Aphanassi Viazemski
Oui débat complexe, quelques commentaires en vrac, qui montrent que je n'ai pas un avis tranché :-)

1- Respecter la loi c'est important. C'est le fondement de la civilisation. On a le droit de la critiquer, de lutter pour la faire changer, mais pas de l'enfreindre (c'est mal !).
Prétendre le faire "pour le bien des éditeurs" n'est pas un argument, a priori ce sont des grands garçons, on peut leur expliquer qu'ils "feraient mieux de", pas le faire à leur place si ce n'est pas légal, même si on pense que c'est dans leur intérêt.
Et ce n'est pas parce qu'on a du mal à faire respecter l'interdiction de quelque chose qu'il faut le légaliser. Argument totalement fallacieux. Le Mexique n'arrive pas à lutter contre la criminalité galopante, ils doivent faire quoi, laisser tomber et légaliser les enlèvements et les meurtres, ou trouver des solutions pour les endiguer ?

2- La propriété intellectuelle, c'est compliqué. En un sens je comprends la notion, et je sais que derrière il y a des enjeux, parfois des années de travail, de recherche, d'échec, et c'est aussi ça que protège la propriété intellectuelle. Mais:
L'idée n'est rien, la mise en œuvre est tout (Gonzague, dans le Bossu, on a les références qu'on peut :-) )
C'est une notion très occidentale, les Chinois sont aux antipodes de ça, c'est pour ça qu'on ne se "comprend" pas sur la notion de contrefaçon. Ça prouve juste qu'il y a d'autres manières de fonctionner que notre modèle
Patrick Hernandez a fait une seule chanson, en une nuit, et a vécu toute sa vie dessus. Ça ne me gêne pas, tant mieux pour lui, de là à dire qu'il y a de la morale et de la légitimité derrière la propriété intellectuelle...
On voit des artistes inconnus ou quasi inconnus se plaindre d'avoir été pillés par un chanteur ou un humoriste à succès. Ce qui tendrait à prouver que le succès ne vient pas seulement, voir pas prioritairement, de l’œuvre, mais de celui qui la présente, et de la manière dont il la présente. En France on a quand même tendance à vouloir récompenser surtout l'idée originale
Les concepts de jeux ne sont pas légion, et les pures innovations non plus. Si on commence à aller grattouiller du côté de la propriété intellectuelle de l'idée originale, on n’est pas couchés...

3- Je n'ai presque jamais piraté. Jamais quand je pouvais acheter, les rares fois où je l'ai fait concernaient des œuvres qui n'étaient pas à la vente. On va me dire que c'est la liberté de l'artiste, de l'éditeur. Certes, ceci dit ils ont aussi le droit de laisser leurs œuvres dans le garage, on ne sera pas frustrés. Produire, montrer quelque chose, et refuser de le vendre à quelqu'un qui est prêt à l'acheter, c'est un concept artistique qui me dépasse. Bon, c'est ma déontologie personnelle. Mais même si ça m'ennuie, je dois le reconnaître, à l'époque j'achetais les CD à 16 € (même en format numérique). Et s'il n'y a avait pas eu de piratage, je les achèterais à 20 ou 25 € aujourd'hui. Alors que là ils sont à 10 €, et je peux acheter des morceaux à l'unité (oui je sais je suis un dinosaure). Et l'industrie du disque a survécu, jusqu'à preuve du contraire (d'ailleurs faut-il vraiment que ce soit une "industrie" ?). Il faudrait quand même que les milieux professionnels puissent se remettre en question sans ce genre de pression, surtout quand ils prétendent donner des leçons de morale...

Pour conclure, je pense qu'aujourd'hui, le développement d'une version numérique devrait faire partie de la base du développement d'un jeu, être intégré dans les coûts (parce que ça coûte quand même un peu d'argent, n'en déplaise à certains: on n'a pas le même niveau d'attente ou d'exigence fasse à un mod vendu par un pro et celui fait par un amateur gratuitement, et des questions de droit peuvent alourdir la note), dans les contrats. Mais ce n'est pas pour ça que ça légitime le fait de développer d'une manière illégale une version numérique si l'éditeur a choisi de ne pas le faire lui même.

