Da Voice

Une histoire de Pandémie, de jeu et de risques

Une histoire de Pandémie, de jeu et de risques

Article inspiré librement d'événements et de personnages réels. Cette œuvre de fiction ne reflète que les positions personnelles de son auteur, l'illustration d'un cheminement créatif et sa réaction face à des événements.

Tout a débuté un matin quand à 10h10, je fus tiré de l'ennui par la demandeuse de service. Ma voisine du dessus, en bon fan des risques, s'amuse à mettre à fond des lives du même disque...

"Hello!"

"Bonjour"

"Tu connais l'agroalimentaire ?"

"Euh..."

"Tu manges ?"

"Euh... bah oui trois fois par jour."

"Tu vas faire tes courses où ?"

"Je vais au supermarché sinon à la supérette, ça dépend." 

"Parfait ! Tu vois que tu connais l'agroalimentaire."

"D'accord." 

"Tu connais les risques opérationnels ?"

"Ah oui qualité de vie au travail, ça me parle bien."

"Non mais rien à voir ! Tu connais pas donc..."

"D'accord."

"Ecoute, il y a une opportunité intéressante qui se présente dans l'agroalimentaire. Il s'agit de cartographie des risques et de poissons."

" D'accord."

"Tu fais des jeux ?" "Oui nous sommes plusieurs passionnés à travailler dessus depuis..."

"Ok très bien, fais-nous un truc sympa. C'est ce que le client veut."

"D'accord."

"Est-ce que la mission est claire pour toi ?"

"Euh... oui oui."

C'est sur ce démarrage limpide qu'il a fallu rencontrer le client Mr Poissons.

"Alors nous on fait des poissons comme ça, comme ci."

"D'accord."

"Et  après on les emballe comme ci comme ça."

"Hmm..."

"Après on a plusieurs marques dans les pays et on les vend par-ci, par-là."

"D'accord. Et qu'est-ce que vous voulez faire en fait ?"

"Je veux un truc innovant et interactif pour faire ma cartographie des risques."

"Et ça ressemble à quoi aujourd'hui ?"

"C'est un fichier Excel avec des colonnes et des lignes, et il y a des chiffres aussi."

Tric Trac"Pas fun fun, quoi..."

"Oui mais après il y a quand même des couleurs en fonction des chiffres."

"Non mais je veux bien mais animer un atelier avec votre fichier Excel, je vais avoir du mal à trouver une idée de jeu là..."

"Oh non mais pas besoin, je vous laisse justement créer et me proposer quelque chose."

"Oui mais à la fin pour travailler, nous sommes d'accord qu'il faut retrouver votre fichier Excel."

"Ah ça oui."

"D'accord."

Après cette réunion, mon cerveau, ma tête et mon crâne ont tous fusionné pour prendre la forme d'un gros "?". A tel point que dans les transports, une gentille dame me demande

"Vous allez bien monsieur ?"

"Euh... oui, oui, vous inquiétez pas j'étais juste perdu dans mes pensées..."

Perdu, certainement, "dans mes pensées" en revanche faut pas rêver non plus, je ne suis pas philosophe... Non en sortant du RER A, on peut le dire hein : c'était le vide, la page blanche, la crème semi-épaisse 30%...

"Amour, tu nous fais des pâtes carbo ?"

"Trop ! Tu as les ingrédients ?"

"Oui oui, j'ai même pris deux pots."

La régalade a stimulé les deux neurones encore actifs en cette fin de journée. Gestion des risques opérationnels... Alors il y a quoi dedans : risque financier, risque achat, risque marketing, risque environnemental, risque sanitaire... !!!?? Mais oui des risques à contrôler... sanitaires... Pandémie ! ou soit le jeu coopératif qui a explosé tous les compteurs du marché du jeu de société depuis 2008. 

"Non mais ok super, mais c'est quoi le rapport ? Et elle est où ta cartographie des risques ?"

"Bah les maladies deviennent des familles de risques, du coup il en faut bien plus que 4. Après je suis d'accord il y a plein de règles à modifier, simplifier aussi..."

"Non mais écoute-moi, il faut que ta cartographie soit là aussi, donc les cubes de risques enlevés du plateau tu demandes au joueur de les positionner directement sur la matrice de cotation des risques de ton client en proposant un nouveau risque opérationnel pour son organisation et le tour est joué."

Bon là je me suis rappelé que l'intelligence conceptuelle de mon épouse écrase un bon 96% de victoires sur toutes nos parties cumulées... La mécanique de base du jeu "Alliance en risques" était née.

Présentation du jeu à Mr Poissons.

"Et donc là, on pioche les cartes risques pour ajouter des cubes de risques par-ci, par-là."

"Hmm..."

"Après on peut se déplacer comme ci comme ça."

"D'accord."

"L'expert juridique a une compétence unique et aide l'alliance à contrôler les risques."

"Et la matrice des risques ?"

"Au cours du jeu elle va se remplir avec les idées des joueurs regroupées par famille de risques."

"Ah oui c'est bien ça."

"Bah c'est un peu plus fun fun qu'un fichier Excel, c'est sûr."

Depuis les sessions de tests ont affiné la mécanique, des graphistes ont travaillé comme des fous pour créer un univers autour des risques pour tous les éléments du jeu (pas moi, j'ai une moyenne de 6/20 en dessin).

/data-slug=

Mais la mécanique fondée sur une grille du plateau de base de 48 cases associée à deux paquets de cartes contenant les 48 emplacements tourne comme un bolide britannique, à la fois rapide et élégant. Matt Leacock l'auteur du jeu que l'on appelle désormais partout Pandemic (y compris en France) est un génie. Et je n'ai pas du tout honte d'avoir utilisé la base de son œuvre de l'esprit pour la transformer. J'ai d'ailleurs fait la promotion du jeu d'origine à un public non sensible à la chose ludique à chaque occasion. Retravailler dessus en profondeur et modifier les règles m'a fait comprendre l'écart entre les vrais auteurs et les amuseurs de galerie comme votre serviteur. Le pureté d'une mécanique ne s'improvise pas, elle s'aiguise lentement mais sûrement...

Nous avons depuis animé avec Mr Poissons 5 CODIR en français et anglais dans quatre pays différents. Tous les participants ont adoré l'initiative qui a sensibilisé réellement des décideurs peu habitués à la pensée opérationnelle des risques et aux scénarios de contrôle à imaginer. Les derniers ont été réalisés alors que le COVID-19 paralysait déjà une bonne partie de la Chine et que je m'en moquais en voyant ça de loin... En ces temps de crise due à cette fois-ci une véritable pandémie, je suis convaincu que trouver des moyens y compris ludiques pour impliquer tous les acteurs du privé, du public et associatif à penser les risques et comment un système ou une organisation peut y faire face devient une nécessité. Et pourtant, il y a encore quelques mois, je n'y connaissais rien.

Je tenais à remercier par ce texte tous ceux qui ont permis à cette idée folle sur un sujet "pas fun fun" de se réaliser.

Ludiquement,

Da Voice

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments

Default