7964
réponses
124
followers
By : barbi | Monday, October 2, 2017 at 10:06 AM
grissom87
grissom87
https://m.youtube.com/watch?v=f7Kz_TD140A
 
My top
No board game found
bachibouzouk
bachibouzouk
Barrage à 4
Comme je n’y avais jamais joué, je me lance dans la construction de barrages tandis que le joueur le plus capé s’accole à un barrage neutre. Au total je construirais tous mes barrages ce qui me donnera 6 pièces et 7 PV de revenus en début de tour (je jouais avec la compagnie américaine), délaissant un peu l’action de production (oui je sais faut pas).
Je n’aurais pas tellement de difficulté pour obtenir des excavatrices ou des bétonnières ma roue de construction tournant assez rapidement (en fait je m’aperçois que j’aime bien les jeux avec des roues Antike, navegador, tzolk’in), et je suis pas mal au score, 
là, le hasard du placement et les tâtonnements de la découverte feront que je serais encore! victime du syndrome du dernier tour, celui où tout les autres joueurs aboutissent leur stratégie sournoisement ourdies et scorent de façon indécente (cf gentes, ma partie unique de Gaïa..).
Barrage, tout le monde en parle, est un très beau et très bon jeu, au interactions multiples (Mais POURQUOI as-tu construit en amont de mon super BARRaGe?!), qui nécessite d’être rejoué pour bien comprendre ne serait-ce que les connections sur le plateau. Par contre ça peut être brutal.

edit: il y a aussi le syndrome du ah il manque un tour à ce jeu pour que je vous marche dessus, c’est selon.
NaHO
NaHO
Pour moi ce fut une première partie d'On Mars !

Celui-ci j'attendais impatiemment pour y jouer dernièrement, tant il me faisait penser à Lisboa+Kanban+des mécaniques qui me plaisent beaucoup : les scientifiques qui activent des actions gratuitement et rapportent des PV, les objectifs/plans qui sont des points négatifs jusqu'à ce qu'ils soient atteints, amélioration de ses potentielles actions, ...

On y a joué à 3, tous les 3 notre première partie et j'étais le seul à avoir lu les règles.
Comme à chaque début de Lacerda, et surtout lors d'une première partie, c'est le départ qui a été long : une fois les règles finies ont regarde le plateau et on se demande "on fait quoi maintenant ?". Beaucoup d'option disponibles et un timing serré à tenir.

Malheureusement, la partie n'a pas été aussi agréable que je l'espérais. Pour plusieurs raisons, en particulier le fait que j'étais le seul à connaitre les règles, ce qui faisait de moi le tuteur de la partie, et donc chaque joueur me demandait la procédure à suivre pour chaque action. Et si au début c'est normal, le fait qu'on me demande encore et encore l'iconographie (alors qu'elle avait été utilisé plus d'une dizaine de fois au cours de la partie, et donc expliquée d'autant) m'empêchait moi de me concentrer sur mon jeu et mes actions. C'était un peu agaçant, surtout quand j'ai remarqué au bout d'un moment que pendant l'entre 2 actions des joueurs, ceux-ci étaient sur leurs téléphones (chose qui me mets un peu sur les nerfs quand je joue à des gros jeux, notamment quand lorsque c'est leur tour, les joueurs n'ont pas réfléchi à leur action de ce tour...), ou quand je devais m'assurer à chaque fois qu'ils avaient "activé" leurs crystaux, pas récupéré plus de ressource que possible, ...

Bref, j'ai eu un rôle d'arbitre/joueur/coach tout au long de la partie...
Et donc à part ce facteur ? Et bien comme de nombreux joueurs l'ont déjà dit : le début est lent, tout le monde saute sur les ressources disponibles, qui se vident rapidement, et nous laisse nous débrouiller ensuite. Les technologies sont importantes, seulement en début de partie j'étais le seul à en faire, donc forcément on pouvait construire que les types de batiment que j'avais développé, mais donc le temps que je puisse le faire, certains l'avait déjà fait, donc ça ne répondait plus aux besoin du LSS, donc plus de valeur, ... on a donc eu pas mal de difficultés avec le rythme du jeu (ce qui est tout a fait normal pour cette première). J'ai en plus tarder à développer des fusées, donc j'avais peu de colons à ma disposition, ce qui fait que je me suis souvent retrouvé bloqué par mes adversaires sur les espaces de pose de tuile mais encore plus souvent au niveau de l'amélioration des batiments pour une simple raison : le minerai est vraiment une denré sur laquelle il faut se jeter ! Et la technologie des mines n'a été prise que tardivement (a cause d'un double surcout), donc on a pu construire que tardivement et donc à part les plans c'était très compliqué à en récupérer.

Et quand enfin, j'ai réussi à récupérer des colons, puis des ressources, j'ai pu me développer... et en faite ce n'était pas que moi, le jeu lui même avait accéléré ! Notre partie a duré 2h45. Et je pense qu'il nous a fallu 1h45-2h pour résourdre le premier tiers du jeu, mais la fin est arrivée tout de suite après ! Donc finalement une sensation de ramer dans de la semoule, et une fois qu'on a eu un bon grip, pas eu le temps de développer son moteur et d'en profiter ! Bon, ça c'est généralement bon signe ... :)

La partie se termine sur des scores ridicules pour plusieurs raisons : tous les scientifiques n'ont pas été pris, et aucune commande de la Terre (celles disponibles étant innaccessibles vu l'état de notre installation) ce qui réduit franchement les scores. On fini sur un 74 - 67 - 39.


