230
réponses
6
followers
By : minimaliste | Tuesday, January 14, 2020 at 10:50 PM
Default
Vicen
Vicen
Xaad dit :Et comment faire pour que dans la réalité Rogers Federer ne batte pas toujours Serena Williams ?
 

Une chose est sûr, c'est que sur un court, Serena Williams l'emportera toujours sur un Xaad ou moi même.

(Au passage, lors de tournois de tennis les primes décernées aux femmes sont équivalentes à celles décernées aux hommes)

My top
LEauCEstNul
LEauCEstNul
Xaad dit :Et comment faire pour que dans la réalité Rogers Federer ne batte pas toujours Serena Williams ?
 

Imposer la jupe a Roger ?

My top
No board game found
Pit0780
Pit0780
LEauCEstNul dit :
Xaad dit :Et comment faire pour que dans la réalité Rogers Federer ne batte pas toujours Serena Williams ?
 

Imposer la jupe a Roger ?

Vu son humour, ça ne le dérangerai même pas :D 

minimaliste
minimaliste
znokiss dit :Là, j'ai trouvé un truc intéressant : la bataille féministe, où la reine (en bleu) l'emporte sur le roi (en rose).

Pas le truc du siècle, mais c'est sympathique. 

Tric Trac

Ce qui est innovant également  est que la reine ici est une dame noire, non?
​​​​​​

My top
No board game found
znokiss
znokiss
En effet. 

Pour en revenir au début du topic concernant le jeu Les Foufounes, la présente discussion est citée, et pas vraiment en bien, dans un article sur le jeu paru sur Vonguru
Mouais.
T-Bow
T-Bow
Ah bah voila!
Cet article me semble donner des informations tres interessantes sur les intentions et les choix derriere le jeu "Les Foufounes".
Je trouve la demarche admirablement respectable, avis n'ayant absolument rien a voir avec mon interet pour le jeu ou mon adhesion aux decisions prises lors de sa conception.
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
C'est quand même pénible de lire des comparaisons entre les Foufounes et King Size, comme quoi King Size aurait moins choqué parce qu'on parlait de l'attribut masculin. King Size est un jeu potache (ou carrément beauf) qui n'a aucune volonté de faire passer un message engagé (ou bien fallait-il comprendre que pour gagner dans la vie il faut avoir une grosse bite ?). Les Foufounes est un jeu qui se veut sérieux afin de faire passer un message féministe : la démarche n'a donc rien à voir ! Et toute la question qu'on se pose (j'ai relu le début de ce sujet) c'est : la forme pour faire passer ce message est-elle bien pertinente ?

Bon pour ma part ça m'aura au moins permis d'apprendre que certaines femmes complexent sur la forme de leur vulve (après le ventre, les fesses, les seins... était-il nécessaire d'encore s'inventer des problèmes ?). Maintenant il faut que je réfléchisse à ce que je vais faire de cette information... Je n'ai jamais discuté de la beauté de sa vulve avec ma compagne, devrais-je ? Est-ce la norme de parler de ce genre de sujets dans un couple ? Sommes-nous trop coincés ? Comme je ne discute pas de la taille et de la forme de nos pénis avec mes copains j'imagine que les femmes ne discutent pas non plus de leur vulve entre elles. Du coup j'ai vraiment du mal à comprendre à quelle frange du féminisme cette démarche s'adresse et qui voudrait passer du temps à jouer à ça. Je suis un homme mais ce n'est pas pour autant que je serais tenté de jouer à un memory intitulé "Les quéquettes".

Bref pour moi tout cela est mystérieux et vu le bruit que ça fait (lire l'article de Ludigurl ou comment trouver des qualités à tout et n'importe quoi) je ne peux que rejoindre l'avis de Dexter (qui pourtant est une femme) comme quoi ici on essaie surtout de choquer sur base d'un prétendu féminisme pour faire vendre.
Pit0780
Pit0780
Liopotame dit :C'est quand même pénible de lire des comparaisons entre les Foufounes et King Size, comme quoi King Size aurait moins choqué parce qu'on parlait de l'attribut masculin. King Size est un jeu potache (ou carrément beauf) qui n'a aucune volonté de faire passer un message engagé (ou bien fallait-il comprendre que pour gagner dans la vie il faut avoir une grosse bite ?). Les Foufounes est un jeu qui se veut sérieux afin de faire passer un message féministe : la démarche n'a donc rien à voir ! Et toute la question qu'on se pose (j'ai relu le début de ce sujet) c'est : la forme pour faire passer ce message est-elle bien pertinente ?
 

