By : Jokari | Sunday, March 9, 2014 at 12:14 PM
Jokari
Jokari
Enquête jouée hier soir.
Très agréable ! Pour moi sans doute la plus réussie de Carlton House.
Nous n'aimons pas, mes joueurs et moi, être trop bloqués, nous retrouver sans pistes à explorer...
Dans cette enquête on a toujours quelque chose de pertinent à faire, un endroit à aller fouiller.
Nous avons assez vite compris que le triple homicide n'en était en fait qu'un double mais nous avons été abusé par l'aspect trop bisounours du fils du maître de maison... Il est chimiste, donc il empoisonne avec de l'acide... Ben, on a eu faux (et en plus ma femme m'en a voulu car elle n'était pas d'accord avec cette interprétation des faits que j'ai un peu imposé au groupe :lol: )
Au final, on résout 2 morts sur 3, on débusque la mère maquerelle mais on rate le Prime Minister (tu m'étonnes, il fallait avoir résolu un truc dans l'enquête 13 pour répondre à cette question subsidiaire :roll: ).
2 heures de jeu et 5 points au total (et ouais, 70 - 65 !!! Encore trop de pistes suivies par rapport à ce bougre de Sherlock !)

Nous en terminons donc avec l’extension Carlton House. Il ne nous reste plus que l'enquête 18 (les Masques Africains). Espérons que cette enquête nous plaise car on a eu généralement du mal avec les enquêtes "rajoutées", c'est-à-dire celles qui n'étaient pas d'origine. On les a trouvées toujours trop "techniques", pas assez dans l'ambiance. Mais, bon, c'est super de faire vivre un jeu comme celui-là avec de nouvelles enquêtes :china:
Et vivement l'extension suivante !
My top
No board game found
noisettes
noisettes
C'est la derniere enquete de Carlton house??
My top
No board game found
Jokari
Jokari
Oui, la dernière.
La numéro 18 est une enquête vendue séparément (issue d'un concours d'écriture).
My top
No board game found
Sleuthy
Sleuthy
Je pense que tes espoirs seront exaucés niveau ambiance… 8)
Par contre, tu la fera pas en deux heures... :mrgreen: Tu me diras.
A priori, tu les as toute faites dans l'ordre, c'est amusant cela !
My top
No board game found
Jokari
Jokari
Sada-le-retour dit:Je pense que tes espoirs seront exaucés niveau ambiance… 8)
Par contre, tu la fera pas en deux heures... :mrgreen: Tu me diras.
A priori, tu les as toute faites dans l'ordre, c'est amusant cela !

Pas de souci, je te dirai !
Pourquoi est-ce amusant d'avoir fait les enquêtes dans l'ordre ? (de toute façon, dans notre groupe de 4, on est 2 psycho-rigides, alors on ne pouvait pas faire autrement ! :lol: )
My top
No board game found
noisettes
noisettes
Pareil, on les fait dans l'ordre, je vois même pas d'autres façons de faire :p
My top
No board game found
Sleuthy
Sleuthy
Je préfère ne pas répondre, :roll: il en va de ma crédibilité. :lol:
Je te souhaite une bonne soirée, en tout cas c'est un jeu merveilleux.
My top
No board game found
Pepi
Pepi
Enquête faite aujourd'hui. Très bonne enquête!
On a toujours géré, toujours quelque chose à faire. Effectivement, la meilleure de Carlton House!
On a trouvé les meurtres croisés, trop content d'avoir eu bon!
100-30=70 points!
Vivement la 18ème!
J'adore tellement ce jeu!!!!
altair
altair
Très bonne enquête.

On répond correctement à toutes les questions (sauf la dernière des questions secondaires) pour un total de 90 points.
(Les joueurs qui n’avaient pas fait l’enquête 13 se sont attribués les points et ont considérés avoir battu Sherlock Holmes) :)

On a vite compris que l’empoisonneur avait mis l’acide phénique dans la bouteille d’alcool (pour éviter qu’il ne divulgue ces malversations) et qu’une personne avait endormi les trois buveurs de lait pour étouffer l’empoisonneur, faisant une victime collatérale au passage.
On a mis plus de temps à identifier avec certitude l’alcoolique comme le tueur de l’empoisonneur. Le mobile initial (le punir de ses malversations) n’étant pas suffisant, une sanction plus approprié étant de le dénoncer.
Quand on a découvert le véritable mobile (venger son père), nous n’avons pas compris pourquoi il voulait continuer à discuter avec le propriétaire de la Carlton House.
On a passé pas mal de temps à chercher qui avait découvert les corps.
 