Dans un avis plus "généraliste" et en comparant à ce que je connais de Lacerda (Lisboa, Kanban, CO2 second chance), On Mars est clairement pour moi un mélange de ses anciens design afin d'augmenter la difficulté du jeu. Ca j'adore. Mais la réalisation a quelques points discutables. Déjà du côté de la réalisation graphique/production, même si il s'agit toujours du trio EGG/Lacerda/O'Toole, On Mars semble moins qualitatif que Lisboa par exemple. Je m'explique : dans ce jeu, les couleurs pètent et sont très nombreuses (contrairement à un Lisboa tout de blanc et de bleu qui faisait ressortir les couleurs des actions importantes), avec le mélange des couleurs des joueurs (qui sont elles mêmes discutables) et les tuiles de nos installations, la lecture du plateau est bien plus complexe. Même avec des couleurs aussi criardes, il faut souvent se lever et prendre de la hauteur pour voir qui est où et les emplacements disponibles.
Ensuite on a l'iconographie. Comme d'habitude c'est un élément très important chez les Lacerda, seulement là je l'ai trouvé moins didactique, et les informations moins bien disponible dans le carnet de règles/annexes (typiquement dans les 4 bonus du LSS, il y a une iconographie que je ne comprenais pas, et en regardant les règles elles isent "obtenez un des 4 bonus comme montré sur l'iconographie", oh cool...). Du coup en mélangeant ces deux facteurs, il y a eu plusieurs questions et doutes au cours de la partie par les joueurs concernant par exemple les tuiles technologies : j'ai compris pourquoi ils ne voulaient pas en faire, parce qu'ils pensaient que le cout pour l'améliorer était de "+1/2/3/4/5/6 de la ressources décrite en dessous, en confondant ainsi le "niveau technologique" avec le "cout de l'amélioration". D'ailleurs j'adore l'intéractivité provoqué par ces technologies, mais faut avouer que c'est un élément qu'on oublie souvent de regarder chez les autres ou chez soi avant de jouer. Je crois que j'ai loupé 1 ou 2 activation amélioré de mon rover avant de voir que j'avais une technologie qui améliorait sont fonctionnement...


Donc pour conclure, On Mars ne nous a pas fait le même effet "whaou" "instant love" que Lisboa ou Kanban. Madame le compare plus volontier à CO2, qui est bien plus calculatoire et moins fluide. Donc déception de mon côté... mais on espère y retourner dans de meilleures conditions afin de mieux l'apprécier.
fati 2020
fati 2020
Attention ON MARS ne peut d'apprécier qu'apres plusieurs parties, une fois qu'on a intégrer les règles et quelques reflexes. Le jeu devient un pur plaisir. C'est le plus complexes de Lacerda. Pour moi c'est son meilleur avec The gallerist.
Beaucoup abondonneront avant, dommage.
 
My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
grissom87 dit :
Le Zeptien dit :
 

oui j'aurais du sortir le plateau et étudier les icônes, qui finalement ne sont pas si mystérieuses... et regarder une vidéo d'une partie .. mais la fatigue de la semaine de travail m'a poussé à regarder la vidéo de l'excellent Chaps au lit sous la couette :) Madame dormant à côté, qui sait peut être un jour elle aura envie de passer aux gros jeux et elle en connaitra déjà les règles :)

En ce qui me concerne, ma technique habituelle avec des jeux conséquents : installation sur la table, mise en place pour 2 ou 3 joueurs, lecture patiente des règles, des cartes quand il y en a, passage en revue des icônes, regard sur une vidéo-règles avec le matériel sous les yeux, puis simulation de 2 ou 3 tours. Pour les icônes de On mars, je viens de les revoir, c'est vrai qu'elles ne sont pas trop difficiles à assimiler, mais durant une partie, avec tout ce qu'il y a à penser sur un jeu comme ça, il est préférable d'avoir aucune hésitation sur les différents symboles. La vidéo de Chaps, comme très souvent, est super pour se lancer dans cette aventure marsienne. 

Ta mission si tu l'acceptes sera de me faire jouera un jeu de Vital Lacerda...

 

Oh mais pas de problème : quand je rencontre un joueur qui vit dans le Médoc, je le fais toujours jouer à Vinhos ! 
 

My top
No board game found
kenjin
kenjin
bachibouzouk dit :Barrage à 4
Comme je n’y avais jamais joué, je me lance dans la construction de barrages tandis que le joueur le plus capé s’accole à un barrage neutre. Au total je construirais tous mes barrages ce qui me donnera 6 pièces et 7 PV de revenus en début de tour (je jouais avec la compagnie américaine), délaissant un peu l’action de production (oui je sais faut pas).
Je n’aurais pas tellement de difficulté pour obtenir des excavatrices ou des bétonnières ma roue de construction tournant assez rapidement (en fait je m’aperçois que j’aime bien les jeux avec des roues Antike, navegador, tzolk’in), et je suis pas mal au score, 
là, le hasard du placement et les tâtonnements de la découverte feront que je serais encore! victime du syndrome du dernier tour, celui où tout les autres joueurs aboutissent leur stratégie sournoisement ourdies et scorent de façon indécente (cf gentes, ma partie unique de Gaïa..).
Barrage, tout le monde en parle, est un très beau et très bon jeu, au interactions multiples (Mais POURQUOI as-tu construit en amont de mon super BARRaGe?!), qui nécessite d’être rejoué pour bien comprendre ne serait-ce que les connections sur le plateau. Par contre ça peut être brutal.

edit: il y a aussi le syndrome du ah il manque un tour à ce jeu pour que je vous marche dessus, c’est selon.

J'ai eu une stratégie où je n'ai construit que 2 barrages. Certes un dans les montagnes avec une canalisation à 5 mais uniquement utilisable au dernier tour :(. Les bonus de construction m'ont probablement manqué pour espérer gagner la partie. Beaucoup d'interactions et de blocages possibles. Il n'y a pas que la pose de barrages qui peuvent empêcher le déroulement des actions mais aussi le fait qu'il peut ne plus y avoir d'emplacement pour ses ouvriers.

My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
Pareil On Mars aussi pour nous hier à 3. 30 minutes d'explication - 2 heures de partie

En vrac :

Je ne suis pas en accord avec les remarques de Naho, pour moi c'est surement un, voire, mon préféré de Lacerda, à confirmer sur d'autres (et nombreuses) parties biensur pour savoir s'il pique la première place à Escape Plan. Bon c'est présomptueux sur une seule partie mais ayant joué tout les Lacerda, je trouve que là ou Lisboa m'avait un peu écœuré (que je trouve bien plus complexe) et Kanban déçu (dont le thème ne me parle pas). On Mars me semble brillant d'entrée de jeu.

Je trouve l'ensemble bien plus cohérent que Lisboa et autres, tout fait corps à travers une même mécanique de jeu. Tout est centré sur un même système d'actions ou presque. C'est bien plus digeste sans perdre de richesse même s'il y a une foultitude de règles.
Les options de jeux donnent le vertige, tout comme la façon de gérer ses actions. Jongler entre l'orbite et la planète c'est brillant, pouvoir se désynchroniser des autres joueurs aussi.

