20.100

De l'ombre à la lumière

De l'ombre à la lumière

"A l'Ombre des Murailles" est dans la mode actuelle des jeux où il faut collecter des ressources pour, ensuite, construire des bâtiments, le véritable objectif du jeu. "Encore !" diront certains, "chouette !" rétorqueront les autres.

Le jeu est beaucoup plus opportuniste et léger que ne l'étaient ses prédécesseurs comme "Cuba" ou "Caylus" avec une bonne dose de "Double guessing".

Chaque tour, les actions sont choisies simultanément, et toutes s'influencent mutuellement. Les joueurs choisissent secrètement une de leurs huit cartes Personnage et, une fois révélées, sont résolues dans un ordre précis. Le messager permet de récupérer de l'argent mais les quantités sont limitées et un autre joueur ayant choisi le même rôle peut ne rien recevoir. Le marchand permet de récupérer des ressources mais il faut en donner une partie au château dont pourra se servir le maçon pour construire. Les ouvriers récupèrent eux aussi des ressources mais un tailleur peut d'abord leur en acheter une partie pour, lui aussi, ériger des bâtiments. Enfin, l'architecte permet de marquer des points de victoire pour les bâtiments construits par les autres joueurs.

Sans ouvrier, un tailleur ne peut pas faire grand chose, comme un maçon sans marchand et un architecte sans un constructeur (maçon, tailleur mais aussi ouvrier) : ses propres choix sont totalement influencés par ceux des autres joueurs.

Le système pour construire les bâtiments dénote avec ce qu'on trouve habituellement. Tous peuvent être fabriqués avec n'importe quels types de ressources. Par contre, ils ont un coût en matériaux de construction et il faut rassembler exactement le total nécessaire pour pouvoir le construire sachant que chaque ressource a une valeur propre (de 1 à 5).

Après avoir construit un bâtiment avec le tailleur ou le maçon, il est possible de placer un assistant sur un lieu qui en est dépourvu. Contre monnaie sonnante et trébuchante. Cela permettra de marquer des points de victoire en fin de partie. En plaçant un assistant, il faut faire preuve d'opportunisme et s'adapter à l'évolution de la partie sachant que les bâtiments ne peuvent accueillir qu'un ou deux pions. Le donjon rapporte des points par emplacement d'assistant laissé libre sur le plateau. La taverne rapporte pour les pions d'assistants placés, les portes en fonction du nombre de tours construites, etc. Il y a en tout 23 bâtiments à construire et 16 emplacements d'assistants. Les places seront chères.

La partie dure 12 tours au maximum (15 à deux joueurs) et chaque choix pourrait bien se révéler crucial.

Le jeu a deux plateaux recto-verso, été et hiver. La version estivale est standard tandis que l'hivernale permet d'augmenter la difficulté grâce à des cartes événement.

Le jeu sera disponible sur le salon d'Essen en deux versions. La version collector, vendue dans une boîte en bois avec des bonus, sera limitée à 100 exemplaires. Pour la réserver : karolyne.martin@filosofiagames.com


Pour voir en grand le plateau estival : cliquez ici.

Pour le plateau enneigé de l'hiver très rude : cliquez là.


"A l'Ombre des Murailles"
un jeu de Inka et Markus Brand
pour 2 à 4 joueurs
édité en français par Filosofia
distribué par Asmodée
disponible à Essen.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (19)

Default
Sparrow
Sparrow

Pareil que Jokari : c'est le genre de jeu vraiment à la mode, donc il faudrait qu'il soit exceptionnel pour que j'accroche.

Je vais donc attendre ...à l'ombre des murailles pour éviter l'insolation ^^

jibentus
jibentus

Prix Réguliers Prix Salon Essen

>> À l’Ombre des Murailles (standard) 44.90€ 39.90€

>> À l’Ombre des Murailles (coffret)60.00€ 50.00€

>> Dominion39.90€35.00€

>> Palais Royal39.90€35.00€

>> Rivière d’Enfer!39.90€35.00€

Ouistoto
Ouistoto

Un eptit sujet de discussion à propos des jeux à petits cubes, en général :

http://www.trictrac.net/jeux/forum/viewtopic.php?p=846880#846880

kouynemum
kouynemum

@Oscar :

il me semble aussi. mais, c'était logique : en hiver, on arrête les chantiers de construction à cause du gel.

oscardejarjayes

il y a eu une modif, dans le coin inférieur gauche, non? Il me semblait que le chantier n'y était pas , côté hiver?

Jokari
Jokari

Je risque de frôler l'overdose avec tous ces jeux qui se ressemblent graphiquement, qui ont le même thème et dont les mécaniques ont des points communs...

Enfin, essayons toujours, on verra...

20.100
20.100

Tout d'abord Monsieur Paul, il faut lire jusqu'au bout pour se rendre compte que Monsieur Phal n'y est pour rien puisque c'est moi qui ait écrit cet article. Ensuite, justement, ne vous en déplaise, c'est bien le terme adéquat qui a été utilisé. L'important est bien de deviner ce que vont jouer les autres pour en tirer un profit maximum.

Paul
Paul

Les lecteurs auront rectifié d'eux-mêmes, bien sûr. M. Phal voulait parler de "choix" simultané" — qui est mécanisme de jeu — et non de "double guessing", double devinette, ou supputation intense — qui, comme le bluff, est un mécanisme de joueur, autrement dit une stratégie éventuellement mise en œuvre pour l'emporter.

moiseursula
moiseursula

Comme Syl...peut on annoncer le prix ??? (prix special Essen ??)

leonmars
leonmars

Le plateau hiver offre en effet une meilleur lisibilité que celui d'été. Pas facile non plus de renouveler le genre tout en restant fidèle à certaines traditions qui ont fait le succès des jeux de gestions de ressources que l'on connaît déjà. Bienvenue au petit dernier!