Monsieur Phal

Knizia fait Topaze ? Non, Topas

Knizia fait Topaze ? Non, Topas

Maître Knizia court un marathon. Pour sûr, et à chaque kilomètre, il s'arrête chez un éditeur et lui propose un jeu. Et comme Knizia est un Nom, l'éditeur signe. Bon, il est loin le temps ou et maestro nous proposait des "Euphrat & Tigris", pour sûr. La tendance est plutôt au petit jeu rapide, pas cher, facile... Et c'est ce que nous propose Amigo avec "Topas". Un nouveau Knizia qui arrive là de bientôt chez Gigamic qui proposera une version française grâce à une traduction de Monsieur Ludigaume (que Dieu le bénisse pour le travail qu'il effectue pour notre plus grand plaisir).

Donc, avec "Topas", Reiner Knizia revisite les Dominos en y apportant sa touche personnelle. Le jeu se compose de 36 cartes "pierres précieuses". Des rouges, des jaunes, des vertes et des bleues. Là, les spécialistes diront "Houa l'aut, on dit saphir, émeraude... C'te honte ! Bleue, rouge... Pffff...". à ceux-là je réponds "Mouais, je suis pas très bijou, et en plus je ne me maquille pas, alors...".

Ces cartes sont comme des dominos, c'est-à-dire qu'elles comportent deux zones avec un certain nombre de pierres dessus. Par exemple, 2 rouges en haut et 3 vertes en bas. Où 2 jaunes en haut et 3 rouges en bas... Là, les spécialistes diront "Houa l'aut, on dit saphir, émeraude... C'te honte ! Bleue, rouge... Pffff...". à ceux-là je réponds "Mouais, je suis pas très bijou, et en plus je ne me maquille pas, alors...".

En début de partie, les cartes sont mélangées, chaque joueur en reçoit 3 pour former sa main et le reste est posé au centre de la table, formant ainsi la pioche. On retroue, face visible, la première carte de la pioche et la partie peut commencer.

À son tour, le joueur actif va jouer une carte de sa main de façon à ce qu'elle soit adjacente à une ou plusieurs cartes déjà jouer au centre. Peu importe les couleurs, on doit juste faire coïncider les zones de pierres précieuses. En tout cas au moment de la pose, parce qu'au moment du comptage, de l'évaluation, c'est mieux si vous avez réussi à faire coïncider les couleurs. Ben oui, c'est ça qui fait marquer les points.

Ha, mais comment je calcule les points alors ?
Simple, après avoir posé votre carte, vous faites un comptage. Vous évaluez chaque rangée s'il y a au moins deux pierres de la même couleur. Une carte peut donc déclencher jusqu'à 4 évaluations (si la rangée de compte pas plus de 7 pierres). Bon, comme une image parlera mieux qu'une explication, le plus simple est de vous montrer des exemples : cliquez là !

Une fois l'évaluation faite, vous notez vos points sur la feuille de score, vous piochez une carte pour monter à 3 cartes dans votre main et c'est au joueur suivant...

Ha, d'accord, mais comment je gagne ?
Une fois que chaque joueur a joué 7 cartes, la partie s'arrête. Celui qui a marqué le plus de points est déclaré "Grand Vainqueur".

Variantes
Deux variantes sont proposées. Une "Expert" où, au lieu de s'additionner, les rangées évaluées sont multipliées entre elles. Les scores seront forcément super plus élevés. La seconde est une variante solitaire qui vous propose d'essayer de faire le meilleur score tout seul, en 7 cartes jouées et en 4 manches, comme une espèce de réussite en somme...

Le jeu est arrivé dans les hangars de Gigamic, le temps de glisser la règle en français, de charger les camions, les boîtes de "Topas" devraient arriver sur les étals d'ici une semaine...

"Topas"
une jeu de Reiner Knizia
pour 1 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
chez Amigo / Gigamic
Prix : autour de 10 euros
Sortie : courant mars 2009 de dans deux semaines max !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (6)

Default
Ludigaume
Ludigaume

Merci Mr Phal pour le petit commentaire mais n'exagérons rien. ;)

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Wallover,

Mouais, je suis pas très bijou, et en plus je ne me maquille pas, alors...

wallover
wallover

Houa l'aut, on dit saphir, émeraude... C'te honte !

Bleue, rouge... Pffff...

Paul
Paul

Le décompte des points par multiplication fait penser à Wu Hsing. Mais c'est bien tout. Tel que Topas est décrit ici, le mécanisme semble se réduire à une pose de dominos classique. Dans Wu Hsing (jeu en effet génial) il s'agit de constituer et compléter des séries de couleurs récurrentes.

Mais peut-être pourrait-on adapter Wu Hsing à Topas ?

Budnic
Budnic

Le mécanisme fait penser à Wu Hsing, tandis que le décompte des points rappelle un peu celui de Genial. Deux très bons jeux ! Néanmoins, je ne vois aucune urgence à tester ce Topas...

Malou
Malou

no comment is comment