By : daamdam | Friday, March 13, 2020 at 5:37 PM
daamdam
daamdam
Hello TT,

On a parfois du mal à identifier pourquoi on aime bien ces quelques films, ou ces quelques chansons... Il n'y a pas longtemps, j'ai trouvé un point commun entre plusieurs jeux que j'apprécie : La possibilité de scoring différents, qui peuvent éventuellement changer d'une partie à l'autre. Ce sera plus clair avec quelques exemples :

- Kingdom Builders, je n'aime pas trop le jeu, sauf ces tuiles de scores qui orientent le jeu différemment à chaque fois
- Isle of skye, et ces 4 tuiles qui scorent à différents moments
- Honshu ou Between 2 cities, où on organise notre ville en maximisant différents critères
- Rising Sun, où les tuiles province qui apportent les PV sont placées aléatoirement
- Troyes, et les cartes III qu'on peut optimiser
- Salade 2 points, et ses très nombreuses cartes objectifs à cumuler au mieux
- Cartographers, qui je viens de découvrir, qui propose des objectifs alternatifs comme Isle of Skye

On retrouve donc ce système dans des jeux très différents, où il prend plus ou moins de place... Il demande de l'adaptation à l'objectif imminent, de l'anticipation pour ceux qui vont suivre, de la priorisation car on ne peut pas tout optimiser, etc. Et, éventuellement, ils sont plus nombreux dans la boite que sur la table et offre ainsi des combinaisons multiples et autant de défis.

Voyez vous d'autres jeux qui offrent ce système de points ?
Merci beaucoup :)
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
C'est une mécanique que j'aime bien aussi, je crois que tu as cité les principaux.

Il y a l'extension Age of Giants pour Kingdomino qui ajoute un scoring variable.

Grand Austria Hotel propose une certaine variabilité y compris les objectifs.

Il n'y a pas d'objectifs, mais le plateau des Voyages de Marco Polo est toujours différent ce qui oblige à adapter sa stratégie. 

Dans Keyflower les tuiles de scoring final sont distribuées à chaque joueur, chacun choisissant celles qu'il gardera en fin de partie, mais ça incite à s'adapter aux tuiles reçues (même si on peut faire sans).

Dans Coimbra les monastères qui rapportent des points sont placés aléatoirement et les expéditions à financer changent d'une partie à l'autre. 
marsu
marsu
voici les deux qui me viennent à l'esprit :

Archipelago :
Chaque joueur a une regle de scoring qu'il connait (ainsi qu'une condition de fin de jeu).
A la fin de la partie, toutes les cartes de scoring comptent... il faut donc deviner celles des autres.
Tout cela s'ajoute à une carte de scoring connue de tous.

Ys :
le but est de récuperer 4 types de pierres.
et en cours de partie les joueurs vont pouvoir influencer quelle pierre a le plus de valeur.
ça a un impact direct sur la manière de scorer en fin de partie (etre celui qui a le plus de pierre la plus coté est apporte beaucoup de points).

 
léo(nard)
léo(nard)
Ohlala la liste est longue...

là au débotté je pense au palais de carrara (parce que j’y ai joué y a pas longtemps) mais surtout à Bora-Bora et ses objectifs nouveaux à chaque manche  qui demandent de s’adapter perpétuellement.
ils en restent beaucoup dans la boîte à la fin (de non utilisés).
un de mes jeux préférés .
yamaneko
yamaneko
On retrouve ça aussi dans beaucoup de jeux de Vital Lacerda, de façon plus ou moins prononcée :
- les 4 tuiles de scoring "LSS" choisies aléatoirement en début de partie à On Mars
- Les tuiles objectifs de The Gallerist, avec ce petit twist en plus que chaque joueur devra essayer de récupérer celles qui l'intéressent
- Les cartes "Meeting" de Kanban, certaines prises aléatoirement, d'autres jouées par chaque joueur à partir d'une main de cartes (mais potentiellement "scorables" par les autres)

C'est souvent un moyen simple, mais efficace, d'ajouter de la rejouabilité à un jeu.
Chakado
Chakado
yamaneko dit :
C'est souvent un moyen simple, mais efficace, d'ajouter de la rejouabilité à un jeu.

Ce n'est pas si simple, en fait, de concevoir des critères de scoring qui doivent rester intéressants à chaque partie, quels que soient les autres critères avec lesquels ils se retrouvent en concurrence.

Je pense aussi à Terra Mystica où le scoring de chaque manche est déterminé par des tuiles tirées aléatoirement en début de partie.

Neirdax
Neirdax
Pourquoi pas Deus, dans lequel on construit ses règles de scoring au cours du jeu ?

(un peu comme Salade 2 points finalement yes)
Ornifan
Ornifan
Dans le genre « construction de score », je ne peux m’empêcher de citer mes chouchous Concordia et Navegador, où tes points en fin de partie dépendent de cartes/jetons achetés.Amicalement,

E.
Liopotame
Liopotame
Dans les "petits" jeux il y a également Freak Shop qui propose un scoring variable 
driepick
driepick
des tuiles de scoring, des cartes qui rapportent, un jeu interractif, des dés mais pas de hasard...Black Angel devrait à coup sur vous ravir.
My top
No board game found
daamdam
daamdam
Merci pour tous ces retours, ça fait pas mal de règles à aller lire ! Dont pas mal de classiques que je ne connais que de nom, c'est l'occasion :)
Dans les cités, il n'y a que Keyflower que j'ai déjà joué - j'avais d'ailleurs fini une partie sur BGA juste avant d'ouvrir ce topic... J'ai du mal à le classer avec mes autres exemples, j'ai du mal à expliquer pourquoi... Mais je l'aime bcp quand même !
My top
No board game found
Jeannot la Pinte
Jeannot la Pinte
marsu dit
Archipelago :
Chaque joueur a une regle de scoring qu'il connait (ainsi qu'une condition de fin de jeu).
A la fin de la partie, toutes les cartes de scoring comptent... il faut donc deviner celles des autres.
Tout cela s'ajoute à une carte de scoring connue de tous.


 

Exactement la même mécanique chez Immortal 8 (hormis la fin de jeu)

Sylvano
Sylvano
Il y a aussi Carpe Diem (Feld), où sont tirés aléatoirement des objectifs différents au début de chaque partie. Sachant que chaque joueur doit toujours en scorer deux adjacents à la fin de chacune des 4 manches (et qu'il n'y a qu'un emplacement pour chaque paire possible, évidemment). Ce jeu de connexion de tuiles est par ailleurs d'une laideur sans nom, il ne paie vraiment pas de mine, mais il est très sympa.
De façon générale, Feld aime le genre de scoring que tu décris : on retrouve aussi le principe des objectifs aléatoires, renouvelés à chaque manche, dans Trajan, par exemple (sauf que là, ils sont communs et seulement décomptés en fin de partie).