Pour une fois les fameuses actions exécutives si chères à l'auteur sont très bien intégrées. On Mars m'est apparu comme la synthèse, l'aboutissement de ses autres jeux. 

La dimension géographique de la planète concrétise directement les actions et focalise le joueur estompant le côté abstrait trop souvent reproché. Elle apporte des éléments tactiques qui avaient été apportés également Espace plan. Je crois que c'est en partie pour cela que ces deux sont dans mon Lacerda's Top. 

Toute l'iconographie m'a paru très claire, pas de questions sans réponses, bien sur des retours à la règle pour confirmer des détails.
Le truc amusant, c'est que nous avons tous totalement oublié les cartes d'objectif personnel. On s'en est rendu compte après le décompte, en rangeant le jeu, :)  Comment ça ?  y a trop trucs dans ce jeu ?  :)

Lacerda c'est bon ...



 
My top
No board game found
kakawette
kakawette
Tout à fait d'accord avec toi Harry.
Le meilleur Lacerda pour moi. Comme toi j'avais trouvé Lisboa too much, meme si très bon, au point de ne pas être motivé à y jouer. Ici on est très loin de ce ressenti et le plaisir de jeu est immédiat.
Je trouve aussi que l'imbrication des différentes mécaniques est vraiment bien opérée, rendant justement le jeu bien plus digeste. L'aboutissement des jeux de Lacerda.
My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Harry Cover dit :Pareil On Mars aussi pour nous hier à 3. 30 minutes d'explication - 2 heures de partie

(....)

Lacerda c'est bon ...
 

Tout d'abord, merci de ne pas avoir terminé par "... mangez-en". Cette expression était autrefois utilisée pour Age of Steam seulement...mais bon, c'est une histoire de vieux trictraciens. 
Merci Harry pour ce premier retour. Alors...
Première question : vous avez opté pour la mis en place conseillée concernant le choix des 3 cartes mission ?
Seconde question : Mais comment avez-vous pu zapper les objectifs perso ? 
Troisième question : 30 minutes d'explications de règles... seulement ? tout le monde avait lu les règles ? 
Quatrième question : 2 heures la partie, c'est plus court qu'annoncé un peu partout pour une première. Qu'est-ce qui a déclenché la fin ? 

Ta différence d'appréciation avec NaHO est intéressante. Je ne sais pas si il fait bien de faire du comparatisme, après seulement une partie d'un jeu aussi dense, avec les autres jeux de Lacerda (de toute manière, je ne connais bien que Vinhos), mais en tout cas, je trouve que l'iconographie de On Mars est assez claire, j'ai de nouveau regardé cela hier soir. 
Il m'a semble aussi que la cohérence thématique est assez forte dans On Mars, c'est à dire qu'elle donne du sens aux mécanismes, un aspect que j'aime beaucoup dans un jeu conséquent qui se veut en plus à thème fort et ça facilite souvent les explications de règles (le gars qui s'y colle, c'est très souvent moi).
Cinquième question : Tes compagnons marsiens pour cette partie d'hier, ils en ont pensé quoi alors ? 

My top
No board game found
NaHO
NaHO
Je suis tout à fait d'accord pour la thématique et les mécaniques impeccables dans celui-ci. Mais comme je le soulignais mon avis n'est qu'après une seule partie, et surtout dans un contexte particulier (asso avec un joueur que je ne connaissais pas et qui ne maitrisait pas les mécaniques Lacerdiennes) qui m'a empêché de me concentrer pleinement sur le/mon jeu pendant la partie.

Après par contre je ne partage pas vos avis sur Lisboa particulièrement. Que je trouve simple et fluide, avec un thème bien plus proche du sujet que l'on ne lui donne crédit.
NaHO
NaHO
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :Pareil On Mars aussi pour nous hier à 3. 30 minutes d'explication - 2 heures de partie

(....)

Lacerda c'est bon ...
 


Ta différence d'appréciation avec NaHO est intéressante. Je ne sais pas si il fait bien de faire du comparatisme, après seulement une partie d'un jeu aussi dense, avec les autres jeux de Lacerda (de toute manière, je ne connais bien que Vinhos), mais en tout cas, je trouve que l'iconographie de On Mars est assez claire, j'ai de nouveau regardé cela hier soir.  

 Pour revenir sur ce point, je compare les différents Lacerda pour 2 raisons :
- la première, c'est qu'On Mars apparait vraiment comme un mélange de nombreuses mécaniques développées dans ses précédents jeux (le stockage de ressource est le même qu'à Lisboa, l'ordre du tour ressemble à Kanban, les action principales/exécutive comme dans CO2, ...)
- l'iconographie est claire, mais je la trouve moins bien mis en valeur. Typiquement, si on regarde le plateau personnel, ou les plans, lors de la première partie, il faut chercher l'information qui ne te vient pas directement. Par exemple si tu prends un plan qui t'offre une ressource X et qui est à la couleur de cette ressource, et bien le batiment améliorer n'est pas forcément construisible sur un complexe de cette même ressource ! Il y a encore une fois l'exemple du laboratoire que j'ai cité au dessus. Le plateau personnel il y a tellement d'information : des meeples de différentes formes, des ressources, ... sur un espace restreint que l'information peut être caché : ne me dites pas que vous n'avec pas oublié que vous pouviez faire une action exécutive avec vos cristaux, ou que vous n'avez pas oublié que vous aviez activé telle action en débloquant une fusée parce qu'avec la ligne de fusée si c'est une d'en haut on voit pas forcément bien l'espace pour le stockage du crystal (où c'est moi qui ait juste une vue de merde ?). La table est tellement grande, vous n'aviez aucun mal à voir les plans des autres joueurs et quel type de scientifique est nécessaire à leur activation ?

Ce n'est pas un problème d'iconographie en soit, mais de design et de lecture du jeu que je trouve, notamment du aux très grand nombre de couleurs et la surcharge d'icone partout (et je n'ai pas de problème de discernement des couleurs, mais je présume que ça doit être encore pire dans ce cas ci...).

