This game has been added to the database at Sep 2, 2015

edition 2017
Par Isaac Childres
Édité par Cephalofair games

Standalone 2 editions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon

Gloomhaven c'est bien, mais c'est pas le paradis non plus

Gloomhaven a déjà fait couler pas mal d'encre virtuelle, et il arrive en français en cette fin d'année. Du coup je me suis dit que j'allais partager avec vous notre expérience de jeu au cas ou vous hésiteriez à l'acheter.
Pour vous donner une idée, on en est a peu près à la moitié de la campagne.

C'est un jeu de dongeon crawling legacy enrobé d'une narration plutôt immersive. Vous allez "enchainer" les cave, égout, caverne, donjons, temples, grottes,... avec diverses missions : protéger quelqu'un, tuer tout le monde, tenir un certain nombre de tours, ramasser 8 orteils de lutin mauves,...
Bon concrètement vous allez ouvrir des portes, tabasser des monstres, ouvrir des portes, tabasser un boss, récupérer les trésors, tabasser des monstres... Et c'est super fun ! Parce que le système de jeu est bien pensé et qu'il y a des choix personnels et des choix d'équipe tout le temps. Ou est ce que je me place ? Qui va prendre les dégâts ? Est ce que je fais plus mal ou est ce que je fais de la glace pour que jean-didier soigne plus fort ? Est ce que je me fatigue pour rejouer tout de suite ? Est ce que j'ai vraiment envie de tuer ce monstre sachant que c'est jean-patrick qui va récupérer la pièce d'or à ma place ?

Entre chaque donjon, vous retournez à Gloomhaven pour vous reposer, changer d équipement, changer de deck de carte (taper plus fort !) et éventuellement monter de niveau.
Chaque scénario va vous donner de l'XP, de l'or et va ouvrir de nouvelles possibilités pour l'histoire ou en fermer d'autre selon vos choix. D’où le côté legacy.

La mécanique est plutôt simple, chaque carte a une valeur d'initiative entre 1 et 99, un côté clair et un côté sombre (une action sur chaque côté). vous jouez 2 cartes à chaque tour en choisissant une des 2 valeurs d'initiatives. L'initiative la plus basse commence et on remonte (bien sur les monstres aussi ont une initiative !). Quand c'est votre tour, vous devez jouer dans l'ordre de votre choix le coté clair d'une carte et le côté sombre de l'autre. Quand je n'ai plus de cartes, je peux faire un repos court en perdant une carte de mon deck au hasard pour récupérer les autres cartes ou un repos long (je passe un tour complet) pour choisir la carte que je perd et récupérer quelques points de vie en plus.
Ajoutez à ça le hasard du deck modulant vos dégât (de -2 à +2 en passant par ce PUT*** d'échec critique !!!) des tonnes d'effet, d'élément,... et vous obtenez le chaos inhérent à ce type d'aventure.

Une fois sa mission achevé (par exemple tuer 762 orcs à tête de dauphin), votre personnage prendra sa retraite, débloquant une nouvelle classe et vous obligeant à changer de héro. Et ça c'est............... dur, mais bien. Même si ça m'a fait mal de voir partir "géo trouvetout" et "je s'appelle groot" aux bahamas, changer de personnage redynamise le jeu et change complétement l'équilibre que le groupe pouvait avoir (oh merde, on a plus de heal).
Un des plus gros points positif du jeu c'est que les classes de personnages sont nombreuses et se jouent de façon très différentes.

Mais il y a quand même des points négatifs :
entre les règles, la mise en place, les sessions de jeu (comptez quand même 2-3 heures par session à 4 joueurs) et le nombre important de scénario, ce jeu va vous demander beaucoup, beaucoup de temps (autant de temps que vous ne passerez pas à jouer à autre chose). Et pire ! Beaucoup de temps avec le même groupe de joueurs, ce qui n'est pas toujours facile (le mercredi soir jean-dylan a poney, jean-serge a 2 heures de routes pour venir....).
Ce jeu est cher, rapporté au nombre d'heure de jeu, je trouve que ça va mais si vous rajoutez l'insert pour gagner une demi heure de mise en place, ça commence à faire un sacré budget..
Concernant le jeu lui même, ma principal reproche est qu'il est assez binaire. Choisir l'option A ou B dans les scénarios et les événements : "vous voyez de la lumière dans la foret, que faites vous ? A) aller voir et B) passer son chemin" Bon ok, on va voir ? ouai allez ! résultat ? "vous passez 3 heures à courir après des lucioles pour rien et vous commencez le scénario avec 3 pv en moins" Ah...
Je sais que c'est difficile de faire autrement à moins d'avoir un livre d'histoire 4 fois plus gros mais pour moi, c'est là que le bât blesse, l'histoire et le monde sont tellement cool, on adore nos perso et on investi beaucoup de temps dans le jeu donc on aimerait pouvoir avoir une liberté plus grande.... mais c'est pas du jeu de rôle, on ne pourra jamais essayer lamentablement de se déguiser en gobelin pour passer une salle ou négocier le prix d'une dague avec un commerçant. Gloomhaven vous raconte une histoire mais vous ne pouvez pas beaucoup la modifier. Vous l'influencez tout au plus.

Ceci étant dit !
Nous on adore et on va aller jusqu'au bout parcequ'on est des trolls geeks qui ferment les rideaux quand il y a trop de soleil dehors, on adore crafter notre deck et coller des autocollant sur nos cartes pour faire plus mal, on adore essayer des stratégies sans tank "juste pour voir" et on adore gagner de l'XP.
Par contre si vous avez du mal a garder le même groupe de joueur, il y a des legacy moins long ou des jeux tout aussi bien. Et si vous cherchez un coté narratif très fort, où vous pouvez changer l'histoire, ce n'est peu être pas le bon choix.

 See other reviews...

Comments (2)

jmguiche
jmguiche
J’ai enfin compris à quoi ressemble ce jeu !
Bon... j’avais pas beaucoup cherché avant, mais là j’ai eu envie de lire jusqu’au bout.
Chakado
Chakado
Superbe avis, qui montre bien pourquoi Gloomhaven est génial, tout en pointant ses limites. Merci !
Default