124
réponses
6
followers
By : Uphir | Sunday, September 8, 2019 at 12:41 AM
boby0ne
boby0ne
Merci pour le compte rendu et les nouvelles sur les récents transferts. Je n'avais pas suivi tout ça. 
On voit déjà 4/5 équipes se détacher pour les playoffs en NFC. Par contre en AFC c'est très serre (à l'exception des Patriots). 
Uphir
Uphir
Y'a pas de quoi, je suis là pour ça. Là je matte le Red Zone; les Seahawks sont à ch...

My top
No board game found
Uphir
Uphir
NFL, week IX; cette fois-ci, on passe le cap de la mi-saison et il ne reste plus qu’une seule équipe invaincue... et contre toute attente, ce ne sont pas les Patriots !

Et oui, après un début de calendrier plutôt facile (les Pats ont le "SOS"-Strength of schedule-, littéralement la "force du calendrier", la plus faible de la saison), New England était attendu au tournant avec ce que beaucoup considéraient comme un premier vrai test. Ce fut un superbe match et les Ravens ont tout simplement appliqué la recette connue pour vaincre la bande à Belichick; contrôler l’horloge pour laisser Brady sur le banc le plus longtemps possible, et lui mettre la pression quand il est sur le terrain. Un game plan ultra simple; encore faut-il le dérouler sans erreur ! Ce fut le cas hier, Baltimore courant pour plus de 200 yards, dont 61 pour Lamar Jackson et 115 pour l’ancien Saints, Marc Ingram, et tenant le cuir plus de 37 minutes. Avec autant de temps passé sur le terrain, même l’exceptionnelle défense des Pats finie par s’user; elle n’avait encaissé que 4 TDs offensifs depuis le début de l’année, elle en a pris 4 hier ! Victoire très convaincante des Ravens 37-20, mais la vérité d’un match de saison régulière n’est pas celle d’un match de janvier à Boston. On attend la revanche en playoffs !

Et donc, si ce n’est pas les Patriots, ce sont... les 49ers qui continuent leur saison parfaite ! J’avais pointé du doigt Jimmy Garoppolo comme un potentiel point faible au sein de cette jeune et talentueuse équipe. Il a suffis que je dise cela pour qu’il me fasse mentir le bougre. Le match avait lieu jeudi soir, et même si les Cardinals ont fait de la résistance, Jimmy G. a assuré: 28/37, 317 yards et 4 TDs. Il a bénéficié de l’apport du nouveau venu, Emmanuel Sanders, déjà intégré dans l’équipe: 7 réceptions, 112 yards, 1 TD. Il a surtout été cherché les premières tentatives importantes pour "manger le chrono" dans le money time alors que le score était serré; 28-25. Du côté d’Arizona, on se consolera avec la bonne performance de Kenyan Drake, arrivé tout juste des Dolphins: 15 courses, 110 yards, 1 TD et 4 réceptions pour 52 yards.

Pour le reste, je ne vous cache pas que je vais (essayer de) faire plus synthétique que d’habitude. Le dimanche a été long et fatigant, preuve s’il en est qu’il fut passionnant; c’est toujours bon signe quand je suis crevé le lundi matin !

Ce neuvième dimanche de compétition a commencé tôt avec le troisième et dernier match de l’année à Londres, un duel de division entre Jacksonville et Houston. Après un début de match très défensif, les Texans ont petit à petit pris le pas sur leurs adversaires, pour finalement dérouler dans le quatrième quart-temps et s’imposer largement 26 à 3. La hype Gardner Minshew est en train de retomber sur terre; le quaterback rookie s’est effondré au fil du match, perdant même quatre ballons dans la dernière ligne droite (2 fumbles, 2 interceptions); après avoir cru un temps qu’il pourrait jeter Nick Foles à son retour de blessure sur le banc, on en est aujourd’hui beaucoup moins sûr !

Il y a eu un gros et magnifique match entre les Minnesota Vikings et les Kansas City Chiefs. Un chassé-croisé intense où les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Au final, KC s’impose sur un field goal de Harrison Butker à la dernière seconde: 26-23 ! Ce match nous a permis de découvrir que les Chiefs avaient aussi une défense capable de leur faire gagner un match; ils ont ainsi pu contrôler Dalvin Cook, l’homme en forme des Vikes, le limitant à 71 yards en 21 portées. Et il a confirmé l’incroyable talent d’Andy Reid pour tirer le meilleur de ses quaterbacks; Matt Moore n’a pas toujours été impeccable, mais il a fait largement sa part du boulot (25/35, 275 yards, 1 TD). Enfin, on a pu une nouvelle fois apprécier la pointe de vitesse de Tyreek Hill, capable de rattraper son running back parti seul au TD; ce type est une véritable fusée !

https://www.youtube.com/watch?v=lseCV0H2LPk

Les Vikings se consoleront en se disant que le reste de la division a également perdu. Ce fut une sale soirée pour la NFC Nord.

Les Bears se sont inclinés face aux Eagles 22-14, et ont confirmé toute leurs difficultés à faire avancer le ballon. En première mi-temps, Chicago n’a gagné que 9 !? petits yards, et obtenu qu’un unique first down. Famélique ! Mitch Trubisky est plus que jamais montré du doigt, avec une performance bien insuffisante; 10/21 pour 125 yards et c’est tout !

Détroit s’est bien battu jusqu’au bout, mais les Raiders avaient mangé du Lions (ouais, c’était facile, je l’avoue !). A 31-24 pour Oakland et 1 seconde à jouer, Détroit a eu une ultime 4ème tentative sur la goal line mais la défense des "silver and black" n’a pas lâché. Mine de rien, cette équipe des Raiders est vaillante et commence à avoir de la gueule. Ca ne sera pas pour cette année, mais si le bon boulot de Gruden continue, qui sait ce que cela peut donner à l’avenir ? Seule ombre au tableau sur ce match, la blessure au genou de Trent Brown.

Enfin, et c’est sans doute le plus surprenant, dans le troisième duel de la soirée entre la NFC Nord et l’AFC Ouest, Green Bay s’est incliné face aux Chargers 26 à 11. Les Packers ont tout simplement été méconnaissable pendant trois quart-temps, et ce malgré le retour de Davante Adams. La défense de LA a annihilé le duo des Aaron (Rodgers -23/34, 161 yards, 1 TD- et Jones -30 yards-), n’encaissant que 159 petits yards, et 11 points sur l’intégralité de la rencontre. De l’autre côté du ballon, est-ce l’effet du nouveau coordinateur offensif, Shane Steichen, arrivé en début de semaine ? Toujours est-il que l’attaque des "Bolts" a livré son meilleur match de la saison; 442 yards de production et 35 minutes de possession. A confirmer lors des prochaines semaines même si… rien ne sert de courir !

Parmi les nombreux beaux matchs de la soirée, le Buccaneers at Seahawks a débouché sur une magnifique rencontre, et je ne dis pas cela parce que Seattle a gagné. Le match avait bien mal commencé pour les locaux, rapidement menés 21-7 notamment grâce à un TD en récupération un peu chanceux de Perryman.

https://www.youtube.com/watch?v=0oWd7nJgmzo

Mais par la suite, Seattle s’est réveillé, aidé il est vrai par un vilain ballon perdu par Jameis Winston, plutôt propre par ailleurs puisque ce sera sa seule erreur de la soirée; 29/44, 335 yards, 2 TDs, et donc 1 fumble. Winston qui va justement conduire son équipe à l’égalisation à 46 secondes de la fin du match, alors que les hommes de Pete Carroll pensaient avoir fait le plus dur. 34-34. Qu’à cela ne tienne, Russell Wilson en mode MVP (29/43, 378 yards, 5 TDs) récupère le cuir et dans la poignée de secondes restantes, il met son kicker à portée; Myers manque le cadre et le match file en prolongation. Seatlle gagne le toss, Wilson continue son show et finit par trouver Hollister pour le touchdown de la gagne. Victoire 40-34 de Seattle, mais les Buccs ne sont pas passés loin.

Un jour héros, un jour zéro ! Adam Vinatieri ne fait pas une saison exceptionnelle, je l’ai déjà dit, mais la semaine dernière, il avait réussi le coup de pied de la victoire pour son équipe. Hier soir, il a dévissé le même coup de pied, permettant aux Steelers de s’imposer 26-24. Les Colts laissent donc Houston les rattraper alors qu’ils avaient fait le plus dur en les battant il y a quelques semaines; cette AFC Sud va vraiment être indécise jusqu’au bout ! Indianapolis en tout cas s’est fait peur en perdant Jacoby Brissett assez tôt dans le match, mais le quaterback ne souffrirait au final que d’une entorse au genou et ne devrait pas manquer trop de matchs (même si je suis bien placé pour dire que c’est très chiant comme blessure... mais je n’avais pas à ma disposition le staff médical d’une franchise NFL !).

Dans cette même AFC Sud, un petit mot pour dire que les Titans se sont inclinés contre les Carolina McCaffrey. Bon, je plaisante à peine mais le running back des Panthers est juste une machine à performer; 24 courses, 146 yards, 2 TDs, 3 réceptions, 20 yards, 1 TD. 18 des 30 points de son équipe à lui tout seul ! Victoire Carolina 30-20.

