Your Town : la BD dont vous êtes le maçon !

Your Town : la BD dont vous êtes le maçon !
G. Winzenschtark

Aaaah, le Grand Ouest ! Ses hors-la-loi, ses indiens, ses décors désertiques, ses cavalcades en diligence, ses duels au colt, ses attaques de train, ses intrigues immobilières et financières qui donnent envie de chanter le générique de Dallas...

3e7b1a14150befe8bbfee7774cc83d83ae3c.jpe
Tout commence par un poor et vraiment lonesome cow-boy...

 

Un Western qui a du phylactère !

Your Town est l'un des derniers tomes parus de BD Dont Vous Êtes Le Héros de nos amis du 9ème art de chez Makaka. Si vous ne savez pas ce que c'est donc, je vous invite à ouvrir ici la page de Makaka éditions et fouiller ça et là, à la recherche d'infos sur le principe des BD Dont Vous Êtes Le Héros, car nous avons déjà parlé maintes fois de ce concept.

Sachez qu'à l'instar de ses camarades de la collection, nous retrouvons dans ce Your Town tous les ingrédients habituels et nécessaires à ce genre d'aventure : feuille de personnage, usage recommandé d'un crayon (et d'une gomme) mais pas d'un dé (car non, nous n'en aurons pas besoin pour régler hasard et combats), et mécanique de déplacement de case en case (reprenant la mécanique des chapitres numérotés issue des Livres Dont Vous Êtes Le Héros de notre tendre jeunesse de joueur naïf, à une époque où "kickstarter" signifiait "Sors du lit et fissa").

2a861e71430d9f789fbe1cbc3f5fe8669748.jpe

votre Feuille de Personnage avec tout ce qu'il faut savoir à tout moment

 

Alors qu'est-ce qui fait donc le charme de cet objet BD-ludique ? Et bien tout d'abord, le caractère plus adulte de la chose. Bien que le trait de 2D soit dans un esprit semi-réaliste franco-belge, le thème est lui plus un brin sérieux, et la violence représentée de manière plutôt graphique. Ce Your Town n'est pas sans rappeler le contraste scénario/illustration de la BD Soda (de Tome et Dan Warnant Gazzotti chez Dupuis), où les plages de noir auraient été remplacées par des vagues de sépia. Dans le même registre que Captive ou Les Larmes de Nüwa, ce nouveau Makaka se démarque autant par son ton que par le niveau des défis à relever.

Mais Your Town a plus encore à offrir ! L'histoire démarre de manière classique : vous voyagez de cases en cases, et effectuez quelques choix qui guident vos premiers pas. Dans les faits, vous incarnez un étranger débarquant dans la petite ville de Your Town pour y trouver un travail. La très petite ville de Your Town. Cinq habitants. Autant vous dire qu'il n'y a pas grand chose à y faire pour occuper ses week-ends. Et pourtant, un petit taf effectué pour l'un des membres de la communauté, quelques dollars en poche, et voilà que très vite une folie immobilière vous prend. Vous allez devenir maire de Your Town et développer la ville !

b493cda251c2fdc736286fd2f2f5e82846c0.jpeJob WANTED

 

Simcity is going West

Car c'est là que réside l'étonnante particularité de Your Town. L'aventure case par case est au service d'une mécanique de gestion, placement et développement. Pour ce faire, vous trouverez en début de tome les règles de construction, revenus, et autres joyeusetés comme la gestion du nombre d'habitants, d'emplois, de la sécurité et autres pourcentages de satisfaction à base de sondages IFOP qui vont bien. En fin d'album, vous trouverez la carte de la région (pour construire votre ville) ainsi que les descriptifs de chaque bâtiment constructible lors de votre partie (coût, prérequis, revenus, bénéfices et malus inhérents). Comme chez Makaka, ce sont des amours, vous pourrez trouver sur leur site, dans la rubrique goodies accessible ici, les versions imprimables de toutes ces fiches, histoire de les avoir sous le coude sans devoir tourner les pages toutes les 30 secondes.

b55272ab1b59f9945219adccf7fe022ebf46.jpe

cdfc728fc5947bb0e7cc1dc82c422bf1e498.jpe06af6a3e6185a70a52c0ef6df919e2e2451c.jpe

 

Bien agencer ses immeubles de tailles diverses (il doivent toujours donner sur la rue pour en permettre la sortie), construire le bon bâtiment au bon moment, tel sera votre lot quotidien. Mais votre statut de Maire ne consistera pas seulement à acheter 4 planches et décider qu'on en fera une quincaillerie au coin de Main Street et Desert Avenue. Il vous faudra fatalement prouver votre vaillance de Maire, et partir en exploration, au travers des nombreuses zones du jeu (des cases dont vous aurez accès depuis votre bureau), afin d'acheter de nouveaux territoiresrencontrer les habitants de l'Ouest qui vous apporteront fortune, conseils, ou ennuis ; chasser l'outlawcauser avec l'autochtone amérindien ; ou encore découvrir un filon d'or. Heureusement, le système de construction de l'Ouest fonctionnant par simultanéité wifi ultra technospeed, il vous suffit de vouloir construire (moyennement les ressources demandées) pour faire aussitôt sortir de terre un nouveau bâtiment, et ce même si vous êtes en train de tailler le bout de gras avec les trappeurs à 150 kilomètres de là.