+1... ça n'a un peu rien à voir, me semble-t-il.
Mais bon, si un jeu de Memory sur les foufounes peuvent aider à amener à l'égalité homme/femme, moi je suis POUR.
Par contre, je vois pas trop comment mais bon... il est vrai que je ne suis qu'un mâle blanc, donc je ne peux pas comprendre.

J'ai demandé à ma copine ce qu'elle en pensait, elle a trouvé ça ridicule, et en rien féministe.
On est peut être trop cons :)



Allez mesdames, on joue ?

T-Bow
T-Bow
Liopotame dit :je ne peux que rejoindre l'avis de Dexter (qui pourtant est une femme) comme quoi ici on essaie surtout de choquer sur base d'un prétendu féminisme pour faire vendre.

Je ne peux me resoudre a accepter cet argument, vu qu'il se base sur une hypothese d'hypocrisie et de manipulation de la part des concepteurs et editeurs. Pas que ca n'existe pas. Juste que s'en servir a priori permet de rejeter tout et n'importe quoi, et ne peut donc constituer un argument acceptable.
La probabilite que ce soit une arnaque me semble decroitre encore plus dans le monde ludique, et encore plus applique a ce genre d'objet particulierement risque. S'il y a effectivement manipulation dans le but de se faire de l'argent, je doute fortement de la pertinence du ratio cout/benefices dans ce cas particulier.

Ceci etant dit, le jeu a deja certainement rempli son objectif, au moins en partie : il declenche des discussions et des echanges qui ne me semblent pouvoir deboucher in fine que sur une evolution positive des consciences.

My top
No board game found
Pit0780
Pit0780
Une arnaque, non. Car effectivement, je doute qu'ils fassent péter les portefeuille avec ce jeu.

Mais c'est vrai que certains "nouveaux concepts" (pas taper, vous me comprenez) comme le féminisme, ou même le bio, sont vraiment entre "prise de conscience" et "marketing". Pas toujours évident de savoir quel est le but recherché derrière.
Default
Liopotame
Liopotame
T-Bow dit :Ceci etant dit, le jeu a deja certainement rempli son objectif, au moins en partie : il declenche des discussions et des echanges qui ne me semblent pouvoir deboucher in fine que sur une evolution positive des consciences.

Justement je me demande sincèrement en quoi ce jeu peut faire évoluer positivement les consciences ? Pourquoi le catégoriser "féministe" alors qu'il traite plutôt d'une problématique d'acceptation de soi que d'égalité homme/femme ? (car j'imagine que pour chaque femme rejetée pour la forme disgracieuse de sa vulve il y a un homme rejeté pour la taille de son pénis - mais y en a-t-il vraiment tant que ça dans un sens comme dans l'autre pour en faire un problème de société ?) En fait je pense que si on en discute autant c'est bien parce que le jeu se colle une étiquette féministe et égalitaire sans qu'on ne comprenne trop le rapport avec les vulves. De là à penser que le jeu se dise féministe juste pour faire le buzz, il n'y a qu'un pas...

Je trouve le jeu de bataille remonté par znokiss autrement plus intéressant dans une démarche égalitaire car effectivement dans un jeu de carte traditionnel le roi est plus fort que la reine... Or l'histoire nous a montrée qu'il y a également eu des reines très puissantes sur l'échiquier politique mondial (on pense à l'Angleterre).
(et contrairement à ce qui est dit plus haut, il n'est dit nulle part que la reine est plus forte que le roi, c'est juste que R = roi/reine, D = duc/duchesse, V = vicomte/vicomtesse, contrairement au classique Roi/Dame/Valet)

T-Bow
T-Bow
Liopotame dit :
T-Bow dit :Ceci etant dit, le jeu a deja certainement rempli son objectif, au moins en partie : il declenche des discussions et des echanges qui ne me semblent pouvoir deboucher in fine que sur une evolution positive des consciences.

Justement je me demande sincèrement en quoi ce jeu peut faire évoluer positivement les consciences ? 

Par le simple fait qu'il genere des discussions sur le sujet.
Le jeu n'a meme pas besoin d'etre joue. Sa simple existence fait reflechir, questionner, echanger. Ce topic en est un exemple.

