Docteur Mops

Orléans Joue 2014, les reportages

Orléans Joue 2014, les reportages

Default

Le week-end dernier se tenait la première édition du festival Orléans Joue. Forcément en temps voisins, nous sommes allé y mettre notre nez, nos appareils photos et nos caméras.

Ce que nous y avons découvert ? Hé bien ! Vous allez pouvoir le découvrir également avec notre reportage avec des photos qui ne bougent pas et celui de monsieur Node avec des images qui bougent et qui parlent.

Vous y découvrirez du Wushu Dinosaures, un championnat de Pandémie, des éditeurs, des auteurs et des nuées de jeux présentées par des équipes de chocs qui méritent toute notre admiration.

Bravo les gens et merci pour ce beau week-end. On se retrouve l’année prochaine !

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (4)

Default
MushiGames
MushiGames

Très beau reportage qui reflète bien l'organisation et l'ambiance du festival.

Merci à tous les acteurs pour cela.

Nicholas

Fred 29
Fred 29

Merci pour les belles photos !

Je vous envoie les miennes très vite.

Rémy-lee
Rémy-lee

Bravo pour cette super première édition !

Festival de la région Centre qui ne demande qu'à être pérennisé.

Rendez-vous à l'année prochaine :)

Totoche
Totoche

Très beau reportage.

Qui a osé dire que Node n'était bon qu'à triturer des boutons ? Qu'il se dénonce, le fourbe ! :)

Au vu du reportage, c'est une confirmation de ce qui a été évoqué, lors d'une TTTV avec Monsieur Philippe, sur le tissu associatif et son implication culturelle et citoyenne.

On remarque aussi, mais peut-être cela a évolué pendant le WE, qu'il y a encore beaucoup de boulot à faire sur la communication du Monde du Jeu. Qu'il y a un potentiel ludique important à faire connaître et apprécier auprès du grand public.

La démarche, ô combien heureuse, de l'information par le Net initiée par Tric Trac et son entité TTTV ne doit pas faire oublier qu'il y a un gros traval à faire sur la communication de terrain.

En tout cas et en ce sens, cela fait plaisir de voir des gens motivés.

P.-S. : Dommage que la fin du reportage ait été gâchée par un horrible irresponsable déguisé. Mais on le reconnaitra, on le retrouvera et on l'empalera.