Sea of Clouds : Piques et Flibustes !

Par Monsieur Guillaume

Published on Mar 31, 2016 • Lecture 4 min. •  5163 vues

Sea of Clouds : Piques et Flibustes !

Théo  Rivière, maintenant bien présent à droite et à gauche aussi bien qu'ici ou là, a commencé sa carrière d'auteur avec Shinobi Wat-AAH!, petit jeu d'affrontement avec des cartes, des clans... et surtout des mini-shurikens ! Et ça, ça l'fait !

 

51257030d98f1515d880718bc21138cfefe8.jpe

Le nouveau jeu de la LIdJA

 

Il nous revient aujourd'hui avec un autre petit jeu, avec des cartes également, autour d'une thématique sublimée par les magnifiques illustrations de Miguel Coimbra : Les Pirates ! Bienvenue au sixième ciel, bienvenue sur la mer des brumes nuageuses derrière le brouillard, à droite après le perroquet qui fume !

c7ebf0d21001275a3a36ec3788766437dd27.jpe

 

Les pipi... les pipi... les piraaaates !

Pour se préparer à vivre les péripéties du voyage pirate, attablez vous autour du petit plateau central, recto-verso suivant que vous soyez 2, 3 ou 4 joueurs, et comptez environ 40 minutes de partie. Le bateau démarre sur une piste compte-tour qui indique également à quel tour vous allez vous fighter à grand coup d'épée et autres canons au long cours. 

Au bas de ce plateau, 3 cartes (parfois plus) tirées du tas de butin (94 cartes, avec 4 types différents) viendront prendre place aux emplacement des trois parts numérotées. Lors de chaque tour, vous vous emparerez d'une part de ce butin, mais attention, le partage, c'est sacré, et il faut suivre quelques règles précises.

Premièrement, vous ne voyez que le dos des cartes dans les parts du butin. Vous savez donc si vous pouvez récupérer de joyeux lurons pour les abordages, du rhum délicieux (ou pas), des objets à la valeur parfois douteuse ou des reliques à collectionner. 

1b5efa2f5a8335b7063d4243a01d96e1f596.jpe

Ensuite, vous commencerez toujours par la part n°1 ; vous récupérez les cartes qui la constitue et en prenez connaissance. Soit ces cartes, ensemble, vous intéressent et vous vous en saisissez, les rangeant à l'endroit adéquat, visible ou non en fonction de la carte, autour de votre plateau personnel de pirate. La part laissée vide reçoit la première carte de la pioche.

Si ce n'est pas le cas et que vous souhaitiez plutôt aller voir du côté de la deuxième part, vous reposerez face cachée cette part du butin en y ajoutant la première carte de la pioche, renforçant ainsi sa valeur éventuelle pour les suivants. Bon, c'est trois cartes maximum, faut pas pousser l'bosco à la baille non plus ! Au delà, ce sont des pièces sonnantes qui seront rajoutées.

Par contre, si même la troisième part du butin vous déplait, vous vous contenterez de piochez une carte et c'est bien tout... ça a un prix d'être difficile !

Une fois que chacun à reçu sa part, hop, on voyage jusqu'à l'île suivante... et à la fin, petit décompte finaleet celui qui a le plus de points l'emporte.

66ce0ac4b81c665cd17fafbff83aa26d9ff5.jpe

 

"Et nunc, bastonum !"

Holà, mat'lot... doucement ! Tu permets ? Voyons déjà ce qu'il se passe lors des abordages sur les îles où l'on croise le fer ! Vous faites votre total de puissance indiquée généralement sur vos cartes Pirate. Vous comparez ça avec le capitaine de droite et de gauche pour connaître votre nombre de victoire (0, 1 ou 2 donc). Par victoire, vos pirates résoudront leur effet : voler de l'or, échanger des trucs ou gagnez des doublons depuis le stock. Allez, soit, certains pirates sont balaises et leur effet ne s'appliquera q'une fois maximum en cas de victoires multiples.

d11bc034d622bb0d8366950330cb948d63b4.jpe

 

 

Les Objets auront, eux, des effets immédiats ou secret jusqu'à la fin de partie. Par exemple, le Traité de paix vous rapportera 3 doublons si vous ne remportez aucun abordage là où le canon ajoutera +1 à votre puissance. 

Les Reliques se collectionnent pour véritablement rapporter un maximum de points... voir vous en coûteront si vous n'en ramenez pas assez pour faire sérieux !

