arthelius

test octave dugland

test octave dugland

Quelle idée de s’appeler Octave franchement, et Dugland qui plus est ? Et cela même si vous êtes un écureuil et que votre seule passion est de chercher des noises aux autres, enfin plutôt des glands en l’occurrence. Lourdement armé vous allez devoir défendre votre butin en bluffant les autres et en retournant leur confiance contre eux. Serez-vous assez fourbe et malin pour réussir à amasser une jolie réserve pour vos vieux jours d’écureuils ?

Default


Octave Dugland
Un jeu de Francois Marquay
Illustré par Tony Rochon
Publié par Paille Editions
3 à 6 joueurs
A partir de 8 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 20 minutes
Prix: 13,00 €


Préambule

François Marquay a édité un précédent jeu : Le Jeu Du Métro, et Octave Dugland est son second titre. Difficile donc de vous en dire plus sur sa ludographie. Les éditions Paille travaillent depuis de nombreuses années à la distribution de petites maisons d’édition, éditant parfois quelques jeux assez légers. Il n’est donc pas étonnant de retrouver Octave Dugland dans leur catalogue.

Règles

Chaque joueur reçoit le deck du personnage choisi. Celui-ci comporte 10 cartes composées de valeurs allant de 1 à 6, sachant qu’il y a une carte malus de -3 et deux exemplaires des cartes 1 et 4. Chaque joueur choisit alors une carte de sa main et la pose devant lui face cachée. Le joueur actif nommé Octave va alors pouvoir questionner chaque joueur afin de lui soutirer des informations sur la carte jouée. Suite à ces questionnements, Octave va choisir un adversaire. Les autres joueurs non sélectionnés vont devoir parier sur l’un des deux adversaires, ces derniers pouvant essayer de convaincre les joueurs de choisir leur camp. Cette phase terminée on révèle les 2 cartes. S’ensuivent différentes possibilités :

  • Le vainqueur remporte les 2 cartes du duel.
  • Le joueur (ou les joueurs) ayant parié sur le vainqueur récupère sa carte qu’il ne reprend pas dans sa main mais conserve de côté.
  • Le perdant du duel remporte les cartes des joueurs ayant parié sur lui.

En cas d’égalité les deux cartes sont défaussées et chaque parieur gagne sa carte. La carte -3 est jouée comme les autres. Il est permis aux joueurs actifs de jouer des cartes déjà gagnées lors de précédents tours afin de gonfler la confiance des autres joueurs. Cette carte doit être jouée face visible et être supérieure ou égale à la carte déjà en jeu. Mais en cas de défaite, les 2 cartes sont remportées par l’adversaire.

Le tour prend fin et le joueur à la gauche du joueur actif devient le nouvel Octave. La partie s’arrête lorsque toutes les cartes ont été jouées, c’est-à-dire au bout de 10 tours. Chacun compte alors ses points, le joueur en ayant le plus remporte la partie.

Default

Matériel

Des cartes, mais pas de gland dans cette boîte où Octave nous défie d’un lance-gland taquin. Des illustrations rigolotes sur l’ensemble des cartes qui nous plongent dans une ambiance champêtre amusante, aux tons résolument bruns. C’est chouette. Peut-être que si le jeu fonctionne, il pourrait être envisagé de proposer une édition plus petite afin de rendre le jeu encore plus transportable car cela s’y prête sans souci.

Une petite boîte bien réalisée pour un joli jeu. Rien à redire là-dessus.

Default

Ressenti durant la partie

Octave Dugland est un jeu osé, un jeu qui tente un pari : celui de ne fonctionner qu’avec la participation active des joueurs. Une chose qu’il n’est pas toujours aisé de mettre en place autour d’une table. Pour autant si l’ambiance est présente celui-ci fonctionne à merveille. On se prend au jeu de vouloir gruger les autres ou les amadouer selon nos besoins. C’est petit et mesquin, mais ça fonctionne. Bien entendu il faudra peut-être limiter les questionnements afin de ne pas briser le rythme, mais cela n’a pas de réelle incidence sur le jeu.

On bluffe, on parie, on fait la grimace ou l’on attend fébrilement le retournement des cartes. Octave Dugland sait nous faire ressentir des émotions et nous emmener avec lui dans la partie. Plus l’on avance dans la partie et plus la tension monte. Pour peu que l’on fasse preuve d’un peu de mémoire il est facile de prévoir ses coups et donc de tirer parti des duels des autres.

Voici un jeu drôle, rapide et qui plaira au plus grand nombre.

Default

Durée de vie

Vite sorti, vite joué et vite rejoué, pourquoi donc s’inquiéter pour sa durée de vie ? Générateur de bonne ambiance et de discussion, il saura s’inviter pour de nombreuses occasions. Jouable assez jeune, en famille, entre amis, Octave Dugland entre de plain-pied dans les petits jeux de cartes sympathiques à la forte ambiance. Et comme tous les jeux de ce style, pour peu que l’on accroche il n’y a aucune raison de ne pas y jouer de temps en temps ou plus régulièrement.

Default

Avis

Dans Octave Dugland il y a un brin de jeu de bataille, mêlé à du bluff et des prises de risque. Un mélange étrange au demeurant, mais efficace une fois les cartes en main. L’ambiance autour de la table est là pour le prouver. Octave Dugland n’est ni plus ni moins qu’un petit jeu sympathique, malin, drôle et sans prétention si ce n’est celle de nous faire passer un bon moment ensemble, et c’est déjà amplement suffisant.

Merci à Quilicus pour sa correction.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, ou bien à vous rendre sur Les 1D Ludiques pour plus de tests et d'articles.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Octave Dugland
Octave Dugland
Par Francois Marquay
Illustré par Tony Rochon
3-6 8+ 20´

Comments

Default