Je crois l'avoir deja dit plus haut : il est pour moi essentiel de faire la difference entre la demarche et la pertinence qu'on trouve a son execution.
Le jeu de cartes egalitaire me parle beaucoup plus que le memory vulve. Et il y a certainement beaucoup de raisons derriere cela, conscientes et inconscientes, voulues ou non par les concepteurs. Tout ceci n'enleve absolument rien a la qualite de la demarche, des intentions et des objectifs derriere la conception de ces jeux.

Dis autrement, au pire des cas vous me semblez postuler une forme de maladresse dans l'execution de la demarche. Il me semble important, en premiere approche, de s'attarder sur la demarche.
Apres, l'execution est parfois tellement sujette a controverse qu'elle ecrase la demarche de tout son poids...

My top
No board game found
Vicen
Vicen
Liopotame dit :Bon pour ma part ça m'aura au moins permis d'apprendre que certaines femmes complexent sur la forme de leur vulve (après le ventre, les fesses, les seins... était-il nécessaire d'encore s'inventer des problèmes ?). Maintenant il faut que je réfléchisse à ce que je vais faire de cette information... Je n'ai jamais discuté de la beauté de sa vulve avec ma compagne, devrais-je ? Est-ce la norme de parler de ce genre de sujets dans un couple ? Sommes-nous trop coincés ? Comme je ne discute pas de la taille et de la forme de nos pénis avec mes copains j'imagine que les femmes ne discutent pas non plus de leur vulve entre elles. Du coup j'ai vraiment du mal à comprendre à quelle frange du féminisme cette démarche s'adresse et qui voudrait passer du temps à jouer à ça. Je suis un homme mais ce n'est pas pour autant que je serais tenté de jouer à un memory intitulé "Les quéquettes".

Qu'un homme ou une femme puisse possiblement être complexée par ces partis génitales, t'étonne ? 
Dans mon esprit, j'imaginais comme un lieu commun que la question : "suis je normal ?"  trotte dans la tête des ados et jeunes adultes. D'autant + si ça concerne quelques chose pour laquelle il y a peu d'éléments d'information.

Tu constates que le sujet n'est pas abordé dans les groupes. Donc tu t'interroges sur l'utilité de quelques choses qui amène à en parler ? Bah justement c'est pour que le sujet sois abordé en groupe. Après effectivement, la composition du groupe avec laquelle tu abordes le truc n'est pas anodine. Avec certains cela peut vite devenir contre productif.

_______


Bref, ce jeu si il n'est pas ludique, il est potentiellement a minima utile en cours d'éducation sexuelle. Car traiter de la diversité afin de décomplexer les jeunes ados est un des objectifs premiers. Ce qu'un schéma d'SVT à lui seul ne peut pas faire.
(d'ailleurs l'organe féminin dans ces ouvrages y a longtemps été très mal documenté, en témoigne l'ignorance de la réelle forme du clitoris jusqu'à présent, dont la partie visible n'est que la partie émergée de l'iceberg)

L'avantage du côté illustratif, c'est que ça laisse tout même le bénéfice de la découverte en vrai. Alors que le travail photographique de l'artiste cité précédemment, aurait le malheur de divulgacher les choses.

Après les parents qui ne souhaitent pas que leurs enfants soit informé, devrait laisser le pouvoir décisionnaire à leur ados. Je me rappelle qu'à 14 ans, la dernière choses dont j'avais envie, c'est que mes parents ce mêle de mon information vis à vis de la sexualité...

Donc effectivement, oubliez tout de suite l'idée de le sortir dans le cadre familial ou même avec des proches du genre coincé. Bonjour le malaise.

____


J'en conclus que la dimension ludique ou féministe importe peu. Seul compte la connaissance. Et Liopotame décrit avoir appris quelque chose. Certes il n'a pas eu besoin d'y jouer. Mais son exposition au sujet y aura suffit.

My top
el payo
el payo
Franchement Vicen je trouve ta réaction plutôt bête, j'explique ci-dessous pourquoi, et de toute façon beaucoup trop agressive. 

Si le but c'est d'aborder un sujet qui mérite de sortir de l'ignorance (éducation sexuelle, tabou, etc.),  accueillir ceux qui entrent dans le débat avec un "si tu es ignorant, le mieux à faire c'est de te taire" ça n'est absolument pas intelligent.
Toi tu sais, donc tout le monde devrait savoir ou sont des cons. C'est ça l'éducation ?