Enfin, une p'tite rasade de rhum et hop, vous voilà avec des points... enfin, à moins que ça ne soit une immonde piquette. Là aussi, entre le rhum de collection ou celui de majorité, à vous de voir à quelle bouteille vous boirez.

 

 

Cette fois, c'est bon, fin du voyage et somme de vos doublons, rhums, reliques, secrets et objets déterminera le plus forbans veinards de ces pirates.

cf1c122368ce7253940d43dd0b8e46867fed.jpe

 

Et voilà, on est arrivé !

Sea of Clouds est donc un jeu sans prétention qui se joue de façon facile : je regarde une ou des cartes, j'estime si elle(s) vale(nt) le coup pour moi, en oubliant pas de regarder à gauche et à droite pour préparer ses combats et les collections de reliques. Parfois, espérant mieux, je pose ça pour aller voir plus loin... en prenant le risque d'y ajouter la carte ultime pour le joueur suivant... et c'est bien là l'intérêt de ce mélange de "stop ou encore" mâtiné d'un "draft inversé" (inversé parce que je sais ce que je laisse mais je ne sais pas ce que je vais prendre)

 

c974662c9475e5e2dd57c6316089d61a80a5.jpe

La carte Capitaine pirate Goodies ! Plus que jolie, non ?

 

Il faut avouer que les cartes ne sont pas équivalentes en intérêt, que cet intérêt soit réel ou situationnel, loin s'en faut. Mais c'est aussi ce qui donne du poids aux décisions qu'il faut prendre et de l'amusement lorsque la malchance se déchaîne. Comme cette interaction est, à la base, silencieuse (regarder ces cartes à son tour), il ne faut pas que les joueurs hésitent à lancer de la contre-information, attirer l'attention sur l'ennemi en tête supposé... bref, lancer l'ambiance autour du jeu avec un peu de "trash talking" afin d'éviter que les parties ne soient trop calmes et les tours répétitifs, ce qui serait dommage vu  le thème choisi, même si ce dernier n'est pas le plus vibrant au ressenti. Ici, les illustrations de Miguel Coimbra sont un régal et permettent de renforcer le côté "on s'y croit".

 

Pour moi, c'est Talisman... en vraiment moins chiant !

Docteur Mops, le 31 mars 2016

 

Un petit jeu pas prise de tête qui va permettre de se chamailler un peu, marquer des points et tenter des choses pour le fun. À jouer avec des ados, en famille ou entre joueurs à l'apéro pour se chatouiller donc légèrement du bout du sabre d'abordage ! Allez, Hisse et Ho !

 

► Les explications dans la TTTV

suivi de la partie :


Monsieur Guillaume

Comments (10)

Default
Le broyeur de jeux
Le broyeur de jeux
Ayant encore à l'esprit l'amer souvenir de Shinobi Wat-AAH dont la mécanique grossière et mal huilée donnait à ce jeu des allures de "proto protoptype" je me demande à juste titre si la boîte de ce Seas of cloud contient autre chose que des nuages. Bien que n'ayant aucune formation en météorologie, à la lecture de cet article je nourris cependant comme un pressentiment. Bien entendu j'espère que mon coeur se trompe et dés que j'aurais eu l'occasion de jouer à Seas of cloud je pourrais laisser la raison me dicter sa loi.
fouilloux
fouilloux
Piques? J'ai vraiment des problèmes d'oreilles moi ;-)
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Cher monsieur fouilloux,

on m'aurait menti ?... j'aurai moi-même mal entendu ?...
;-)
:-D
luna1616
luna1616
Une de mes plus belles découvertes à cannes :) (après M. Guillaume bien entendu ;) )
luna1616
luna1616
Mais la question subsiste, où donc se procurer cette fameuse carte Goodies ??
Le broyeur de jeux
Le broyeur de jeux
Juste une erreur de clic, veuillez pardonner cette intrusion.
Pit0780
Pit0780
J'aime beaucoup ce petit jeu ! Très sympa, magnifiquement édité...!
Théo_Rivière
Théo_Rivière
Merci :)
Christhiof
Christhiof
je confirme ça a été mon premier achat compulsif du fij Cannes. Bien illustré et ambiance joviale. Pas de regrets vraiment !
Ingalls
Ingalls
Hello,

Zombies, pirates, même combat : plein le ...

Changez un peu de disque messieurs et mesdames les éditeurs.

Merci

PS : désolé de ce coup de gueule en mode mineur mais franchement trop c'est trop.