Monsieur Guillaume

Écryme : Regardez derrière vous avant de traversier !

Écryme : Regardez derrière vous avant de traversier !

05406decfc11a16aa958bf7f38aaa524f1d1.jpe

 

Ah si seulement nous avions deux fois plus de temps (et certainement deux fois plus de pouicos) pour dévorer, lire et jouer à tous ces jeux de rôles qui s'en viennent. Et parmi ces derniers, l'effet "Madeleine de Proust" n'est pas à compter pour rien... sans pour autant enlever ou réduire les qualités des jeux en questions... de là à dire que nous sommes des vieux rôlistes, il n'y a qu'un pas !

Après l'énorme succès outre-Atlantique de cet excellent jeu qu'est "7th Seas : Second Edition" qui a terminé à plus d'1 300 000 $ (allez, dites, il va y avoir une version française... dites ?), en attendant la réédition de Torg V2 (allez, dites, il y aura une version française... dites ?), approchent les sorties de Plenilunio chez Sans-Détour basé sur l'univers crépusculaire de Luis Royo et Degenesis (mutants et tiroirs à secrets) chez Edge... Et il y en a d'autres !!!

En ce moment, du côté de la plateforme participative de Black Book Editions, après Chroniques Oubliés, nous revient, au côté d'un Symbaroum qui fait très envie aussi pour sa dark fantasy, et de l'Oeil Noir que certains hyperdulent en secret : Ecryme ! 

Attention, entendons-nous bien, le jeu de rôle développé autour de l'univers de Mathieu Gaborit est édité par Matagot. Alexandre Clavel et Samuel Metzener, les auteurs, reprennent donc le flambeau de Mathieu Gaborit et Guillaume Vincent, autour de cet univers si particulier développé dans les romans "Les rives d'Antipolie" et "Revolutsya" réunis sous le seul titre Bohème aux éditions Mnémos.

9f1f49d123f586c9b3be9c976fe21e181374.jpe

La lumière des torches ressemble à la sagesse des lâches ; elle éclaire mal, parce qu'elle tremble !

"Les Misérables", Victor Hugo

 

Un jeu de rôle, c'est surtout un univers dans lequel joueurs et maîtres de jeu vont s'immerger, explorer, en découvrir les secrets au cours d'aventures normalement palpitantes. Ici, la dystopie steampunk post-apocalyptique vous place dans un monde proche du nôtre au XIXème siècle. Enfin, proche... si on veut ! Parce que nous y avons frôlé l'apocalypse, tout-de-même, avec cette saleté d'écryme... à un point tel que nous avons recommencé le compte des années calendaires à partir de cette apparition. L'écryme, c'est un espèce de liquide, visqueux et épais, qui dissout tout ce qu'il touche, à l'exception de la pierre et, dans une moindre mesure, le métal. Ne reste donc qu'un ensemble de cités, parfois gigantesques, retranchées derrière de gigantesques murs et reliées par les traverses, viaducs métalliques à constamment vérifier, entretenir ou à passer avec méfiance si ce n'est pas le cas. Des noms comme Éole ou Méthalume résonneront bientôt étrangement à vos oreilles.

ee291d939a3650810e1811e51162b05c88c0.jpe

Cet immense labyrinthe, appelé la Toile, est constellé de relais, bourgs et autres châteaux, tenu par tels ou tels consortiums, groupuscules reclus, fonctionnaires obtus ou corrompus, sans oublier les grands de ce monde qui, à la tête de leurs Konzerns, intriguent en arrière-plan et se battent en avant-plan pour quelques monticules de pierres supplémentaires. La révolution industrielle a bien eu lieu mais, entaché par l'écryme, le peuple s'en méfie. Les sciences progressent mais les Loges maintiennent dessus une lourde chape de plomb... quant aux livres... le papier même est considéré comme un incunable de grande valeur, témoin d'un autre temp quasi-mythique.

 

6e4f31da084a4d0a7e725485d2fdb344bff3.jpe

 

Ces explorations entrevues pourraient se transformer sur votre route en conflits sociétaux portés par un vent révolutionnaire ouvrier, manipulé par les syndicats ou les ghildes crapuleuses... et comme ces trois petits points le laissent deviner, si ce n'est pas encore assez, frottez vous donc aux Seigneurs Traversiers, entre lignes ferroviaires et voies aériennes ! Fossiles d'une féodalité moyécryme où ils régnaient, leurs rêves de revanche se cisèlent dans les ombres de leurs communautés aux moeurs sauvages.

Vos personnages, ouvrier syndicaliste, icarien ou membre de la pègre, naviguant à vue au milieu de ce fatras chaotiques, arracheront peut-être in fine quelques secrètes découvertes sur les prodigieux céphales ou sur Bohème, ville paradisiaque et vierge de toute écryme.

 

 

 

d5cab8ef30383593270a9b34762f993e0291.jpe6da52f9a577a621ce69530fbd0b786911e83.jpe

 

Exprimons le désespoir de l'homme

devant l'absurdité de l'existence

Franz Kafka

Autre partie plaisante et importante : la feuille de personnage et les règles... enfin comment et quand allons-nous lancer des dés ?