Le Zeptien
Le Zeptien
NaHO dit :Je suis tout à fait d'accord pour la thématique et les mécaniques impeccables dans celui-ci. Mais comme je le soulignais mon avis n'est qu'après une seule partie, et surtout dans un contexte particulier (asso avec un joueur que je ne connaissais pas et qui ne maitrisait pas les mécaniques Lacerdiennes) qui m'a empêché de me concentrer pleinement sur le/mon jeu pendant la partie.
 

Et voilà ! l'erreur sur le plan tant takeutique tant que tekeunique, le mauvais casting ! Quand je dois présenter un jeu costaud pour la première fois, je m'assure d'avoir à la table les joueurs qu'il faut et surtout d'éviter ceux qu'il faut pas. Ayant longtemps joué en asso, je sais bien qu''il est difficile de dire non... mais il m'est arriver de sortir des prétextes des fois un peu bidon, genre "Non mais on m'a dit que c'était nul à 5, on préfère y jouer à 4, mais à l'autre table là-bas, il cherche quelqu'un", "Non mais là, c'est un majo et t'aimes pas ça, tu vas galérer grave", "Ah ça m'embête, on est normalement au complet, il y a Stef qui voulait y jouer et comme d'hab il va arriver en retard, alors on lui réserve la dernière place sinon il va faire la tronche, mais à l'autre table là-bas et blablabla..." "Houla ! c'est vraiment un jeu complexe et long à expliquer et on a pas prévu d'explications pour finir plus tôt"...etc, j'en ai toute une panoplie 
Blague à part, le confort de jeu demande parfois de sélectionner, gentiment bien sur, les joueurs quand on se lance sur un gros jeu costaud comme On Mars.  
 

My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :Pareil On Mars aussi pour nous hier à 3. 30 minutes d'explication - 2 heures de partie

(....)

Lacerda c'est bon ...
 

Tout d'abord, merci de ne pas avoir terminé par "... mangez-en". Cette expression était autrefois utilisée pour Age of Steam seulement...mais bon, c'est une histoire de vieux trictraciens. 
Merci Harry pour ce premier retour. Alors...
Première question : vous avez opté pour la mis en place conseillée concernant le choix des 3 cartes mission ?
non, nous avions opté pour une partie normale (je me méfie des variantes débutants qui pourrissent le jeu)

Seconde question : Mais comment avez-vous pu zapper les objectifs perso ?
gneeuu

Troisième question : 30 minutes d'explications de règles... seulement ? tout le monde avait lu les règles ? 
un seul joueur n'avait pas lu les règles, on a fait une expli complémentaire à deux. Après sincèrement, la plus part des actions c'est de la pose d'ouvriers ... ou presque :)  et vraiment je ne trouve pas le jeu compliqué à expliquer

Quatrième question : 2 heures la partie, c'est plus court qu'annoncé un peu partout pour une première. Qu'est-ce qui a déclenché la fin ? 
Nous avions opté pour une partie courte (2 missions courtes + 1 longue) On a pas mal rusher sur le LSS pour faire monter le niveau de la colonie et les missions étaient en accord avec nos choix de stratégie. La premièere mission a été pliée très tôt (embaucher des robots) avec la techno qui donne des colons bonus en plus ça permettait de prendre un vaisseau + 1 robot + x colons suivant le niv de la techno) En une action je l'ai fait 2 fois et déjà la moitié de la mission était faite (4 à 3 joueurs), ensuite j'ai mis fin au jeu en embauchant le 4e scientifique, j'en avais déjà un. Tiens d'ailleurs je me suis planté sur eux, je n'avais pas fait attention en les prenant que les points qu'ils rapportent n'est le même que leur spécialité (voir photo sur le sujet dédié)

Ta différence d'appréciation avec NaHO est intéressante. Je ne sais pas si il fait bien de faire du comparatisme, après seulement une partie d'un jeu aussi dense, avec les autres jeux de Lacerda (de toute manière, je ne connais bien que Vinhos), mais en tout cas, je trouve que l'iconographie de On Mars est assez claire, j'ai de nouveau regardé cela hier soir. 
Il m'a semble aussi que la cohérence thématique est assez forte dans On Mars, c'est à dire qu'elle donne du sens aux mécanismes, un aspect que j'aime beaucoup dans un jeu conséquent qui se veut en plus à thème fort et ça facilite souvent les explications de règles (le gars qui s'y colle, c'est très souvent moi).

Cinquième question : Tes compagnons marsiens pour cette partie d'hier, ils en ont pensé quoi alors ? 
Mes compagnons ont également beaucoup apprécié, celui qui n'avait pas lu la règle, était un peu en difficulté sur la différence entre construire et améliorer un bâtiment et la relation des plans et des actions exécutives qu'ils apportent. C'est vrai que c'est le truc le plus tordu du jeu  je trouve.

Après il y a moyen quand tu es gâvé de colons de faire des actions totalement cheatées, j'adore ça ! Piller le dépot, c'est fun.

Autre remarque, on a finalement très peu produit (moi une seule fois) et le choix des actions exécutives que tu libères est essentiel à mener une stratégie à son terme.
Alors évidemment on a balbutier notre partie, mais franchement, j'aurias bien aimé en refaire une derrière, pour corriger toutes les erreurs de débutants que nous avons faites, mais peut être que la partie aurait duré une heure plus 

 

My top
No board game found
Le Zeptien
Le Zeptien
Je note et remise par devers moi tes réflexions sur les actions exécutives. De plus, tu me rassures à propos des explications de règles : non pas que je craigne d'oublier trop de choses (quoi que... cela dit, je n'oublierai pas les objectif perso, moi...).... ou que mes partenaires se sentent noyer dans la partie découverte, mais quand des règles sont trop longues à exposer, je change de "stratégie explicative" en présentant la première partie comme un défrichage à l'enjeu limité ("On est là surtout pour découvrir, on pourra vraiment commencer à élaborer des plans à la prochaine pour mieux nous écharper, et blabla...).Dans la série débriefing, encore une question : as-tu intégré le dénommé "pack d'amélioration" pour cette première aventure "onmarsienne" ? Lui, je l'ai même pas déballé encore. 
My top
No board game found
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
Le Zeptien dit :
Dans la série débriefing, encore une question : as-tu intégré le dénommé "pack d'amélioration" pour cette première aventure "onmarsienne" ? Lui, je l'ai même pas déballé encore. 