Enfin, les Bills n’ont pas eu à forcer leur talent pour disposer des (trop) tendres Redskins, 24 à 9. Difficile pour le rookie Dwayne Haskins, titulaire pour la première fois, de se frotter à une si grosse défense; le quaterback aura eu au moins le mérite de ne pas perdre le ballon (13/20, 126 yards et 14 yards gagnés au sol). Seul satisfaction côté Washington, comme souvent cette année, le match d’Adrian Perterson; le vétéran s’est encore offert une sortie à plus de 100 yards !

Enfin, je voulais terminer ma modeste chronique par une rubrique "rien ne va plus"

Rien ne va plus donc pour les Browns, battus par les Broncos, 24 à 19. On leur cherchait des excuses, notamment un début de calendrier plutôt difficile, mais vu l’effectif sur le papier, cette défaite contre un adversaire a priori à leur portée fait vraiment tâche. Si vous ajoutez à cela que Cleveland s’est fait maltraiter par un quaterback rookie qui fêtait sa première titularisation, Brandon Allen (12/20, 193 yards, 2 TDs), et par deux autres jeunes, Courtland Sutton (2èmeannée -5 réceptions, 56 yards 1 TD) et Noah Fant (rookie -3 réceptions, 115 yards, 1 TD), vous vous dites que la coupe n’est pas loin d’être pleine. Preuve que l’équipe est en train d’exploser, Jermaine Whitehead a carrément pété un plomb à la sortie du match, insultant et menaçant de mort ses followers sur Twitter après que ces derniers lui aient reproché d’avoir manqué un placage. Les termes ont été suffisant équivoques pour que le compte de Whitehead soit fermé dans la foulée ! Comme je le disais, rien ne va plus !

On ne va toutefois pas se priver de revoir le TD longue distance de Noah Fant; j’aime beaucoup la façon dont il "descend" le premier DB qui vient vers lui pour le stopper !

https://www.youtube.com/watch?v=hUTwvmfqwQ8

Enfin, rien ne va plus pour les... Jets, qui ont offert à Miami sa première victoire de la saison; 26-18 ! Les Dolphins ont pu miser sur le bon soir de Ryan Fitzpatrick (24/36, 288 yards, 3 TDs), et sur une défense qui a su profiter des difficultés de la ligne new-yorkaise pour mettre la pression à un Sam Darnold qui vit décidément un apprentissage difficile. Adam Gase, ancien coach des... Dolphins pourrait bien ne pas faire plus d’une année dans la "grosse pomme". Le’Veon Bell (17 courses pour 66 yards, 8 réceptions pour 55 yards) est venu prendre un gros contrat, mais je ne suis pas certain qu’il s’imaginait vivre une telle galère.

Ce soir, c’est encore New York, mais les Giants cette fois, qui défieront les Cowboys dans une rivalité de la NFC Est. Restez à l’écoute !
 
My top
No board game found
Agone
Agone
Quoi ?! Une victoire des Broncos !? Bon ok, si les Browns n'en veulent pas, on prend ^^ (sympa les zèbres sur la 4th de Mayfield)
Sinon, ok Allen apporte grâce à sa mobilité mais les 2 TD à la passe sont à mettre au crédit de Fant (et des plaquages manqués) et de Sutton (monstrueux catch).
Et allez, comme je crache souvent dessus, bravo à Scangarello pour son plan de jeu "simple" et parfois "audacieux".
My top
No board game found
Uphir
Uphir
C'est clair qu'avec Fant et Sutton, vous tenez deux beaux jeunes joueurs. C'est prometteur !

Juste un petit mot pour parler de la victoire des Cowboys sur les Giants, 38-17. New York a eu des occasions, tenant même plutôt bien le match en première mi-temps, mais ils ont souvent échoué dans les derniers yards, devant se "contenter" de field goals. Dallas a enfoncé le clou dans le dernier quart-temps en trouvant plusieurs fois l'end-zone, notamment par Amary Cooper (4 réceptions, 80 yards, 1 TD) et Michael Gallup (2 réceptions, 33 yards, 1 TD). A noter le gros travail au sol de "Zik" Elliott (139 yards).

Et un autre petit mot pour dire que suite à ses insultes et menaces de mort vis-à-vis des fans, Jermaine Whitehead a été coupé par les Browns.
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Malgré le manque de clinquant des affiches de cette week X, la soirée fut riche en rebondissements, en surprises, et en scénarios haletants. Peu enthousiaste au coup d’envoi, j’ai finalement passé une soirée bien meilleure que je le pensais, preuve, s’il en était besoin, que la NFL est une ligue extrêmement compétitive et que chaque dimanche, tout est possible !

Toutefois, avant de nous attaquer au résultat de cette dixième journée de compétition, un petit mot de notre ami Antonio Brown dont, je vous avoue, je ne pensais plus entendre parler. Pourtant, l’ancien receveur de Pittsburgh, et très éphémèrement d’Oakland et de New England, a plus qu’animé la fin de semaine. Il a d’abord rencontré des équipes "intéressées" par ses services jeudi, avant dans la soirée d’envoyer un tweet équivoque, du genre: "fuck la NFL !" et "J’en ai fini avec ça !". Décision qui n’a duré qu’une soirée puisque quelques heures après, AB dans un nouveau tweet expliquait qu’il était frustré et qu’il adorait le football. Personne n’a songé à lui faire passer le protocole commotion ?

Allez, place au terrain…

Ce n’est pas une surprise, mais les Chiefs ne pourront pas compter sur leur défense pour aller au Super Bowl, et Patrick Mahomes (36/50, 446 yards, 3 TDs) ne peut pas tout faire. Pourtant, le MVP de la saison dernière a tout donné, permettant notamment à son équipe de passer devant dans le money time. Mais du côté des Titans, on a décidé depuis quelques matchs de donner les clefs du camion à Ryan Tannehill; une choix payant puisqu’il y a clairement du mieux à Tennessee. Hier soir, avec 1:21 au compteur, l’ancien Dolphins a mené un drive chirurgical; 4 actions, 61 yards, et un touchdown d’Adam Humphries qui permet aux Titans de mener 32-27. Avec une vingtaine de secondes à jouer, Mahomes va bien mettre son kicker a portée d’un coup de pied de la gagne longue distance, mais au contraire de la semaine dernière, Harrison Butker se fait contrer. Quelques minutes auparavant, c’est un mauvais snap sur une situation de field goal qui avait rendu le ballon aux Titans. Défaite donc pour la défense de KC, mais aussi pour ses équipes spéciales.

Et du coup, Kansas City ne regarde plus devant, mais bien derrière car dans le match du jeudi soir, les Oakland Raiders ont remporté une courte mais précieuse victoire face aux Chargers, 26-24. Philip Rivers a largement contribué au succès de ses rivaux de division en lançant pas moins de trois interceptions; deux en début de match, une à la fin alors que Los Angeles tentait de revenir. Avec un bilan de 5-4, les hommes de Jon Gruden ne sont qu’à une victoire des Chiefs.

Du coup, du côté de l’AFC, les principaux concurrents aux Patriots (qui étaient au repos ce dimanche) sont bel et bien les Ravens. Certes, l’opposition était très faible hier soir puisqu’il ne s’agissait en face que des modestes (pour ne pas dire mauvais) Bengals, mais Baltimore n’a pas fait de sentiment en s’imposant 49-13. Marcus Peters s’est fendu d’un nouveau pick 6 (le troisième de la saison, leader dans cette catégorie), mais c’est encore une fois Lamar Jackson qui a joué une partition parfaite; 15/17, 223 yards, 3 TDs et 7 courses, 65 yards, 1 TD. Son touchdown est magnifique et casse les reins des défenseurs "tigrés". Je vous laisse apprécier…

https://www.youtube.com/watch?v=Iif2NWLiZZI

Jackson est plus que jamais candidat au titre de MVP, et dans son sillage, Baltimore rêve à juste titre de playoffs… et peut-être même plus !

Du côté de la NFC Nord qui avait la semaine dernière subit quatre défaites, les leaders se sont bien repris.

Sous la neige qui s’est mise à tomber en cours de match, mais sur une pelouse dégagée, les Packers se sont imposés 24-16 face aux Panthers. Christian McCaffrey a encore fait du dégât (20 courses, 108 yardsn 1 TD et 6 réceptions, 33 yards) mais c’est bien la défense de Green Bay qui a eu le dernier mot en stoppant l’intenable coureur à quelques yards de la terre promise à la dernière seconde du match. La star de la soirée est un Aaron, et il est coureur; Aaron Jones a sorti une belle prestation (13 courses, 93 yards, 3 TDs) qui a contribué largement à la victoire de son équipe.

Lancés à la poursuite de Green Bay, les Vikings se sont également imposés, 28-24, sur le terrain de Cowboys. Pour aller chercher ce succès, Minnesota s’est appuyé sur la même recette que son rival de division, avec une grosse défense qui a très bien contenu Ezekiell Elliott (20 courses, 47 yards, 2 réceptions, 16 yards), notamment sur des 3ème et 4ème tentatives décisives, et un jeu au sol performant, avec l’excellent (depuis le début de la saison) Dalvin Cook: 26 courses, 97 yards, 1 TD et 7 réceptions, 86 yards).

