By : Antoinette | Tuesday, January 7, 2020 at 1:23 PM
TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
Mouaif je me sens petit face à ces enjeux. On se trompe de lieu pour parler politique. Ce que je soulignais, c'est que traiter du réchauffement climatique etc... c'est plus vaste que la dizaine de jeux que certains achetent chaque mois, quand Dédé du Gers n'en achete pas et qui pollue avec son C15 et son tracteur etc... bref, je préfère ne pas jouer les Don Quichotte ici.

Et comme je l'ai évoqué, je trouve pas raisonnable d'acheter 5000 jeux... je le pense pour moi, mais je comprends aussi les collectionneurs, le coté passionné. Du moment que cela demeure raisonnable et ne mette pas en danger économique (endettement) et social (otaku) une personne.
J'ai un coté collectionneur, je veux posséder mes classiques allemands même si je n'y joue pas beaucoup. Parce qu'ils sont associés à des souvenirs sociaux et du plaisir. Et je rechAvec erche régulièrement des jeux sur l'occasion, mais peu. (actuellement:  je me prendrais bien Keyflower pour Noel prochain et j'espère trouver l'extension Le Port de Descendance). Avec ca, j'en aurais fini de ma collec de jeux allemands. 


 
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
TheThinWhiteDuke dit :Et comme je l'ai évoqué, je trouve pas raisonnable d'acheter 5000 jeux... je le pense pour moi, mais je comprends aussi les collectionneurs, le coté passionné.

Ha oui, la passion de l'entreposage ! 

minimaliste
znokiss
znokiss
Moi j'ai décidé de collectionner les rognures d'ongle : c'est un produit naturel et ça prends beaucoup moins de place.
TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
La passion de l'entreposage... oui c'est bien vu! c'est exactement ca!
J'ai vu un type qui avait 400 jeux chez lui... euh... la question du pourquoi m'est venue. mais j'ai laissé tomber.
My top
No board game found
znokiss
znokiss
TheThinWhiteDuke dit :J'ai vu un type qui avait 400 jeux chez lui... euh... la question du pourquoi m'est venue. mais j'ai laissé tomber.

yesJe pense que t'as pas besoin de chercher bien loin sur TricTrac pour trouver des gens qui ont +400 jeux chez eux.
Au delà des idéaux de sociétés et politiques, on en revient aux considérations et aux jugements qu'on porte, et juger le pourquoi d'un type qui a +400 jeux chez lui me parait un peu malvenu sur un forum de jeux de société.

Parce qu'on ne sait rien du contexte, du reste, de la personne. Pour pousser l'exemple, on peut imaginer un mec poster un "ha ha, t'as 400 jeux ? Mais pourquoi" depuis son Iphone XR en garant son Hummer à côté des 2 motos dans le garage de la villa de campagne. Pour caricaturer un peu, hein.

Non pas que je sois contre parler de tout ça. Mais plutôt en section "vous dites", de façon générale et sans jugements, et rester ici sur des discussions entre amateurs de jeux, qu'ils aient 3 ou 1247 boites à la maison.

Pit0780
Pit0780
Je connais aussi des personnes qui ont des centaines de bouquins dans d'immenses bibliothèques.
Je ne les trouve pas forcément fous :)
Liopotame
Liopotame
Pit0780 dit : Je connais aussi des personnes qui ont des centaines de bouquins dans d'immenses bibliothèques.
Je ne les trouve pas forcément fous :)
ça dépend : ces livres ont-ils été lu ? Ou ont-ils une valeur particulière ? Ou le "collectionneur" s'est-il juste rendu dans sa librairie pour acheter tous les bouquins qu'il n'avait pas encore pour les exposer dans ses étagères ?
bast92
bast92
Je trouve la comparaison très intéressante.
On peut acheter tel ou tel jeu sans forcément le jouer dans l'immédiat, simplement en se disant "celui-ci il va me plaire", et "le jour où je voudrais y jouer je l'aurais".
Pas si bête vue la rareté de certaines boîtes.

Et donc si tu fais ça souvent, sans limite de budget ou de place, je pense que tu peux rapidement arriver à 400 jeux...

Donc pas dénué de sens d'avoir 400 boîtes.
Mais ! vas tu vraiment avoir le temps de jouer à TOUS tes jeux un jour si tu ne cesse de faire ça ? 400, puis 450, puis 500, puis ...
My top
No board game found
zechrub
zechrub
TheThinWhiteDuke dit :La passion de l'entreposage... oui c'est bien vu! c'est exactement ca!
J'ai vu un type qui avait 400 jeux chez lui... euh... la question du pourquoi m'est venue. mais j'ai laissé tomber.