Le pack d'amélioration comprend 1 plateau pour les scientifique et 1 plateau pour les plans : aucune raison de ne pas les utiliser., c'est du cosmétique.
Il y a également 2 packs de missions terriennes (ce qui en fait 4 avec ceux d'origine). Lors de la mise en place, on choisit/tire au sort 2 packs parmi les 4 : ça n'a donc pas beaucoup d'incidence d'intégrer les nouveaux ou non, ces derniers servant à amener de la variété. Je partirais tout de même avec les 2 packs de base qui favorisent 2 stratégies différentes (alors qu'en les tirant au hasard, 2 packs peuvent aller dans la même direction, à savoir complexes de bâtiments dont certains améliorés).

prunelles
prunelles
Le Zeptien dit :
frayaka dit :
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :j'espère que vous avez tout bien rangé sur la planète rouge, car nous on y va ce soir !  :)
 

Cool. J'attends ton retour. Celui de Frayaka est déjà  intéressant et démontre bien qu'avant de se lancer, il faudra avoir bien en tête le sens de chaque icône. Sur des jeux denses comme celui là, devoir retourner trop souvent dans les règles casse le rythme lors d'une première partie et ça peut être préjudiciable pour donner à certains joueurs l'envie d'y retourner. Je potasse les règles en ce moment (avec l'appuie des vidéo-règles) et je pense lancer une partie peut-être le WE prochain... je préfère jouer les après-midi pour la découverte d'un gros jeu dans le genre. 

oui j'aurais du sortir le plateau et étudier les icônes, qui finalement ne sont pas si mystérieuses... et regarder une vidéo d'une partie .. mais la fatigue de la semaine de travail m'a poussé à regarder la vidéo de l'excellent Chaps au lit sous la couette :) Madame dormant à côté, qui sait peut être un jour elle aura envie de passer aux gros jeux et elle en connaitra déjà les règles :)

En ce qui me concerne, ma technique habituelle avec des jeux conséquents : installation sur la table, mise en place pour 2 ou 3 joueurs, lecture patiente des règles, des cartes quand il y en a, passage en revue des icônes, regard sur une vidéo-règles avec le matériel sous les yeux, puis simulation de 2 ou 3 tours. Pour les icônes de On mars, je viens de les revoir, c'est vrai qu'elles ne sont pas trop difficiles à assimiler, mais durant une partie, avec tout ce qu'il y a à penser sur un jeu comme ça, il est préférable d'avoir aucune hésitation sur les différents symboles. La vidéo de Chaps, comme très souvent, est super pour se lancer dans cette aventure marsienne. 

Je viens de faire pareil pour Vinhos mais comme Chronopost a perdu mon colis et qu'il semble introuvable même après enquête du Meeple Orange, Snif...

Je devrais attendre encore avant d'y jouer :(

thepetolet
thepetolet
prunelles dit :
Le Zeptien dit :
frayaka dit :
Le Zeptien dit :
Harry Cover dit :j'espère que vous avez tout bien rangé sur la planète rouge, car nous on y va ce soir !  :)
 

Cool. J'attends ton retour. Celui de Frayaka est déjà  intéressant et démontre bien qu'avant de se lancer, il faudra avoir bien en tête le sens de chaque icône. Sur des jeux denses comme celui là, devoir retourner trop souvent dans les règles casse le rythme lors d'une première partie et ça peut être préjudiciable pour donner à certains joueurs l'envie d'y retourner. Je potasse les règles en ce moment (avec l'appuie des vidéo-règles) et je pense lancer une partie peut-être le WE prochain... je préfère jouer les après-midi pour la découverte d'un gros jeu dans le genre. 

oui j'aurais du sortir le plateau et étudier les icônes, qui finalement ne sont pas si mystérieuses... et regarder une vidéo d'une partie .. mais la fatigue de la semaine de travail m'a poussé à regarder la vidéo de l'excellent Chaps au lit sous la couette :) Madame dormant à côté, qui sait peut être un jour elle aura envie de passer aux gros jeux et elle en connaitra déjà les règles :)

En ce qui me concerne, ma technique habituelle avec des jeux conséquents : installation sur la table, mise en place pour 2 ou 3 joueurs, lecture patiente des règles, des cartes quand il y en a, passage en revue des icônes, regard sur une vidéo-règles avec le matériel sous les yeux, puis simulation de 2 ou 3 tours. Pour les icônes de On mars, je viens de les revoir, c'est vrai qu'elles ne sont pas trop difficiles à assimiler, mais durant une partie, avec tout ce qu'il y a à penser sur un jeu comme ça, il est préférable d'avoir aucune hésitation sur les différents symboles. La vidéo de Chaps, comme très souvent, est super pour se lancer dans cette aventure marsienne. 

Je viens de faire pareil pour Vinhos mais comme Chronopost a perdu mon colis et qu'il semble introuvable même après enquête du Meeple Orange, Snif...

Je devrais attendre encore avant d'y jouer :(

Si tu as des questions n'hésite pas, je me ferai un plaisir d'y répondre (si j'en suis capable ;)

My top
No board game found
yamaneko
yamaneko
NaHO dit :

Par exemple si tu prends un plan qui t'offre une ressource X et qui est à la couleur de cette ressource, et bien le batiment améliorer n'est pas forcément construisible sur un complexe de cette même ressource !

Ben euh... si !
Ou alors je n'ai pas compris ta remarque...

prunelles
prunelles
Thepetolet dit : Si tu as des questions n'hésite pas, je me ferai un plaisir d'y répondre (si j'en suis capable ;)

Le problème c'est que je ne sais pas quand je vais le recevoir, comme ils n'en ont plus de stock, ils m'ont remboursée. Ce n'est donc pas pour tout de suite !
Je vais voir si je peux en trouver un ici mais ce sera pas tout de suite du coup :(


 

thepetolet
thepetolet
il y d'occasion sur le fameux site de jeux d'occaz si jamais
My top
No board game found
NaHO
NaHO
yamaneko dit :
NaHO dit :

Par exemple si tu prends un plan qui t'offre une ressource X et qui est à la couleur de cette ressource, et bien le batiment améliorer n'est pas forcément construisible sur un complexe de cette même ressource !