Une grosse défense, un jeu au sol performant, une recette qui a souvent fait ses preuves en NFL !

En revanche, deux équipes prétendantes aux playoffs ont déçu, toujours côté NFC.

Tout d’abord, et ce fut une des grosses surprises de la soirée, les Saints ont subi la loi des Falcons sur leur propre terrain. C’est peu dire que la semaine de repos a métamorphosé Atlanta car on ne les avait jamais vu jouer comme ça depuis le début de l’année (et si tel avait été le cas, ils ne seraient pas à 2-7 ce matin). La défense des Falcons a tout simplement écrasé Drew Brees, sacké à six reprises pendant la rencontre, et l’attaque de NO a dû se contenter de trois petits field goals pour marquer des points. Victoire sans contestation d’Atlanta 26-9 qui relance par la même la course à la tête de la Conférence (qui devrait se jouer entre les Packers, les Saints et les 49ers).

Autre "surprise", la défaite des Rams face aux Steelers; vous noterez les guillemets tant il est vrai que LA n’est plus que l’ombre de l’équipe qu’elle était la saison dernière. L’attaque n’avance tout simplement plus; Todd Gurley n’a pas livré un seul match à plus de 100 yards cette saison (et on s’interroge sur son état de forme réel), et hier Jared Goff a encore perdu trois ballons (2 interceptions, 1 fumble). Comme traditionnellement, Pittsburgh s’est appuyé sur sa défense pour aller chercher la victoire, 17-12; défense au sein de laquelle Minkah Fitzpatrick, arrivé des Dolphins, s’éclate. Hier soir, le défenseur a inscrit un TD sur un fumble retourné et a également signé une interception dans les derniers instants, scellant le sort de la partie. Les finalistes du dernier Super Bowl voit les playoffs s’éloigner, d’autant plus que dans leurs divisions, deux équipes font la course en tête; les Seahawks et les 49ers qui s’affrontent ce soir dans un Monday Night Football qui s’annonce explosif !

Dans la série les "caves se rebiffent", pas mal de résultats inattendus mais qui vont faire plaisir aux supporters de ces franchises en difficulté.

On commence par les Dolphins qui n’en finissent plus de gagner ! Bon, j’exagère, ce n’est que la deuxième victoire de la saison, la deuxième de suite qui plus est, mais on ne s’attendait pas vraiment à ce que Miami s’impose sur le terrain des Colts, qui sont en lice pour une place en playoffs. Privée de Jacoby Brissett, blessé, l’attaque d’Indy a dû s’en remettre à Brian Hoyer, et ce ne fut pas une grande réussite puisque le quaterback remplaçant a lancé 3 interceptions. Si à l’entame du quatrième quart-temps, Indianapolis a réussi à passer devant 10-12, les Dolphins n’ont cette fois-ci rien lâché et sont allés chercher la victoire avec deux field goals supplémentaires; 16-12.

Cela fait quelques semaines Chicago ne va pas bien, mais hier soir, les Bears sont tombés sur des Lions encore plus mal en point qu’eux. La défense de Détroit a même laissé Trubisky (16/23, 173 yards, 3 TDs) faire le show; de quoi lui redonner le moral. Pourtant, en toute fin de match, Jeff Driskel, titularisé à la place de Matthew Stafford blessé, a eu la possession pour égaliser (20-13 à ce moment-là de la partie), mais le drive s’est arrêté sur les 25 yards adverses.

Une fois de plus, les Bills ont cru l’emporter grâce à leur défense; alors qu’ils menaient au score, la D de Buffalo a récupéré une transmission manquée de Baker Mayfield (une action similaire à celle face aux Patriots) et a retourné le cuir pour un touchdown. Mais les arbitres ne l’ont pas entendu de cette oreille et plutôt que d’accorder un fumble retourné pour TD, ils ont sifflé une passe incomplète. Résultat, Cleveland a conservé le ballon et quelques actions plus tard, Mayfield (26/38, 238 yards, 2 TDs) trouve Rashard Higgins dans la peinture sur une passe de 7 yards; les Browns passent devant, 19-16. Stephen Hauschka aura malgré tout le coup de pied de la gagne, mais son kick de 52 yards passe à droite des poteaux.

Enfin, dans le derby new-yorkais, ce sont les Jets qui s’imposent face aux Giants, 34-27. Les deux équipes se sont longtemps rendues coup pour coup, les "verts" dominant le 1er et 4ème QT, les "bleus" le 2ème et le 3ème. La satisfaction côté "G-men" viendra du receveur Darius Slayton, auteur de 10 réceptions, 119 yards et 2 TDs. En revanche, Saquon Barkley s’est à nouveau blessé.

Enfin, dans un match inclassable, mais très plaisant à regarder, les Buccaneers sont venus à bout des Cardinals 30-27. Si Jameis Winston (30/48, 358 yards, 1 TD, 2 interceptions) a encore perdu deux ballons, il a aussi mené le drive de la gagne dans les dernières minutes, amenant son équipe aux portes de l’end-zone; possession conclue par Peyton Barber sur un TD au sol. Kyler Murray n’a pas été ridicule (27/44, 324 yards, 3 TDs, 1 interception) et le vétéran, Larry Fitzgerald nous a offert de la catch de la soirée, à une main s’il vous plait !

https://www.youtube.com/watch?v=NeWeN_DUtBk

Voilà, c’est tout pour cette dixième semaine, en attendant le match du lundi, que je vous invite encore une fois à ne pas manquer; une rivalité de division et deux équipes dans la course pour les playoffs, les Seahawks (7-2) contre les 49ers (8-0).

Enjoy !
My top
No board game found
boby0ne
boby0ne
Je n’ai pas pu voir le match des Saints mais j'étais ébahi en suivant le score sur l'appli NFL! Quelle 'mauvaise' surprise. 
J'espère qu'on va vite repartir de l'avant pour rattraper GB et SF. 
Ce soir je vais être devant mon écran, superbe affiche avec de beaux enjeux! Je n'ai pas de favori et comme je possède d'une part la défense de SF et d'autre part R. Wilson dans ma fantasy league je suis on ne peut plus partagé! 
 
Uphir
Uphir
Prie pour que l'un ne fasse pas trop mal à l'autre... et vice-versa !
Perso, je regarde ça en replay ce soir.
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Vous avez manqué le Monday Night Football, et vous n'auriez pas dû ! Ce fut l'un des, si ce n'est le, plus beau match depuis le début de la saison. Un affrontement épique entre deux défenses qui ne voulaient rien lâcher et où chaque yard gagné s'est payé au prix fort.

Pourtant, la D de Seattle a mis du temps à rentrer dans le match; résultat, sur leurs deux premières possessions, San Francisco score; d'abord au pied, puis en pénétrant en terre promise. 10-0 pour les locaux à la fin du premier quart-temps; l'attaque visiteuse n'y arrive tout simplement pas et le salut vient de la défense. Jadeveon Clowney, tout simplement énormissime lundi soir (5 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé, 1 fumble recouvert, 5 QB hits), récupère le cuir échappé par Garoppolo sur un sack et le remonte jusqu'à l'end-zone. Seattle réduit l'écart, 10-7. Puis, après un nouveau stop défensif, les visiteurs pensent passer devant lorsque D.K Metcalf pénètre à nouveau dans l'end-zone adverses mais hélas... trois fois hélas... le rookie se fait arracher le cuir juste avant de franchir la ligne; touchdown annulé, et ballon donné à SF sur sa ligne des 1 yard. Pffff... on arrive à la mi-temps et c'est déjà très très chaud !

La deuxième mi-temps commence quasi comme la première; l'attaque de Seattle n'arrive à rien, la défense des 49ers étant impénétrable. Alors, la D de Seattle répond; Quandre Diggs, fraichement arrivé de Détroit, profite d'un ballon tipé par le receveur pour s'offrir sa première interception sous ses nouvelles couleurs et remonter loin dans la moitié de terrain adverse. Cette fois-ci, Russell Wilson trouve (enfin) la faille en lançant vers Hollister, déjà sauveur de son équipe la semaine passée en prolongation. Les visiteurs passent devant: 14-10. Et mieux encore, sur la possession suivante, nouveau ballon volé; Clowney arrache le cuir des mains californiennes; nouvelle position favorable à Seattle et cette fois-ci, c'est Chris Carson qui marque. Seattle mène 21-10.

Après l'attaque de Seattle, c'est l'attaque des 49ers qui n'y arrive plus... alors la défense des "red and gold" vient au secours; ballon arraché des mains de Russell Wilson qui atterrit dans les mains de Ifedi; un homme de ligne avec le cuir dans les mains, ce n'est jamais bon signe... et donc deuxième fumble sur la même action; Buckner ne se fait pas prier pour franchir les 12 yards jusqu'à l'end zone. Conversion à 2 points réussi. 21-18 ! Puis, alors que le quatrième quart-temps est bien entamé, 21-21, grâce à un kick de 39 yards de McLaughlin; le rookie, titularisé à la place de Robbie Gould blessé, est impeccable.

