Docteur Mops

Fireteam Zero, c'est parti (cipatif)

Fireteam Zero, c'est parti (cipatif)

Default

Nous avons eu le plaisir de recevoir dans nos studios de la Tric Trac TV messieurs Leonidas et Jamie qui sont venus nous présenter le prochain jeu de chez Play & Win : Fireteam Zero.

Bien que n’étant pas directement parties prenantes dans cette édition, nos joyeux camarades étaient en réalité chez nous dans le cadre de notre collaboration avec le magazine Ravage puisqu’à nos âges, nous ne sommes plus trop regardant sur nos partenaires sexuels et qu’en plus nous avons des sujets qui nous passionnent en commun.

Default

Fireteam Zero est en réalité un jeu déjà publié. Sauf que ce dernier le fut via une des ses fameuses campagne de financement participatif chez Kickstarter et vu la profusion de projets et le fait que celui-ci était uniquement destiné au marché anglophones nous ne vous en avions guère pipé mot. Donc si c’est le cas aujourd’hui, vous imaginez bien que les choses ont changés.

DefaultDefaultDefault

Fireteam Zero revient donc avec une nouvelle formule plus « mieux qu’avant », toujours chez Kickstarter mais cette fois, il sera également en français puisque l’éditeur luxembourgeois Play & Win est de la partie, ensuite il sera disponible dans les boutiques pour ceusses que le kisckstartage ne branchent pas plus que ça et enfin, cette version a été améliorée par rapport à la précédente avec notamment l’arrivée d’un petit français aux illustration : Loïc Muzy, ce qui est une bonne nouvelle.

En 1942, quatre soldats ont disparu du programme d’entraînement du Premier Bataillon de Ranger, récemment créé. Leurs noms ont été rayés des registres. Choisis pour leurs talents uniques, ils allaient combattre en secret de terrifiants ennemis surnaturels, malgré tous les risques.

Ceci est leur histoire.


Vu de Mars, Fireteam Zero joue dans la même cours que le célèbre Zombicide ou du moins sommes-nous dans un format similaire, à savoir un jeu de plateau de figurine à moins que ça ne soit un jeu de figurines avec un plateau, on ne sait plus avec ses jeunes qui ne respectent plus rien !

Default

Une des premières choses notable est que le jeu dispose d’un fond narratif (background) très très étoffé. Et pour cause puisque c’est l’américain Mike Langlois qui scénarise tout cela et que le jeu prend place dans l’univers de Emergent Earth, une série de romans dont il est l’auteur.

La première irruption connue a eu lieu le 21 septembre 1914, juste après la Bataille de la Marne, pendant la Première Guerre mondiale. L’infanterie française et les forces expéditionnaires anglaises ont rencontré des milliers « d’hommes liquides » en uniformes alliés et allemands. Ces créatures, qui se sont avérées mortelles et extrêmement résistantes aux tirs d’armes légères, ont rapidement débordé les forces combinées encore sur le terrain. Une unité d’artillerie française transportant trois canons L13S de 105 mm a pu repérer et détruire une « tour mobile d’yeux et de membres » avant que leur position ne soit balayée. Sans eux, on suppose que l’irruption aurait dépassé le point d’endiguement environ vingt-quatre heures plus tard, et que l’humanité telle que nous la connaissons n’existerait plus.

Pour faire simple, Mike, qui a adoré HellBoy nous propose une uchronie de la seconde guerre mondiale avec une menace supplémentaire. C’est pendant la première que l’on a découvert l’apparition de ce que nomment alors des artefacts et qui prennent le contrôle des créatures et des êtres humains dans un but pas forcément identifié mais absolument terrifiant. Des monstruosités naissent ainsi et semblent être directement liées aux nombres de morts qui les entourent. La guerre et qui plus est quand elle est mondialisée est donc un horriblement merveilleux terreau.

Default

Forcément le déclenchement de la seconde guerre mondiale fera encore grimper l’horreur à tous les niveaux. Cette fois par contre, des unités légères et spécialisées ont été organisées en secret pour lutter contre la menace qui met l’humanité en péril. C’est nous !

En plus du conflit a gérer, il faudra également au cours de plusieurs scénarios endiguer la menace des artefacts. Et forcément si nous les gentils alliés voulons éradiquer le danger, les méchants de l’axe veulent s’en emparer pour avoir plus de pouvoir. Je vous avais dit qu’il aimait bien Hellboy !

Default

Les mécanismes de jeu sont quant à eux aussi classiques qu’efficace et c’est Christian Leonhard qui c’est chargé de cette recette fort réussie mixant les combats de figurines avec des dés mais aussi de la gestion de cartes, des événements, des objectifs à atteindre et une suite de scénarios qui augmenteront en intensité et difficultés.

Christian Leonhard est également l’auteur du très chouette 1960 : the making of the president.

Ordre du round

Une partie de Fireteam Zero se décompose en rounds, qui sont chacun divisés en trois phases dans l’ordre suivant :

1. La phase Tactique, où les héros tirent de nouvelles cartes et ont la possibilité de jouer une réponse tactique.

2. La phase des Héros, où chaque joueur peut se déplacer sur le plateau et effectuer des actions.

3. La phase de la Menace, où les monstres se déplacent et attaquent, et où de nouveaux monstres entrent sur le plateau. Pendant cette phase, la piste de Menace avance, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques pour les héros.

Il est très important de savoir que tout comme son voisin Zombicide, Fireteam Zero est un jeu coopératif. Il vaudra mieux partager nos compétences pour lutter contre ses abominations. Et comme on n’abandonne jamais un homme derrière nous, qu’un seul d’entre eux vienne à tomber et c’est toute l’équipe qui perd.

Généralement les équipes, sont petites (quatre personnages) car il vaut mieux être discrets et puis surtout c’est un jeu d’escarmouche. Oui mais alors comment faire si nous sommes moins de quatre d’autant que le jeu indique que l’on peut même y jouer seul ? La chose est simple, il suffit qu’un joueur prenne en charge la gestion de plusieurs héros.

Chaque héros dispose de ses propres avantages et faiblesses et la première chose (quand ce n’est pas spécifié dans le scénario) est de monter son équipe un peu à la mission impossible (mais sans magnéto qui pfccht !).

Default

Pour en savoir plus sur les règles, le plus simple sera de regarder les deux émissions que nous avons consacrées à ce jeu pour savoir si vous êtes du genre à partir en guerre la fleur au fusil.

Si le nouveau Kickstarter est déjà entamé (voir lien ci-dessus), la version boutique devrait voir le jour à l’été 2015. Nous en reparlerons à ce moment là.

Vous savez tout ou presque ! Repos !

Default


Fireteam Zero
Un jeu de Christian Leonhard, Mike Langlois
Illustré par Loïc Muzy
Publié par Play & Win
1 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Langue de la règle: Française, anglaise
Durée: 90 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments

Default