Ben euh... si !
Ou alors je n'ai pas compris ta remarque...

Vérifications faites et oui, j'ai du m'embrouiller quelque part... au temps pour moi.

studiordl
studiordl
On a fini notre partie découverte à trois, je suis content d’avoir réussi l’explication en 1h ( moins fort que Harrycover) puis 2h45 qui sont passées très vite! 
je rejoins la belle analyse de Harrycover et l’avis de Kakawette pour moi le meilleur Lacerda avec une multitude de mécanismes très bien imbriqués dont l’assimilation se fait grâce à l’intégration du thème, le tempo des navettes est génial, un grand jeu très ouvert et profond.
Mention spéciale à la qualité de la règle française,  un énorme merci à Sathimon et Harrycover pour cette belle réussite.
palferso
palferso
studiordl dit :Mention spéciale à la qualité de la règle française,  un énorme merci à Sathimon et Harrycover pour cette belle réussite.

Yep. Tu fais bien de le souligner car leur apport pour la communauté ludique et la qualité de leur travail sont assez énormes.

My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
merci aussi à ceux qui ont relu ma relecture :) (Radius notamment)
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
NaHO dit :
yamaneko dit :
NaHO dit :

Par exemple si tu prends un plan qui t'offre une ressource X et qui est à la couleur de cette ressource, et bien le batiment améliorer n'est pas forcément construisible sur un complexe de cette même ressource !

Ben euh... si !
Ou alors je n'ai pas compris ta remarque...

Vérifications faites et oui, j'ai du m'embrouiller quelque part... au temps pour moi.

la confusion vient peut être des scientifiques qui eux ne donnent pas de points sur le type bâtiment dans lesquels il peuvent bosser ...
moi en tout cas ça m'a embrouillé
 

My top
No board game found
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
Harry Cover dit :
NaHO dit :
yamaneko dit :
NaHO dit :

Par exemple si tu prends un plan qui t'offre une ressource X et qui est à la couleur de cette ressource, et bien le batiment améliorer n'est pas forcément construisible sur un complexe de cette même ressource !

Ben euh... si !
Ou alors je n'ai pas compris ta remarque...

Vérifications faites et oui, j'ai du m'embrouiller quelque part... au temps pour moi.

la confusion vient peut être des scientifiques qui eux ne donnent pas de points sur le type bâtiment dans lesquels il peuvent bosser ...
moi en tout cas ça m'a embrouillé
 

Entre ça et le fait qu'ils scorent quel que soit le propriétaire des bâtiments avancés, ils sont bien retors ces scientifiques

Cripure
Cripure
Bonjour,

Soirée jeux avec mon grand fils.
Lancement d'un Championnat ludique entre nous sur 7 jeux excellents à 2 joueurs.

On dépoussière SEASONS.
Pas pris une ride ce jeu.
De plus une fois installé ce jeu est très beau : roue des saisons, les magnifiques dés, etc.
Mon fils est un adepte des jeux de cartes/draft/combos et je me prends donc une belle raclée.
Pendant le draft je vois bien que, trop prudent, je me contente de cartes trop "pépères".
Mon fils n'hésite pas à choisir la face du dé qui permet de piocher une carte. Un risque payant.
212-125.

Puis RES ARCANA.
On adore ce jeu tous les deux.
Je suis bien décidé à prendre ma revanche sur ce jeu.
On joue avec le draft. Et là tout s'enchaîne bien pour moi. Je me permets même de prendre 2 Lieux de puissance rapidement. Ces 2 Lieux de puissance combottent bien ensemble. Je ne prends qu'un seul Monument. Je vois bien que mon fils peine à mettre son jeu en place.
Mon draft s'avère payant.
Je gagne sans être menacé 15-11.

Pour la belle on choisit PHARAON.
Mon fils aime beaucoup. Moi je suis plus mitigé car je trouve les tours de jeu trop "mécaniques", monotones et répétitifs.
Certes le matériel, très beau, invite à jouer.
Et là nouvelle raclée. Je perds 120-99.

On devrait continuer ce soir notre "mini" championnat ludique avec, toujours en mode duel :
7Wonders Duel (ça va être chaud car on se vaut à ce jeu)
Paper Tales (je suis moins bon que lui sur ce jeu)
Summoner Wars (je risque de perdre sur ce jeu que mon fils maîtrise mieux)
Dreamscape (je compte bien gagner sur ce jeu que j'adore)

Lui 2 / Moi 1

Allez, bons jeux à tous.