Je dois en faire partie sans compter les JDR. Oui ce n’est pas très raisonnable mais je gagne bien ma vie, j’aime pas les voitures plus que ça et je ne fume plus (1 paquet par jour avant). J’ai un peu le syndrome du si je l’ai j’aurais pas à le chercher à 10x le prix dans 1 an, puis maintenant si je suis déçu bah je revends. Parfois y a des jeux que je n’ai que pour le côté esthétique. Donc oui c’est critiquable et je trouve génial cette initiative. J’ai d’ailleurs quand même réduit mes achats grâce à ce genre de poste.

My top
No board game found
Acathla
Acathla
Liopotame dit :
Pit0780 dit : Je connais aussi des personnes qui ont des centaines de bouquins dans d'immenses bibliothèques.
Je ne les trouve pas forcément fous :)
ça dépend : ces livres ont-ils été lu ? Ou ont-ils une valeur particulière ? Ou le "collectionneur" s'est-il juste rendu dans sa librairie pour acheter tous les bouquins qu'il n'avait pas encore pour les exposer dans ses étagères ?

Ont ils une valeur particulière ?

si il a 5000 jeux livres canettes de biere, c'est qu'ils ont une valeur particulière...pour la personne qui les a...

un jour j'ai decouvert "montre magazine"... Sur le coup 😂 🤔 Et puis apres je me suis juste dit qu'il y avait assez de collectionneurs pour en faire un magazine...😅

Pousser ce raisonnement a l'extrême implique que dès le premier jeu/livre possédé...c'est déjà superflu...😇

Morgal
Morgal
Acathla dit : Pousser ce raisonnement a l'extrême implique que dès le premier jeu/livre possédé...c'est déjà superflu...😇

 

À la rigueur, un jeu de tarot. Ça ne prend pas de place, c'est pas cher, et ça permet de jouer à tous les jeux jouables avec un jeu de tarot, ou un jeu de 32/52 cartes, en en retirant certaines.

minimaliste
minimaliste
Des gens ont des centaines de jeux. C'est exagéré, ils y jouent peu, certains sont sous cello, ca occupe des meubles et de l'espace donc de du M2 de logement.
Ok.
Mais un jeu se joue de nombreuses fois, contrairement à un livre, qu'on relit rarement plus de 2 ou 3 fois. Et il est aisé d'emprunter un livre, contrairement à un jeu.
Et puis il y a des collections de toutes sortes, + futiles les unes que les autres. Des sites internet spécialisés ont d'ailleurs un gros succès.
Pour l'anecdote, j'ai revendu des médailles militaires familiales, à ma grande surprise, je ne pensais pas que ça avait un sens hors du contexte de la personne bénéficiaire.
Bon.
Mais il y a aussi des collectionneurs de résidences secondaires, nombreuses en France. Et c'est autrement plus problématique, sur les plans écologique et social (difficulté accrue de loger les habitants dans les zones concernées).

On peut aussi tous faire le tour des objets inutilisés chez soi (outils, matériel de cuisine, vêtements...). Beaucoup de gens ont du mal à s'en séparer.

Voilà, tout ça questionne notre rapport à la propriété vs l'usage. Cela évolue dans certains domaines (ex voitures). Ça me semble plus compliqué pour les jeux. Il y a des sites de locations de jeux, mais cela demande beaucoup de vérifications de la complétude de la boîte, impossible vu le coût de location. Certaines boutiques louent des jeux, mais c'est marginal.



​​​
My top
No board game found
ArnoArno
ArnoArno
A mon avis si on avait tous la place qui va bien, on serait plein a avoir 400 jeux.
My top
ArnoArno
ArnoArno
minimaliste dit :Voilà, tout ça questionne notre rapport à la propriété vs l'usage. Cela évolue dans certains domaines (ex voitures). Ça me semble plus compliqué pour les jeux. Il y a des sites de locations de jeux, mais cela demande beaucoup de vérifications de la complétude de la boîte, impossible vu le coût de location. Certaines boutiques louent des jeux, mais c'est marginal.



​​​

Perso j’achète très régulièrement des jeux qui sont revendus si ils ne me plaisent pas ou plus. Ça revient pas très cher. C’est une sorte de possession temporaire.

Parfois ça me joue des tours, je regrette d’avoir revendu certains jeux. 

My top
minimaliste
minimaliste
ArnoArno dit :
minimaliste dit :Voilà, tout ça questionne notre rapport à la propriété vs l'usage. Cela évolue dans certains domaines (ex voitures). Ça me semble plus compliqué pour les jeux. Il y a des sites de locations de jeux, mais cela demande beaucoup de vérifications de la complétude de la boîte, impossible vu le coût de location. Certaines boutiques louent des jeux, mais c'est marginal.



​​​

Perso j’achète très régulièrement des jeux qui sont revendus si ils ne me plaisent pas ou plus. Ça revient pas très cher. C’est une sorte de possession temporaire.

Parfois ça me joue des tours, je regrette d’avoir revendu certains jeux. 