Pourtant, à 1:30 de la fin, Seattle pense avoir fait le plus dur lorsque Jason Meyers passe à son tour un coup de pied: 24-21. Mais Garoppolo mène la danse lors de l'ultime possession: McLaughlin à 47 yards, ça passe ! 24-24 ! Prolongation !

Les visiteurs commencent avec le cuir; Russell Wilson (24/34, 232 yards, 1 TD, 1 interception) mène un drive chirurgical et on pense qu'il va boucler l'affaire. On note au passage l'apport précieux de Josh Gordon, récupéré sur le waiver après avoir été cuté par les Patriots; ciblé deux fois pour autant de réception, chaque fois sur des troisièmes tentatives. Les mains sûres ! A portée de kick, Seattle en veut plus: passe de Wilson vers Hollister pour un remake du game winning TD face aux Buccanneers ? INTERCEPTION ! Le jeu est parfaitement lu par la défense des 49ers qui s'empare du ballon et le remonte haut sur le terrain.

Jimmy Garoppolo (24/46, 248 yards, 1 TD, 1 interception) est fébrile (1/6 lors de cet overtime, mais il n'est pas aidé par ses receveurs); il passe plusieurs fois tout prêt de l'interception. Mais les locaux arrivent malgré tout à portée d'un kick lointain. McLaughlin à 47 yards... ça rate ! Il reste 3:10 à jouer !

Finalement, après un échange de punt, Seattle joue sa dernière cartouche et parvient à mettre Jason Meyers à portée du coup de pied de la gagne à 4 secondes de la fin; Meyers réussit son kick... mais San Francisco a dépensé un temps mort juste avant pour "geler le kicker". Meyers... deuxième tentative... ça passe encore ! Victoire Seahawks 27-24 au bout de la nuit, au bout de la folie ! Incroyable match !

Il n'y a donc plus d'équipe invaincue cette saison; les San Francisco 49ers mènent la NFC Ouest avec un bilan de 8-1, poursuivis par... les Seattle Seahawks, 8-2. Et dire qu'il y aura un match retour ! J'en frémis d'avance !
My top
No board game found
boby0ne
boby0ne
Ah non je ne l’ai pas rate celui-là ! Quel match en effet. La preuve que la défense dans ce sport c’est beau aussi ! Mardi matin je ne voulais pas te spoiler alors j’ai rien posté puis j’ai oublié.
En tant que fans des Seahawks tu as du vivre un match bien stressant !
 
Uphir
Uphir
boby0ne dit :Ah non je ne l’ai pas rate celui-là ! Quel match en effet. La preuve que la défense dans ce sport c’est beau aussi ! Mardi matin je ne voulais pas te spoiler alors j’ai rien posté puis j’ai oublié.
En tant que fans des Seahawks tu as du vivre un match bien stressant !
 

T'inquiètes, quand je sais que je vais regarder en différé, j'évite de passer par ici ou sur le site ou le Discord de Touchdown Actu. Mais je te remercie d'y avoir pensé !


Et oui, en tant que fan des Seahawks, j'ai vécu le match encore plus intensément. Mais le pire, c'est que malgré tous mes efforts pour ne pas me spoil, en me connectant à Bein, j'ai vu du coin de l'oeil une image dans les Actus qui montrait les joueurs des Niners en train de célébrer, du coup, mon cerveau a imprimé qu'ils avaient forcément gagné (en général, quand tu mets une photo en une, c'est pour illustrer l'actu qui va avec).

Du coup,

A 0-10, je me suis dit "c'est sûr, on a pris une branlée !"
A 21-10, je me suis dit "SF a remonté, c'est sûr, puisqu'ils ont gagné !"
A 24-21 et 1:30 à jouer, je me suis dit "SF va marquer un TD sur leur dernière possession, puisqu'ils ont gagné !"
A 24-24, quand Wilson se fait intercepter en prolongation, je me suis dit "c'est là qu'on a perdu le match !"
A 24-24, quand McLaughlin a le coup de pied de la gagne, je me suis dit "bon, c'est la fin, on perd comme ça, dommage !"

Et même à 24-24, quand Meyers est à portée de field goal, 4 secondes à jouer, et qu'il se fait geler par le temps mort de SF, je me suis dit: "c'est sûr il va rater, parce qu'on a pas pu gagner !"

yes

My top
No board game found
bobbylafraise
bobbylafraise
ça avait l'air intense comme partie vu le déroulé du score (je note si je peux le voir quelque part.

Bobby avant de se jeter sur le déssert
My top
No board game found
ElGrillo
ElGrillo
Un des meilleur match de l'année pour moi, du suspens, de belles actions défensives, et surtout une intensité qu'on ne voit pas tous les we. Du coup, un peu de casse...
boby0ne
boby0ne
Je me lance: le meilleur match de l'annee pour moi! Un avant-gout du niveau des playoffs! 
Uphir
Uphir
bobbylafraise dit :ça avait l'air intense comme partie vu le déroulé du score (je note si je peux le voir quelque part.

Bobby avant de se jeter sur le déssert

Ne me demande pas comment cette chaine peut être tolérée par la NFL, mais il propose tous les matchs en intégralité...
Seahawks at Niners - NFL Full Games 

Et le pire, c'est qu'actuellement, les 49ers sont 1er de la NFC et les Seahawks... 5ème, à cause de l'avantage donné aux vainqueurs de divisions. Ce qui veut dire que l'une de ces deux belles équipes aura un Wild Card à jouer sur le terrain d'un vainqueur de division. Pourquoi pas un Seahawks at Cowboys, revanche de l'année passée...

Dans tous les cas, les playoffs côté NFC vont être superbes. En plus du Seahawks at Cowboys, on pourrait avoir un Vikings at Saints, revanche du Divisional Round d'il y a deux ans, avec le "Miracle catch" qui avait éliminé NO.

Vraiment, ce n'est pas pour bouder l'AFC, mais la Conférence Nationale est quand même beaucoup plus sympa à regarder.



 

My top
No board game found
bobbylafraise
bobbylafraise
"se met à genoux pour remercier" Je me le mets de côté piur dimanche soir.

Bobby en se délectant d'un bon goûter à l'ancienne.
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Hello, hello...

Un petit retour (très) rapide sur la Week XI que, pour des raisons indépendantes de ma volonté, je n'ai pas pu suivre dans des conditions optimales. Qu'est ce que j'en ai retenu alors ?

Et bien tout d'abord, les à côté du sport, où quand les athlètes (et la ligue) pètent des câbles !!!

La fin de semaine a été agitée d'une drôle de manière. C'est tout d'abord Myles Garrett qui s'est distingué en frappant Mason Rudolph avec le casque qui lui avait arraché lors de la victoire des Browns, jeudi soir, 21-7 face aux Steelers. Le joueur de Cleveland a été suspendu jusqu'à nouvel ordre... et a fait appel de sa suspension !

Autres bannis de la ligue, Vontaze Burfict, suspendu jusqu'à la fin de la saison suite à son coup de casque sur un joueur des Colts, a traité Roger Goodell (le big boss) de la ligue de "pute". La citation exacte:

"J'ai rencontré le commissaire Roger Goodell à New York et il s'est comporté comme une pute. C'était une pute. Il n'a laissé personne parler, il nous a précipité dans la réunion. La réunion était une connerie. Il avait déjà la suspension à la main."

Goodell appréciera !

Pour autant, je ne sais pas si il s'est comporté comme une p... avec Burfict, mais il a clairement pas été très net avec Colin Kaepernick. Il y a quelques jours, la ligue annonçait organiser un "combine" pour l'ancien joueur des 49ers blacklisté depuis ses prises de position contre les violences policières à l'égard de la communauté afro-américaine. Or donc, la ligue décide de lui organiser une séance avec les scouts de diverses franchises, histoire de dire qu'elle lui laisse sa chance. La séance est organisée très "chaotiquement", en quelques jours, à Atlanta, avec un changement de lieu à la dernière minute qui empêche médias et une grande partie des scouts d'être présents. Pire, sous couvert de lui faire signer une décharge en cas de blessure, la NFL tente de faire signer à CK un document l'informant qu'elle ne s'engage pas à lui donner du travail... ou comment éviter toute poursuite supplémentaire ! Les avocats de Kaepernick ont bien flairé le piège et il a refusé de signer ! Les quelques scouts présents ont indiqué que le QB n'avait rien perdu de son bras "élite". Bref, tout est là pour que CK rejoue en NFL... m'est avis que ce n'est pas prêt d'arriver !

Enfin, un petit mot d'Antonio Brown, autre "justicier" en quête de rachat. Après avoir "niquer" la NFL, puis s'être excusé en disant que c'était le manque de football qui le faisait parler, AB s'est également excusé récemment auprès de Robert Kraft, le propriétaire des Patriots, qui l'avait cuté quelques semaines après son arrivée en Nouvelle Angleterre suite aux accusations de viol de sa coach sportive. A l'époque donc, AB, toujours très classe, avait rappelé que Kraft avait été mis en cause pour avoir sollicité des prostituées asiatiques issues de la traite des êtres humains, en concluant un truc du genre "deux poids, deux mesures". Visiblement, AB s'en veut (ou pas !) et donc s'est excusé... toujours sur les réseaux sociaux !

