Mi-creux, mi-Nuit (heure du crime)

6,0
Comme ma fille m'affirme du haut de ses 6 ans que Micro-Macro c'est super, et que c'est chouette de la voir s'extasier devant cet immense poster (après, pour préserver le pristin état dudit poster, avoir remisé ses crayons de couleur chéris dans un coffre fort dont la clé a été jetée au fond du puits), je ne peux décemment pas mettre une mauvaise note au...heu...jeu (en revanche, dois-je m'inquiéter que ma cadette s'intéresse autant à ces sombres affaires de meurtres et de crimes, elle qui aime tant les licornes par ailleurs ?!?)

Oui, c'est original, oui j'ai l'impression de me trouver devant une oeuvre de Trondheim que j'adore...d'ailleurs, j'ai l'impression d'avoir à faire à une oeuvre de l'Oubapo de la grande époque (Scroubabble, Domipo...) à laquelle Trondheim a participé (https://www.trictrac.net/jeu-de-societe/liste/editeur-distributeur/l-association).
Oui, j'ai apprécié les quelques Easter Eggs/Ostereier berlinois disséminés de-ci, de-là (Berlin est ma ville de coeur).
Mais, chez moi, les sensations ludiques n'ont pas été très intenses.

Les premières enquêtes sont anecdotiques côté intrigue et on est finalement plus dans l'observation que dans la déduction et le creusage de méninges. La réflexion augmente un peu à partir de la 4ème enquête mais sans atteindre des sommets. Cela étant, on en a fait 8 /16 pour l'heure et je modifierai mon avis sur ce point si celui-ci change (ma fille ne me lâchera pas comme ça avant d'avoir été au bout du jeu). Néanmoins, l'observation primant, il arrive qu'on trouve immédiatement certaines réponses, juste parce que, lors d'une enquête précédente, nos yeux cherchant tout autre chose sont fortuitement tombés dessus et que, Ô Miracle, notre cerveau s'en est souvenu. Pour éviter cet effet, il faut peut-être espacer les enquêtes (mais comment fais-je alors pour calmer l'addiction de ma fille qui veut les enchaîner?).

Lier unité de lieu et multiplicité temporelle est un peu déconcertant. Mais pourquoi pas. En revanche, l'ergonomie n'est pas dingue et cela renforce le syndrome du joueur Alpha d'autant qu'il n'y a une seule loupe fournie (celui qui est penché sur le poster - et il faut vraiment se pencher dessus comme sur l'affaire - est quasi le seul qui voit et donc qui trouve). Et puis je trouve dommage qu'un joueur doive endosser le rôle ingrat du "détective en charge de l'enquête", le privant d'une partie du plaisir du jeu en cas de réponse incorrecte de la part de "l'équipe en charge de l'enquête".

Je ne fais pas rentrer en ligne de compte dans mon avis le fait que le jeu ne présente plus grand intérêt une fois les 16 enquêtes terminées, car c'est le lot de tout jeu d'enquête/d'escape etc. Par ailleurs, y en a un peu plus sur le site dédié (https://www.micromacro-game.com/fr/ ), je vous le mets quand même?. Mais comme les premières enquêtes sont vite expédiées, je pense que nous en aurons très rapidement fait le tour. Ca en fait ainsi un excellent format pour bar à jeux et ludothèques (mais alors en plastifiant le poster qui se corne déjà...).

Ce n'est donc pas le premier jeu à proposer du saugrenu et de l'original inattendu et à capitaliser sur son originalité (coucou, the Mind), mais, ici, je ne trouve l'essai qu'à moitié transformé. Si ma fille ne faisait pas preuve d'autant d'enthousiasme et de force de persuasion (et si je n'étais pas aussi mauvais avec les cartes Michelin), je pense que j'aurais déjà replié l'affaire.

Ceci étant dit, The Crew a remporté le Spiel des Jahres puis l'As d'Or (dans la catégorie "jeu de plis expert") et ma main à couper (objet d'une future enquête pour atroce mutilation) que Micro Macro fera le trajet inverse étant donné que le Wimmelbuch (je ne trouve pas de traduction satisfaisante, mais ce sont tous les bouquins à la "Où est Charly?") est très fortement ancré dans la culture ludico-littéraire allemande.

Comments (3)

Mi-Bantou
Mi-Bantou
Oh mais je vais persévérer et peut-être me laisserai-je également gagner finalement par la hype et le charme sanglant de cette petite bourgade ! Honnêtement, vu ce qui s'y passe à chaque coin de rue, je crois que je préférerais habiter partout ailleurs (sauf à Medelin ou Tijuana peut-être) ;). Les clins d'oeil sont subtiles mais présents : les lignes de métro qui correspondent à de vraies lignes berlinoises, le stand de Currywurst (spécialité locale), la maison squattée rappelant les grandes heures du Tacheles et consorts, la salle de concert dans une usine désaffectée (Pfefferwerk-Pfefferberg)...sans oublier la fontaine de Neptune à Berlin Mitte.
morlockbob
morlockbob
ah oui j avais pas fait gaffe car j ai pas les noms mais c est ce qu on s est dit, squatt/concert/curry wurst...oui Berlin est une ville agreable, surtout en velo
morlockbob
morlockbob
J'avoue que nous avons un vrai plaisir à suivre tous ces bonzommes, le dessin y fait beaucoup et au bour d un moment on a l'impression d habiter le quartier. j aime bien essayer de créer ma propre affaire, tout comme je me suis mis à faire des grilles pour Ricochet. C est ça qui me plaît, allez plus hauuuut, du moins plus loin que le cadre proposé.... par contre les clin d oeil a Berlin, je les ai pas trop vu, mais je vais chercher...
Default