Reste qu'en plus je ne trouve pas l'intervention de Liopotame à côté de la plaque. Elle mérite d'être discutée plutôt que stigmatisée.
minimaliste
minimaliste
znokiss dit :En effet. 

Pour en revenir au début du topic concernant le jeu Les Foufounes, la présente discussion est citée, et pas vraiment en bien, dans un article sur le jeu paru sur Vonguru
Mouais.

L'article est tellement mensonger et caricatural qu'il en devient ridicule et contre-productif.
Nous sommes tous des mâles blancs: qu'en sait la personne qui a écrit l'article?
Que vient faire la couleur de peau dans le sujet?

Le titre du sujet éloquemment intitulé "un jeu qui se veut féministe", dit l'article!
En quoi ce titre est-il éloquent ?

Le sujet a permis d'aborder des sujets et de discuter. Et oui quand on parle de sexe, on plaisante aussi. Ce n'est pas une exclusivité des mâles blancs, les femelles (pardon pour le terme, mais comme il y a des mâles...) parlent parfois aussi du sexe de manière légère, non?

Et les mâles ou femelles non blancs, elles.ils font quoi, elles.ils sont toujours sérieuses.eux en parlant de sexe?

Les mâles non blancs sont-ils moins sexistes que les mâles blancs? Il ne me semble pas que la condition féminine soit plus avancée dans les pays où les "blancs" sont minoritaires.

 

My top
No board game found
Pit0780
Pit0780
Vicen dit :
Liopotame dit :Bon pour ma part ça m'aura au moins permis d'apprendre que certaines femmes complexent sur la forme de leur vulve (après le ventre, les fesses, les seins... était-il nécessaire d'encore s'inventer des problèmes ?). Maintenant il faut que je réfléchisse à ce que je vais faire de cette information... Je n'ai jamais discuté de la beauté de sa vulve avec ma compagne, devrais-je ? Est-ce la norme de parler de ce genre de sujets dans un couple ? Sommes-nous trop coincés ? Comme je ne discute pas de la taille et de la forme de nos pénis avec mes copains j'imagine que les femmes ne discutent pas non plus de leur vulve entre elles. Du coup j'ai vraiment du mal à comprendre à quelle frange du féminisme cette démarche s'adresse et qui voudrait passer du temps à jouer à ça. Je suis un homme mais ce n'est pas pour autant que je serais tenté de jouer à un memory intitulé "Les quéquettes".

(ton commentaire entre parenthèses est limite misogyne)

Ça me sidère qu'on puisse d'ailleurs ignorer qu'une personne, homme ou femme puisse possiblement être complexée par ces partis génitales. C'est pourtant un lieu commun que la question : "suis je normal ?" trotte dans la tête des ados et jeunes adultes. D'autant + si ça concerne quelques chose pour laquelle il y a peu d'éléments d'information.

Tu constates que le sujet n'est pas abordé dans les groupes. Donc tu t'interroges sur l'utilité de quelques choses qui amène à en parler ? Bah justement c'est pour que le sujet sois abordé en groupe. Après effectivement, la composition du groupe avec laquelle tu abordes le truc n'est pas anodine. Avec certains cela peut vite devenir contre productif.

Ce qu'il veut surtout dire, c'est qu'on ne comprend pas en quoi ça défend l'égalité Homme/Femme.

Sur l'article, on lit :
 

Peut-on dire cependant qu’il s’agit de jeux féministes ?  Oui bien entendu dans le sens où ils se font l’écho des revendications féministes vers plus d’égalité ; non dans le sens où être paritaire est un geste engagé et louable mais ne fait que refléter une réalité sociale (il y a même un peu plus de femmes que d’hommes), et que l’on ne peut assurément contrebalancer une tradition aussi clairement viriliste avec des titres seulement égalitaires. Entendons-nous bien, je ne dis pas qu’il faudrait nécessairement compenser une culture masculiniste par une culture strictement féministe, mais qu’il est on ne peut plus naturel que l’on puisse parfois chercher des voies un peu plus radicales que la stricte égalité pour aborder frontalement le problème.

Ca voudrait dire que le but de la manoeuvre n'est pas tant de parler d'un "soucis d'acceptation de sa vulve" que de proposer un jeu 100% féminin pour casser avec, apparemment, le fait que les jeux qui sortent sont tous à caractère "masculin" (..?).

Ca voudrait dire par conséquent, que les jeux actuels ne correspondent pas à une image féminine, ne parlent pas assez aux femmes, et que pour contrebalancer tout ça, il faut un jeu à la boite rose sur des vulves.