Rq: je ne connaissais pas TTS, j'en suis resté à Boardgame arena. Je crois au respect de la loi, mais je n'aime pas non plus qu'on utilise ses failles en prenant les gens pour des cons. Je ne sais pas s'ils sont riches à million, mais ils vendent quand même un outil dont le modèle économique s'appuie clairement sur un catalogue constitué de manière illégale. Ce ne serait quand même pas très compliqué pour eux de bannir ce qui est illégal, de leur propre initiative. S'ils ne le font pas ce n'est pas pour rien.
yahndrev
yahndrev
Je soutien complètement! Et suis toujours estomaqué par le peu de considération de la part des "oui, mais..." qui ne soutiennent même pas le secteur du loisir qu'ils disent apprécier par dessus tout. Déplorable.
Escoune
Escoune
Et moi je suis toujours estomaqué par les éditeurs qui ne pensent qu'à taper sur les joueurs...
yahndrev
yahndrev
Je ne lis qu'un article sur une mise en cause d'une entreprise qui se permet des libertés avec le droit. Mais de toute façon je crois qu'on a déjà bien compris ton point de vue, merci.
baleck
baleck
Les mods de TTS c'est du fan made qui comble un vide laissé par les éditeurs, les qualifier de pirates, c'est de la malhonnêteté intellectuelle.

Quand les éditeurs prendront la peine de proposer une solution équivalente... De nombreux jeux (des ccg, lcg..) survivent grâce à ces mods. Des tournois sont organisés regroupant de nombreux joueurs (qui ont achetés le jeu) Des passionnés qui donnent bénévolement de leur temps pour organiser des évènements et faire vivre leur jeu.
Les éditeurs qui sortent des dizaines de jeux par an puis les abandonnent, ne supportent pas, ils préfèreraient mettre aux fer ces forbans ou les pendre sur la place publique.
ehanuise
ehanuise
Mais pourquoi donc les éditeurs seraient-ils obligés de proposer une version TTS de leur jeu ?
Un éditeur/auteur/illustrateur peut simplement refuser d'y être présent. Cela ne donne pas le droit à d'autres de le faire à leur place!
De plus même s'il voulait proposer une telle version, l'éditeur ne peut pas forcément le faire ou l'autoriser :
- Les contrats qu'il a avec les auteurs et illustrateurs ne lui permettent pas forcément de proposer ou autoriser une version digitale
- Les même contrats ne lui permettent pas forcément de proposer ou autoriser une version digitale dans les la,gues et les territoires couverts par cette plateforme
- Ils peuvent aussi exiger que toute version digitale fasse l'objet de payements qui ne peuvent être obtenus avec ces versions

Ce n'est pas parceque les joueurs en ont envie que c'est une obligation pour l'éditeur, ou même une possiblité. ET je le répète, si l'éditeur ne fait pas de version digitale ou s'y oppose, personne n'à le droit de le faire à sa place!
limp
limp
Du Fan Made illégal. Une solution équivalente ? Donc, dès que tu veux un truc, faudrait qu'on le créée ? Et puis, solution équivalente, comment dire : je peux jouer à des centaines de jeux sur le net, de façon gratuite, et que les éditeurs ont validé. Alors un site qui fait la même, demande de payer tout ou partie et ne respecte rien, bah c'est normal que ça jure dans le paysage...
Damiste
Damiste
Question complexe s'il en est.

Les illustrateurs/auteurs/éditeurs font bien de se plaindre de telles pratiques.

Bien sûr, dans le cas précis, il est peu probable que les pertes financières soient élevées et il est même presque certain que la piraterie profite à la notoriété des jeux.

Mais l'affaire est question de principe. Au-delà de l'aspect financier. il y a l'aspect moral et même psychologique.

Ceux qui se sont faits cambrioler le disent. Au-delà des pertes matériels, le fait qu'un individu soit entré chez soi (parfois pendant son sommeil) est au plus haut point traumatisant. Cela entraîne souvent des difficultés psychologiques à long terme.

Bien sûr, la comparaison est osée. Le traumatisme sera plus important lors d'un cambriolage que lors d'un vol de copyright. Il n'en reste pas moins que les choses sont similaires. Les ayant-droits ont le droit de propriété sur leur travail et toute personne qui l'utilise sans autorisation enfreint ce droit et vient sur un terrain où il n'a pas le droit d'être.

Je n'ai aucun mal à penser que se faire piquer son travail peut être traumatisant.

Alors que faire ?

Ecrire régulièrement à Steam et Tabletop Simulator pour les embêter sur la question (des actions coordonnées pourraient avoir un intérêt).

Ne pas faire de lien vers les plateformes qui ne respectent pas le copyright.