Les Traits vous décriront en premier lieu. Ces mots choisis par vous auront une valeur, positive ou négative. Vous pourriez être "ingénieux +1" et "beau parleur +2" par exemple, mais aussi "défiguré par l'écryme -1". Les deux phrases suivantes vous enracinent encore plus par la ligne de conduite globale de votre personnage, nommé son Idéal, d'un côté ; mais aussi ce qui peut le faire chuter, perdre sa raison de rester debout dans un monde étouffant, éprouvant : le Spleen. "Je fais tout pour qu'on m'apprécie" et "l'injustice me fait péter un boulon" pourraient en être un exemple.

7a08cd40f8ce167dec28ce6f3b431abeb09c.jpe

Viennent enfin 15 compétences réparties en trois Champs : Physique, Mental et Social et pouvant s'accompagner de spécialisations et notées de 0 à 10 avec une moyenne de 3. Face à une difficulté comprise entre 8 et 16, vous lancerez deux dés (Raison et Sentiment) à six faces auquel s'ajouteront Compétence, Trait et spécialisation éventuel. Ne pas atteindre la difficulté est un échec ; la dépasser quantifie, au moyen de la marge (différence entre les deux), l'impact de votre succès, limité lui-même par votre compétence. Je balance mon poing dans la figure avec une compétence en Pugilat à +2... ma marge maximum "comptabilisé" sera de 2, même si elle est au final de plus que ça. Si j'ai la spécialisation "Savate française à +2" et "Pugilat à +4", ma marge maximum sera de 6 et ça commence à faire mal, accrochez-vous à vos dents ! Si votre Idéal joue, vous voilà avec un dé de plus mais vous écarterez le plus petit résultat des trois. Et votre Spleen fera pareil mais en écartant le plus haut.

a7cad4855d2017ea074179de270c2a0eb72b.jpe

Enfin, en confrontation stratégique, ce ne sont pas moins de 4d6 qui seront lancés. Deux seront choisis pour mesurer l'accomplissement (toucher l'adversaire lors d'un combat) et la préservation (sa propre défense lors de ce même combat). Les marges, modifiées par l'incidence de l'arme ou les modificateurs mesureront alors l'impact des actions et réactions de la confrontation. Un aspect un brin calculatoire et une gymnastique mental nécessitant un peu d'entraînement, surtout pour un fan du D100 !

 

dde109f2a49247917fd73428a634604a8fe0.jpe

 

 

votre haine des bourgeois vient uniquement de votre besoin enragé d'être des bourgeois à leur place

"Germinal", Emile Zola

Dans un univers aussi riche et hétéroclite, supporté par les romans, quelques bonnes bds à tendance steampunk pour l'inspiration (Hauteville House par exemple mais tant d'autres) et les Misérables ou Germinal pour se replonger dans les conflits sociaux, voilà qui promet de grandes heures d'aventures, d'explorations, de prises de positions extrêmes sociétales, le tout généreusement arrosé, non pas d'écryme, mais des illustrations d'Emile Denis qui a déjà oeuvré sur Star Wars, Pathfinder ou le Trône de Fer et Rémi le Capon, plutôt côté Metal Adventure et, excusez du peu, Les Ombres d'Esteren... des références sûrs pour de magnifiques oeuvres que nous aurions plaisir à mettre sous verre et accrocher aux murs.

e744914d27d68c4b0e4cbf834a16e73e8d0e.jpe

Matagot, après Metal Adventure, nous offre avec Ecryme, un écrin entre métal étouffant, étendue empoisonnée et romantisme social pour étoffer sa passion d'aventures autour du meilleur jeu de société du monde, le jeu de rôle. Si vous souhaitez en savoir encore un peu plus, voir même tenter votre première aventure, un petit livret de 32 pages, s'il vous plait, est à votre disposition pour se faire, juste ici !

Quoiqu'il en soit, vu la façon dont le succès est au rendez-vous autour de la campagne participative, nul doute que l'écrin sera à la hauteur des espérances !

 

► la campagne d'Ecryme

1193b225b9ec20c2bcfa0244e4cca0476096.png

Oui, mais il y a aussi 7th Seas, Torg V2, Plenilunio et Degenesis et... argh ! Il nous faut plus de temps et de pouicos !

9e6c86114567e56452b12828c7a9e7bdb158.jpe

d45316e5721eef6251594d0be2985eb84290.jpe

72a3b0ed6dff0abb71c7da56553bc6e8e357.jpe

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (4)

Default
Robin Favier
Robin Favier
J'hésite, bien avant vos mots... mais il est si diablement agréable de les lire que je ne peux décemment les éviter... même s'ils n'emportent ma décision... pas encore ! :p
Eminence Grise
Laissez-vous tenter et plongez-vous dans l'Ecryme !
Promis, ça purifie !
Vrorsh
Vrorsh
A toi auteur de ces quelques lignes, sache que je t'aime et te hais à la fois.
Signé : Un vieux rôliste à qui tu viens probablement de couter 149 putain d'euros !!
Monsieur Guillaume
À toi qui risques de craquer 149 putain d'euro, sache que je t'aime et te hais à la fois
Signé : un vieux rôliste qui est ravi de te savoir avec le précieux et qui en même temps viendrai bien y jouer...
;)
:D