Ne serait-ce pas ça, justement qui est réducteur et misogyne...?
Après, oui, je ne suis qu'un mâle blanc (apparemment la couleur a son importance) ignorant...

el payo
el payo
Liopotame dit :
T-Bow dit :Ceci etant dit, le jeu a deja certainement rempli son objectif, au moins en partie : il declenche des discussions et des echanges qui ne me semblent pouvoir deboucher in fine que sur une evolution positive des consciences.

Justement je me demande sincèrement en quoi ce jeu peut faire évoluer positivement les consciences ? Pourquoi le catégoriser "féministe" alors qu'il traite plutôt d'une problématique d'acceptation de soi que d'égalité homme/femme ? (car j'imagine que pour chaque femme rejetée pour la forme disgracieuse de sa vulve il y a un homme rejeté pour la taille de son pénis - mais y en a-t-il vraiment tant que ça dans un sens comme dans l'autre pour en faire un problème de société ?) En fait je pense que si on en discute autant c'est bien parce que le jeu se colle une étiquette féministe et égalitaire sans qu'on ne comprenne trop le rapport avec les vulves. De là à penser que le jeu se dise féministe juste pour faire le buzz, il n'y a qu'un pas...

Je trouve le jeu de bataille remonté par znokiss autrement plus intéressant dans une démarche égalitaire car effectivement dans un jeu de carte traditionnel le roi est plus fort que la reine... Or l'histoire nous a montrée qu'il y a également eu des reines très puissantes sur l'échiquier politique mondial (on pense à l'Angleterre).
(et contrairement à ce qui est dit plus haut, il n'est dit nulle part que la reine est plus forte que le roi, c'est juste que R = roi/reine, D = duc/duchesse, V = vicomte/vicomtesse, contrairement au classique Roi/Dame/Valet)

En fait le féminisme c'est très hétéroclite. 
Là comme ça rapidement je dirai que le jeu de bataille de znokiss revendique plutôt une égalité entre les sexes (anti-sexisme).
Et le jeu des foufounes revendiquerait plutôt un buzz commercial une émancipation féminine. Deux aspects différents de féminisme.

Une piste.

 

Vicen
Vicen
el payo dit :Franchement Vicen je trouve ta réaction plutôt bête, j'explique ci-dessous pourquoi, et de toute façon beaucoup trop agressive. 

Si le but c'est d'aborder un sujet qui mérite de sortir de l'ignorance (éducation sexuelle, tabou, etc.),  accueillir ceux qui entrent dans le débat avec un "si tu es ignorant, le mieux à faire c'est de te taire" ça n'est absolument pas intelligent.
Toi tu sais, donc tout le monde devrait savoir ou sont des cons. C'est ça l'éducation ?

Reste qu'en plus je ne trouve pas l'intervention de Liopotame à côté de la plaque. Elle mérite d'être discutée plutôt que stigmatisée.

Je suis d'accord, j'étais d'ailleurs en cours d'édition, pour lisser mon propos (et corriger l'incohérence, qui ne t'aura pas échappée).

De toute façon, j'ai jamais été capable d'être satisfait de mes premiers jets. Vous devriez savoir depuis le temps qu'il faut me laisser le temps pour corriger mes interventions postées trop précocement.

My top
minimaliste
minimaliste
el payo dit :
Liopotame dit :
T-Bow dit :Ceci etant dit, le jeu a deja certainement rempli son objectif, au moins en partie : il declenche des discussions et des echanges qui ne me semblent pouvoir deboucher in fine que sur une evolution positive des consciences.

Justement je me demande sincèrement en quoi ce jeu peut faire évoluer positivement les consciences ? Pourquoi le catégoriser "féministe" alors qu'il traite plutôt d'une problématique d'acceptation de soi que d'égalité homme/femme ? (car j'imagine que pour chaque femme rejetée pour la forme disgracieuse de sa vulve il y a un homme rejeté pour la taille de son pénis - mais y en a-t-il vraiment tant que ça dans un sens comme dans l'autre pour en faire un problème de société ?) En fait je pense que si on en discute autant c'est bien parce que le jeu se colle une étiquette féministe et égalitaire sans qu'on ne comprenne trop le rapport avec les vulves. De là à penser que le jeu se dise féministe juste pour faire le buzz, il n'y a qu'un pas...

