Des suspects pas vraiment "usual"

Des suspects pas vraiment "usual"
Kristoff

Sortez vos loupes et réactivez vos petites cellules grises, c'est cette semaine qu'arrive sur les étals des boutiques ludiques la première boite de Suspects, le nouveau jeu d'enquêtes de Studio H.

Tric Trac

Suspects est un jeu d'enquêtes coopératif dans lequel 1 à 6 joueurs vont incarner la jeune criminologue Claire Harper dans ses investigations pour résoudre quelques mystères dignes d'un bon roman policier.

Puisqu'il va bien falloir y passer, attaquons d'emblée l'exercice incontournable : Suspect n'est en rien comparable avec d'autres jeux d'enquêtes du type Sherlock Holmes Détective Conseil ou Détective. Nul besoin d'ordinateur ou de trier une foultitude de documents, le matériel de chaque enquête se limite à une cinquantaine de cartes, d'une présentation et deux annexes au format A4. De même, la résolution d'une énigme ne devrait demander que quatre-vingt-dix minutes, ce qui range le titre dans les jeux pouvant tout autant satisfaire les enquêteurs chevronnés que les joueurs occasionnels.

Le crime était presque parfait...

La mécanique est simplissime à assimiler : un incident - généralement un crime - a eu lieu dans un lieu relativement exotique pour notre XXIe siècle.
Incarnant l'héroïne de cette première série appelée à la rescousse, les joueurs ont pour objectif de répondre correctement à une série de questions présentés dès l'introduction des faits. À partir des premiers éléments connus et de quelques documents fournis (un plan, un arbre généalogique...) les joueurs déterminent un lieu à visiter ou un témoin à interroger. Il suffit alors de prendre la carte numérotée correspondant au choix et, tel un livre dont vous êtes le héros, lire les descriptifs des interrogatoires ou des indices trouvés.

Tric Trac

Comme à l'accoutumé, un premier témoignage peut amener à d'autres questions (proposées sur la carte avec le numéro correspondant) et de nouveaux indices abondent dans les lieux visités, obligeant l'équipe à faire des choix cornéliens sur les pistes à suivre.

Car le nombre de cartes lues pour répondre correctement à chacune des réponses va influer sur le score final.

Tric Trac

Déjà, un élément important à savoir : les joueurs vont devoir lire l'intégralité des cartes durant la partie.
Finies les fins d'enquêtes qui se terminent par "mais comment on pouvait deviner ça ?!?" à la lecture des réponses. En consultant l'ensemble des indices et témoignages, les équipiers profitent ainsi à fond de l'ensemble de la construction de l'énigme, des différents chemins ouvrant sur la résolution, comme les fausses pistes qui n'auraient pas été suivies.

Le scoring ne repose donc pas sur le nombre de cartes consultées mais à quel moment l'équipe a correctement résolu les mystères. Au fur et à mesure qu'ils donnent leurs solutions aux questions posées dans l'introduction ou qu'ils corrigent leurs réponses, les joueurs indiquent  le nombre de cartes consultées à ce stade de la partie selon trois seuils de scoring : de 1 à  30 cartes piochées, entre 31 et 45 et plus de 46.

Plongée dans l'Angleterre de George V

Mener une enquête en suivant des numéros représentant des indices et témoignages, vous allez me dire que ça n'a rien de nouveau... alors pourquoi cet article ? Tout simplement parce que l'aficionados de livres policiers que je suis est tombé sous le charme de l'écriture des scénarios. Ça n'est pas par hasard qu'on nous présente Claire Harper comme une jeune lectrice d'Agatha Christie tant le ton des intrigues est proche du style de la "Reine du crime".

Tric Trac

Rien que les lieux choisis pour mener les enquêtes sont dignes de la romancière britannique : un manoir écossais, un théâtre à Édimbourg, et un temple en Égypte. On se croirait dans "Mort sur le Nil" et on s'étonnerait à peine de voir surgir Hercule Poirot parmi les cartes personnages.

Les protagonistes ne sont pas en reste, évoluant dans la bonne société britannique des années 30, tout cela fleure la bourgeoisie aux secrets inavoués, les artistes aux mœurs décadentes et autres professions huppées pittoresques. Mais n'oublions pas pour autant le petit personnel qui observe tout et n'ignore rien des petits travers de leurs employeurs.