Oui.
Cela demande une relation à la possession différente de celle de beaucoup de gens,pour qui vendre un objet est impossible.

Les jeunes sont nombreux dans ton cas, en témoigne notamment les reventes de cadeaux après Noël.

Il y a aussi d'autres moyens: associations de jeu, se concerter avec ses camarades de jeu, acheter d'occasion...

 

My top
No board game found
TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
Pardonnez moi, je ne jugeais pas les gens qui possédiant trop de boites. J'ai trop vite écrit. Je peux meme les comprendre. Je n'arrive pas à baisser vraiment le nombre de jeux que j'ai... j'en suis à 60 et sur ceux là 40 sont déclarés "invendables" et c'est pas que des "classiques". Je trouve par exemple Root invendable, Dead of Winter auquel je joue moins invendable parce que c'est à mon sens le meilleur de tous les jeux sur la thématique Zombie etc... et je sais que j'y rejouerai. Mais je sais que je n'y rejouerai pas une 20aine de fois dans les 5 prochaines années... bref. il n'est pas impossible que j'arrive à la centaine de jeux d'ici 4 ans. 

Je considère que le theme de la discussion est d'arriver à nous faire jouer à ce qu'on a surtout. Et de ne plus considérer d'autres achats... car à la fin, si c'est vraiment le plaisir ludique qui nous interesse, et bien j'ai tout ce qu'il faut en réalité et meme trop.

Bref.
Le 2e message que je voulais faire passer c'est qu'il faudrait éviter dans ce thread de lier le sujet à des considérations politiques. On pourrait faire un autre sujet là dessus et je suis sur qu'on a tous plein de choses à dire. 

Voila voila,

@ArnoArno: tout à fait d'accord. En réalité, se faire une belle ludothèque est très peu cher du moment que tu considères la valeur de l'actif (c'est à dire la valeur de revente potentielle). Jouer peut meme etre quasi gratuit si tu te limites au marché de l'occasion car tu peux revendre ton jeu quasiment au meme prix que celui de l'achat. C'est une approche fort interessante et que compte m'appliquer. Pour information je tiens une fiche Excel de ma ludotheque avec cout d'achat et cout de revente potentiel du jeu. Et en regardant le total et bien chers amis, notre hobby ne nous coute pas grand chose... c'est une facon de ne pas se sentir coupable (ou d'expliquer à sa femme étonnée de voir un nouveau dans sa ludotheque (alors qu'on en a plein) vaut pas grand chose car il se revend au meme prix).
 
My top
No board game found
ArnoArno
ArnoArno
Je tenais à jour une liste xl aussi - j’ai arrêté depuis. Certaines années j’ai du acheter et vendre plus de 25/ 30 jeux. 2/3 en occasions et 1/3 en neuf. Je le fais moins car je joue en asso mais aussi que je fais moins d’erreurs de casting. Au total de toutes ces années je ne sais pas combien de jeux j’ai eu en CDD dans ma ludothèque mais ça doit chiffrer. Aujourd’hui je suis redescendu à une cinquantaine et en gros ça bouge pas trop, j’achète un jeu en j’en revends un. Au final comme tu le dis ça reste un loisir/passion très accessible. Si tu joues 5 parties à 4 et qu’entre l’achat et la vente ça te coûte 10/12€, c’est moins cher que les bières bues pendant les parties 😄
My top
TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
ArnoArno dit :Je tenais à jour une liste xl aussi - j’ai arrêté depuis. Certaines années j’ai du acheter et vendre plus de 25/ 30 jeux. 2/3 en occasions et 1/3 en neuf. Je le fais moins car je joue en asso mais aussi que je fais moins d’erreurs de casting. Au total de toutes ces années je ne sais pas combien de jeux j’ai eu en CDD dans ma ludothèque mais ça doit chiffrer. Aujourd’hui je suis redescendu à une cinquantaine et en gros ça bouge pas trop, j’achète un jeu en j’en revends un. Au final comme tu le dis ça reste un loisir/passion très accessible. Si tu joues 5 parties à 4 et qu’entre l’achat et la vente ça te coûte 10/12€, c’est moins cher que les bières bues pendant les parties 😄

CQFD ;-). Et en plus ici tu soulignes le cas d'un jeu acheté neuf. La revente d'un jeu d'occaz c'est quasi le meme prix que l'achat. 0 euros tes parties. Hé hé hé.

 

My top
No board game found
Zemeckis
Zemeckis
Antoinette dit :
Kristovm dit :
Antoinette dit :
Kristovm dit :

Bon sinon parlons peu parlons bien.

Cette période de Coronavirus fait que nos boutiques physiques souffrent et que les éditeurs revoient toute leurs programmations de sorties.

Je sais que les boutiques en ligne tournent toujours mais je ne sais pas si la baisse du nombre d'achats sera compensée / rattrapée par la suite lors de la réouverture des magasins. Est-ce que les gens reporteront leurs achats ? Est-ce que les conséquences du chômage partiel pour certains limiteront les achats ?

