SteamRollers - la genèse

SteamRollers - la genèse
FlatlinedGames

Mark Gerrits, l'auteur de SteamRollers tient un blog en anglais sur BGG.
Il a posté au début du développement du jeu un petit article qui le présentait et dont je vous propose ici la traduction Francaise:

Voici une petite présentation de mon futur jeu, SteamRollers. Ceci devrait vous permettre de vous faire une idée en attendant la sortie du jeu.

Mon but était de prendre une série d'éléments communs aux jeux de trains et d'en faire un jeu simple qui fonctionne comme apéritif pour les amateurs de jeux de trains mais aussi pour un public plus large. J'espère y être arrivé, mais ce sera aux joueurs d'en juger.

Default

Voici une image du premier prototype en situation. Le jeu final sera naturellement bien plus joli.

Chaque joueur a une carte personnelle sur laquelle il dessine ses rails. Le plateau central au dessus indique les marchandises (cubes) qui peuvent être livrés. Comme c'est une fin de partie il est plutôt vide sur la photo. La carte comporte six régions, chacune avec une ville numérotée et un village (les disques). Les cartes donnent des pouvoirs spéciaux aux joueurs qui modifient les règles de diverses manières.
La photo montre une partie au niveau difficile, cela se voit aux frontières qui ont été dessinées sur les cartes personnelles (entre gris et rouge notamment).

Chaque partie est déjà différente en raison de la répartition des cubes de départ, mais il y a en plus une série de cartes en moyen et difficile, et les cartes spéciales sont double-face.

Alors, comment ca se joue ?
A chaque tour, le premier joueur lance le dé noir et un dé blanc de plus que le nombre de joueurs. Il prend un des dés blancs et effectue une action avec. Ensuite le second joueur fait de même avec un des dés restants et ainsi de suite jusqu'à ce que chaque joueur ait effectué une action. Une fois le tour terminé le premier joueur passe à gauche et on recommence. Si à la fin d'un tour trois villes sont vides, la partie se termine.

Alors, quelles sont les actions possibles ?

Construire: Vous dessinez dans un hex. Le dé noir détermine le type de rail qu'on peut dessiner, et le dé blanc choisi détermine la région ou on peut dessiner. 1 est le jaune, par exemple. La seule autre règle est qu'on ne peut dessiner qu'un rail dans chaque hexagone : pas d'aiguillages ou de croisements!

Améliorer la locomotive: Chaque dé blanc utilisé permet d'améliorer la loco. Dans l'exemple, le joueur de gauche a une loco de 5 (tout est noirci sauf le 2) et celui de droite une loco de 6.
pourquoi améliorer sa loco ? pour l'action suivante:

Livrer des marchandises: (ceci sera très intuitif pour les joueurs de Age of Steam et autres jeux de trains) Le dé blanc détermine la source de la livraison. Vous choisissez un cube dans cette ville et vous le livrez dans la ville de la même couleur que le cube (les cubes gris peuvent être livrés dans la ville 3 ou 4). Pour pouvoir livrer, il faut une voie reliant les deux villes, qui peut passer par des villages et d'autres villes. La distance est le nombre de tronçons de ville à ville plus le nombre de villages traversés. Par exemple le joueur de gauche peut livrer le cube bleu dans la ville rouge avec une distance de 5, alors que celui de droite peut le livrer avec une distance de 4. Lors d'une livraison la distance est le nombre de points gagnés par le joueur qui livre. Les points sont notés directement sur la carte personnelle (les petites barres).

Prendre une carte spéciale: Vous prenez la carte avec le même chiffre que le dé blanc choisi, au centre ou chez un autre joueur. (Quand on vient de recevoir une carte elle est protégée du vol un tour, on l'incline pour indiquer cela.) Les cartes avec un éclair sont à usage unique et celles avec un symbole infini restent chez le joueur tant qu'elles ne sont pas volées. (Les cartes sur le proto sont une des premières versions et ont bien changé depuis.)

Et c'est tout. Quand trois villes sont vides, on termine le tour et la partie est finie. En plus des points pour les livraisons, on reçoit aussi des points pour son réseau, ses cartes et sa locomotive.

Conclusion
je suis assez satisfait du résultat. Chaque joueur à le plaisir très eurogame d'avoir construit son r
éseau mais il y a aussi plein d'interaction: prendre un dé qu'un autre joueur convoitait, voler des cartes, et surtout la course aux livraisons.

Voila pour l'article de Mark.

