Monsieur Guillaume

Libellud pose ses ailes sur Asmodee (ou l'inverse)

Libellud pose ses ailes sur Asmodee (ou l'inverse)

Avec un léger sourire, nous pourrions dire que cela faisait déjà 6 mois qu'il n'y avait pas eu d'annonce de rachat. Le dernier annoncé ici était autour des belgos-mexicains chez Repos Production qui passait sous la houlette d'Asmodee. D'ailleurs nous terminions ce dernier article en parlant de la ronde des potentiels achats et c'est bien à cette maison d'édition qu'il était fait référence :

 

Tric Trac

LIBELLUD rejoint le groupe Asmodee

Asmodee Logo

"Dans la valse à mille temps" des acquisitions de propriétés intellectuelles ludiques, en lieu et place de "Paris qui bat la mesure", comme le chanterait Jacques, c'est Asmodee qui "laisse enfin éclater sa joie". Dixit (Spiel des Jahres 2010 et As d'or Jeu de l'année 2009), Mysterium (As d'or Jeu de l'année 2016), Seasons, Loony Quest, Obscurio ainsi que Dice Forge... autant de preuves fortes, ludiques et économiques, d'une maison d'édition qui cartonne (Et moi, j'aime Lord of Xidit aussi, na !). Les chiffres (plusieurs millions d'exemplaires) illustrent l'aspect économique, certes. Et puis ce sont 19 employés de trois nationalités, 7 femmes et 12 hommes. "Ludiquement", c'est aussi l'image que Libellud a obtenu auprès du public qui démontre une forme d'attachement à la compétences et à l'esprit qui guide cette équipe. 

Tric Trac

Il est liiiib' et Lud 

Depuis 12 ans, Régis Bonnessée, un habitué et un fidèle de Tric Trac que l'on peut saluer, honorer et remercier ici, était à la tête de Libellud. Particulièrement attentif à l'humain, comme le montre par exemple sa fidélité à Paille Editions pour la distribution de Dixit ou dans son engagement humanitaire en faveur de l'éducation et la jeunesse avec la fondation d'entreprise qu'il ouvre en 2019, dans une vraie démarche entrepreneurial partagée, nous nous sommes permis de poser à Régis quelques questions par rapport à cet évènement dans la vie d'une entreprise et de son fondateur. Avant de découvrir ses réponses, l'annonce de cette acquisition, comme vous en avez l'habitude si vous lisez nos lignes régulièrement, vous propose deux déclarations officielles et bien sûr enthousiastes : 

 

b22a92cdbe1dd050db58efc1256333eb5ba9.jpe

La déclaration de Régis, en compagnie de Marie Cardouat et Jean-Louis Roublira

(en vrai, nous sommes à l'époque de Dixit :D)

 

Depuis 12 ans Libellud développe des jeux originaux autour de l’imaginaire, du partage et du rêve aboutissant à la création de véritables univers. Asmodee a accompagné depuis nos débuts notre croissance, dans le plus grand respect des valeurs qui sont les nôtres. C’est donc aujourd’hui avec fierté que Libellud rejoint cette grande famille du jeu, avec à la clef le développement de projets toujours excitants.

Régis Bonnessée, fondateur de Libellud

 

 

Du côté d'Asmodee Group, présent dans 18 pays sur 4 continents,  Libellud est le 18ème studios d'édition pour une distribution qui touche plus de 50 pays. 

 

Nous sommes ravis que le studio Libellud rejoigne les équipes d’Asmodee. Depuis sa création, Libellud a sans cesse démontré son immense talent d’éditeur avec un catalogue qui allie des mécaniques innovantes et des univers graphiques originaux. Cette acquisition est pour Asmodee la suite logique de 10 ans de collaboration intense et fructueuse entre les deux sociétés. Nous sommes également ravis d’accueillir la Fondation Libellud dont les valeurs s’inscrivent parfaitement dans l’engagement sociétal du groupe

Stéphane Carville, CEO d’Asmodee Group.

il

Stephane Carville

Asmodee a repris, ces cinq dernières années, environ une trentaine de sociétés, permettant ainsi d'augmenter son chiffre qui dépasse les 550 millions d'euros en 2019. La France, devenu le premier marché pour les jeux de société et les jeux de cartes en Europe a tout de même pesé 578 millions d'euros l'année dernière, avec une croissance de 10%. Rien d'étonnant donc à ce qu'Asmodee continue à prospecter et à consolider ses "IP" comme on dit, non ? 