Quoi qu'il en soit afin de soutenir éditeurs et revendeurs j'ai décidé qu'à la réouverture des magasins et ce pendant 2 voire 3 mois j'achèterai quelques jeux / nouveautés afin de soutenir à mon niveau la reprise économique du milieu.

Je mets donc en parenthèse l'expérience quelques temps.


Ma posture va plutôt dans le sens inverse: ce bordel ne serait-il pas le bon moment pour sortir de la société de sur-consommation, de prendre la route d'une consommation plus raisonnée, différente... ?? Réflexion Illusoire? certainement...


je vais prendre une volée de bois mais je vois plus l'argument "je vais consommer pour aider ce secteur..." comme l'Excuse derrière laquelle se cacher 

Je t’invite à lire ce fil depuis LE DEBUT, tu comprendras mieux la globalité de ce message. 

le message ne t'était pas destiné personnellement (je n'aurai pas du te citer toi) mais plus généraliste.



enfin soit

Je te rassure je n'ai pas pris ton post personnellement, mais je pense que tu n'as pas non plus bien saisi mon intention.

Du coup je recommence ^^

Je suis comme toi je pense que cette crise peut modifier des choses en terme de consommation, du moins elle va accélérer des processus déjà entamés : davantage d'achats numériques, une modification des hypers (qui connaissent une crise), plus de local, plus d'achats en direct producteur et moins de consumérisme. 

La démarche de plusieurs TTciens est ici de tenter de moins consommer. Chacun le faisant selon ses envies et possibilités : zéro achat net, 1 jeu acheté 1 jeu revendu, limiter les achats compulsifs etc...
Pour le moment je crois que des habitudes ont été prises et que globalement le bilan à mi-parcours de l'expérience est plutôt positif.

Maintenant v'là le Coronavirus.
La fermeture des boutiques physiques.
La fermeture de mes petites boutiques ludiques physiques : l'une est une franchise et est affiliée à un réseau ludique et a plusieurs salariés ; l'autre il s'agit d'un seul gérant et la boutique n'est même pas affiliée à quelconque réseau.
Pour le moment ils ont tous deux zéro entrée car ne font pas de ventes numériques.
Les aides aux PME présentées par l'état est un coup de pouce pour le redémarrage mais il s'agit de prêts, qu'il faudra donc rembourser, donc avoir la liquidité pour.
La pente va être dure et personnellement j'ai envie de les soutenir au moment de leur réouverture. 

La pause de 2 ou 3 mois de cette expérience n'est en aucun cas une période où l'on compte se gaver de jeux. On a pris des habitudes de consommation alternatives qui nous conviennent amplement et à vrai dire si là maintenant je devais acheter un jeu je ne sais pas lequel je prendrai.
Non simplement cette petite pause sera pour réfléchir à comment rester dans une consommation raisonnée tout en achetant 1 ou 2 jeux, aux choix pertinents, pour aider nos 2 boutiques à redémarrer.

De toute façon et en toute honnêteté je continuerai à faire des bilans de l'expérience par-ci par-là.


En tout cas ça fait plaisir de voir que vous soutenez cette expérience d'année ludique sans achat 

C'est justement un comportement que je ne comprends pas trop.
Si je résume le propos :
- au début tu annonces vouloir ne plus acheter du tout, et si les autres veulent te suivre, tant mieux
- quand par la force des choses tout le monde te suit (à cause du virus), tu décides tout compte fait d'acheter pour soutenir

Donc tu souhaites ne plus acheter mais que les autres ne te suivent pas ? ou pas trop ? Si plus personne n'achète, ce n'est pas bon ?
Bref, tu souhaites ne plus acheter mais que les autres continuent à acheter pour que les boutiques puissent vivre.

Attention, je ne critique absolument pas ta façon de penser, tes envies ou ton comportement. Je ne me permettrais pas. Chacun est bien libre d'acheter ou de ne pas acheter, selon ses convictions.

C'est juste que je bloque entre ton envie de ne pas acheter mais que les boutiques puissent continuer de vendre.

Zemeckis
Zemeckis
morlockbob dit :on a vraiment des problèmes de riches : pas acheter de jeux cette année...wow.
 

Tu as vraiment un problème d'orientation. Si tu ne veux pas parler de jeux de société, ne vient pas sur tric trac. Internet est assez grand pour que tu y trouves ton bonheur.
C'est aussi con d'aller sur Tric Trac pour dire que les jeux de société c'est de la merde, que d'aller sur le site fan-club de Jul pour dire qu'il chante comme une casserole.

Zemeckis
Zemeckis
zechrub dit :
TheThinWhiteDuke dit :La passion de l'entreposage... oui c'est bien vu! c'est exactement ca!
J'ai vu un type qui avait 400 jeux chez lui... euh... la question du pourquoi m'est venue. mais j'ai laissé tomber.

