Santa Madre de Deus, quel jeu !

10,0
Redécouvert il y a peu, je prends le temps de poster cet avis sur ce jeu que j'aime beaucoup.
J'ai aimé :
-Une prise en mains très rapide, grâce à une règle simple et bien rédigée.
-Règle simple, mais jeu pas du tout simpliste et non dénué de stratégie.
-Seulement deux actions à son tour : poser une carte ou défausser une ou plusieurs cartes. Cette dernière action, l'offrande aux dieux, est très importante car elle permet de reconstituer sa main (et ainsi atténuer un précédent mauvais tirage de cartes) et de se procurer un bâtiment. Durant la première partie, il est souvent difficile de déterminer quand effectuer une telle opération. Cette action d'offrandes est très bien pensée.
- Deux manières de terminer la partie : avoir construit tous les temples ou avoir pillé tous les villages barbares.
- Un bon renouvellement grâce au plateau modulable et au grand nombre de cartes (96).
- Personnellement, je trouve le thème plutôt bien rendu. Les axes d'évolution (commerce, production, sciences, civil, militaire, religieux) sont bien traités et bien identifiés.
- Matériel minimaliste mais de bonne facture.
- Si Deus est un jeu de civilisation (ce que je ne pense pas) il présente l'énorme avantage d'être joué en 1 heure, 1heure 30.
- Une activation des cartes originale.
- Une mécanique fluide et bien pensée qui fait que l'on ne retourne pas se plonger dans la règle pour expliciter un point obscur. Tout s'imbrique très bien. Des règles simples pour un jeu qui l'est moins, j'adore.
- Deus n'est clairement pas un jeu dans lequel il faut prévoir une stratégie sur le long terme, mais bien plus un jeu dans lequel il faut s'adapter à chaque tour.

J'ai moins aimé :
- Une grande boite pleine de vide.
- Un plateau un peu fouillis en fin de partie.
- La part de hasard liée à la pioche de cartes. Si les dieux sont contre vous et s'obstinent à ne pas vouloir vous fournir un type de cartes bien précis, le jeu peut vite devenir frustrant.
- L'aspect belliqueux aurait peut-être pu être un peu plus accentué.
- On tâtonne beaucoup durant la première partie : lectures du texte sur les cartes, quand faire une offrande ? Faut-il garder cette carte qui semble forte ou non ?
- J'aurai aimé que toutes les cartes soient différentes, ainsi le jeu aurait sans doute gagné en profondeur.

Au final, un très grand et très bon jeu. Bravo M. Dujardin.

Comments

Default