 

Et du coup, c'est Kiki ? 

Pour ceux qui connaissent Mathieu Aubert (oui, oui, celui-là même qui vint en nos locaux présenter son jeu Shadows - Amsterdam), il reprend la direction, après avoir été aux côtés de Régis dans la gestion du studio depuis plus de cinq ans.

Régis, de son côté, nous a donc confié que cette vente a, pour lui, "un petit je ne sais quoi de mise en danger, une volonté de vivre d'autres expériences, de revenir au coeur de la création au sens large".  Il part ainsi "l'esprit serein" parce qu'il laisse derrière lui, justement, "une belle équipe qui continuera à perpétuer l'esprit Libellud. Ils sont formidables."

Il n'y a pas de "futur tout tracé dans ma tête, juste des envies, c’est sûrement un des aspects grisant de la chose" mais malgré tout "des projets de jeux, notamment un jeu narratif, de lieux aussi" avec "une vraie volonté d'expérimenter des choses". Sans nul doute donc des occasions de pouvoir croiser Régis Bonnessée dans nos studios d'enregistrements, sans oublier l'équipe de Libellud à qui nous souhaitons un beau chemin ludique avec des jeux enchanteurs !

Libellud

Oh, une libellud à deux ailes dice-forgisée !

 

Et vous, vous pariez sur quel prochain rachat et par qui ? 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Obscurio
Obscurio
Par L'Atelier
Illustré par Xavier Collette and M81 Studio
2-8 10+ 45´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
Shadows - Amsterdam
Shadows - Amsterdam
Par Mathieu Aubert
Illustré par M81 Studio
2-8 10+ 30´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments (39)

Default
Schtroumpf_74
Schtroumpf_74
Et allez ! Encore une pour Amodée !
Ne vous en faites pas M. Guillaume, moi aussi, j'adore Lord of Xidit !
idbicoolkoul
idbicoolkoul
Desolé de casser l'ambiance ... mais pour moi ça reste une triste nouvelle pour le monde du jeu. C'est cool pour les mecs qui vendent ... mais pour les joueurs que nous sommes ça pue. Le Mastodonte Asmodée à encore frappé ... Vive le capitalisme !
Cyberjey
Cyberjey
"[Le chiffres d'affaires d']Asmodee dépasse les 550 millions d'euros en 2019. La France [pèse] 578 M€". Une idée de la part de marché d'asmodée en France ? Car on peut s'inquiéter d'oligopoles, mais il faut quand même quelques gros chiffres...
Jeannot la Pinte
Jeannot la Pinte
Je les vois bien racheter Tric Trac personnellement...
sebduj
sebduj
On lui dit ou pas :-) :-)
idbicoolkoul
idbicoolkoul
Non ... Il ne faut pas briser les rêves des êtres innocents.
Salmanazar
Salmanazar
Et 19 employés chez Libellud : une belle réussite !
Salmanazar
Salmanazar
A la question de quel sera le prochain rachat, je me demande déjà qu'est qui tourne à proximité de la galaxie Asmodée et que ce dernier n'a pas déjà acheté ? Et bah, je sèche
aleph71
aleph71
"à consolider ses IP comme on dit, non ?"
Désolé mais je ne sais absolument pas ce qu'est un(e) IP (identité protocolaire, invitation partagée, immunité personnelle, iconographie pantocratore, informations palinodiques, insémination pacifiste, etc.) ????
Merci d'avance pour votre réponse !
sebduj
sebduj
Intellectual property (IP) is a category of property that includes intangible creations of the human intellect.
Propriété intellectuelle en Français, bien sur. Dans notre univers, il s'agit de licences telles que Dixit pour ce qui est de Libellud. On parle sous ce couvert de tout l'univers autour d'un jeu qui peut être utilisé pour créer d'autres jeux mais aussi d'autres "produits dérivés".
JOER
JOER
Trois réactions :
1) Il est bien normal d'évoluer, et je pense que tout cela ne concerne que les premiers intéressés. C'est la décision des fondateurs de Libellud qui ont créé et travailler des années avec succès pour en arriver là et j'imagine que cette réflexion a été aussi maturée avec tous leurs collaborateurs. En dernier lieu il est normal que Libellud écoute un peu les réactions des clients/joueurs et du marché, mais, vraiment, c'est eux qui savent ce qui est bien, ils ont porté l'entreprise c'est bien normal qu'il décident de son avenir et qu'ils soient attirés par un nouveau modèle, avec moins d'indépendance peut-être (?) contre plus d'opportunités...
2) Félicitations, on espère que vous resterez les mêmes :)
3) Je trouve que c'est la rançon du succès, à partir d'une certaine taille critique, dans un secteur pas si facile, c'est confortant de savoir qu'on peut continuer autrement, pour peut-être laisser une nouvelle boîte émerger de l'ombre et devenir un autre éditeur de même importance ? Être sous la bannière d'Asmodee ce sera simplement une métamorphose économique pour cette Libellud, qui continuera à battre passionnement ses ailes colorées...
ehanuise
ehanuise
Entre Hachette qui se lance dans l’édition de jeux de société, CMON, Plan B, et les distributeurs localisateurs comme Atalia Pixie Blackrock Iello, etc... on voit que le marché se développe et qu'on est pas près de voir un seul acteur détenir un monopole (n'en déplaise à certains qui brandissent volontiers ce risque).
Belle réussite entrepreneuriale pour Régis, qui a réussi a amener son entreprise à un point ou elle a besoin de rejoindre un plus grand groupe pour ouvrir de nouvelles portes, de nouveaux moyens, et de nouveaux marchés.
Et cela profitera aussi fortement aux jeux de Libellud, qui seront sur plus d'étals dans le monde entier.
sebduj
sebduj
Niveau distribution, je pense que Libellud profitait déjà de 100% de l'efficacité Asmodée :-)
jmguiche
jmguiche
Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser une entreprise à en acheter une autre.
Racheter une clientele, un produit, tuer un concurrent, augmenter ses forces vives par absorption, acheter une activité, se diversifier sur un nouveau marché..
Jusqu'à présent, pour ce que nous avons vu, Asmodée achète des entreprises de création pour leur faire faire de la création en conservant leur ligne éditoriale. On est entre augmenter ses forces vives et acheter une activité.