Je dois en faire partie sans compter les JDR. Oui ce n’est pas très raisonnable mais je gagne bien ma vie, j’aime pas les voitures plus que ça et je ne fume plus (1 paquet par jour avant). J’ai un peu le syndrome du si je l’ai j’aurais pas à le chercher à 10x le prix dans 1 an, puis maintenant si je suis déçu bah je revends. Parfois y a des jeux que je n’ai que pour le côté esthétique. Donc oui c’est critiquable et je trouve génial cette initiative. J’ai d’ailleurs quand même réduit mes achats grâce à ce genre de poste.

Je fais également partie des collectionneurs. Même si je ne compte pas diminuer mes achats, je m'intéresse à ce topic.

MasterMindM
MasterMindM
Zemeckis dit :

(...) que d'aller sur le site fan-club de Jul pour dire qu'il chante comme une casserole.

Il ne faut pas dire ça, on va finir par croire que tu es dans ta paranoïa... (désolé seuls les amateurs de 'cuisine' pourront comprendre cette mauvaise blague...).


Maintenant, la réflexion que tu soulèves plus haut est intéressante : quelle est la "masse critique" à partir de laquelle on pourrait concilier les achats 'raisonnables' et la vie assez riche et diversifiée du secteur ludique ? En supposant que la philosophie est vocation à être appliquer de façon universelle, ce qui ne sera en pratique jamais le cas (il y aura toujours des profils de 'consommateurs' différents).

My top
Iskander
Iskander
Je me sentais pas trop concerné par ce sujet, mais force est de constater que depuis le début de la crise du coronavirus il n'y a plus rien en termes de consommation. Les magasins sont fermés, le marché secondaire, c'est mort. Mais le vrai problème en ce qui me concerne est que si on ne peut plus rencontrer les gens pour jouer avec, ça n'a plus aucun sens.

Ceci étant dit j'avais acheté l'une ou l'autre bricole en début mars, donc je n'ai pas encore eu de mois sans achat cette année »^_^«

Maintenant est-ce que le coronavirus aura des impacts à long terme sur la consommation, j'en doute fortement. Je me dis surtout que les générations actuelles garderont une habitude réflexe d'acheter du PQ lorsqu'elles sont inquiètes, mais pas grand chose de plus.
Le Zeptien
Le Zeptien
Iskander dit :(...=

Maintenant est-ce que le coronavirus aura des impacts à long terme sur la consommation, j'en doute fortement. Je me dis surtout que les générations actuelles garderont une habitude réflexe d'acheter du PQ lorsqu'elles sont inquiètes, mais pas grand chose de plus.

ça laissera des traces. je te dis pas qu'il y a aura une grosse prise de conscience et des changements qui vont avec dés la fin du confinement, mais dans les esprits de beaucoup de gens... il peut se passer des choses.

Par contre, on va surement nous faire le coup du chantage à l'emplois : On va te faire comprendre que si tu consommes pas assez ou moins que d'habitude, si tu retournes pas vite dépenser ton pognon dans les magasins, ben ça va être compliqué de maintenir les emplois, par exemple des gens que tu as soutenus pourtant pendant la crise du covid 19, ceux qui travaillent dans la distribution, le transport, l'agriculture, la santé, la propreté, etc... et encore plus des emplois dans les boutiques fermées actuellement. On va nous mettre face à nos propres contradictions. "Tu veux  moins consommer ? Ok, mais des gens vont être virés à cause de toi...  c'est pas bien ça !". C'est l'un des principes de notre bon système économique, mais là, ce sera dit encore plus clairement. Je pense aussi qu'on va nous parler du temps de travail... et oui, il va falloir "rattraper" tout ça, mais c'est encore un autre sujet...
Sinon, je potasse les règles des quelques jeux que je n'ai pu sortir jusqu'à maintenant. Donc il est vrai que question envie d'achat ludique, je ressens pas de manque particuliers, mais ne pas pouvoir simplement  fureté dans mes boutiques favorites de jeux, BD, livres, JdR, et autres... ça, c'est moins évident (snif!)

My top
No board game found
Antoinette
Antoinette
Zemeckis dit :
Antoinette dit :
Kristovm dit :
Antoinette dit :
Kristovm dit :

Bon sinon parlons peu parlons bien.

Cette période de Coronavirus fait que nos boutiques physiques souffrent et que les éditeurs revoient toute leurs programmations de sorties.

Je sais que les boutiques en ligne tournent toujours mais je ne sais pas si la baisse du nombre d'achats sera compensée / rattrapée par la suite lors de la réouverture des magasins. Est-ce que les gens reporteront leurs achats ? Est-ce que les conséquences du chômage partiel pour certains limiteront les achats ?

