Vindication

Vindication

Édition 2018
2 to 5 joueurs
Number of players
14 ans et +
Age
120 min
Temps de partie
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Gestion de cubes

8,0
Je vais tempérer l'enthousiasme général afin de mitigé la hype et permettre à certains de prendre un peu de recul et leur éviter l'achat impulsif d'un non chef d'oeuvre.

Pour commencer, le jeu est bon, c'est indiscutable.

Mais c'est, effectivement, surproduit. Les gametrayz, c'est beau, mais c'est cher, c'est fragile et pas si pratique à ranger dans la boîte.
Les figurines n'ont d'utilité qu'avec l'extension.

La règle est mal structurée, heureusement, comme le jeu est simple, on retrouve vite ses moutons.

Gros point fort, la rejouabilité est immense, au point de se demander s'il y a un intérêt à sortir les modules d'extension en grand nombre et qui, pour certains, alourdissent l'expérience (déjà pour la mise en place).

Mais le gros point noir, c'est la frustration du champ des possibles présenté vs. le peu d'actions que vous pourrez faire au final et tout ça beaucoup dans son coin (il y peu y avoir un peu d'interaction mais il faut vraiment devoir bloquer un adversaire pour y avoir recours, sauf si vous jouez avec le module trahison qui la rend plus accessible).

Donc, pour résumé, le jeu est très agréable, mais testez le avant de vous ruer dessus, car il coûte un certain prix qui n'est justifié que par son tas de plastique injustifié.
Et franchement, rien de nouveau sous le soleil en terme de mécanique. Croisez les doigts pour une version moins cher par un éditeur français qui arriverait à négocier de ne conserver que l'essentiel (ça ne coûte rien de rêver).

Je vais en refaire quelques parties pour voir si quelque chose se débloque, car pour le moment, j'ai envie de l'aimer, mais je ne lui trouve rien qui le démarque des nombreux autres jeux de gestion et la présence de matériel pas vraiment utile m'encombre inutilement.

 See other reviews...

Comments

Default