A moins que la direction d'Asmodée change et soit confié à un imbécile qui casse tout ça, il n'y a pas à crier au loup.

De toute façon, si un imbécile à la tête d'Asmodée casse ses outils de création, la création se fera sans Asmodée. Le marché du jeu de société est euphorique, en croissance, il se crée régulièrement des structures nouvelles qui ne demandent qu'à prendre des parts.
En tant que joueur cela ne me fait ni chaud ni froid, je doute de voire la moindre différence.
Bien sur, j'ai une pensée pour les personnes qui, dans un rapprochement, risque de voire leur poste supprimé, mais je ne sais meme pas s'il y en a.

Pour l'instant, la seule chose que je vois comme effet des achats d'Asmodée, c'est la croissance évidente des moyens donnés à Tric Trac, ce qui est plutôt une bonne chose et, amha, une stratégie de long terme intelligente.

Ce que nous pouvons voir de la stratégie d'Asmodée c'est "pérenniser le catalogue de distribution et marger sur toute la chaine de valeur" (l'achat de studio permet cela) et "organiser une couverture médiatique qui met en valeur ce loisir pour assurer sa promotion" (et ça c'est tric trac).

On peut s'inquiéter pour TT. Sur son indépendance et sur des pressions pour promouvoir les produits Asmodée. A mon avis, cela serait une erreur. La promotion du loisir en général sert Asmodéé qui doit avoir plus de la moitié du marché aujourd'hui en France, au moins pour la distribution, faire de tric trac le site institutionnel d'Asmodée ferait doublon et serait contre productif.

Pour ce que je vois, la direction d'Asmodée voit grand, essaye de voir loin, et de façon assez futée.
jmguiche
jmguiche
Edit : la moitié du marché, pour les jeux qui nous intéressent... Et encore, c'est un majorant.
Jeonid Ran
Jeonid Ran
Je partage totalement cet avis. Ce sont des gens intelligents chez Asmodée, qui savent parfaitement ce n’est pas en imposant une ligne éditoriale (que ce soit pour les studios que pour les médias) que réside leur intérêt, mais bien au contraire en laissant les gens et les talents faire ce qu’ils savent admirablement faire depuis des années tout en leur offrant la puissance de feu et la solidité d’un grand groupe.