By : pièce | Sunday, October 20, 2019 at 11:37 AM
Default
pièce
pièce
Hello tous
Etant joueur et voyant traîner ça et là sur le forum des intervenants expliquant qu'ils utilisent les jeux avec les jeunes, dans le cadre d'institution spécialisée - jeunes en difficultés et autres- ou dans les établissements scolaires, je suis intéressé par les vertus pédagogiques des jeux mais je vois assez mal comment les mettre en oeuvre au sein d'une séquence d'apprentissage. 
Si ceux qui l'appliquent peuvent me donner quelques conseils sur ces points, je suis preneur. 
J'ai en charge des ados , plutôt en froid avec l'école, mais à qui il faut transmettre des méthodes et des connaissances en enseignement générale littéraire (histoire, géo, lettres). 
Merci à vous!

PS: j'espère avoir été suffisamment clair. 
My top
No board game found
neomatdam
neomatdam
J'ai un projet, tout au fond de moi, du jeu de société comme vecteur de rescolarisation, en coopération avec la mission de lutte contre le décrochage scolaire et les établissements.
Tout ça au sein d'une asso, qui ferait d'autres choses autour du jeu de société. 
Mais pas facile à définir, et je suis ce sujet avec attention. 
My top
Antoinette
Antoinette
Hoooooo ce fil va me plaire !laugh
Je suis professeur d'anglais dans un collège lambda, pas de spécialité officielle si ce n'est qu'une adaptation accrue aux élèves DYS. J'utilise assez régulièrement le jeu dans mes séquences. Tu soulignes un point délicat, celui de la mise en oeuvre d'un jeu dans une séquence afin de mobiliser les nouvelles notions sans que cela ne soit plaqué.


Quelque projets/jeux adaptés en vrac qui me viennent à l'esprit et qui ont été testés/approuvés :

* Mysterium (avec extension Secrets and Lies): 
Jeu utilisé en fil rouge d'une séquence.
Dans une thématique de MURDER MYSTERIES et INVESTIGATIONS, mes séances sont une succession de mini-enquêtes. Chaque mini-enquête (sous forme de CO ou CE) résolue donne accès à des visions pour résoudre la macro-enquête de la séquence ("Un fantôme tente de vous aider dans l'enquête sur son meurtre à travers des visions, à vous de retrouver le coupable, le lieu et le mobile"). A chaque fois que des visions sont dévoilées les élèves peuvent exprimer leur opinion et avis en réemployant le lexique et la grammaire vus pendant la séquence tout en en réactivant d'autres.

Escape Game sur les années 20 aux USA :
C'est une séance qui a uniquement pour but d'introduire un thème de travail et une ambiance, celle des années 20s aux USA pour faciliter l'étude du livre The Great Gatsby. Ici c'est purement du thématique.
On redécore le CDI type Roaring 20s et un mystère à résoudre : "une voiture est retrouvée abandonnée avec ses bagages éventrés, à vous de trouver le propriétaire de cette voiture".
7 énigmes thématiques (prohibition, danses des années 20, Ford-T, jazz etc etc...) qui donneront des clés ou des codes pour ouvrir les 7 cadenas d'une des valises.
Les élèves sont en totale autonomie, ils fouillent pour découvrir les indices et donc les thématiques par la même occasion.



Sinon il existe foule de jeux adaptable en cours, avec possibilité de les re-thématiser (si jamais tu ne sais pas quoi faire ^^)

* Peanut Club ou Le Grand Jeu :
Jeux d'enchères utilisés pour travailler les chiffres et la PP spontanée.
Moi je le re-thématise sous forme d'animaux à acheter pour un zoo dans ma séquence sur les zoos britanniques.

* Wordbank
Jeu pour travailler sur le vocabulaire.
Là tu peux facilement le réemployer avec la classe tout entière pour revoir le vocabulaire appris, toute matière confondue.

* Just One :
Jeu que j'utilise pour travailler sur le vocabulaire mais qui me semble adaptable à toutes les matières (faire deviner un personnage histoire en histoire, faire deviner du vocabulaire en SVT etc etc). Il suffit de créer ses cartes.

* Insider
Jeu pour trouver un mot via des questions, et là c'est pareil qu'avec Just One il est adaptable à toutes les matières en créant ses propres cartes (ex. faire deviner une année pour l'histoire, le nom d'un auteur, une figure de style pour le français etc etc...)
Quand on sait que la mémorisation est bien plus efficace quand elle passe par un questionnement, ce jeu est une petite bombe pour les enseignants.

