Critique de Fertility

Critique de Fertility
arthelius


Collecte de ressources et Egypte antique, voici deux thèmes qui étaient faits pour se rencontrer. 4 ans après son Sapiens , Cyrille Leroy et Catch Up Games nous reviennent avec un jeu de domino, mais pas que, c’est Fertility et c'est  à découvrir sans plus tarder !


Métropole et boutique


Chaque joueur va recevoir une métropole à gérer ainsi que 4 merveilles identiques. À son tour de jeu, le joueur devra poser obligatoirement un domino sur le plateau central que se partagent tous les joueurs. Celui-ci devra obligatoirement se connecter à un autre domino par une ressource en commun. Si vous connectez une ressource, vous en recevez une et si vous en connectez deux, vous en recevez deux, logique. Par contre si vous le posez à côté d’un champ, vous recevez un blé par côté connecté. Ensuite, vous pourrez acquérir, ce n’est pas obligatoire, l’une des boutiques mise à disposition de tous les joueurs. Enfin, vous pourrez approvisionner vos boutiques (pas que celle acquise durant ce tour) avec les ressources récoltées durant ce tour, tout ce qui n’est pas utilisé (donc pas sur les boutiques) est défaussé à la fin du tour. Une fois, cela fait, il suffit au joueur de choisir une nouvelle tuile parmi celles tirées. Puis on passe au joueur suivant. Et le jeu se poursuit ainsi jusqu’à qu’il ne soit plus possible de proposer 3 dominos aux joueurs. On calcule ensuite ses points entre ceux des boutiques, du blé et des dieux. Le joueur avec le plus de points l’emporte.

 

Tric Trac


Tuiles et dominos


Il y a beaucoup de matériel dans la boite, mais pas de thermo pour tenir tout ça comme dans Sapiens. Certainement une question de coûts. Fort heureusement quelques sacs sont là pour tout de même pour parvenir à ranger l’ensemble. Graphiquement, c’est dans la veine actuelle, rond, coloré et funny. Les petits meeples des ressources sont mignons mais vraiment petits, afin que tout ça puisse tenir sur le plateau, c’est du micro meeple. Une jolie édition, classique, mais qui remplit son rôle. 

 

Tric Trac


L’avènement du commerce


Si vous connaissez Sapiens vous aurez vite fait de faire la comparaison, c’est impossible de ne pas la faire, tant les similitudes sont nombreuses, sans pour autant faire de Fertility une copie conforme de Sapiens. Le jeu est fluide, les tours sont assez rapides et il y a pas mal de choix. Pour autant, les interactions se limitent au plateau central, ce qui est une bonne chose, car ainsi personne ne viendra défaire la stratégie que vous vous échinez à mettre en place. Il faut parvenir à voir sur le long terme et à gérer au mieux ses ressources pour ainsi parvenir à collecter le plus de points. Pour autant, le hasard reste présent via les deux pioches, et le fait de prendre des boutiques que personne ne veut pourra toujours avantager le suivant, il faudra donc composer avec ces choix et faire au mieux. Un aspect que l’on ressent plus avec le maximum de joueurs, c'est-à-dire à 4. De même qu’avec un nombre limité de joueurs, les tuiles sont en moins grande quantité, avec ce que cela implique de hasard dans le tirage. Le jeu pouvant se jouer de 2 à 4 joueurs. D’ailleurs en parlant de joueurs, quelques mots sur l’âge, Fertility est proposé pour des joueurs âgés d’au moins 10 ans, et en ce qui concerne le public, il n’y aura pas de problème à proposer ce familial+ à un large public. Aussi bien familial qu’à des joueurs plus expérimentés. Surtout, que les parties ne durent que 45 minutes, ce qui assez rapide. Et aucun souci sur la durée de vie qui est très bonne entre les deux tirages de tuiles et les morceaux de plateau réversibles. Aucun souci à se faire de ce point de vue, par contre prenez garde au petit malin qui joue les blés et les dieux car ça scorent bien ! Un dernier mot sur le thème qui sans trop ressortir permet au jeu de bénéficier d’une cohérence sympathique et de cimenter les mécaniques entre elles.

 

Tric Trac

Tric Trac


La suite de Sapiens ou nouveau jeu ?


J’ai envie de scinder ce résumé de critique en deux, et c’est d’ailleurs ce que je vais faire. Si vous connaissez déjà Sapiens, il y aura comme un goût de réchauffé, de déjà-vu, des tuiles dominos, un territoire à gérer, une pioche, bref les ressemblances sont nombreuses. Pourtant, ce n’est pas une copie conforme, on sent juste l’ombre de Sapiens, et c’est normal puisque l’auteur et l’éditeur sont les mêmes que sur le premier jeu. De même, que j’ai une préférence pour Fertility, que je trouve plus fin, plus tactique et moins hasardeux que son grand frère, si celui-ci est tout de même présent. En quelques sortes c’est une suite du premier. En plus en termes d’époque choisie, ça collerait.
Par contre si vous ne possédez pas ou n’avez jamais joué à Sapiens, là ça devient plus intéressant, car vous aurez plaisir à découvrir un jeu familial+, où la bonne gestion de sa ville est primordiale, le tout avec une mécanique intéressante et des tours assez fluides. Dans les deux cas, nous sommes devant un bon jeu, c’est indéniable, car ses qualités sont nombreuses. Et Fertility doit avoir toute votre attention si vous cherchez un jeu simple à prendre en main, mais assez profond pour y revenir et avec n’importe qui. 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Fertility
Fertility
Par Cyrille Leroy
Illustré par Jérémie Fleury
2-4 10+ 45´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
Sapiens
Sapiens
2-4 10-100 45´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments (1)

Default
LudiKev
LudiKev
Un excellent jeu et on a pas trouvé qu'il faisait spécialement doublon avec Sapiens.
Ce n'est pas le même type de stratégies mises en place ;-)