Docteur Mops

Pegasus reprend les hits Disparus de Selecta

Pegasus reprend les hits Disparus de Selecta

Default

Autre actualité économique du moment : L’éditeur Selecta avait annoncé en 2011 l’arrêt de sa gamme de jeux de société Jeunesse. Matthias Menzel précisait que cette décision faisait suite au constat de la baisse de leurs ventes. On a souvent beaucoup fantasmé le marché allemand du fait de son « avance » en culture ludique mais cela allait de pair avec un aspect très concurrentiel et une course éditoriale boostée par le fameux Spiel des Jahres très prisé et surtout très écouté par les acheteurs des magasins spécialisés. Une assurance de ventes se faisant souvent au détriment de la diversité.

Du coup, nombre de jeux se retrouvaient bradés après une très courte existence. Contrairement à une spécificité française, la distribution en Allemagne n’a pas de traitement d’exclusivité. La concurrence entre les distributeurs a donc entrainé une baisse notable du prix des jeux. Une bonne nouvelle pour les joueurs allemands et les joueurs se fournissant directement sur place. Un bénéfice malheureusement à court terme puisque la valeur psychologique du produit renforce son côté de consommation éphémère et conduit les amateurs éclairés à attendre de nouvelles baisses, compromettant l’existence même du jeu en ralentissant le résultat de son implantation qui est un indice essentiel pour sa survie.

DefaultDefault

On a pu croire que cette concurrence permettrait d’accroître le marché. Qui dit jeux moins chers dit plus d’acheteurs. Seulement l’équation n’est pas si simple. L’accroissement d’un secteur se fait aussi sur son image et la valorisation de celle-ci. Du coup l’offre dépasse parfois la demande.

L’intérêt croissant des pays voisins pour les jeux de société et l’arrivée de produits à la française comme les Aventuriers du Rail, vendus au prix français (donc élevé par rapport aux habitudes) a démontré que rogner sur les bénéfices de ventes n’influait pas l’attrait du public qui préférera un bon jeu un peu plus chers que 10 qui le sont moins ou paraissent comme tels. Beaucoup sont victimes de cette érosion des prix qui n’a pas été attractive pour doper un marché croissant plus vite que la demande. Du coup beaucoup d’invendus et ceux qui le sont avec un faible bénéfice et voilà malheureusement l’affaire entendue.

Heureusement, il y a néanmoins une bonne nouvelle dans ceci, c’est que les jeux phares de la gamme Selecta viennent d’être repris chez l’éditeur allemand Pegasus Spiele. Un éditeur boosté justement par un récent Spiel de Jahres. Est-ce que la qualité Made in Germany sera conservée ? À voir… Pas sûr du tout.

Selecta continue toujours son activité Jouets.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (4)

Default
jdulain
jdulain

Bonjour,

Cela fait un bon bout de temps que je cherche Monte Rolla pour y jouer avec mon second... peut-être une petite chance d'y jouer avec ma troisième ?

Endr
Endr

Le bal des coccinelles et Viva Topo, parmi les jeux préférés de ma fille de 5 ans ! Good news donc si ces jeux continuent d'être édités, en espérant effectivement que la qualité soit maintenue... ah les petites souris en bois, tout un poème...

teletactica
teletactica

Est ce qu'ils vont réediter l'excellentissime Monte rolla?

faidutti
faidutti

Viva Topo est un des meilleurs jeux de prise de risque que je connaisse - et pas que pour les enfants.