 
Questions :

Pourquoi le meurtrier alcoolique tient-il tant à s’entretenir avec le maître des lieux alors qu’il a déjà décidé de tuer l’empoisonneur (il a déjà acheté l’opium)? Est-ce pour s’entretenir de quelque chose de complètement différent ? Par exemple pour le convaincre de ne pas lui tenir rigueur de son combat avec son fils ?

Qui a trouvé les corps à 5 heures du matin ? Ça ne peut pas être les morts, ni le père (sous opium), ni le fils ni la belle fille ni le personnel (au rez de chaussée), ni le personnel d’entretien, ni les joueurs de cartes. En tout cas, personne ne mentionne avoir découvert les corps.
 
My top
No board game found
Hyperborée
Hyperborée
Wahou, affaire rondement menée, je n'en reviens pas !
Nous suivons les pistes suivantes :

100SO Carlton House (piste gratuite)
22SO Murray
38CE Meeks
36CE Old Bailey (Elliot Hobson)
66SE Bureau de Malcom Post
27SS Maggie MacDonald (servante)

Nous nous rendons aux questions : nous avons tout bon aux questions principales, nous ne pouvons répondre à aucune question secondaire. 105 points en 5 pistes (soit une piste de moins que Holmes !!!!) et en deux heures de temps, alors qu'on passe généralement entre 3 et 5 heures par enquête !
C'est la première fois que nous parvenons à battre Sherlock (nos scores varient habituellement entre -25 et 70) et ça c'est cool !
Voilà pour la minute d'auto-satisfaction. :-)

Évidemment ça colore complètement mon appréciation de cette affaire ; je ne dirais pas que c'est objectivement LA meilleure de Carlton House mais ça relève agréablement le niveau après deux affaires en demi-teintes. Je lui trouve néanmoins une ambiance moins prenante que La Fin d'un néphaliste (mais peut-être que c'est juste que cette dernière, la première du cycle, bénéficie de l'effet de nouveauté...) et un point de départ moins original que dans La Débutante défenestrée (ô Moser, prince des détectives !) et Le Colonel en retraite. Tout repose ici sur l'astuce de l'imbrication des trois meurtres, qui n'est pas d'une complexité folle à dénouer (du moins à quatre joueurs). Le plan du manoir n'est pas potentialisé, encore une fois.

Conclusion : du point de vue du défi intellectuel et de la densité narrative, l'enquête de Thomas Cauet (L'assassin habite au 221) reste incomparablement plus consistante ; le sommet du cycle Carlton House à mes yeux.

[autant Ystari semble avoir peu retouché ces enquêtes Carlton House des auteurs originaux, qui apparaissent toutes plus sommaires que celles de la boîte de base, autant Thomas Cauet semble avoir pas mal réécrit Aventures à West End ; cela augure donc du meilleur, espérons-le !]
ReiXou
ReiXou
Les annonces de rééditions nous on boosté pour jouer les 3 dernières enquêtes qu'il nous reste (celle ci, les masques africains et l'homme sans visage).

Faites hier. Je confirme très bonne enquête, probablement parce qu'elle est plus "facile" et n'amène pas de blocages.

Nous avons tout trouvé sauf l'impossible dernière question (on avait joué le Nephaliste il y a 2 oans je pense) et on a mis 14 pistes soiit un total de 80 pts, probablement notre meilleur score ever.
 
altair dit :
Questions :

Pourquoi le meurtrier alcoolique tient-il tant à s’entretenir avec le maître des lieux alors qu’il a déjà décidé de tuer l’empoisonneur (il a déjà acheté l’opium)? Est-ce pour s’entretenir de quelque chose de complètement différent ? Par exemple pour le convaincre de ne pas lui tenir rigueur de son combat avec son fils ?

Qui a trouvé les corps à 5 heures du matin ? Ça ne peut pas être les morts, ni le père (sous opium), ni le fils ni la belle fille ni le personnel (au rez de chaussée), ni le personnel d’entretien, ni les joueurs de cartes. En tout cas, personne ne mentionne avoir découvert les corps.
 

Je pense qu'il veut s'entretenir avec le Hobson pour lui dire de ne pas bosser avec ces fournisseurs, son père en est mort (du moins il en est persuadé).

Oui on s'est aussi demandé qui avait trouvé le corps à 5h du mat et l'autre à 6h. C'est un peu incohérent de n'avoir personne à citer mais ça ne gène pas ce qui reste une très bonne enquête.