 
loïc
loïc
erreur
My top
No board game found
loïc
loïc
Pulsar 2849 à 3 joueurs
Vu la discussion plus haut, je sais que je ne peux pas jouer explo. Les perso de fin de partie sont : 5 QG, 3 gyrodyne en rotation et 9 planètes.
Au vu de ça et du tableau de techno, je me dis que je vais essayer une strat pulsar mâtinée de techno. Je choisis la face de QG qui me permet de choper 2 gyrodyne différent avec un 5. 
Au premier tour, je prens la techno qui donne 2 points pour chaque techno achetée et j'hésite longuement entre mon action de QG pour choper les gyrodynes où un transmetteur qui fait un cube par tour. J'opte pour les gyrodynes, je prends un 1 et un 2 car il y a une techno de niveau 3 qui donne des bonus sur les gyrodyne 1.
L'un de mes adversaires part sur du gyrodyne 3, l'autre commence à explorer.
Au deuxième tour, je décide d'aller chercher des dés un peu cher, ce qui me met dernier sur les deux pistes. Je chope la techno qui donne 3 PV à chaque mise en rotation d'un gyrodyne et une autre qui me donne le contrôle d'un pulsar isolé et un gyrodyne 1 (le deuxième). A coté, le joueur met déjà en rotation un gyrodyne 3 et l'autre continue à explorer et prend du gyrodyne. 
Je vais rester deux tours à la traîne sur la piste à cube, et je dois donc faire bien attention à mes actions vu que je n'ai pas de bonus. Je chope ensuite la techno qui donne des revenus pour les gyrodynes 1 en rotation et je vais prendre le contrôle d'un pulsar pour y poser le 2° gyrodyne 1 et prendre les 7 PV associés. L'autre joueur met en rotation son 2° gyrodyne 3 et prends les 7 PV associés, l'autre continue d'explorer et met en route un premier gyrodyne 3. 
Ca commence déjà à sentir le roussi.
Sur le tour suivant, j'arrive à remonter sur la piste à cubes (enfin), je prends la techno qui donne un "6" rouge pour un cube blanc. Je commence à mettre mes gyrodynes en rotation. 
Je me retrouve alors en tête sur les deux pistes, ce qui me permet de contrôler les technos que je prends. Je construis aussi le QG pour pouvoir aller chercher l'objectif final et, éventuellement, la techno qui fait 5 points par ligne de QG.
Sur la fin de partie, le joueur explo met en rotation un deuxième gyrodyne 3 (chopant les 4 PV bonus), je vais chercher le 2° gyrodyne 2 (pour avoir les 7 points bonus) et prendre la techno qui donne 5 PV par tuiles bonus gyrodyne.
Je vais chercher un QG pour une course quantique verte à 3 qui sera ma dernière action de la partie (et qui me fait visiter 2 planètes).
Je termine avec 5 planètes et active donc 2 objectifs finaux (gyrodyne et QG). Les autres joueurs sont à 10 et 11 systèmes explorés. Les scores ont été relativement serrés toute la partie, mais je prends une grosse avance en fin de partie grâce à la techno qui donne, en "one shot" 2 PV par techno contrôlée (j'en ai plus de 10, sachant que j'avais pris la techno qui fait 2 PV à l'achat d'une techno en première action de la partie.
Je l'emporte d'un cheveu : 207-205-192.
Je pense que c'est la partie la plus serrée que j'ai joué. On était parfois au coude-à-coude avec des moments où il y avait 5 points d'écart entre nous 3. Ce qui ne me rassurait pas, vu que j'étais complètement largué en explo. Le fait d'avoir pu être en tête à l'ordre du tour pendant une bonne moitié de la partie je pense, me permet de contrôler un peu mes prises de dés. 
Pour l'instant, je reste donc sur mon impression que le jeu est très bien équilibré, les pulsars restent très forts avec leur revenu à tous les tours. Grosse première aussi : aucun transmetteur n'a été acheté. Il y avait 2 technos qui les valorisait mais personne n'est parti dessus.
Je confirme que ça reste l'un de mes jeux préférés de ces dernières années : rapide, plutôt fluide, hyper riche, très varié, équilibré, un pur bonheur.
My top
No board game found
loïc
loïc
Futuropia à 3 joueurs
Le jeu plait assez bien par chez nous, et il intrigue. On a envie de l'explorer, tenter des nouveaux trucs, l'un des autres joueurs le découvre.
On va être beaucoup moins frileux niveau emprunt sur cette partie, les deux joueurs expérimentés montant tous les 2 à 4 ou 5. On joue avec les appartements face B (pas ceux de départ, juste ceux à acheter). Ca parait vachement plus intéressant et équilibré sur cette face, je ne pense pas que je retournerai sur les A qui doivent vraiment être là pour faciliter la découverte du jeu.
Je me crame rapidement pour choper un appart de bonne taille à 5 thunes. Je refais comme à ma dernière partie où je chope de belles machines à énergie mais sans choper de robot pour garder du stock et avoir un peu de souplesse.
Niveau bouffe, je suis beaucoup plus à flux tendu. Le prix des machines s'envolent, et une petite machine à bouffe va rester sur le marché sans intéresser personne, ce qui va faire flamber les prix.
La fin de partie arrive assez vite, puisqu'en empruntant, on achète un peu plus vite.
Je me retrouve dans une situation assez bizarre : je peux acheter une machine à bouffe, mais si je le fais, je mets fin à la partie et j'ai l'impression que c'est un peu chaud. Après réflexion, je décide de faire ça quand même, mais le choix est cornélien : soit je prends une machine qui produit 8 et qui coûte 18, soit une machine qui produit 4 qui coûte 2. Dans le premier cas, je suis plus serein, mais j'ai encore 4 emprunts sur le dos qu'il faudra rembourser et je prends donc la petite machine qui n'augmente pas ma prod (elle remplace une machine qui produit déjà 4) mais elle utilise moins de main d'oeuvre. J'achète un dernier petit appart car je ne peux pas nourrir plus de 25 habitants et je rembourse tous mes emprunts grâce à mon énergie.
Au final, défaite 108-104-86.
C'est évidemment le débutant qui finit dernier. Il est très difficile de savoir où ça joue (un habitant qui ne bosse pas rapporte 5 points, donc la fin de partie se joue à rien). J'aurai peut-être du prendre la machine à 18 pour pouvoir accueillir plus d'habitants. Difficile de savoir si les points en plus aurait compensé le nom remboursement de pas mal d'emprunts.
Au-delà d'un thème qui me parle (comment utiliser l'automatisation des moyens de production pour libérer l'Homme du travail et lui permettre de faire autre chose), le jeu semble receler de nombreuses très belles idées et surtout des dynamiques de jeu assez fortes, comme souvent chez Friedemann. 
Il y a encore plein de choses à explorer sur la dynamique des emprunts, la gestion des machines, les stratégies plus extrémistes,... Les choix tactiques sont aussi assez tendus. Si je n'ai pas l'argent pour acheter un truc qui m'intéresse, est-ce que j'emprunte pour l'acheter maintenant ou est-ce que je prends le temps de choper une subvention au risque de voir l'objet me passer sous le nez. Clairement, un jeu atypique qui ne se laisse pas apprivoiser en une seule partie, mais qui donne envie d'aller explorer de nouvelles options.
My top
No board game found
loïc
loïc
Letter jam à 4 joueurs
Ce petit jeu de lettres est vraiment sympa. La recherche des mots est vraiment bien foutu. Partie assez difficile avec des mots "donnés" en début de partie assez complexe. Par exemple, j'ai reçu "froid", ce qui n'est pas hyper facile, les lettres n'étant pas toujours faciles à manipuler. Et comme on a eu plusieurs mots comme ça, on a eu 1 ou 2 tours bien tendus pour trouver des indices pertinents.
Malgré celà, on réussit notre premier perfect : tout le monde a trouvé ses 5 lettres laughRoot à 3 joueurs, je suis le seul qui ne connait pas le jeu
Au-delà du fait qu'on sent bien que ce n'est pas la meilleure config, je reste dubitatif. Le graphisme ne me parle pas du tout, la règle est longue à expliquer pour ce que sait, le genre de jeux ne me correspond pas, j'ai trouvé ça très répétitif. Ma première impression a été que, sur une base mécanique ultra simple, (je bouge, je tape, je pose des cartes), ils ont rajouté un milliard de trucs pour cacher tout ça et donner une impression de rejouabilité.
J'ai joué les "souris", face aux "oiseaux" et aux "lézards".
On est tous assez bien parti, je fais une première révolte rapidement pour pouvoir profiter à fond des possibilités de mon peuple. Le lézard construit beaucoup d'objet à PV et l'oiseau chope des cartes oiseau pour développer son décret. Il ne jouera qu'une seule carte "non-oiseau" ce qui lui permettra de conserver son décret toute la partie sous son despote et de nous mettre une belle tôle. Je me fais décimer en fin de partie par les adeptes du lézard qui haïssent les petites souris. 33-26-21
J'y rejouerai éventuellement à l'occaz, mais peu de chance que ça devienne un must à mon sens.