Quoi qu'il en soit afin de soutenir éditeurs et revendeurs j'ai décidé qu'à la réouverture des magasins et ce pendant 2 voire 3 mois j'achèterai quelques jeux / nouveautés afin de soutenir à mon niveau la reprise économique du milieu.

Je mets donc en parenthèse l'expérience quelques temps.


Ma posture va plutôt dans le sens inverse: ce bordel ne serait-il pas le bon moment pour sortir de la société de sur-consommation, de prendre la route d'une consommation plus raisonnée, différente... ?? Réflexion Illusoire? certainement...


je vais prendre une volée de bois mais je vois plus l'argument "je vais consommer pour aider ce secteur..." comme l'Excuse derrière laquelle se cacher 

Je t’invite à lire ce fil depuis LE DEBUT, tu comprendras mieux la globalité de ce message. 

le message ne t'était pas destiné personnellement (je n'aurai pas du te citer toi) mais plus généraliste.



enfin soit

Je te rassure je n'ai pas pris ton post personnellement, mais je pense que tu n'as pas non plus bien saisi mon intention.

Du coup je recommence ^^

Je suis comme toi je pense que cette crise peut modifier des choses en terme de consommation, du moins elle va accélérer des processus déjà entamés : davantage d'achats numériques, une modification des hypers (qui connaissent une crise), plus de local, plus d'achats en direct producteur et moins de consumérisme. 

La démarche de plusieurs TTciens est ici de tenter de moins consommer. Chacun le faisant selon ses envies et possibilités : zéro achat net, 1 jeu acheté 1 jeu revendu, limiter les achats compulsifs etc...
Pour le moment je crois que des habitudes ont été prises et que globalement le bilan à mi-parcours de l'expérience est plutôt positif.

Maintenant v'là le Coronavirus.
La fermeture des boutiques physiques.
La fermeture de mes petites boutiques ludiques physiques : l'une est une franchise et est affiliée à un réseau ludique et a plusieurs salariés ; l'autre il s'agit d'un seul gérant et la boutique n'est même pas affiliée à quelconque réseau.
Pour le moment ils ont tous deux zéro entrée car ne font pas de ventes numériques.
Les aides aux PME présentées par l'état est un coup de pouce pour le redémarrage mais il s'agit de prêts, qu'il faudra donc rembourser, donc avoir la liquidité pour.
La pente va être dure et personnellement j'ai envie de les soutenir au moment de leur réouverture. 

La pause de 2 ou 3 mois de cette expérience n'est en aucun cas une période où l'on compte se gaver de jeux. On a pris des habitudes de consommation alternatives qui nous conviennent amplement et à vrai dire si là maintenant je devais acheter un jeu je ne sais pas lequel je prendrai.
Non simplement cette petite pause sera pour réfléchir à comment rester dans une consommation raisonnée tout en achetant 1 ou 2 jeux, aux choix pertinents, pour aider nos 2 boutiques à redémarrer.

De toute façon et en toute honnêteté je continuerai à faire des bilans de l'expérience par-ci par-là.


En tout cas ça fait plaisir de voir que vous soutenez cette expérience d'année ludique sans achat 

C'est justement un comportement que je ne comprends pas trop.
Si je résume le propos :
- au début tu annonces vouloir ne plus acheter du tout, et si les autres veulent te suivre, tant mieux
- quand par la force des choses tout le monde te suit (à cause du virus), tu décides tout compte fait d'acheter pour soutenir

Donc tu souhaites ne plus acheter mais que les autres ne te suivent pas ? ou pas trop ? Si plus personne n'achète, ce n'est pas bon ?
Bref, tu souhaites ne plus acheter mais que les autres continuent à acheter pour que les boutiques puissent vivre.

Attention, je ne critique absolument pas ta façon de penser, tes envies ou ton comportement. Je ne me permettrais pas. Chacun est bien libre d'acheter ou de ne pas acheter, selon ses convictions.

C'est juste que je bloque entre ton envie de ne pas acheter mais que les boutiques puissent continuer de vendre.

Euh là tu te prends la tête sur des choses que je n’ai jamais dites, tu interprètes à ta vision mes propos et me poses des questions déviées de mes dires initiaux. 

J’ai annoncé dès le début UNE EXPÉRIENCE - le fil en porte le titre - sur 1 an. Jamais je n’ai dit que je n’achèterai plus jamais de jeu de ma vie une fois l’expérience finie.

La question du « oui mais tu ne soutiens plus l’économie de la filière » a déjà été posée, à juste titre, je n’ai juste pas envie de réécrire la même longue réponse (je te laisserai fouiller dans le fil).