Et au contraire faire la promotion de plateformes qui jouent le jeu, par exemple parmi celles qui n'ont pas été citées :
- Happy Meeple (https://www.happymeeple.com/fr/)
- Boîte à Jeux (http://www.boiteajeux.net)
- Yucata (https://www.yucata.de/en)

Merci pour cet article.
Joe Jinis
Joe Jinis
La comparaison n'est pas bonne, rien à voir avec un cambriolage, il n'y a ni retrait de bien, ni intrusion.

Là une comparaison qui pourrait être ressemblant serait que quelqu'un est passé devant sa maison, l'a prise en photo, et offre des tableaux de cette maison sur internet.
La seule chose qui est blessée au final c'est l'amour propre pour moi > "Ha l'enfoiré j'aurais du y penser avant et en plus les vendre."
Damiste
Damiste
Bien sûr que si, c'est comme un cambriolage.

C'est celui qui possède la maison qui peut décider qui y entre. Celui qui utilise le copyright d'un autre, entre là où il ne doit pas aller.

Qu'importent les raisons (bonnes ou mauvaises) qu'ont les ayant-droits de ne pas vouloir mettre leur bien à disposition de tous, ce n'est pas à d'autres de décider pour eux.
ehanuise
ehanuise
Du haut de mes 51 ans j'ai l'impression qu'il y a une énorme difficulté des générations plus jeunes (les 20-40 actuels) à accepter que les choses soient différentes de leurs envies.
Personne n'à le droit d'obliger un créateur de mettre son oeuvre à disposition de telle ou telle manière. Le créateur est le seul à pouvoir décider, c'est sa prérogative, et l'essence du droit d'auteur est de protéger cela.
Hypermoi
Hypermoi
L'anecdote qu'on croirait qu'elle n'a aucun rapport mais en fait si :
Après ma première partie de Decrypto, je me suis dit : trop bien ! ... Mais... je peux y jouer avec le matos de Codenames !! Allez paf !
Et après 2 parties supplémentaires... J'ai acheté Decrypto... Et en ai parlé à 2 autres amis qui l'ont acheté aussi (alors qu'ils avaient Codenames, notez bien)...

Alors question subsidiaire : est-ce que jouer à Decrypto avec le matos de Codenames, c'est du piratage ?

Bref, tant que ça reste marginal... Par contre, si on me prouve qu'il y a préjudice financier (ce dont je ne suis pas convaincu) : par exemple, un jeu téléchargé plein de fois et qui ne marche pas en boutique, là, je suis d'accord qu'il faut taper du poing sur la table...

PS : Parce que le préjudice moral sur le contrôle de l'oeuvre ne me paraît pas entendable. Le nerf de la guerre, c'est de rétribuer les créateurs, non ? La preuve en est le droit à la caricature, qui vient justement autoriser les détournements, pas forcément dans le sens attendu par un créateur...
Joe Jinis
Joe Jinis
Après faut arrêter de parler piratage à tout va, pirater du contenu sur internet ça veut dire proposer de manière gratuite (ou pas, bien pire) en supprimant les sécurités un contenu proposé de manière payante.

Là le contenu proposé gratuitement ( une fois la licence TTS achetée ) n'existe pas. Il n'y a aucun crack, aucune volonté de briser une sécurité. Je ne sais même pas légalement ce que ça donne, un non respect des droits d'auteurs sans objectif de monétisation ?
ehanuise
ehanuise
Au regard de la loi, l'infraction est de mettre à disposition l'oeuvre sans l'autorisation des ayants droits. La notion d'en tirer profit ou non est totalement secondaire.
znokiss
znokiss
Bon, si je tente un bête résumé de ce qui se dit ici :

- Est-ce que Tabletop Simulator (TTS) est un problème ? En principe non, c'est juste un outil permettant de modéliser facilement des machins en 3d manipulable sur une table.

- Est-ce que la gestion du contenu de TTS est un soucis à l'heure actuelle ? Il semble bien que oui, pour les raisons exposées dans l'article. Le fait est que le Workshop propose une tétrachiée de mods amateurs reproduisant à coup de scans la grande majeure partie des jeux connus (plus de 31'000 mods téléchargeable au moment où je poste). C'est très facile à créer, à mettre en place et à distribuer via le Workshop steam (qui vient de Valve et non des devs de TTS, et qui sert à la base à distribuer facilement des mods amateurs pour le jeu vidéo).