Je trouve le jeu de bataille remonté par znokiss autrement plus intéressant dans une démarche égalitaire car effectivement dans un jeu de carte traditionnel le roi est plus fort que la reine... Or l'histoire nous a montrée qu'il y a également eu des reines très puissantes sur l'échiquier politique mondial (on pense à l'Angleterre).
(et contrairement à ce qui est dit plus haut, il n'est dit nulle part que la reine est plus forte que le roi, c'est juste que R = roi/reine, D = duc/duchesse, V = vicomte/vicomtesse, contrairement au classique Roi/Dame/Valet)

En fait le féminisme c'est très hétéroclite. 
Là comme ça rapidement je dirai que le jeu de bataille de znokiss revendique plutôt une égalité entre les sexes (anti-sexisme).
Et le jeu des foufounes revendiquerait plutôt un buzz commercial une émancipation féminine. Deux aspects différents de féminisme.

Une piste.

 

+1!

My top
No board game found
MasterMindM
MasterMindM
Pit0780 dit :Après, oui, je ne suis qu'un mâle blanc (apparemment la couleur a son importance) ignorant...

Bah oui la couleur est importante sinon on ne pourra pas sortir la version jungle speed :)

En fait, cette expression du "mâle blanc" a il me semble était reprise d'un des messages de cette discussion (je ne me rappelle plus à quelle occasion d'ailleurs). Mais comme la "citation" n'est pas contextualisée dans l'article, difficile de faire le lien... Après ma mémoire parfois défaillante me joue peut être des tours...

My top
Default
Iskander
Iskander
znokiss dit :En effet. 

Pour en revenir au début du topic concernant le jeu Les Foufounes, la présente discussion est citée, et pas vraiment en bien, dans un article sur le jeu paru sur Vonguru
Mouais.

Merci du lien, c'est en effet très informatif. Je suis heureux de voir qu'une conversation se mette en place dans le monde ludique (qui n'est pas que pour les enfants) sur la question du genre, et trouve intéressant de contraster Busen Memo et les Foufounes en tant que produits ludiques.

Je serais vraiment intéressé de voir de quelle façon Foufounes sera utilisé dans le futur, je ne serais pas étonné de le voir dans des ateliers d'éducation sexuelle, ce qui n'a aucune chance d'arriver avec Busen Memo. Si quelqu'un ne comprend pas la différence entre les deux, je serais curieux d'en discuter dans ce fil.

Ceci étant dit, même si je comprends que les Foufounes soit un outil intéressant, ou même hilarant dans certaines circonstances (genre party game dans enterrement de vie de jeune fille, comme mentionné dans l'article), c'est clairement pas très intéressant au niveau du gameplay. Des jeux comme Freedom : the underground railroad réussissent le difficile exercice d'aborder une thématique sensible avec un gameplay réellement engageant.

Ce serait génial si de nouveaux jeux abordaient les questions de genre avec la même solidité en termes de gameplay, je serais très intéressé de les explorer, pour l'instant ça se limite au gimmick, comme la composition exclusivement féminine des protagonistes à One Deck Dungeon.

T-Bow
T-Bow
Je vois en quoi l'article et les propos qui y sont rapportes auraient pu gagner en clarte et en pertinence s'ils s'etaient plus focalises sur l'aspect emancipation feminine, acceptation du corps feminin. Je retrouve encore une fois une notion de maladresse dans vos propos.
Maintenant voila, la personne avait peut etre de nombreux messages a faire passer a travers cet article, et n'est peut-etre pas a la pointe niveau communication. Ou simplement les attentes sont differentes...
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
Iskander ditMouais.

Des jeux comme Freedom : the underground railroad réussissent le difficile exercice d'aborder une thématique sensible avec un gameplay réellement engageant.

Rhaaaaaa!
Celui la me fait tellement envie, justement pour les raisons que tu cites.
Maintenant, gameplay engageant implique quasi necessairement moins accessible. Je pense que l'accessibilite est un critere bien plus fondamental pour le sujet associe a Les Foufounes. C'est un peu comme si on devait faire jouer Freedom a des esclaves pour les sensibiliser a leur condition, tu voudrais un truc hyper accessible pour que n'importe quel esclave puisse profiter de l'experience.
Peut-etre qu'on aura des jeux feministes avec un gameplay plus evolue lorsque la question aura ete reglee...

