limp

Tunhell - Pas de bougies bougies avant de casser vos pierres le soir

Tunhell - Pas de bougies bougies avant de casser vos pierres le soir

Encore quelques jours avant la fin du Kickstarter de Tunhell, dont je vais vous conter une nouvelle fois l'histoire d'une partie des cartes qui le composent. Aujourd'hui, les éclaireurs.

Pour lire l'écrit précédent, il vous suffit de cliquer ici. Vous trouverez en début de lecture tous les liens nécessaires pour en savoir plus sur le jeu et pour précommander votre boite avec tous les SG débloqués.

Ah, et au passage, pour participer à la discussion sur le forum, c'est là ! Allez, place à la lecture...

C'est une histoire qui a pour lieu un univers rempli de barbes, de bières, de mousses et de tâches.
Je vous la conte et la raconte depuis mon foin d'étable car j'ai su ça d'un nain à qui on a cru s'y fier.
Il était une fois une princesse barbue qui répondait au nom de Blanche neige. Elle se cherchait un prince charmant quand elle tomba sur John Snow qui lui dit "l'hiver approche, viens te réchauffer près de moi". Elle se dit qu'avec un nom pareil, elle ne pourrait que s'entendre avec lui sur divers sujets. Elle ne voulait pas finir comme sa cousine Cendrillon qui pour ses 20 ans était la plus triste des mamans, à récurer la maison, ou encore comme Arielle, à faire lessive sur lessive. Et puis, elle compris que cet homme, c'est sept nains qu'il voulait. Elle se dit "le bâtard, je vais me taper tout le boulot pendant que lui pense à sa panse pendante, à boire pendant sa garde, deux nuits par semaine".
Et que ne fut sa vie, son mari lui gueulant ou lui dégueulant dessus à loisir, ne pensant qu'à boire et à ses déboires. Depuis, quand on parle de lui, on ne peut que s'poiler.
Et leurs sept nains, me direz-vous ?
Quand ils étaient petits nains
ils partaient tous au turbin
en chantant.
Et bien des années plus tard,
ils travaillaient dans le noir
en chantant.
car c'est tellement plus mignon
d'excaver du beau charbon
en chanson...
Et, oh, quand ils rentraient du boulot, éméchés, leurs bougies à la main, leur mère gaie barbe au coup se disait : "faut vraiment ne pas être une lumière, même pour ce Prof ampoulé, pour excaver du charbon une bougie à la main...".
Ne trouvant ses fils pas éclairés, elle décida d'y remédier et d'en faire des éclaireurs, maintenant qu'ils étaient mineurs ...

Default


Elle leur colla leur bougie sur le casque et leur expliqua le rôle d'un éclaireur, vu qu'ils le trouvaient obscur. L'éclaireur permet donc de savoir par avance ce qui se trouve dans la mine. Le plus rapide voit moins loin (seulement trois cartes), mais dès recruté, il est déjà de retour pour vous dire ce qu'il a vu. Le second éclaireur voit les 5 prochaines cartes d'une mine (à vous de vous en souvenir, et dans l'ordre !) mais ira dans votre main une fois recruté. Et je ne vous parle pas d'éventuels éclaireurs légèrement différents ni même de cette carte de la mine égarée eu égard qu'elle ne figure pas dans le jeu de base...
Ainsi, les éclaireurs permettent de ne pas perdre un nain guerrier super fort face à un monstre faible. Ils permettent aussi de savoir si on peut balancer un piocheur peu ou pas soutenu du fait qu'on sait à l'avance qu'on va tomber sur un trésor ou un objet bonus en évitant de faire une mauvaise rencontre...
Ah, au fait, les éclaireurs, s'ils ne pensent qu'à chanter comme vous l'aurez remarqué, sont des plus discrets : ils peuvent être joués même si un autre joueur possède davantage de force de guerriers devant une mine.
Contrairement aux piocheurs, prochains nains à vous dévoiler leurs outils...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (2)

Default
limp
limp

Le texte suivant se trouve dans l'espace "bloggeurs"... ;)

LEauCEstNul
LEauCEstNul

non paaaaaaaaaaaaas de bougies bougies avant la piiiiiiierre du soooooooooiiiir......

lol. C'est Mopsesque. ;)