Résonance : l’heure du sabbat

Par Yored

Published on 8 Aug • Lecture 2 min. •  2337 vues

Résonance : l’heure du sabbat

Sorcière, l’heure de votre vengeance est venue. Ce soir, à l’aide de votre coven, vous invoquerez un démon, l’arme de votre haine. Méfiance cependant, le rituel est précis et chaque sorcière veut attirer un démon différent…

 

Tric Trac

De la dark fantasy festive !

Avec ses graphismes en noir et blanc, son style qui évoque le gothique et la dark fantasy, Resonance (pas d’accent, vue vers le marché anglo-saxon oblige) paraît plus sérieux qu’il ne l’est. Il est vrai que la thématique, une histoire de haine, de vengeance et d’invocation obscure, est sombre et parfaitement servie par les graphismes. Mais mécaniquement, Résonance est un jeu simple, familial, un bon party game entre amis.

Ce n’est pas la première fois que DTDA, propose un mélange un peu étonnant entre des mécaniques simples et une esthétique sombre. Leur premier jeu, Light Hunters se joue en équipe, les joueurs abattent des cartes de leur main pour s’affronter, avec juste ce qu’il faut de stratégie.

Au cours d’une partie de Resonance, les joueurs complètent le cercle d’invocation en plaçant un objet rituel sur chacune des huit phases de Lune, dans le but d’invoquer un démon. Toutefois, chaque sorcière a son propre objectif et vise une combinaison qui lui est propre. Au final, une seule, voire aucune, parviendra à attirer le démon.

 

Tric Trac

Composants de sorts

À chaque tour, un objet rituel est placé aléatoirement sur la Lune en cours de résonance : herbe, minéral ou potion. Les joueuses et joueurs disposent d’une action pour influer sur celui-ci. Quand chacun a choisi son action et éventuellement placé une carte face cachée dans le cercle, on retourne le tout, on applique les effets et c’est l’objet rituel le plus représenté qui prend place sur la Lune.

Dans les actions possibles, les joueurs peuvent poser un objet rituel face cachée, recharger leur main avec de nouveaux objets rituels, piocher un puissant artefact qui permettra d’éliminer un type d’objet lors d’une prochaine phase de Lune, etc. Il faut régulièrement choisir entre tenter d’influer sur l’objet en résonance en espérant ne pas y perdre inutilement ses cartes, ou laisser faire les autres pour mieux intervenir plus tard.

Chaque sorcière possède aussi une liste de sortilège qui lui permet d’agir sur le déroulement à sa manière, à condition d’avoir le bon nombre d’objets adéquat en main.

Enfin, si l’une des trois combinaisons d’invocation (la première ne demandant que 4 objets, la seconde 6, et l’ultime 8) présente sur la carte démon d’une sorcière se réalise, elle fait un pas vers la victoire.

 

Tric Trac

Princesses du chaos

Le cœur du jeu n’est pas vraiment la stratégie, même s’il faut suivre les actions de ses adversaires pour mieux anticiper leurs mouvements. C’est un jeu qui laisse sa chance à tout le monde, il n’y a pas d’élimination et si un joueur se retrouve trop loin de son but il lui est simplement possible par une action et quelques cartes de changer de démon pour un autre plus facile à compléter en l’état du rituel.

Resonance est chaotique, on tente de prévoir les choses, mais il y a trop de facteurs pour tout anticiper et les tours où notre stratégie se retourne contre nous, voire ceux où tout le monde rate au point que la conclusion n’arrange personne, ne sont pas rares.

Deux modes de jeu sont prévus dans la boîte, le mode normal (3 à 6 joueurs) et un jeu en équipe qui permet de jouer avec 8 participants.

 

Tric Trac

 

Le jeu est déjà en financement participatif depuis quelques jours !

Vous pouvez y participer et aider à la production de ce jeu ici aux graphismes si singuliers et envoûtants :

Resonance

 

 

Fiche technique

Éditeur : DTDA

Auteur : Sergio Matsumoto

Illustratrice : Manon Potier

Nombre de joueurs : 3 à 8 joueurs

Âge : 10+

Durée : 20’ minutes

 

Article de Nargasse, mis en ligne par Yored


Yored

Comments (1)

Default
Rodenbach
Rodenbach
Pas mon type de jeu, mais la DA est dingue.