Après ces petits potins, place au football...

Et du football universitaire pour commencer puisque samedi soir, Tua Tagovailoa, pressentis comme la future star de la NFL (et le probable choix numéro 1 de la prochaine draft), s'est fait détruire la hanche sur un sack anodin. Résultat, fin de saison et peut-être même fin de carrière annonçait certains. Ce mardi, les nouvelles sont plus rassurantes; a priori, l'opération de la hanche s'est bien passé et Tua devrait pouvoir rejouer au football. En aura t'il l'envie et à quel niveau, là est la question !

Et du côté de la grande ligue...

Le match le plus sympa de la soirée fut sans contexte le Broncos at Vikings avec Minnesota totalement méconnaissable en première mi-temps (et mené 0-20) et qui fait un comeback fracassant en deuxième pour l'emporter 27-23, avec une dernière possession pour Denver qui échoue aux portes de l'end-zone. Haletant !

C'était pas mal non plus entre les Cowboys et les Lions avec un chassé-croisé tout au long du match, et finalement une victoire de Dallas 35-27.

Qu'est ce que j'ai retenu d'autre ?

La nouvelle démonstration des Ravens: on attendait un match tendu, serré, face aux Texans et il n'en a rien été. Baltimore a écrasé Houston 41-7, avec un Lamar Jackson toujours aussi enthousiasmant: 17/24, 22 yards, 4 TDs et 9 courses pour 86 yards).

Leurs concurrents en AFC peuvent tirer la tronche.

Les Patriots n'ont pas été sensationnels face aux Eagles, mais se sont quand même imposés 17-10; on a surtout vu une attaque très médiocre, longtemps en échec face à Philadelphie, et ce n'est pas la première fois qu'elle dégage cette impression. Maintenant, avec les Pats, on sait à quoi s'attendre quand janvier arrivera !

Les Chiefs quant à eux peuvent remercier Philip Rivers, qui a lancé quatre interceptions, lors de la victoire de KC face à LA, 24-17. C'était lundi soir !

De la victoire des Colts face à Jacksonville (33-13), on retiendra surtout le retour aux commandes de l'attaque des Jaguars de Nick Foles; 33/47, 296 yards, 2 TDs, 1 interception.

Les 49ers se reprennent après leur défaite contre Seattle en battant les Cardinals 36-26. Autre duel de division en NFC, les Saints battent les Buccaneers 34-17 avec un Jameis Winston de gala... 4 interceptions !

Pas mieux pour les Panthers; Kyle Allen a été intercepté 4 fois et sacké 5 fois par la défenses des Falcons qui depuis deux semaines montre enfin le niveau que l'on attendait d'elle. Dommage, la victoire 29-3 d'Atlanta ne devrait plus vraiment changer grand chose à leur saison. Mais on se demande encore comment les hommes de Dan Quinn ont pu aussi mal jouer pendant une moité de saison quand on voit de quoi ils sont capables réellement !

Enfin, je vais terminer par la défaite des Redskins face aux Jets 34 à 17. Au cours de ce match, le rookie, Dwayne Haskins n'a pas été si mauvais que cela (19/35, 214 yards, 2 TDs, 1 interception) au vu des conditions. En effet, le jeune joueur a été sacké six fois pendant le match et on l'a vu invectivé ses hommes de ligne sur le banc de touche en mode désespéré: "Mais qu'est ce que je dois faire pour vous aider !" a t'il répété à plusieurs reprises. Washington est au fond du trou !

Voilà, c'est à peu près tout pour cette semaine.
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Hello les potos...

Bon, bin on est déjà mercredi et... on a pas causé de dimanche dernier. C'est un brin dommage, non ? Toujours en travaux at home, donc pas de grand écran et de HD pour suivre la NFL, et je suis malheureux. Mais je regarde quand même tout ça, sur PC, sur smartphone, sur tout ce qui me passe sous la main et qui est capable de me donner ma dose... de foot US. Donc, résumé rapide au vu des conditions, et je m'en excuse, mais on va quand même causer football. NFL, Week XII, c'est parti !

Qui peut me dire quelle était l'affiche du Super Bowl XLVII ? Février 2013 ? Un jeune quaterback double menace qui a failli écrire l'histoire en remportant un Super Bowl dès sa première saison ? Personne ? Si je vous dis... Colin Kaepernick... 49ers... vs Ravens ! Ca ne vous rappelle rien ? Dommage, c'était un chouette match, avec une première mi-temps à sens unique en faveur de Baltimore et San Francisco qui fait un comeback sensationnel en deuxième période, échouant finalement à 3 petits points de la prolongation (34-31).

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce que Ravens et 49ers pourraient bien se disputer le Lombardi l'hiver prochain. Ces deux équipes roulent littéralement sur la ligue, c'est indécent !

Ainsi, les deux équipes ont réussi une démonstration de force ce week end, et pas contre des Petits Poucets.

Les 49ers ont écrasé les Packers, en sortant encore une fois une défense énorme; Aaron Rodgers a été sacké à 5 reprises et n'a pas réussi une passe de plus de 10 yards de tout le match. L'attaque de Green Bay n'a même pas cumulé plus de 200 yards (198) et n'a converti aucune troisième tentative (0/14). Si ce n'est pas une surprise de voir la D des "red and gold" jouer à ce niveau, l'attaque n'a pas été en reste, inscrivant 37 points (score final 37-8). Garoppolo (14/20, 253 yards, 2 TDs) a retrouvé sa cible préférée, George Kittle (6 rec, 129 yards, 1 TD), et ça sent. Désormais, on ne va plus se mentir, les prétendants numéro 1 dans la NFC, ce sont eux, clairement !

De leur côté, les Ravens ont pulvérisé les derniers finalistes en date, les Rams, 45-6. Lamar Jackson n'a lancé "que" pour 169 yards, mais il y a 5 TDs dans les 15 passes qu'il a complété. Il s'est également amusé au sol, atteignant presque la barre des 100 yards (95). Toujours au sol, Mark Ingram quant à lui à conquis 111 yards en 15 courses; c'est autant que Los Angeles lors des trois premiers quart-temps. C'est dire la différence !

Derrière ces deux "ogres", ils suivent comme ils peuvent...

Côté AFC, les Patriots ont encore une fois montré toute leur limite en attaque. Est ce qu'il faut commencer à s'inquiéter ? Non, toujours pas, on connait la force de New England quand arrive les matchs couperets. Sous la pluie drue de Foxborough, la bande à Brady l'a emporté sur le petit score de 13 à 9. Comme depuis le début de la saison, c'est la défense et les équipes spéciales qui ont fait le gros du boulot. D'ailleurs, TB12 le dit lui-même: "notre force cette année, c'est la défense et les équipes spéciales !". Et pourtant, même si l'attaque de NE n'est plus celle qu'elle fut, on oubliera pas de rappeler que New England a toujours le meilleur bilan de la Conférence... devant les Ravens !

Côté NFC, on peut s'inquiéter pour les Saints qui bizarrement semblent en souffrance depuis le retour de Drew Brees. Après s'être fait surprendre par Atlanta et avoir quand même un peu galéré pour battre les Buccaneers, NO n'est pas passé loin de la catastrophe contre les Panthers. Alors qu'ils menaient largement au score, New Orleans a laissé Carolina revenir petit à petit au score. 31-31 dans le money time, NO échoue à convertir une 4ème tentative dans son propre camp, et Carolina se retrouve en bonne position pour un kick à trois points. Malheureusement pour Ron Rivera et ses joueurs, le field goal est manqué ! Avec une poignée de secondes au compteur, Brees prend alors les choses en main et mène un drive clutch que Wil Lutz conclut au buzzer; 34-31.

Les Seahawks ont quant à eux le grand malheur d'être dans la même division que les 49ers, ce qui les privent, pour le moment, de la tête de la Division. Car Seattle continue sur des bases élevées (9-2). Dimanche soir, l'attaque s'est longtemps heurtée à la très bonne défense des Eagles (qui s'était déjà montrée à son avantage face aux Patriots). Heureusement, elle a pu compter sur sa propre défense, et surtout sur les grosses carences de l'attaque de Philadelphie; Carson Wentz a été incroyable de maladresse, perdant pas moins de quatre ballons; 2 fumbles, 2 interceptions. Jamais l'offense des verts et blancs n'a inquiété son adversaire, et sans forcer, Seattle remporte ce match qui avait pourtant tout du piège; 17-9.

Les autres faits à retenir de cette semaine:

L'AFC Sud commence peut-être un peu à se décanter. Lors du Thursday Night Football, les Texans ont pris la mesure des Colts, 20 à 17. Une victoire acquise notamment grâce au duo de receveurs stars, Will Fuller (7 réceptions, 140 yards) / DeAndre Hopkins (6 réceptions, 94 yards, 2 TDs). Dimanche soir, ce sont les [b]Titans[/b] qui ont pulvériser les Jaguars 42-20; depuis que Tennessee a fait le choix de bencher Mariota au profit de l'ancien Dolphins, Ryan Tannehill (14/18, 259 yards, 2 TDs et 42 yards au sol et 2 TDs), la franchise affiche une fiche de 4 victoires pour 1 défaite. De quoi croire en leur chance de playoffs !