 

 

Et tant mieux, car il faudra faire vite et bien pour satisfaire tout le monde, et surtout le conseil restreint des yourtowniens originaux qui jugeront de l'efficacité de votre mandat en fin de partie. Via un système d'écoulement du temps, vous bénéficierez de 12 mois pour faire vos preuves, chaque mois apportant son lot de revenus et d'aventures. De plus, à partir de votre troisième mois de gouvernance, des événements plus ou moins aléatoires vous tomberont dessus, comme autant d'aventures possibles, allant de l'arrivée en ville via votre gare toute neuve d'un juge et d'un instituteur, à la mission urgente de remettre un pli oublié pour redorer l'honneur de votre Office Postale.

13cd3112e74956a50afb70998137ea0de962.pngL'équilibre à trouver sera ardu. Une petite défaite ne sera pas de trop pour vous donner l'expérience qui va bien, afin de gérer au mieux ce mariage étonnant entre Livre Dont Vous Êtes Le Héros et gestion-développement de ville. De plus, un échec ne gâchera en rien votre plaisir de vous lancer à nouveau dans l'aventure. Après deux parties (dont une achevée brutalement suite à une rencontre impromptue avec un ours), je peux vous dire que je n'ai même pas fait le tour de la moitié des cases de Your Town ! Une bonne gestion de l'exploration et de vos relations avec les anciens de la ville sera une clef décisive de votre travail de Maire, couplée à vos talents immobiliers. Au-delà de la multiplicité de chemins qui s'offrent à vous, vous aurez aussi à chercher les nombreuses quêtes et collectables cachés, au détour d'énigmes, de bonnes rencontres, ou encore de nombreux numéros (souvent très) cachés dans le décor.

De quoi encore vous assurer une bonne durée de partie ET une bonne rejouabilité, et sans doute une excuse pour sortir la loupe dont vous avez toujours voulu vous servir, mais que vous n'avez jamais pu utiliser, et qui est donc restée toutes ces années là, sur le meuble, pour le style. Et si ça ne vous suffit encore pas, vous pouvez toujours vous amuser à débloquer les différentes fins possibles mais également les modes de jeu cachés (mais là on en dira pas plus, il faut vous laisser du suspens, sachez juste que... BANG ! BANG ! Arg...).

f8cefdaafb806bf9878eca5efec605bda0af.pngLà où tout commence, et où tout finira... peut être...

 

Si vous êtes allergiques au texte, ça tombe bien, car Shuky, scénariste du présent volume et éditeur de Makaka, est venu à l'officine nous parler en vidéo ici un peu de Your Town et des autres nouveautés de chez Makaka éditions.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (9)

Default
Jotabe
Jotabe
Et voilà, c'est commandé
CycyX
CycyX
Moi quand j'étais jeune, kickstart voulait dire "aider à démarrer" et n'était pas encore un néologisme franglais... :p
G. Winzenschtark
G. Winzenschtark
Je n'ai fait qu'une traduction fleurie de l'idée ^^
Vicen
Vicen
Depuis, on a inventé les éperons pour faire avancer les têtes de mule à qui la botte ne suffit pas.
Jones
Jones
Monsieur l'auteur de cet article, je ne vous félicite pas, et mon banquier est du même avis. Your Town vient d'entrer sur ma wish-list, et le site de l'éditeur dans mes favoris, avec un panier qui ignore le vide :)
f.alex1
f.alex1
C'est bien de lancer de nouvelles bds mais il ne faudrait pas oublier de terminer Les Chevaliers (4e tome sorti en 2014 tout de même et série commencée en 2012).
Connaitra t on la fin un jour ? Ou bien c'est comme les séries TV, pas assez de public et donc on passe à autre chose en oubliant ceux qui vous lisait à la 1ere heure ?
G. Winzenschtark
G. Winzenschtark
Cher Monsieur f.alex1,

Il faut normalement plus d'un an pour faire un album, vous savez. Alors oui, il existe des rapides comme Trondheim ou Bercovicci, mais ce sont des exceptions. 4 Chevaliers en 2 ans, ça me parait pas mal. Laissez le temps aux dessinateurs de dessiner, et aux scénaristes d'avoir de bonnes idées plutôt qu'une suite baclée. =)

Et puis il y a les mystères de l"inspiration... il n'est pas rare que le cerveau se mette à penser à d'autres intrigues, d'autres univers, avant de revenir avec joie à de plus anciens amours. Pour faire bien, il faut du temps et de bonnes dispositions intellectuelles. =)

Cela dit, pour vous rassurer, dans la vidéo papotache de Makaka sortie ce midi, Shuky révèle qu'un nouveau Chevalier va arriver. Enjoy !
f.alex1
f.alex1
Merci pour votre réponse.
Justement vu qu'il y a eu 4 sorties en 2 ans, je m'attendais à avoir le 5e opus un peu plus rapidement.
C'est juste que j'ai envie de connaitre la fin tant que je suis jeune ^^
Robin Favier
Robin Favier
D'abord il y a eu western. Ensuite, c'est de Soda dont il a été question. Et Sim City est venu parachevé la machination... Germain, c'n'est pas trés urbain !

J'vais donc acheter ma première BD dont vous êtes le héros.