Cette expérience, comme toute expérience, n’a de sens et de validité que dans un contexte économique classique, au cardiogramme stable et normal. 
Là les choses vont se corser pour MES boutiques physiques habituelles. Si tu aimes l’image médicale leur cardiogramme est plat. 
Comme il s’agit toujours d'une expérience et que le but n’est pas non plus de se prendre trop au sérieux ni de se mettre des oeillères j’ai décidé que oui on va acheter 1 jeu à la réouverture histoire de les aider (je ne pense pas être la seule á agir ainsi). Comme une salle de déchocage à l’hôpital, si tu le permets la comparaison, avant la mise en place de traitement de fond. 

Ce que je trouve rigolo c’est que sur ce forum de jeu certains (je ne te vise pas) ne prennent pas cette expérience comme une forme de jeu, mais bien trop au sérieux. Étonnant. 


Rien à voir, quoi que si en fait et ça peut te donner une idée de notre façon de penser, t’éclairer sur notre façon d’agir au quotidien. 
Nous avons 2 nounous pour nos enfants. Actuellement nous avons décidé de ne pas passer par le chômage partiel mais de maintenir leur salaire plein même si elles ne travaillent plus/beaucoup moins en ce moment. Parce que oui bon 80% de salaire maintenu c’est bien mais sur un mois ça leur montait jusqu’à 400€/mois entre tous leurs contrats. 


Alors oui à notre niveau et sans triomphalisme on fait un effort pour les autres, parce que leur maintien dans des moments difficiles nous importe. 

Blacksad290
Blacksad290
C’est beau j’ai failli pleurer, autant je trouvé le sujet intéressant ( il peut encore l’être) mais la jouer la corde sensible  en période de crise on est au bord du misérabilisme.
pour rejoindre Morlockbob, oui on a vraiment des problèmes de riches.
Chips
Chips
TheThinWhiteDuke dit :Je considère que le theme de la discussion est d'arriver à nous faire jouer à ce qu'on a surtout. Et de ne plus considérer d'autres achats... car à la fin, si c'est vraiment le plaisir ludique qui nous interesse, et bien j'ai tout ce qu'il faut en réalité et meme trop.

Je me retrouve tout à fait dans cette réflexion. Pas mal de jeux me font envie régulièrement mais en prenant le temps de poser les choses je vois bien que j'ai envie d'y jouer, pas forcément de les posséder. D'ailleurs ça m'arrive de plus en plus de donner certains de mes jeux à des amis : je sais qu'ils y les sortiront plus que moi et que j'aurais l'occasion d'y jouer quand on se verra, tout le monde est gagnant.

Je comprends les collectionneurs mais il m'est impossible de raisonner comme eux : avoir une boîte sur l'étagère qui ne sort jamais, ça me crève le coeur et je préfère la revendre. C'est parfois à regret parce que le jeu est très bon, parce que je l'aime beaucoup, etc. mais si je sais que je ne le sortirais pas, pourquoi le garder ?

J'ai acheté un meuble Ikea début 2019 (une 3x4) en me disant "voilà, tout ce que j'ai devrait rentrer dedans si j'ai bien jaugé, et je ne dépasserais pas cette taille à l'avenir". Au final j'ai 2 cases libres sur 12 où je range des livres (d'ailleurs je prête beaucoup mes livres, j'ai besoin de les faire vivre et de partager mes lectures) et j'ai fait du tri pour descendre à 51 jeux (il y en a un qui finira par partir pour arriver à pile 50, c'est tout aussi irrationnel que la collectionnite ^^), dont 2 KS en cours de production. Maintenant le principe est simple : 1 qui rentre, 1 qui sort, à moins que ce soit un jeu d'un type nouveau que je n'ai pas (et encore...)

Je dois dire que ça fait un bien fou de ne plus se poser de questions quand on a envie de jouer : au lieu de me dire "alors là j'ai envie de négociation, est-ce que je prends le jeu X, le Y ou le Z ?", je me dis "ah, j'ai envie de négociation, allez, un petit Y !". Ca évite de perdre du temps à choisir et surtout la frustration d'avoir certains jeux qui restent trop au placard malgré leurs qualités. Et puis honnêtement, quand c'était toujours le jeu Y qui sortait des trois parce qu'il était meilleur/ qu'on le préférait, pourquoi garder les autres ? Avec l'occasion on retrouve quasiment tout aujourd'hui, donc c'est sans regret de mon côté, ce qui ne veut pas dire que ça a été facile de "faire le tri"...

Le plus dur c'est de ne pas "tricher" en ne vendant que des petites boîtes histoire de dire qu'on réduit sans réduire !surprise
 

TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
Sans être aussi sarcastique. Je suis d'accord avec Morlockbob aussi.