- Est-ce que vouloir stopper à tout prix la diffusion de contenu sur TTS est une bonne idée ? Les avis divergent. L'article ci-dessus dit que oui, il faudrait faire un effort commun. Mon avis perso est que c'est un combat à la Don Quichotte, du même genre que les majors du disque l'ont tenté il y a 10-20 ans lors de la généralisation du MP3, idem avec le contenu vidéo et la généralisation de l'ADSL.
Un mod signalé va en général disparaître assez rapidement, mais va vite réapparaître 4 ou 6 fois ailleurs posté par d'autres utilisateurs. Je pense personnellement qu'aujourd'hui, vouloir faire disparaître un jeu de TTS est un combat vain.

- Est-ce que ça représente un manque à gagner pour l'industrie ? Là, bien difficile de répondre... Est-ce que les 300 personnes qui ont téléchargé un jeu FlatlinedGame auraient réellement acheté le jeu physique et ne passeront pas à la caisse du fait d'avoir une version TTS ? Rien n'est moins sûr. Car contrairement à la musique ou à un film, dont le ressenti est identique en version dématérialisé ou sur support physique CD/DVD, un jeu de société joué sur PC n'offre pas du tout la même expérience qu'en vrai, sur une table.
Est-ce que des utilisateurs de TTS vont se dire "chouette, plus besoin d'acheter des boîtes." ? C'est bien possible, mais mon doigt mouillé me laisse à penser que ce sera loin d'être la majorité.
Par contre, je peux imaginer que des gens qui auront testé un jeu sur TTS et eu une bonne expérience vont ensuite en parler, peut-être acheter ledit jeu, voire faire acheter ledit jeu à leur entourage : amis/famille/lecteur de blog, etc...

- En revanche, la question de contrôle de l'oeuvre et sa diffusion exposé dans l'article demeure. La qualité est inégale sur TTS, depuis le Mage Knight ou Gloomhaven parfaitement scripté jusqu'à la vieille adaptation de tel jeu mal scanné. Mais là encore, le système d'évaluation par les utilisateurs permet quand même de bien faire le tri et reléguer en bas de classement le fond du panier.

(je clique "poster" et continue en commentaire)
znokiss
znokiss
A la fin de l'article, la question est posée : "Ok mais je fais quoi alors" ?
Elle s'adresse à nous, joueurs, acheteurs de boîtes.

Cette question, je la retourne aux acteurs de l'industrie, créateurs, distributeurs et éditeurs : ok, mais vous faites quoi alors ?

A l'heure où le financement participatif explose et où de plus en plus souvent des version numériques sont proposé en avant première, sur TTS, Tabletopia voire même Vassal ou autre... s'opposer frontalement à la diffusion numérique me parait contre-productif et comme je disais plus haut, ne donnera pas de gros résultat.
Et ce d'autant plus dans le contexte actuel de confinement mondial, où la consommation de jeux de société en ligne explose. Allez-vois le nombre de partie par jour sur BoardGameArena, affichez les données sur 1 an et voyez les graphes : https://boardgamearena.com/serverstatus?section=games_played

Je note que l'article ci-dessus arrive 5 ans après la sortie initiale de TTS, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. La solution parfaite n'existe pas, ce serait trop beau, trop simple. Mais des pistes existent. Quelques exemples :

- Créer des versions numériques officielles ?
Il existe effectivement des jeux payant sur TTS : https://store.steampowered.com/dlc/286160/Tabletop_Simulator/
Est-ce utile ? A voir, un jeu dispo de façon officielle se trouve tout de même en quelques exemplaires sur le Workshop amateur. Mais il y aura tout de même une version commerciale disponible, qui rapportera quelques deniers aux ayant droits.

Est-ce difficile à faire ? Oui et non. Pour un petit éditeur, qui sont souvent une petite équipe, voire une personne seule, et peut-être sans grande connaissance de l'outil, c'est pas évident à envisager. Mais quand on voit la rapidité d'adaptation de jeux sur le Workshop, les compétences existent. Simple joueur, je n'ai pas du tout la prétention de connaitre le secteur. Mais si j'étais dans ce cas de figure, peut-être que je tenterais de prendre contact avec un de ces moddeurs, parler contrat, prestation, etc... pour avoir une version officielle.
A titre perso, en sachant que ça part vers les bonnes personnes (ayant-droits originels) je n'aurais aucun soucis à donner quelques sous à des mods actuels amateurs qui sont, il faut le dire, de bien bonne qualité.

