Scythe

Scythe

Édition 2017
Par Jamey Stegmaier
Illustré par Jakub Rozalski
Édité par Matagot
1 to 5 joueurs
Number of players
14 ans et +
Age
115 min
Temps de partie
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

C'est beau comme un méca

10,0
Ou comme un camion, je ne sais plus.

Beaucoup ont loué l'esthétique du jeu. Personnellement je trouve le plateau un peu criard. À l'usage il se révèle clair et pratique. "Il le fait" bien.
Le reste du matériel mérite très largement tout le bien qui en est dit. "On en a pour son argent". Est il nécessaire de faire aussi beau et donc aussi cher pour un jeu ? C'est une question à laquelle je ne vais pas essayer de répondre ici.

Le jeu en lui même est parfois déroutant. Il est asymétrique mais pas tant que ça. Il est "de gestion" mais aussi un peu "de baston", etc.
Il y a beaucoup de point de détails, mais pas d'exception. Un joueur fait au plus deux actions par tour. Le jeu est donc fluide, plutôt logique et cohérent avec son thème.
J'appréhendais un empilement de règles de style ameritrash indigeste, ce n'est pas le cas. C'est très accessible.

On nous raconte une histoire de nations qui se reconstruisent, restructurent leurs territoires après un conflit dévastateur, et nous y croyons. Nous sommes bien en train de reconstruire, d'optimiser et de structurer. La cohérence entre thème et mécanique facilite l'apprentissage.

La logique est assez fine, il est possible de se retrouver dans l'étrange situation où on a enfin fini d'optimiser une action, mais on en a plus besoin. Bah, ça compte pour les objectifs.
Nous construisons plein de mécas, empilons quelques cartes de point de combat, gérons notre puissance, mais le nombre de combats est faible.
Il faut à la fois concentrer ses forces pour attaquer et les disperser pour marquer des points à la fin.
Il faut gérer sa puissance et sa popularité, mais il faut aussi gagner quelques batailles, piller un peu le voisin, faire bosser ses ouvriers.
Il faut dépenser ses ressources pour optimiser et reconstruire, mais en avoir à la fin permet de scorer plus.
Il faut réussir plein d'objectifs qui partent dans tout les sens. Pourtant, vu le thème, le fluff, l'histoire que nous vivons, ils se comprennent et ne semblent pas artificiels.

En résumé, nous devons faire plein de choses, au mieux, en bon petit "héros-populaire-un-poil-dictateur-mais-gentil-quand-même" que nous sommes.

Un seul bémol s'il en faut un, il y a peu d'interaction entre les joueurs, surtout à deux, on se surveille plus qu'on interagit. Personnellement cela ne nuit pas à mon plaisir.

Il n'y a pas de trouvaille mécanique majeure. C'est un cocktail de mécaniques connues, éprouvées, parfaitement dosé, bien dans le thème. Le jeu donne de très bonne sensations. Les multiples factions permettent différentes approches. Le thème est bien rendu, le seul point qui m'a semblé artificiel étant le recrutement (les pions cylindriques), un détail.

 See other reviews...

Comments

Default