My top
No board game found
Dexter269
Dexter269
Liopotame dit :C'est quand même pénible de lire des comparaisons entre les Foufounes et King Size, comme quoi King Size aurait moins choqué parce qu'on parlait de l'attribut masculin. King Size est un jeu potache (ou carrément beauf) qui n'a aucune volonté de faire passer un message engagé (ou bien fallait-il comprendre que pour gagner dans la vie il faut avoir une grosse bite ?). Les Foufounes est un jeu qui se veut sérieux afin de faire passer un message féministe : la démarche n'a donc rien à voir ! Et toute la question qu'on se pose (j'ai relu le début de ce sujet) c'est : la forme pour faire passer ce message est-elle bien pertinente ?

Bon pour ma part ça m'aura au moins permis d'apprendre que certaines femmes complexent sur la forme de leur vulve (après le ventre, les fesses, les seins... était-il nécessaire d'encore s'inventer des problèmes ?). Maintenant il faut que je réfléchisse à ce que je vais faire de cette information... Je n'ai jamais discuté de la beauté de sa vulve avec ma compagne, devrais-je ? Est-ce la norme de parler de ce genre de sujets dans un couple ? Sommes-nous trop coincés ? Comme je ne discute pas de la taille et de la forme de nos pénis avec mes copains j'imagine que les femmes ne discutent pas non plus de leur vulve entre elles. Du coup j'ai vraiment du mal à comprendre à quelle frange du féminisme cette démarche s'adresse et qui voudrait passer du temps à jouer à ça. Je suis un homme mais ce n'est pas pour autant que je serais tenté de jouer à un memory intitulé "Les quéquettes".

Bref pour moi tout cela est mystérieux et vu le bruit que ça fait (lire l'article de Ludigurl ou comment trouver des qualités à tout et n'importe quoi) je ne peux que rejoindre l'avis de Dexter (qui pourtant est une femme) comme quoi ici on essaie surtout de choquer sur base d'un prétendu féminisme pour faire vendre.

Je te rejoins sur les 2 points. Et je me suis dit exactement la même chose : pourquoi veulent-ils comparer King Size qui est un jeu qui se positionne clairement comme étant du second degré (et même plus) avec un jeu qui se positionne comme ayant un message à faire passer ? 

Je suis une femme et je ne savais pas non plus qu'on pouvait complexer sur la forme de sa vulve. 

Concernant l'article, j'ai ri en lisant que le rose et les étoiles, c'est pour "faire ressortir notre jeu, élégant, à côté des jeux plus sombres ou plus chargés". Il faut avouer que choisir du rose pour un jeu qui se veut féministe, c'est un mauvais choix. Le jaune, le vert, l'orange pouvaient tout à fait convenir pour faire ressortir le jeu sur les étals. 

Et quand je lis que c'est un jeu parfait pour un enterrement de vie de jeune fille, je me dis que je n'ai pas tort de le positionner dans la même catégorie que les Blanc-Manger-Coco, Limite Limite, King Size et compagnie. Des jeux sans intérêt ludique et qui sont là pour "déconner et rigoler" (perso, je ne me marre pas avec ces jeux-là, mais bon...). 

Je reste donc sur ma position : ce jeu est un bon coup marketing. Il va se vendre, mais clairement pas à des joueurs et je doute vraiment que des discussions intéressantes ne ressortent après une partie. ça va être acheté simplement pour le titre et les illustrations de nénettes. 

Et je suis curieuse de savoir à quoi jouent les auteures du jeu et si elles connaissent des jeux modernes. Mais la question n'a pas été posée, dommage.

T-Bow
T-Bow
Dexter269 dit :

Je suis une femme et je ne savais pas non plus qu'on pouvait complexer sur la forme de sa vulve.

Je suis un homme de 40 ans, et j'ai des exemples.
Apres, je suis peut-etre un cas particulier.

My top
No board game found
minimaliste
minimaliste
Iskander dit :
znokiss dit :En effet. 

Pour en revenir au début du topic concernant le jeu Les Foufounes, la présente discussion est citée, et pas vraiment en bien, dans un article sur le jeu paru sur Vonguru
Mouais.

Ceci étant dit, même si je comprends que les Foufounes soit un outil intéressant, ou même hilarant dans certaines circonstances (genre party game dans enterrement de vie de jeune fille, comme mentionné dans l'article), c'est clairement pas très intéressant au niveau du gameplay. Des jeux comme Freedom : the underground railroad réussissent le difficile exercice d'aborder une thématique sensible avec un gameplay réellement engageant.