Du côté de l'AFC Ouest, gros et surprenant faux pas des Raiders, battus chez des Jets en reconquête depuis quelques semaines (trois victoires à la suite): 34-3. Voilà qui laisse le champ libre aux Chiefs, en repos cette semaine. Chiefs et Raiders s'affronteront dimanche prochain.

Enfin, dans l'AFC Nord, on a bien cru que les Bengals allaient remporter leur première victoire de la saison; Cincinnati a longtemps été devant au score face aux Steelers, jusqu'à ce que Pittsburgh décide de bencher Mason Rudolph, leur QB numéro 2, au profit de leur numéro 3, Devlin Hodges. Plus inspiré que Rudolph (5/11, 118 yards, 1 TD), Hodges a réussi à conduire sont équipe à une courte victoire: 16-10. Dans le même temps, les Browns battaient facilement les Dolphins, 41-24. Steelers et Browns se joueront dimanche prochain.

Voilà, on a à peu près fait le tour... quelques derniers points "amusant" (notez les guillemets, cela dépend quelle équipe on supporte).

Les Redskins sont probablement l'une des pires équipes de la saison, mais les Lions ont réussi à leur donner une victoire (19-16); la première pour le rookie Dwayne Haskins (13/29, 156 yards, 0 TD, 1 Interception).

Incroyablement séduisant ces deux dernières semaines, les Falcons sont vite retombés sur terre, s'inclinant face aux Buccaneers (35-22); non, Dan Quinn n'est pas sauvé !

Pour rappel, demain, jeudi, c'est la fête de la dinde aux USA. Du coup, comme à chaque fois, trois matchs sont au programme, dont deux à des horaires décents pour nous qui préférons le poulet;

- Lions-Bears à 18h30 (mouais, bof !).

- Cowboys-Bills à 22h30 (ça commence déjà plus à causer; Jerry Jones n'a pas apprécié la défaite de son équipe face aux Patriots et a mis en cause, pour la première fois, son coaching staff. En face, Buffalo est parfaitement lancé pour accrocher les Wild Cards. Cela risque d'être un match de grosses défenses, peu de points, mais la victoire est importante pour les deux équipes).

- Saints-Falcons à 02h30 (c'est tard, mais New Orleans doit 1/ Montrer qu'ils sont encore parmi les favoris de la très compétitive NFC et 2/ Prendre leur revanche de l'humiliante défaite subie face aux rivaux il y a trois semaines).

Et ce dimanche, à ne surtout, surtout, surtout pas manquer (en plus c'est à 19h00); le choc entre les 49ers et les Ravens ! Et oui, le hasard veut que cette année, la NFC Ouest affronte l'AFC Nord. On ne va pas bouder notre plaisir puisque cela nous offre une énorme affiche. Hâte d'y être !
My top
No board game found
ElGrillo
ElGrillo
Quel compte rendu !
Bon sinon on se fait une fantasy tric trac l’année prochaine ?
Uphir
Uphir
ElGrillo dit :Bon sinon on se fait une fantasy tric trac l’année prochaine ?

Hey ! Moi ça pourrait me botter, et je pourrai rameuter un peu de monde. J'en avais fait une, une fois, une saison, et j'avais bien aimé !

My top
No board game found
boby0ne
boby0ne
Top le compte-rendu. Je reconnais que depuis le retour de Drew Brees, la défense s'est relâchée. C'est un phénomène étrange... et c'est bien dommage car avec la défense qu'on a eu pendant l'absence de Brees et l'attaque qu'on a maintenant on serait très très solide! 
Je suis toujours partant pour une fantasy league aussi ! D’ailleurs avec Allen Robinson et David Montgomerry dans mon équipe, le match Bears – Lions de ce matin avait de l’intérêt pour moi J
bobbylafraise
bobbylafraise
Les 49ers au superbowl, ça à un air de début des 90s, j'aime l'idée.

Bobby avant le week-end
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Hello, hello...

Mais, mais, mais... c'est mercredi ? Et on n'a pas causé du dernier dimanche de NFL ? Et c'est bien dommage, parce qu'il s'est passé vraiment plein de belles choses, et des choses importantes. Alors, on rattrape le temps perdu et on s'intéresse à cette Week XIII, semaine qui a (peut-être) tout changé... ou presque ! Résumé une fois de plus raccourci pour cause de conditions de visionnage pas optimum (ça devrait rentrer dans l'ordre d'ici Noël), mais je m'accroche et essaie de ne rien manquer, et de ne rien vous faire manquer.

Tout a commencé jeudi soir, jour de Thanksgiving et ses trois matchs traditionnels. En l'occurrence, il n'y en a que deux qui m'ont vraiment intéressé.

Et on commence par le premier qualifié officiellement pour les playoffs; les New Orleans Saints. Contre toute attente, NO s'était fait surprendre par Atlanta qui revenait de bye week il y a quelques semaines de cela, mais jeudi, les Saints ont remis les choses dans l'ordre. Une victoire 26-18 au cours de laquelle Matt Ryan a eu largement le temps de goûter le gazon puisqu'il a été sacké pas moins de 9 fois, dont 4 fois par le seul Cameron Jordan. Le score aurait pu (aurait dû ?) être plus lourd si en toute fin de rencontre, les Falcons n'avaient pas réussi deux onside kicks d'affilée pour revenir (un peu) au score. Les Saints sont donc assurés de remporter leur division (pour la troisième année consécutive) et donc de voir les playoffs.

Et pendant que NO s'amuse, les Bills, eux, assurent... et plongent un peu plus les Cowboys dans la crise. Certes, il est probable que Dallas voit les playoffs... la faute à une NFC Est incroyablement faible (je reviendrai un peu plus tard sur le sort des Eagles, leurs... dauphins, (presque) sans mauvais jeu de mot). Mais qu'y feront ils ? A l'opposée, Buffalo manque de... stars... ou de cachet... ou en tout cas fait moins de bruit. Mais voilà, à un mois de la fin de saison, les Bills affichent une belle fiche à 9-3 et peuvent (peut-être) contester la division aux intouchables Patriots. Face à Dallas, Josh Allen a livré un excellent match, terminant avec une évaluation à 120.7; la meilleure de sa carrière. Il a lancé 1 TD et en a inscrit 1 lui-même à la course (mais ce n'est pas une surprise, on connait ses aptitudes en sortie de poche). Le bourreau de Dallas jeudi est un ancien de la maison; Cole Beasley, auteur de 6 réceptions, pour 110 yards et 1 TD. Devin Singletary (14 courses, 63 yards et 3 réceptions, 38 yards, 1 TD) est un rookie intéressant, et qui a beaucoup à apprendre du vétéran, Frank Gore. La défense est plus que solide (3ème NFL). Comme quoi, les Cowboys feraient bien de s'inspirer de leurs adversaires; moins de glamour, plus de sérieux !

Et si les Bills seront quasi certainement en playoffs (et avec une chance de bien figurer), et si ils peuvent croire en leur chance de détrôner les Patriots, c'est que dimanche soir, en prime time, New England a perdu pour la deuxième fois de la saison. Ce sont les Texans qui s'offrent la peau du champion, et de fort belle manière; une victoire 28-22 bien plus "large" que le score le laisse à penser. En effet, Houston a dominé son sujet, notamment grâce à son duo Deshaun Watson (18/25, 235 yards, 3 TDs) / DeAndre Hopkins (5 réceptions, 64 yards). Ce sont d'ailleurs les deux stars qui ont enfoncé le clou sur un trick play sympathique où le deuxième a passé la balle au premier alors que NE venait de revenir à une possession (21-15 à ce moment là).

Hopkins for Watson - TD Texans

De fait, l'éternelle question (et vous noterez que ça fait plusieurs semaines que je me la pose) est; faut-il avoir peur pour les Patriots ? Et pour la première fois de la saison, je vais répondre "oui" à cette question ! On ne va pas se mentir; il n'y a peut-être pas le feu au lac, mais on est désormais quasi certain que l'attaque des Pats n'est plus en mesure de gagner un match. Cela fait plusieurs semaine désormais que l'on s'inquiète du rendement de l'escouade de Tom Brady; statistiquement, que ce soit au total des yards gagnés, ou dans les yards gagnés par le sol ou par la passe, NE ne figure dans aucun top 5 de ces trois catégories. Les Pats ne (sur)vivent que par leur défense (et par leur calendrier facile). Dès que l'opposition s'élève un peu et donc que la défense est un peu plus en souffrance, l'attaque ne peut répondre. Alors, on ne va pas enterrer la bande à Belichick maintenant, mais oui, leurs adversaires en AFC peuvent (re)prendre un peu de confiance, au premier rang desquels...

Les Ravens, qui ont remporté la grosse affiche du week end face aux 49ers dans ce qui pourrait être tout simplement le programme du prochain Super Bowl. Comme on s'y attendait, ce fut un match âpre, serré, très défensif, et au final, les deux équipes terminent avec des stats quasi équivalentes. Mais Baltimore a dans ses rangs un kicker d'exception, peut-être même le meilleur à son poste en ce moment, en la personne de Justin Tucker. Dans le froid, sous la pluie, et à 49 yards, Tucker n'a pas manqué les perches à l'ultime seconde pour donner la victoire à son équipe 20-17.