* Detective Club
Jeu pour apprendre à se justifier. Pour le coup je pense qu'il est vraiment approprié aux langues et la PP chez les plus jeunes, je ne vois pas comment le détourner sans que cela ne paraissent bancal ou passé aux forceps.

* Robin Wood :
Jeu sur le regroupement par familles et la mémoire.
C'est un jeu à re-thématiser mais je pense qu'il y a moyen d'en faire quelque chose.


A mon avis, et par expérience, il est bon de cibler quelques jeux que tu réemploieras régulièrement sous différents thèmes tout au long de l'année afin de ne pas perdre les élèves dans de nouvelles règles. Le but étant, pour un établissement scolaire lambda, que le jeu serve l'apprentissage et non l'inverse.

L'apprentissage par le jeu est chronophage lors de sa conception, exige du temps lors de sa mise en oeuvre mais est bien plus bénéfique et permet de casser le "cadre scolaire" qui bloque et casse tant d'enfants.

Quoi ! J'ai été bavarde quand il s'agit de mêler jeu et pédagogie ! Non jamais !
anemone
anemone
Bonjour à tous

je suis peut être hors sujet...j'utilise quant à moi les jeux dans le cadre d'une association qui a pour but d'apprendre la langue et de la culture pour des gens candidats à l'asile en France (ceux qu'on appelle souvent les "migrants")

Evidemment tous les jeux de construction d'histoires (story cubes, le jeu aux mille titres, fabula, qui paire gagne arrangé, feelings) ont permis une approche de la construction de phrases ...et sortir du domaine de vocabulaire  maîtrisé.

Mais surtout le jeu en lui même parce qu'il donne une lecture rapide des "manques" dans les apprentissages me permet d'intervenir dans ces domaines
exemple à cardline animaux, le classement des nombres et décimales...
à bandido (ou autre) la latéralité
à sherlock 13 la déduction etc etc
set logique and co
ici  c'est des cultures différentes qui motivent ces manques , mais pour des élèves en rupture ce serait un peu la même démarche...Et là il faut sortir du jeu pour renouveler les apprentissages. (qui permettront à nouveau de jouer à connaissances égales)

Outre que le jeu permet de s'accorder sur le respect des règles, l'attente de son tour etc etc .(.il y a tellement de travaux menés sur ces sujets que je ne vais pas en rajouter )
.
il ouvre souvent un terrain d'intérêt ...qu'on arrive quelquefois à exploiter ....selon le thème littéraire historique, géographique, scientifique...
(j'ai souvent une BD ou un livre approprié dans ma boîte de jeu)

J'avoue que je reste réfractaire aux jeux dits "pédagogiques"  , le jeu a ses valeurs intrinsèques qui apportent tellement que je ne cherche pas à le rendre plus riche d'enseignements , je crois qu'il me sert plus à moi pour adapter mes présentations  et que pour les joueurs ,  il est un moment de convivialité, de partage avec les autres et une porte ouverte sur les richesses de la vie . Si moi je n'y trouve pas le plaisir de jouer , c'est qu'on n'est pas dans le jeu

Evidemment on est souvent sur le fil...les différences peuvent apparaitre ténues mais je tiens au plaisir de jouer qui est différent du plaisir d'apprendre

 
My top
No board game found
pièce
pièce
Je vous remercie Antoinette et Anemone!

En histoire-géo, je crains que cela soit trop compliqué à mettre en oeuvre au regard du programme. Si un collègue est susceptible de me conseiller, ce fil est fait pour.
En Lettre, je pensais effectivement à Mysterium dans le but d'apprendre la justification, l'opinion et le lexique. De même que Gloom, pour l'aspect adaptation et réécriture d'une histoire (certes ici particulière) en respect de la consigne. Mais comment faites-vous devant une classe de 20-25 jeunes?
 
My top
No board game found
pièce
pièce

L'apprentissage par le jeu est chronophage lors de sa conception, exige du temps lors de sa mise en oeuvre mais est bien plus bénéfique et permet de casser le "cadre scolaire" qui bloque et casse tant d'enfants.

Quoi ! J'ai été bavarde quand il s'agit de mêler jeu et pédagogie ! Non jamais !


Non au contraire, j'ai besoin d'informations pour tenter de casser les codes! Dommage que je n'enseigne pas les maths, je n'intégrerai pas Age de pierre.  =)
My top
No board game found