Dominion à 3 joueurs
Le tirage donne Amulette - Intendant - Salle d'entreposage - Gladiateur/Fortune - Chateau - Fonderie - Idole - Cartographe - Entreprise risquée - Cachette avec Platine/Colonie. On a la land mark loup (- 3 PV par carte en un seul exemplaire dans le deck), l'événement qui permet de choisir une carte Action qui nous permet d'écarter une carte à chaque fois qu'on l'achète et l'événement héritage
Un joueur a un départ un peu mou et part sur un Big Money. On est deux à aller franchement sur l'idole (on épuisera la pile d'Idole et celle de Malédiciton). Sur ma première fonderie, malgré les loups, je tente de prendre le premier chateau (type victoire/Trésor qui me permet d'aller chercher une deuxième idole). L'autre joueur idole pose Héritage sur salle d'entreposage et complète son jeu avec du Cartographe, je pose Héritage sur Intendant et je complète plutôt avec Entreprise risquée. Le joueur Big Money s'enlise un peu. Le risque pris sur les chateaux sera payant malgré 4 uniques en fin de partie (2 châteaux, 1 Platine et 1... Malédiction)
70-53-28
Ca reste certainement l'un de mes jeux préférés, les dernières extensions en ont fait un jeu ultra varié, permettant souvent de tenter des trucs. Les grosses prises de risque peuvent être récompensé,... ou pas. Mais ce n'est jamais un problème, les parties étant suffisamment rapides pour prendre facilement une revanche.
My top
No board game found
Cowboy Georges
Cowboy Georges
Hier c'était le tournoi annuel des Aventuriers du Rhône.
16  participants donc 4 tables de 4, c'était parfait.

Nous nous sommes affrontés sur :

- Jetpack Joyride : un jeu plutôt rapide dans lequel on doit traverser 4 planches laboratoire en posant des tuiles "à la tétris" qu'on prend en simultané dans une réserve commune "à la Galaxy Trucker". La boite est pas très rgande mais y'a plein de choses dedans, plein de mini-extensions comprises avec le ks. Certains diront que c'est bien pour la rejouabilité. Moi j'aime pas trop. Plein de doutes sur les pouvoirs, plein de cartes et de pouvoirs inutilisables vu que le jeu n'avait pas été trié. Pour autant le jeu est assez rapide et rigolo mais on passe bien plus de temps à compter ses points qu'à jouer (pièces à ramasser, missions, objets bonus qui tordent les règles, obstacles à éviter, etc)

- It's a Wonderful World : là tout le monde connait ou presque :D Une partie horrible dans laquelle presque toutes les cartes bonifiées par mon pouvoir de départ resteront dans la pioche. Je finis dernier à... 5pts du 1er. Autant dire que si 2-3 cartes vertes de plus étaient sorties de la pioche, j'aurais peut-être gagné. Dommage.

- Conspiracy : un petit jeu de cartes récent dans l'univers d'Abyss. À son tour, soit on pioche jusqu'à 3 cartes, on en garde une et on défausse les autres en les triant par couleur, soit on prend toute la défausse d'une couleur. Ma voisine se prive de choix pour ne pas m'en laisser. Elle finit dernière, je serai 3e. Tant pis pour nous :D

- Rumble Nation : un petit coup de coeur que j'avais ramené d'Essen. On se place sur une carte du Japon en fonction d'un lancer de 3 dés (2 sont regroupés pour définir la région, le 3e donnant le nombre de troupes à placer) puis une fois que tout le monde a placé toutes ses troupes, on résout les majorités, dans l'ordre, avec un système de soutien dans les régions adjacentes pour le vainqueur d'une région. Une partie atypique où on fait tous souvent des lancers proches. J'ai souvent le choix entre des régions déjà bien pleines, je préfère économiser mes armées. Mais du coup je me retrouverai trop dispersé. Un joueur prend le contrôle en toute fin de partie de la 1e région décomptée et profite de l'effet de cascade avec les renforts comme jamais. Il nous écrase.

- Wild Space : en avant-première grâce à nos amis de Catch'Up Games qui ont gentiment accepté de nous prêter une boite. Un grand merci à Seb et Clément ;)
Il s'agit d'un jeu de cartes à combo assez léger tout en offrant de vrais choix. Une douzaine d'icônes à retenir et c'est bon. Certains pouvoirs obligent à défausser une carte de sa main, c'est parfois déchirant, parfois une très bon moyen de recycler une carte. Parce qu'on ne joue que 10 actions et que des cartes, on n'en a pas des tonnes.
Le but est de constituer un équipage spatial avec des animaux provenant de 6 espèces différentes et quelques robots. En fin de partie on gagne des points pour ses séries d'animaux de chaque espèce et pour chaque série d'animaux des 6 espèces différentes. On ajoute les points des cartes émissaires qu'on a placées dans son équipage (qui donnent des petits objectifs perso) et éventuellement ceux de son commandant de départ.
C'est rapide, c'est accessible, c'est mignon, tout en offrant des choix intéressants, un peu d'interaction et de contrôle via le choix des cartes face visible dans une rivière. Bref, j'aime beaucoup !
My top
No board game found