hors des sentiers battus, c’est à mon sens bien, mais commercialement visiblement il vaut mieux rester dans les thèmes vus et revus….

- Ressenti du jeu :
Là, on arrive dans le cœur de mon avis.
Déjà c’est un jeu qui a une vraie et forte courbe de progression que la lecture des règles ne laisse pas présager. Ce n’est qu’au bout de 3 parties qu’avec mon mari on a commencé à vraiment imbriquer les actions et les pouvoirs des lieux/cartes pour monter en puissance. De même, au départ tu te cantonnes au carte rêve de la pile 1 en te disant que déjà elles sont dures. Et après tu comprends que les piles 2 et 3 sont certes plus difficiles, mais offrent des pouvoirs plus forts, et qu’il y a entre certains dreamscape des ressemblances qui permettent de facilement modifier un paysage en un autre. La progression de nos scores a d’ailleurs été nette. Sur la première partie on a fait une petite trentaine de points chacun. Et sur la dernière, mon mari a fait 96 points… Donc énorme progression. Plus on joue, plus on contrôle et maîtrise, et plus il y a de plaisir de jeu. Le pendant de la chose, c’est que maintenant où les joueurs jouent difficilement plus de 1 à 2 parties d’un même jeu, il y a pas mal de monde qui risque de passer à côté du vrai plaisir du jeu.

C’est donc un jeu d’optimisation pur, faire le plus efficient possible (le plus de choses en le moins d’actions possible), et là je dis que c’est un vrai jeu gamer. Le cerveau fume vraiment. Je trouve que c’est là un des gros plus de ce jeu : des règles expliquées en 10min et finalement très simples (de ce que j’ai constaté, il faut max un tour aux personnes pour vraiment assimiler les règles, donc ça va vite) mais des vrais sensations d’un gros jeu de gamer en un temps de jeu assez court (on joue en 35/40 min environ à 2 et 1h à 3). Dans ce sens sylex est pile poil dans la mouvance des jeux actuels : court, épuré et dense intellectuellement.

J’ai un vrai plaisir à faire mes dreamscape et réfléchir à comment passer de l’un à l’autre, c’est très plaisant de voir et faire la chose, en plus le fait de rajouter les petits arbres donne des plateaux très jolis !

La variante avancée devient indispensable dès que l’on y a goûtée. Passé l’appréhension de prendre des fragments cauchemar et de perdre des points, on comprend vite qu’en fait bien maniés ils deviennent un atout très puissant. De même, Mr cauchemar qui permet de désactiver le pouvoir du lieu où l’on finit son tour, ça permet de faire des coups sacrément vaches ! Bref, Mr cauchemar emmène la dose d’interaction qui me semble manquer dans le jeu en mode simple.
Le jeu a une très forte dose de frustration : 6 tours c’est court, très court. Ce qui fait que l’on a immédiatement envie d’en refaire une pour tester une nouvelle stratégie. Dans ce sens je trouve la durée du jeu parfaitement calibrée : elle est suffisante pour mettre en place une stratégie, mais assez courte pour frustrer, ne pas pouvoir tout tester, et avoir envie de recommencer !

En ce qui concerne l’interaction, elle est trop faible à mon gout dans le mode de jeu normal car uniquement indirecte. Par contre, elle est très bien dosée avec Mr Cauchemar où il est bien plus possible de directement mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires.

Le point maintenant qui me « fâche » : l’attente qui peut être longue et très passive durant le tour des autres. C’est un jeu clairement où il peut y avoir de l’analysis paralisis, et dans ce cas ça devient long d’attendre son tour. Avec mon mari qui optimise tout au poil, ça m’est arrivé d’aller lancer une lessive, faire du thé, etc… pendant son tour en attendant que le mien revienne tant l’attente me semblait longue. Ce sentiment s’est confirmé sur ma partie à 3 joueurs où j’ai trouvé que j’attendais vraiment trop mon tour de jeu, et clairement je n’ai aucune envie d’y jouer à 4. Donc vraiment un sentiment de passivité durant le tour des autres. D’autant plus qu’il est difficile de planifier ses actions avant son tour, le plateau étant susceptible de fortement changer. Donc j’y joue volontiers à 2, OK pour 3 mais pas avec n’importe qui (spéciale dédicace à une de mes amies avec qui un terraforming mars à 2 peut durer 3 heures…), mais pas du tout envie de le tester à 4.
Il manque, à mon gout, un mécanisme qui permette d’être plus actif durant le tour des autres. Par exemple (je ne dis pas que l’idée est bonne, mais c’est ce qui me vient à l’esprit) un pouvoir que l’on puisse déclencher pendant le tour des autres, ou une action que l’on puisse faire pendant qu’un autre rêveur se déplace sur le même lieu que nous… Bref, quelque chose qui fasse que l’on soit moins dans une attente passive pendant que les autres jouent. Après, avec des joueurs moins "j'optimise tout de la meilleure façon possible au monde", c'est un point qui doit bien moins apparaître

- Avis final :
Dreamscape est à mes yeux un très bon jeu : un thème frais, des mécanismes orignaux (je n’en peux typiquement plus du sempiternel placement d’ouvrier avec transformation de ressources de type argile en brique en maison en points de victoire), une interaction très bien dosée en mode cauchemar (assez pour ne pas être dans son coin mais pas de pan dans ta gueule qui serait malvenu pour ce type de jeu), un jeu dense et tendu.
Je lui reproche toutefois le fait que clairement il a tendance à faire faire de l’analysis paralisis aux joueurs et que l’attente peut parfois être longue entre ses tours.
Une très bonne courbe d’apprentissage, mais à une époque de jeu kleenex il ne faudrait pas que cela fasse que les joueurs passent à côté.
Le thème me semble toutefois un peu en inadéquation avec le public visé (gamers), et je crains que les a priori vis-à-vis du thème fassent qu’il trouve difficilement son public. Thème et esthétique font penser à jeu familial type dixit. Sauf que c’est clairement jeu pour gamers qui optimisent tout. Donc les gamers risquent de ne pas le prendre, mais les familles s’y perdraient dans ce jeu.
Bref, un très bon jeu, et qui à mon avis peut et mérite de percer car il sort clairement du lot mais qui aura besoin de retours, articles etc… pour ne pas passer sous les radars car il est très hors des sentiers battus que ce soit du point de vue du thème ou de la direction artistique.

 See other reviews...

Comments

Default