Est-ce complètement idiot comme façon de penser ? Citons un autre exemple : BoardGameArena, autre site de jeux de société en ligne, qui s'enrichit d'un nouveau jeu en moyenne une fois par mois. Là-bas, c'est complètement légal : l'équipe négocie les droits d'adaptation de telle ou telle licence (voir la liste ici : https://studio.boardgamearena.com/licensing) , puis des internautateurs un peu doués "programment" le jeu sur le BoardGameStudio qui est relativement simple à utiliser (voir la page par là : https://studio.boardgamearena.com/).
Enfin, une fois le jeu terminé et débuggé, il est mis en ligne pour tous, de façon gratuite (avec une option "Premium" payante à 2 ou 4€/mois pour des petits bonus bien sympa).
Je ne connais pas le détail des contrats, rénumérations et versements des droits, mais le fait est que c'est légal et que ça marche.
znokiss
znokiss
Bref, ces grosses tartines de textes pour dire que oui, le problème soulevé dans l'article est réel, et c'est un sujet à prendre très au sérieux.
Mais quelques réactions ci-dessous et mon expérience me laissent à penser que la solution envisagée dans l'article, c'est à dire s'opposer frontalement à ce mode de diffusion des jeux, me parait peu efficace.

Il y a un tournant numérique à prendre pour le JdS, c'est indéniable, et il faut avouer que Tabletop Simulator s'est engouffré dans la brèche de façon fort peu cavalière avec son attitude je m'en foutiste, mais le fait est que vu son succès, il y a une vrai demande. Probablement une majorité de personnes qui veulent juste joueur à des jeux sur PC mais aussi des gens qui y préparent et modifient très facilement leurs protos, testent leurs jeux à plus ou moins grande échelle (certains copains se reconnaitront ici) ou bien se servent de TTS pour les démos de leur jeu lors d'un Kickstarter...

J'ai beaucoup de mal à penser que les jeux diffusés de façon numérique représente une grosse perte de vente physique, mais je partage l'avis que la façon de fonctionner de TTS aujourd'hui est très problématique pour les différents maillons du secteur.

Je pense que ce secteur (le jeu de société version numérique) est encore tout frais et va évoluer très rapidement dans les temps à venir, et que ceux qui s'en sortiront le mieux seront ceux qui prendront en compte ce nouveau canal de diffusion qui va, je pense, continuer à se développer d'une façon ou d'une autre. A nous tous de faire que ça aille dans la meilleure direction.


Quelques liens en vrac pour aller plus loin :

- Le créateur de Blooms (jeu encore non édité mais ça arrive bientôt chez Underdog Games) raconte comment mettre son jeu dispo sur BGA lui a beaucoup apporté en terme de retours de joueurs et stats de parties : https://www.nickbentley.games/board-game-premarketing-with-bga/

- La courbe d'usagers de Tabletop Simulator ne cesse d'augmenter depuis le confinement : https://steamcharts.com/app/286160#7d

- DTDA Games a rendu son jeu Light Hunter disponible sur steam gratuitement : https://store.steampowered.com/app/1105530/Light_Hunters_Battalion_of_Darkness/

- un lien vers OverboardGame, un développeur qui propose ses services pour la modélisations de jeux dans TTS. Il a créer de nombreuses adaptations et démos de jeux pour des Kickstarter, mais pas que : https://overboardgames.co.uk/overboard-games-modeling-analysis/
C'est pas de la pub, j'ai mis ce site car c'est un que je connais, y'en a sans doute plein d'autres, mais c'est pour montrer un exemple.

Allez, je m'arrête là, mais je lirais volontiers vos commentaires et retours.
Joe Jinis
Joe Jinis
Ouais sacrée hausse du nombre de joueurs, mais finalement au niveau mondial c'est quasi rien.
Escoune
Escoune
Znokiss président !
Schtroumpf_74
Schtroumpf_74
Bel article qui montre un problème de société où les gens veulent accéder à des produits le plus facilement.
Par contre, comment savoir quels jeux sont piratés sur ce genre de site. Le joueur lambda n'a aucun moyen de le savoir.
znokiss
znokiss
Pour TabletopSimulator, un clic sur le Workshop de steam montre tous les mods disponible : https://steamcommunity.com/workshop/browse/?appid=286160&browsesort=trend§ion=readytouseitems&actualsort=trend&p=1&days=-1
Après, le "joueur lambda" qui n'a aucune connaissance de ce genre d'outil n'ira peut-être pas se balader là-bas.
Joe Jinis
Joe Jinis
Perso je ne suis d'accord avec à peu près rien de ce qui est dit dans l'article.