Ce serait génial si de nouveaux jeux abordaient les questions de genre avec la même solidité en termes de gameplay, je serais très intéressé de les explorer, pour l'instant ça se limite au gimmick, comme la composition exclusivement féminine des protagonistes à One Deck Dungeon.

Clairement!
C'est le néant au niveau mécanique.

Une bonne combinaison des 2 aspects ludique et "engagé" servirait 1000 fois mieux la cause.
Mais ce n'est pas si facile à faire, sans être trop clivant. Et pas sûr que le succès commercial serait au bout.

My top
No board game found
choan641
choan641
Retrogamer dit :Le féminisme 2.0 dans toute sa splendeur. 
Avant ça se battait pour l'avortement ou le droit de vote, maintenant contre le manspreading ou le eye rape. Et ça nous sort des memory rose (ah tiens, le rose c'est pour les filles maintenant?) à 20 balles comme acte militant pour montrer que toutes les vulves sont différentes. Ridicule.

Je cite pour la postérité. Merci c'est dur de vivre en 2020 

My top
No board game found
minimaliste
minimaliste
choan641 dit :
Retrogamer dit :Le féminisme 2.0 dans toute sa splendeur. 
Avant ça se battait pour l'avortement ou le droit de vote, maintenant contre le manspreading ou le eye rape. Et ça nous sort des memory rose (ah tiens, le rose c'est pour les filles maintenant?) à 20 balles comme acte militant pour montrer que toutes les vulves sont différentes. Ridicule.

Je cite pour la postérité. Merci c'est dur de vivre en 2020 

Caroline Fourest journaliste et féministe engagée avait fait une série de reportages sur les coulisses de l'ONU.

J'ai vu 2 sujets passionnants
- l'un montrait la coalition de nombreux pays pour contre les Droits de l'Homme, au nom du "relativisme culturel", théorie fumeuse selon laquelle, dans leurs pays, la culture n'est pas aux Droits de l'Homme.
- l'autre montrait une réunion de femmes de différents pays qui témoignaient des horreurs qu'elles subissaient (excisions, mariages forcés très jeunes, crimes d'honneur, viols en réunion massifs impunis...). Une française (choisie par qui?) monte à la tribune et parle de...féminisation des noms de métiers. Les autres participantes ont quitté la salle pour montrer leur colère.

My top
No board game found
Iskander
Iskander
Elle aurait dû parler des violences faites aux femmes, et les statistiques des homicides et viols dont les femmes sont victimes. 

il y a certainement de quoi parler sur la question en France. 
prunelles
prunelles
Elle aurait pu parler du formidable roman de Louise Mey "La deuxième femme" et de l'immense claque qu'on se prend.
De ce qu'il raconte. De ce que vivent des centaines de femmes en France et ailleurs. Aujourd'hui, ce soir, cette nuit, à l'instant où vous lisez ce message. Une voisine, une collègue, une amie, une soeur, une mère, une fille.

Et parler de la féminisation des noms de métiers ailleurs, à un autre moment. Pas après ce type de témoignages.
 
Default
minimaliste
minimaliste
Iskander dit :Elle aurait dû parler des violences faites aux femmes, et les statistiques des homicides et viols dont les femmes sont victimes. 

il y a certainement de quoi parler sur la question en France. 

On est bien d'accord.

My top
No board game found
Vicen
Vicen
Concernant les violences conjugales en France :
Sur un laps de temps de un mois, 12 personnes décèdes (10 femmes, 2 hommes).
Espérons niveler ça par le bas, même si 4 victimes ferait toujours 4 victimes de trop.

Malheureusement, je pense pas qu'on puisse totalement éradiquer le phénomène, vu la nature globalement violente de l'espèce humaine.

Mais clairement le jeu traité ici, n'aborde pas le sujet des violences. Et le lui reprocher, au même titre qu'on le reproche (au vu du contexte) à la représentante de l'ONU, serait disproportionné.

L'argument : "il y a plus grave" qui surenchérit toujours les enjeux est de toute façon souvent hors de propos. Et à terme n'amène qu'à progressivement ce diriger vers le point Godwin.
Et si on suit cette voie discutable, autant plutôt faire le procès de tout ses jeux où la violence rapporte des points de victoire.

Etre complexé, c'est pas la mort, mais c'est pas une raison pour ne pas se préoccupé du bien-être de ceux qui souffre de leurs complexes. Que des personnes se sentent mieux dans leur peau, ne va pas accroître les violences faites par ailleurs.
My top