Docteur Mops

Zombicide : Walk of the Dead ou les limites du crowdfounding ?

Zombicide : Walk of the Dead ou les limites du crowdfounding ?

L'histoire de "Zombicide" est une bien belle histoire. Comme on les aime...

"Zombicide" c'est au départ un projet participatif qui est presque devenu un exemple de crowdfouding particulièrement réussit et pertinent.

Un exemple encore plus intéressant puisque le jeu après avoir été hissé sur les podiums de la réussite participative, s'est mis à vivre sa vie commerciale dans le circuit traditionnel.

Enfin à vivre... c'est peut-être mal adaptée comme réflexion pour ce jeu de morts-vivants.

Vous voulez un exemple ?

Voilà : "Zombicide : Walk of the Dead" est arrivé en boutique !
puis...
"Zombicide : Walk of the Dead" est épuisé...

Non, non ! Ce n'est pas une blague, mis à part peut-être dans quelques boutiques qui aurait oublié un carton dans leur réserve, l'extension du jeu "Zombicide" est déjà épuisée. Il faut savoir qu'il s'est passé deux heures entre l'épuisement du stock chez le distributeur et les premières commandes de boutiques. Il est clair que toutes n'ont pas pu être livrées.

Default

Alors le bon côté de la chose (il y en a toujours un n'est-ce pas ?) c'est que le jeu de base qui était lui aussi épuisé est revenu.
Donc...

"Zombicide" est a nouveau disponible !
Puis
"Zombicide" est à nouveau épuisé...

Ne riez pas. C'est exactement ce qui c'est passé. Là par contre ça aura pris trois jours. Et pour le coup, il en reste peut-être encore en boutique à l'heure où j'écris ces lignes.

Alors que ce passe t-il ? Est-ce donc que Millennium, le distributeur français est complètement à la ramasse ? En fait non. Ils ne font que suivre (et recevoir les coups de fils de boutiquiers en colère) ce que leur donne l'éditeur.

Il faut dire que le succès du jeu est sans doute inattendu. Du moins dans son ampleur.
Normalement avec un projet sous souscription, et d'autant plus si un énorme retour se produit, on touche une majorité du public cible.

Dès lors, il y a un vrai risque quand on est distributeur ou détaillant de prendre une nouvelle campagne de vente puisque les clients les plus prescripteurs ont déjà acheté le jeu.
Si tout se passe comme d'habitude, il y aura quelques ventes dites de traine et si le jeu rencontre plus de succès encore, une pérennité qui le fera vendre quelques mois voire quelques années encore.

Malgré cela, il faut bien se rendre compte que pendant ce temps là l'éditeur avec une avance de trésorerie très faible (les frais de présentation du projet) va produire sans risque et faire une marge faramineuse puisque les frais de distribution (entre 20 et 30%) et les frais de détail (entre 20 et 30%) tombent directement dans sa poche.

Default

Certains projets offrent désormais des pledges spéciaux pour les détaillants qui veulent avoir le jeu en boutique.

C'est là que l'on perçoit une sacrée différence entre un projet que l'on pourrait qualifier d'amateur d'un projet éditeur. Le projet amateur n'existerait pas sans souscription. Personne n'a l'argent au départ et/ou le produit s'inscrit dans une niche commerciale qui fait qu'aucun éditeur ne veut prendre le risque initial.
Et puis il y a les éditeurs qui ont pignon sur rue, une belle trésorerie et qui ont vite compris que récupérer les sous du distributeur et du commerçant tout en produisant un jeu sans avoir à sortir un sou ET qui est vendu avant même d'exister est tout bénéfice.

Pour le consommateur c'est la même chose à 'arrivée. Passons sur l'aspect philophico-socio-économique participatif de la chose...

En tout cas, le passage au circuit standard semble bien compliqué. Ne disputez donc pas votre boutique si elle manque de zombies, pas plus que les gens de chez Millennium qui en vendraient bien plus s'ils pouvaient comme vous pouvez l'imaginer. Et nous ne sommes pas les plus à plaindre, si Millennium n'a eu que 1000 boîtes d'extensions, les espagnol en ont eu zéro...

Après enquête il apparait que :
- L'extension "Zombicide : Walk of the Dead" devrait être réimprimée. La décision est prise juste là donc on ne connait pas les délais mais ce n'est pas pour demain matin.
- La boîte de base "Zombicide"... C'est plus flou. A priori nous allons changer de phase et la prochaine boîte de base devrait être "Zombicide : Prison outbreak". Et ça bien sûr repart sur Kickstrater. Donc... Et bien attendons de voir. Mais on s'éloigne un peu quand même des ambitions de production participatives qui présidaient aux premiers projets.

Finalement, le zombie et le participatif ce n'est pas aussi underground qu'on le croit parfois... Certains semblent l'avoir bien compris.