Pour ma part, j'ai découvert le jeu lors d'une soirée au club de jeux de Bruxelles (Mardis ludiques à l'Outpost), et j'ai beaucoup apprécié ce premier prototype. Le jeu n'avait que le moteur de base: la carte centrale avec les cubes, les cartes individuelles, les dés et les livraisons.
Après la partie on en a discuté, et l'idée des cartes spéciales est venue tout naturellement.

La semaine suivante, les premières cartes étaient prètes, et le setup modulable avec des frontières qui bloquent les rails et livraisons a suivi. C'est à ce moment que j'ai proposé à Mark d'éditer le jeu en série limitée pour Essen, le timing était juste mais encore gérable pour cette fabrication artisanale. Le contrat fut signé dans la foulée.

Les contraintes de la microproduction ont dicté le format et le matériel du jeu. Une version avec des feutres effaçables à sec serait revenue trop cher, et de plus il est très difficile de proposer dans un jeu du matériel effaçable à sec qui soit de bonne qualité et résistant. Le système de cartes personnelles sur lesquelles on écrit directement fonctionne bien, est économique à produire (on peut faire des blocs de feuilles collés sur un côté sans que ça revienne beaucoup plus cher que l'impression), et relativement écologique, le papier étant recyclable et les encres éco-friendly.

L'étape suivante a été de bien tester les différentes cartes et configurations de frontières, et ensuite d'habiller un peu tout cela pour que ce soit moins spartiate.

Default

Les tests ont permis de valider tant l'équilibrage du jeu que l'iconographie des cartes et les indications sur les cartes individuelles. L'emplacement du dé noir a migré vers le plateau central, et des cases pour noter le score ont été ajoutées aux cartes individuelles des joueurs.

Default

J'ai alors pu lancer l'annonce du jeu ( http://www.flatlinedgames.com/fr/essen2015 ) et ouvrir les précommandes, pendant que nous rédigions la règle en Anglais, puis les versions traduites en Français, Allemand et Néérlandais. Avec Essen dans quelques semaines, il faut savoir gérer plusieurs choses en parallèle!

John Bohrer, alias monsieur Winsome games, un éditeur coutumier des microproductions de jeux à thème ferroviaire, nous a très gentiment fait un peu de promotion sur sa liste de diffusion - un geste extrêmement sympathique de sa part qui montre bien que le milieu de l'édition est plus une affaire de passionnés que de gros sous. Et un vrai coup de pouce puisque tous ses abonnés sont des amateurs acharnés de jeux de trains en tous genres!

Une microsérie telle que celle-ci est très différente d'un jeu produit industriellement en grande quantité: il faut se débrouiller et être créatif. Pas question de s'adresser à un fabricant spécialisé, ces derniers n'acceptent pas de commande de moins de plusieurs milliers d'exemplaires!

J'ai commandé des cubes et des dés en quantité chez un marchand spécialisé, des boîtes en carton brun chez un fournisseur de matériel de bureau, et tout le reste chez un imprimeur : plateau central, aides de jeu, cartes, bloc de cartes personnelles et naturellement livret de règles.

Default

J'ai ensuite passé une journée à trier et préparer les quelques 15.000 éléments en bois pour séparer le matériel de chaque jeu dans un petit sachet, et dès que l'imprimeur livrera le reste je pourrai assembler les boites juste à temps pour le salon d'Essen.

Un petit outil bricolé maison m'a permis de trier rapidement les 50 cubes de chaque exemplaire sans devoir les compter individuellement.

Default

Default Default

Pendant ce temps les précommandes continuent de tomber, et vu la petite quantité produite (200 exemplaires) il est bien possible que tout soit vendu avant d'arriver sur le salon. Cette rentrée me permettra de couvrir une partie des frais du stand et de l'hôtel, et de faire connaître SteamRollers en espérant qu'il puisse un jour connaître une production à grande échelle.


La règle complète en Français est maintenant en ligne ici : http://www.flatlinedgames.com/files/games/steamrollers/steamrollers_en_web.pdf

Voici une photo du matos final. 200 exemplaires assemblés à la main, on fait dans l'artisanal.
Je mettrai un pdf pour refaire des fiches en ligne après Essen; le bloc fait 100 feuilles, recto-verso.

Default

Default


SteamRollers
Un jeu de Mark Gerrits
Illustré par
Publié par Flatlined games
2 à 5 joueurs
A partir de 10 ans
Langue des règles: Française, Américaine, Allemande, Belge, Anglaise, Néerlandaise
Durée: 45 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

SteamRollers
SteamRollers
Par Mark Gerrits
Illustré par Benjamin Benéteau
1-5 10+ 45´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments

Default

To be continued in professionals news...