Franchement, on en a assez d'analystes à la noix nous raconter leurs salades à tout interpréter de cette crise, ou meme sans la crise, user du réchauffement climatique etc... jusqu'à venir s'introduire dans nos débats de nerds. "Je n'achete pas de jeux parce que c'est pas bon pour la planete. gna gna gna... Green washing jusqu'à la production de jds avec editeurs qui maintenant promeuvent le fait de ne plus faire leurs jeux en chine. ok pourquoi pas... je suis écolo, je prends mais svp la jouez pas vertueux à juger les autres... et vas y que les inquisiteurs s'introduisent dans le jds pour montrer du doigt les mauvais consommateurs parce que tu vois... ils kiffent les figurines...! 
Et d'autres vanter leur facon de consommer : "moi je consomme local, j'achete chez mon vendeur du coin!" Cool, c'est bien mais ca veut pas dire que tu es plus noble que les autres frere!

En fait c'est ce qui se passe là dans la déviation du débat. Nous avons chacun je crois des comportements vertueux, avec nos contradictions... ce que j'apprécierais c'est moins d'étalage de "bien pensance" (attention je n'aime pas ce mot, il est souvent utilisé par des militants d'extreme droite pour dénoncer l'intelligentsia parisienne, mais ici je crois qu'il est pertinent).

Sinon pas de jeu acheté pour moi en ce début de crise. J'attends la fin de la crise pour récupérer un jeu que je voudrais en revenandant un autre...


 
My top
No board game found
TheThinWhiteDuke
TheThinWhiteDuke
Chips dit :
TheThinWhiteDuke dit :Je considère que le theme de la discussion est d'arriver à nous faire jouer à ce qu'on a surtout. Et de ne plus considérer d'autres achats... car à la fin, si c'est vraiment le plaisir ludique qui nous interesse, et bien j'ai tout ce qu'il faut en réalité et meme trop.

Maintenant le principe est simple : 1 qui rentre, 1 qui sort, à moins que ce soit un jeu d'un type nouveau que je n'ai pas (et encore...)

Je dois dire que ça fait un bien fou de ne plus se poser de questions quand on a envie de jouer : au lieu de me dire "alors là j'ai envie de négociation, est-ce que je prends le jeu X, le Y ou le Z ?", je me dis "ah, j'ai envie de négociation, allez, un petit Y !". Ca évite de perdre du temps à choisir et surtout la frustration d'avoir certains jeux qui restent trop au placard malgré leurs qualités. Et puis honnêtement, quand c'était toujours le jeu Y qui sortait des trois parce qu'il était meilleur/ qu'on le préférait, pourquoi garder les autres ? Avec l'occasion on retrouve quasiment tout aujourd'hui, donc c'est sans regret de mon côté, ce qui ne veut pas dire que ça a été facile de "faire le tri"...

Le plus dur c'est de ne pas "tricher" en ne vendant que des petites boîtes histoire de dire qu'on réduit sans réduire !surprise
 

Tout pareil que toi Chips! nos planètes sont alignées ;-).

My top
No board game found
Acathla
Acathla
TheThinWhiteDuke dit :Sans être aussi sarcastique. Je suis d'accord avec Morlockbob aussi.

Franchement, on en a assez d'analystes à la noix nous raconter leurs salades à tout interpréter de cette crise, ou meme sans la crise, user du réchauffement climatique etc... jusqu'à venir s'introduire dans nos débats de nerds. "Je n'achete pas de jeux parce que c'est pas bon pour la planete. gna gna gna... Green washing jusqu'à la production de jds avec editeurs qui maintenant promeuvent le fait de ne plus faire leurs jeux en chine. ok pourquoi pas... je suis écolo, je prends mais svp la jouez pas vertueux à juger les autres... et vas y que les inquisiteurs s'introduisent dans le jds pour montrer du doigt les mauvais consommateurs parce que tu vois... ils kiffent les figurines...! 
Et d'autres vanter leur facon de consommer : "moi je consomme local, j'achete chez mon vendeur du coin!" Cool, c'est bien mais ca veut pas dire que tu es plus noble que les autres frere!

En fait c'est ce qui se passe là dans la déviation du débat. Nous avons chacun je crois des comportements vertueux, avec nos contradictions... ce que j'apprécierais c'est moins d'étalage de "bien pensance" (attention je n'aime pas ce mot, il est souvent utilisé par des militants d'extreme droite pour dénoncer l'intelligentsia parisienne, mais ici je crois qu'il est pertinent).

Sinon pas de jeu acheté pour moi en ce début de crise. J'attends la fin de la crise pour récupérer un jeu que je voudrais en revenandant un autre...


 

 "on a vraiment des problèmes de riches" c'est un peu de la bien pensance ?

le jeu de société est un truc de riches...(KS ... entre autres...)

du coup je ne comprends pas

Antoinette
Antoinette
Allez on respire un coup ... on arrête de penser que les gens veulent donner des leçons ... on expire par la bouche ... on inspire longuement ... on arrête de se sentir inférieur ou attaqué parce qu'on n'a pas la même pratique/vision des choses ... on expire par la bouche ... on inspire longuement ... on sourit (les trolls, on pète un coup) et on retourne à l'essentiel de ce fil s'il vous plaît !
laugh