Cette immersion dans une époque révolue n'aurait été possible sans le superbe travail d'illustration d'Émile Denis qui, à travers ses décors et portraits, tout à la fois réalistes et froids, complète l'ambiance lourde des secrets cachés.

Bon sang mais c'est bien sûr !

La construction des enquêtes mêle habilement fausses pistes et véritables indices. Tout en étant élaborées, les énigmes restent résolubles si l'on fait bien attention aux récits des témoignages ou à la présentation de certains faits.
Rien d'étonnant à cela d'ailleurs compte tenu des personnalités derrière les enquêtes : l'auteur du jeu et scénariste de la première enquête, Guillaume Montiage, est connu - avant de créer le jeu Kemet - pour ses soirées enquêtes publiées il y a quelques décennies, dont une co-écrite avec Sébastien Duverger-Nédellec, scénariste du second chapitre. Quand au troisième scénario, il est tiré de la plume de Paul Halter, auteur de romans policiers, spécialiste des meurtres en "chambre close" et ne renâclant pas sur un brin de fantastique. Avec de telles origines, le résultat est parfait pour les amateurs d'histoires policières.

D'ailleurs si vous désirez en faire l'expérience vous-même, il vous suffit de tester l'enquête de découverte d'une heure offerte dans le numéro de Plato de janvier/février, aussi disponible dans une mini-boite gratuite distribuée dans les boutiques ludiques. On parle d'un meurtre dans un train... serez-vous l'âme d'Hercule Poirot au service de Claire Harper ?

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Suspects
Suspects
Par Guillaume Montiage
Illustré par Emile Denis
1-6 10+ 90´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Acheter chez CulturaButton to buy on Boutique Ludique

Comments (7)

Default
Logan
Logan
Merci pour cet article. J'aime les enquêtes policières, mais je n'ai pas vraiment apprécié ni "Serlock Détective conseil", ni "Détective". En effet, je trouve ces deux jeux trop longs, alambiqués et tirés par les cheveux. Je suis donc très intéressé par ce nouveau jeu qui pourrait peut-être enfin plus me correspondre. J'attends d'autres avis pour me forger une opinion plus définitive.
Alfa
Alfa
As tu joue a crime zoom ? Et q system ?
majordome
majordome
Très bonne écriture des scénarii qui procure un réel plaisir de jeu. Le principe de connaitre les questions à l'avance et le système de paliers de réponses est vraiment astucieux et permet de parcourir toutes cartes. On peut facilement passer plus de 2H sur une partie (3 scénarii dans la boite) si on prend son temps pour confronter les hypothèses afin d'essayer d'apporter des réponses au palier le plus bas. Un jeu très réussi, plus "accessible" que Détective Conseil, mieux écrit que les Sherlock Q System, avec un principe de Whodunit qui l'éloigne de Détective. Bravo à Guillaume Montiage pour son jeu.
Casimir Morel
Casimir Morel
Quelqu'un saurait donner un peu d'éclaircissement sur l'incomparabilité avec détective conseil?

Parce que si je comprends bien, les différences sont que les interactions numérotées sont sur des cartes plutôt que dans un livret, il n'y a pas d'annuaire car huis-clos, et l'enquête est plus courte.

Ça a l'air intéressant.
majordome
majordome
Première différence: on connait les questions dès le début. Et çà change la façon d'aborder l'enquête. Mais çà n'est pas incohérent.
Deuxième différence: on peut parcourir toutes les pistes, ce qui n'arrive jamais dans SHDC.
Kristoff
Kristoff
Je complète les propos de majordome... et mon article :) , pour moi l'expérience est très différente du fait qu'un partie de SH demande généralement 2h30 avec de nombreux documents à consulter et finalement peu de pistes suivies dans le livret et beaucoup de discussions entre les joueurs, ce qui en fait un titre spécifiquement à destination de joueurs experts.
Suspects est plus "mainstream" dans son approche : la durée d'une partie est plus limitée et surtout connaît un rythme différent avec une répartition plus équilibrée entre la lecture des pistes et les discussions sur les hypothèses.
Contrairement à SH ou Détective, on ne va pas consacrer un après-midi entier à une enquête de Suspects, chacun de ces jeux demande sa pratique particulière, ce qui me fait dire que - à mon sens - ils sont peu comparables.
Biglo
Biglo
Merci pour l'article et hâte de l'essayer... déjà commandé 😊