"Zombicide" :
- Notre premier article sur la marche des morts : clouc !
- Notre annonce sur le jeu de base : clac!

- Le "qu'est-ce que c'est ?" sur Tric Trac TV : clic !
- L'Expliparty sur la même : clic !
- Et même une interview toujours sur TTTV : cloc !

"Zombicide : Walk of the Dead"
Une extension pour "Zombicide"
Un jeu de Jean-Baptiste Lullien, Nicolas Raoult & Raphaël Guiton
Illustré par Eric Nouhaut, Nicolas Fructus, Édouard Guiton et Mathieu Harlaut
Publié chez Guillotine Games & CoolMiniOrNot
Pour 1 à 6 survivants dès 13 ans
Public amateur de zombies
Durée : 60 min
Pas disponible donc... mais c'était dans les 20€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (39)

Default
Solipsiste
Solipsiste

C'est également vrai de l'édition américaine ? Je vois "upcoming" sur le site de mon vendeur, je ne sais si cette pénurie affecte toutes les version...

Kerquist
Kerquist

Souscrire en prévente au même prix que quelques mois plus tard dans le commerce, ça n'est pas logique, malgré tous les goodies inutiles que l'éditeur peut ajouter à la boite.
Et si c'est plus cher en souscription, alors ça devient absurde.

labelle rouge

C'est sur que quand on regarde bien la manière dont ils ont construit la saison 2 ça laisse pensif : mise de base intéressante 100$ pour l'extension et les goodies. On peut se dire que le pledge à 150$ est intéressant car ça fait la nouvelle version de la boite de base à 50$ mais en réalité non car c'est la boite d'extension qui a un prix sur dimensionné. Meme avec tous les rewards actuels, on rentre à peine dans nos frais pour un pledge de 150$. Alors ok, les persos exclusifs sont sympa mais j attends de voir s'ils vont à nouveau proposer les exclusifs après le pledge chez Edge ou Ravage comme c'était le cas pour la saison 1.

Lalala
Lalala

Pourquoi s'en priver?

Parce que ces "bonus" sont inutiles pour profiter du jeu, et donc bien des appâts.
Et c'est être d'accord, en échange de rien, de légitimer et de se faire complice de ce système qui risque d'avoir des répercussions négatives sur les circuits traditionnels, qui eux fonctionnent pour le plus grand nombre.

Raskarkappak
Raskarkappak

Je comprends que l'on puisse pester sur le CrowdFunding dans le cas de Zombicide Saison 2 effectivement les bénéfices générés par le jeu sont moins bien répartis et l'éditeur s'en met plein les poches alors qu'il aurait très bien pu publier cette extension/nouvelle saison sans l'aide participative.

Néanmoins il est quand même compliqué de résister a l’appât de Kickstarter, pour un jeu comme Zombicide ou les règles sont très simples à appréhender si l'on est un minimum à l'aise avec la langue de Shakespeare on se retrouve, en payant le même prix que pour la boite simple, avec tout un tas de bonus, plus ou moins utile il est vrai et totalement dispensable pour profiter du jeu a 100% mais pour le même prix pourquoi s'en priver?

S'il était possible de se procurer la même chose que sur Kickstarter via le marché traditionnel il est certain que bon nombre de ''bakers'' se seraient abstenus de prendre le jeu en VO.

Khelz
Khelz

@Kerquist:

Tu parles du cas de Zombicide ou du crowdfunding en général? J'avoue ne pas connaître en détail ce qui se passe derrière Zombicide, mais c'est faux de dire que ce sont uniquement les éditeurs qui utilisent le crowdfunding. Il y a beaucoup d'auteurs qui passent par cette case.

Maintenant pour ma part je ne vois pas trop où est le problème avec le fait que le financement participatif permette à des gens de s'enrichir. Oui ok c'est commercial, mais est-ce si mal de gagner de l'argent? S'il y a des clients qui achètent c'est qu'il y a un besoin. Toute notre société est comme ça (heureusement ou malheureusement).

Nicowa
Nicowa

Je ne revendrai pas ma boite, parce que c'est un bon jeu, mais je n’achèterai plus les suivantes à cause de la mentalité de toute la chaine... Et à force de profiter de ce système justement, on va finir par le légitimer et en être responsable.

Harry Cover
Harry Cover

Faites comme moi, revendez votre boite et profitez du système ! en plus ça m'a permis de m'acheter de bons jeux !

Gombal
Gombal

La décision de permettre aux boutiques d'avoir jusqu'à 48 pièces sur 700 disponibles revient bien à Millennium...

Nicowa
Nicowa

Y a comme quelque chose de pourri au royaume des zombies! Je pense aussi que le commercial a pris le dessus sur la chose ludique. C'est bien dommage, quand j'y joue je vois des billets à la place des objectifs et des pépites à la place des figurines. Du coup il reste au placard. Vraiment bête le jeu était plutôt bien.