Un résultat qui a pas mal de conséquences.

La première est que désormais Baltimore est numéro 1 en AFC (suite à la défaite des Patriots) ce qui, si le classement en restait là, garantirait aux Ravens de jouer "at home" jusqu'à la fin des playoffs. Et si les Pats sont quasi injouables à Foxborough au mois de janvier, à l'extérieur, ce n'est plus la même affaire (même si on se souvient que l'année dernière, ils étaient allés enlever la finale de Conférence à l'Arrowhead Stadium, ce qui n'est pas une mince affaire). Bref, il faut suivre cela de près mais ce ne sera pas la même histoire selon qui jouera cette final à domicile; les Bills pourraient être les juges de paix puisqu'ils ont à jouer encore les Ravens, et les Patriots.

La deuxième conséquence à ce résultat est que pour la première fois de la saison, les Seahawks passent en tête de la NFC Ouest au détriment de San Francisco. Lors du Monday Night Football, Seattle a disposé des Vikings 37-30 sur un match qui fut longtemps fermé mais où chaque équipe a trouvé la faille sur des big plays. Un match à highlights donc, mais pas forcément agréable à regarder. Seattle s'est appuyé sur un gros jeu de course symbolisé par les statistiques de ses deux coureurs, Chris Carson (23 courses, 102 yards, 1 TD) et Rashaad Penny (15 courses, 74 yards, 1 TD), tout en contenant Dalvin Cook (9 courses, 29 yards, 1 TD). Les hommes de Pete Carroll ont scellé le match sur un ultime field goal à 21 secondes de la fin, afin d'arracher le cuir au returner adverse sur le kick off. Seattle et San Francisco s'affronteront une ultime fois lors de la dernière semaine, probablement pour déterminer le vainqueur de la division. Minnesota de son côté voit Green Bay s'éloigner en tête de la NFC Nord.

Les Packers se sont imposés sous la neige et sans difficulté à New York, face aux Giants, 31-13. Un match dont on retiendra surtout la blessure de Daniel Jones, touché à la cheville, qui devrait offrir une titularisation au prochain match à Eli Manning, que l'on avait un peu (et peut-être à juste titre) enterré.

Trois autres résultats significatifs dans la course aux playoffs...

La victoire facile des Kansas City Chiefs 40 à 9 face aux Raiders. Oakland a été sérieux (presque) toute la saison et a sans doute cru pouvoir rivaliser avec KC, surtout après la blessure de Mahomes. Mais le mauvais résultat face aux Jets la semaine passée, couplé à cette défaite face au rival direct, enterre probablement les espoirs de Gruden et de ses joueurs d'emporter la division (il leur faudrait désormais une victoire de plus que KC car ils ont été battus dans les deux confrontations directes). Paradoxalement, malgré l'ampleur du score, c'est bel et bien la défense de Kansas City qui a fait le gros du match, empêchant les "silver and black" de scorer pendant pas moins de trois quart-temps. L'attaque de Kansas City n'avait plus qu'à faire le boulot !

Derrière les Texans, les Titans ont pris place dans l'AFC Sud en battant le rival, Indianapolis, 31-17. Le match s'est joué sur deux coups du sort: alors que le score était de 17-17 dans le dernier quart-temps, les Titans ont tout d'abord bloqué un field goal de Vinatieri et l'ont remonté jusqu'à l'end-zone (24-17). Puis sur la possession suivante, la D de Tennessee a intercepté le ballon et Ryan Tannehill (17/22, 182 yards, 2 TDs) n'a pas manqué l'occasion d'aggraver le score sur une passe de 40 yards pour Raymond. Titans et Texans doivent encore se jouer deux fois d'ici la fin de la saison.

Enfin, si l'AFC Nord n'échappera pas aux Ravens, Steelers et Browns s'étaient quittés sur une bagarre générale il y a quelques temps de cela. Pas de bagarre cette fois ci, mais nouvelle victoire de Pittsburgh, 20 à 13. La hype a Cleveland est définitivement morte, la qualification pour les playoffs aussi !

Pour terminer, quelques facts que j'ai retenu...

Les Eagles (j'avais dit que j'en parlerai) se sont littéralement "suicidés" face aux Dolphins. Alors qu'ils avaient le match en main, ils ont laissé Miami faire le show et Ryan Fitzpatrick redevenir "magic"; 27/39, 365 yards, 3 TDs et 1 interception. Miami a également signé l'action de l'année sur une 4ème et goal, avec une formation assez inédite et un TD du... kicker sur réception. Qui a dit qu'il n'y avait aucun intérêt à regarder les Dolphins cette année ?

Dolphins - Crazy trick play vs Eagles

Dernière équipe sans victoire cette année, les Bengals en ont enfin décroché une face à des Jets retombés dans leur travers après une belle série. Andy Dalton, de nouveau titulaire, a mené Cincinnati à la victoire; 22/37, 243 yards, 1 TD.

Ce n'était pas vraiment attendu, mais les Redskins l'ont emporté face aux Panthers 29-21; Washington était la première équipe de l'année a viré son coach... Carolina sera donc la deuxième. Ce résultat scelle en effet le sort de Ron Rivera qui coachait la franchise depuis 2011. Sous sa houlette, Carolina avait remporté trois fois sa division et avait même atteint le Super Bowl (perdu face aux Broncos).

Enfin, cela va faire plaisir aux fans de moustache; bien que les Jaguars se soient inclinés 11-28 face aux Buccaneers, c'est bien Gardner Minshew qui a terminé le match aux dépends de Nick Foles, dont l'avenir du côté de Jacksonville s'assombrit franchement. Les Jaguars ne sauveront pas leur saison, mais au moins on va suivre avec intérêt la suite des aventures de "golden moustache".
My top
No board game found
bobbylafraise
bobbylafraise
Merci, j'ai vraiment commencé à m'y remettre grâce à ce fil. J'ai vu et apprécier l'interception de folie de Harris avec les Vikings, de la folie.

Bobby en mode à moitié endormi !
My top
No board game found
boby0ne
boby0ne
Incroyable ce TD de Miami. Plus rien à gagner ni à perdre, ils nous divertissent au moins. 
Enorme match en perspective dimanche entre les Saints et les 49ers. Je vais rater la 1ere mi-temps :( Une victoire et on peut commencer a sérieusement penser à finir #1 de la NFC. 

Vous serez peut être de bons conseils pour mon 1/4 de finale en fantasy league. Qui mettre dans mon équipe entre: James Washington, LeSean McCoy, Terry McLaurin, Jared Cook et Mohamed Sanu. Il m'en faut 2 sur les 5. 
Pour le moment je penche sur J. Washington (pour le matchup Arizona) et McCoy. Pour ce dernier j'ai vraiment des doutes. McLaurin j'aime bien mais il n’a pas de QB pour lui faire de passe. Sanu ne fait pas rêver en ce moment. Cook c’est une option même si mettre un TE en flex c’est osé.
boby0ne
boby0ne
Bon j’ai fait mes choix, et ce n’était pas les bons. En tant que fan des Saints j’ai honte car j’ai laissé Cook sur le banc. Tout ça parce que je me suis dit que « personne ne met un TE en Flex ». Bref, j’ai perdu en playoff de 10pts, Cook en a marqué 10 de plus que McCoy et que Washington.
Mon QB c’est Wilson, j’ai espéré tout le match d’hier qu’il lance une passe de TD de 50yds mais Seattle continuait de courir et de courir et de faire des passes courtes…
Bon sinon, match incroyable entre les 49ers et les Saints. Grosse désillusion de le perdre mais on aura notre revanche en janvier ! Drew a fait exploser la défense de SF avec un match de folie. Jimmy G. a l’air de monter en puissance aussi.
 
Uphir
Uphir
Oups, désolé, je n'ai pas pu t'épauler pour tes choix. Fin d'année très intense de mon côté, mais je suis quand même la fin de la saison régulière qui est assez passionnante. Résumé du dimanche dernier, ce soir...
My top
No board game found
Uphir
Uphir
Et nous voilà déjà mercredi; décidément, cela va devenir une vilaine habitude de rendre mes "devoirs" en retard ! Je m'en excuse, mais j'ai une fin d'année chargée, tant personnellement que professionnellement, ce qui ne m'empêche pas de suivre assidument la NFL. Il faut dire que cette année, ce run final vers les playoffs est juste... somptueux ! Non, vraiment, je n'ai pas le souvenir, ces dernières années, d'avoir vécu aussi intensément la course aux playoffs, avec une NFC qui multiplie les chocs entre prétendants au titre, et une AFC où, vraiment, l'étau se resserre autour des Patriots que l'on pensait intouchables il y a encore quelques semaines. Franchement, le football est beau, le football est bon, et on va vivre encore trois semaines totalement folles d'ici la post season. Allez, sans plus attendre, retour sur cette Week XIV !

Après les Saints qui se sont assurés la première place de leur division la semaine passée, on connait désormais deux autres franchises qui iront en playoffs... et elles sont à chercher du côté de l'AFC !

Comme il fallait s'y attendre, les Patriots remportent l'AFC Est et iront... attendez ! Que me souffle t'on dans l'oreillette ? Quoi ? Ce n'est pas encore fait ? Et bien non, c'est bel et bien les Chiefs qui sont allés s'imposer à Foxborough et qui pour le coup s'adjugent l'AFC Ouest ! Soyons honnête, ce ne fut pas le match le plus spectaculaire de la soirée, mais le duel fut physique, pas toujours correct, et déjà proche de ce à quoi il faut s'attendre en playoffs. Si les Pats ont frappé les premiers sur un TD de l'incontournable Edelman (95 yards, 1 TD), ils ont ensuite connu un incroyable trou d'air, aussi bien en attaque qu'en défense. Résultat, ce sont les visiteurs à la mi-temps qui mènent 20 à 7, ce qui entrainent des sifflets des spectateurs; cela n'a pas du arriver souvent du côté de Boston ces dernières années ! 20 à 7, puis 23 à 7 avant que NE ne se rebiffe. Et comme depuis le début de la saison, ce sont les équipes spéciales et la défense qui vont faire la différence; un punt contré quasi dans la red-zone adverse redonne la balle en (très) bonne position aux locaux qui, dès le snap suivant, recollent au score sur un TD en coin de Brandon Bolden (20-13, conversion à 2 points manquée). Puis, la défense des Pats recouvrent un fumble de Travis Kelce qui aurait pu... qui aurait du... être retourné pour un TD mais les arbitres ont sifflé précocement la fin de l'action. On pense que ce n'est que partie remise quand N’Keal Harry tourne le coin et plonge dans la peinture... mais le TD parfaitement valable est... refusé ! Deux décisions très défavorables aux Patriots, à Foxborough, décidément, ce match ne tourne pas rond ! Résultat, les hommes de Bill Belichick doivent se contenter de trois points supplémentaires; 23-16. La défense va redonner une munition à Tom Brady pour aller chercher la prolongation; Brady himself convertit une 4ème et 6 à la course (s'il vous plait !) pour garder le drive en vie... mais finalement, les Patriots échouent par quatre fois aux portes de l'end-zone. Victoire KC, le titre de division, et les playoffs !

Du côté des Patriots, c'est le troisième revers de la saison, et le deuxième de suite. Des Pats aussi au coeur d'une nouvelle affaire d'espionnage du banc adverse puisque une de leurs équipes de tournage est accusée d'avoir filmé le banc des Bengals (leurs prochains adversaires) sous un angle illégal, permettant ainsi d'essayer de comprendre les appels des coachs; une pratique illégale en NFL et pour laquelle les Patriots avaient déjà été condamnés en 2007. Bref, sale temps du côté de la Nouvelle Angleterre, mais malgré tout... NE garde son destin en main puisque dans le même temps...

Les Bills ont perdu face... aux Ravens, autre équipe qui remporte le titre de champion de division (AFC Nord) ce dimanche et prend la route des playoffs. Buffalo vs Baltimore, pas forcément une affiche que l'on attendait au début de la saison et pourtant, on parle bien de deux équipes qui pourraient se retrouver au mois de janvier. Le match fut très défensif, performance attendue de la D de Buffalo (l'une des meilleures de la ligue), plus "surprenante" de la part de celle des Ravens qui montre cependant de quoi elle est capable à l'approche de l'hiver. Le match s'est terminé à une possession d'écart (24-17), mais on a pu constater, dans le final, que Josh Allen (17/39, 146 yards, 1 TD) est encore un peu "tendre". Malgré cette défaite, les Bills ne sont qu'à une victoire des Patriots qu'ils affronteront... dans deux semaines, dans un duel qui pourrait sceller le sort de cette AFC Est, plus disputée qu'on ne l'aurait cru !

Autre (très) grosse affiche de la soirée, le choc très attendu entre les 49ers et les Saints; deux équipes au superbe bilan et qui visent la seed 1 pour les POs. Au coup d'envoi, ce sont les Saints qui sont numéros 1 de la Conférence et à l'arrivée... ce sont les niners ! Le match fut tout simplement somptueux, avec deux attaques qui se sont rendus coup pour coup, au détriment des défenses qui n'ont pas pu faire grand chose. 94 points au cumulé, 7 touchdowns sur les 8 premières possessions, et presque 1.000 yards de gain pour les deux attaques ! Une semaine après une performance médiocre face aux Ravens, Jimmy Garoppolo a fait taire les sceptiques (26/35, 349 yards, 4 TDs, 1 Interception), avec notamment une mi-temps parfaite où il n'a manqué qu'une seule passe. Au final, San Francisco s'impose 48-46, ce qui a deux conséquences; ils prennent la tête de la NFC... et ils prennent la tête de leur division !

Car oui, les Seahawks avaient, à la faveur de la défaite des Niners face aux Ravens la semaine dernière, pris la tête de la très relevée NFC Ouest; mais un duel de division face aux Rams plus tard, et Seattle est à nouveau derrière Frisco ! L'espace d'un Sunday Night Football, on a retrouvé les Rams de la saison passée; une défense ultra agressive qui a sacké à 5 reprises Russell Wilson, et un Jared Goff à la hauteur (22/31, 293 yards, 2 TDs) pendant une mi-temps (il se fera intercepter deux fois en seconde mi-temps). En face, Seattle n'a jamais trouvé la bonne carburation (le seul TD des hommes de Pete Carroll est venu d'un pick-6 de Quandre Diggs -quelle bonne idée d'être allé le chercher chez les Lions !-) et pire, a perdu Rashaad Penny sur blessure pour le reste de la saison (le coureur de deuxième année commençait à montrer de belles choses). Une soirée à oublier donc pour les 'hawks qui restent bien sûr en position favorable pour les playoffs (actuellement 5ème de la Conférence) mais qui voient leurs adversaires du soir se rapprocher (LA est actuellement 7ème en NFC et vise... les Vikings qui occupent la 6ème place, dernière qualificative pour la post season).

Ils m'ont en revanche beaucoup déçu ce week-end; les Texans, après avoir remporté une victoire référence face aux Patriots dimanche dernier, se sont complètement écrasés face aux Broncos. Le rookie, Drew Lock, en a profité pour se montrer; 22/27, 309 yards, 3 TDs et 1 Interception. Il s'agit de sa deuxième victoire en... deux titularisations ! Denver aurait-il enfin résolu le problème de la succession de Manning ? A voir sur les trois semaines restantes mais a priori, le calendrier est largement abordable pour les "chevaux sauvages".

Résultat, Houston voit encore et toujours les Titans se rapprocher... et même en l'occurrence, les rattraper ! Ryan Tannehill a encore livré une très bonne prestation (21/27, 391 yards, 3 TDs, 1 Interception) et semble avoir définitivement enterré Mariota. Le match, face aux Raiders, fut serré jusque dans le troisième quart temps (21-21 à ce moment là), avant que Tennessee ne réussisse deux drives victorieux (+14) et n'enterre définitivement le match sur un fumble retourné jusqu'à l'end-zone (score final 42-21). La défaite d'Oakland couplé à la victoire de Kansas City offre donc la division à KC (comme on l'a dit un peu plus tôt).

Si Houston et Tennessee vont s'affronter deux fois lors des trois dernières journées, probablement pour décider de qui sortira vainqueur de l'AFC Sud, cela semble en revanche terminé pour les Colts, battus 38-35 par les Buccaneers. Indianapolis est désormais à deux victoires de ses deux rivaux de division, et surtout à deux victoires de la 6ème place de la Conférence...

Place occupée par les Steelers, auteurs une nouvelle fois d'un match solide face aux Cardinals (victoire 23-17). Bien évidemment, si Arizona peut paraitre un modeste adversaire, il faut rappeler que Pittsburgh a perdu de nombreuses stars à l'intersaison (Antonio Brown, même si vu l'évolution du personnage, Le'Veon Bell, Jesse James) et évolue actuellement avec son troisième quaterback. Dans ces conditions, et avec des "corbeaux" qui (sur)volent l'AFC Nord, le parcours des Steelers ressemble à un petit miracle !

Enfin, pour terminer ce tour d'horizon de ce dimanche, je vais parler de ... jeudi et de lundi ! Oui, je sais, c'est assez spécial comme transition. Le Thursday et le Monday Night Football était l'occasion d'un duel à distance entre les deux prétendants à la très faibles NFC Est (oui, une de ces deux équipes ira en playoffs, ça fait peur !). Ainsi, jeudi, Dallas a continué sa dégringolade en s'inclinant face aux Bears d'un bon Trubisky (23/31, 244 yards, 3 TDs, 1 Interception et 10 courses, 63 yards, 1 TD) qui se réveille malheureusement un peu tard après avoir plongé son équipe dans le marasme au coeur de la saison. Pour les Cowboys, il s'agit de la troisième défaite de suite et leur bilan passe dans le négatif (6-7). Du coup, sans être beaucoup plus brillants, les Eagles les rejoignent en tête de la division à la faveur de leur  victoire 23-17 après prolongation face aux Giants.

Oui, il est possible qu'au mois de janvier, une équipe au bilan négatif soit en playoffs. Pas une première, mais jamais un bon signe...

C'est tout pour cette semaine.
My top
No board game found