Déjà le côté ils font de la tune, franchement pas tant que ça, il font payer 14€-20€ la licence de TTS (selon achat groupé ou non) et la plateforme est à dispo ad vitam sans plus rien payer, et une partie va à steam en passant.

Ensuite sur le contenu, les éditeurs qui publient des trucs, en général soit c'est ultra moisi, soit c'est pas à jour du tout.
Heureusement qu'il existe une communauté de fans qui permet de faire vivre ça en ce moment.

Personnellement dans mon groupe d'amis on s'y est en parti mis pour continuer à jouer aux jeux auxquels on joue en vrai ensemble, donc des jeux qu'on a déjà physiquement chez nous.
Donc moi je remercie complètement la communauté des joueurs qui ont passé du temps à mettre en ligne des mods gratuits (donc aucune génération de pognon là dessus).

Le vrai risque que ça a ? Donner aux gens qui n'auraient pas le jeu en vrai d'aller l'acheter.

Et pour info sachez que la grande partie des mods ne se trouvent pas sur steam, les mods les plus évolués que j'ai pu tester n'y sont pas déployés, il y a des sites pour ça et des groupes autres et même des gens qui n'e partagent que les sauvegardes, etc.

Ce monde est vraiment devenu trop centré sur le pognon.... Ce genre de truc permet de supporter un peu mieux le confinement mais non faut toujours ramener ça au pognon. Bizarrement je n'ai pas vu un seul auteur sur les forums de TTS venir crier à l’infâmie, pourtant ils doivent savoir que ça existe.

Tout notre groupe arrêtera de jouer à TTS lors du déconfinement (du moins si on peut refaire des soirées), car malgré que ce soit assez immersif ça n'a rien à voir, on ne se voit pas, on ne partage pas de pâtisseries et autres, c'est moins convivial mais ça permet de garder le contact.

Edit : Juste préciser, si une personne motivée à réussi à faire un mod très fonctionnel, réaliste toussa, sur son temps libre, c'est bien la preuve que les éditeurs s'en foutent d'en faire malgré que ça pourrait rapporter du pognon. Ha ben nan ça préfère faire une appli pourrie qu'on vendra 15€ plutôt qu'un mod sympa sur TTS vendu 7€ pas folle la guêpe.

Edit 2 : Je rappelle le principe du "piratage" qui se passe dans le monde réel et pas dans la tête des éditeurs. Une personne qui "pirate" c'est pas une personne qui achète en moins, c'est une personne qui n' AURAIT PAS acheté de toutes manières. Si Bob a téléchargé le mod X, qu'il a pu trouver gratos, c'est parce que il ne voulait PAS l'acheter. Donc soit il kiff pas et se dit qu'il a eu raison, soit il kiffe et ptêtre bien qu'il va l'acheter en vrai après tout ça.
Mister Nico
Mister Nico
"Une personne qui "pirate" c'est pas une personne qui achète en moins, c'est une personne qui n' AURAIT PAS acheté de toutes manières."

Ou pas.
phil31
phil31
j adore Edit 2
tembargo
tembargo
Si les gens ne jouent qu'à des jeux sur TTS ce n'est sans doute pas de potentiels acheteurs de toute façon. Par contre ils vont parler du jeu à de potentiels acheteurs qui eux vont l'acheter. C'est pas tout perdu.

Après une réflexion sur l'industrie du jds et pas sur les droits d'auteurs, il n'y a jamais eu autant de jouer à ce jour et il n'y a jamais eu autant de jeux. Il y en a même "trop". Beaucoup de bons jeux passent inaperçu et d'autres jeux sont vendus en masse à cause d'une certaine hype du moment et finiront en masse sur okkazeo.
TTs et Tabletopia et autres, permettent aux joueurs de se faire une meilleur idée du jeu avant de l'acheter. Et d'éviter d'entasser des jeux non ouverts dans leurs kallax et qui au final ne plairont peut etre pas.
Beaucoup de projets KS ou autre, mettent leur jeux justement sur TTS gratuitement pour influencer les ventes de leur jeux.

Et sinon le futur du jds c'est certainement le jeu video. Grand écran sur la table du salon, hologrammes ou encore lunettes VR (D'ailleurs TTS en VR c'est sympa ^^ mais bon c'est pas encore prêt pour le mass market :p)
Ca nous evitera de collectionner du plastique et du carton en masse dans nos kallax. sauvons la planete :D

Fini.
charbo75
charbo75
Ce n'est pas l'existence de Tabletop Simulator qui est remis en cause, mais les mods sans accord de l'éditeur et de l'auteur. Mods qui semble t-il sont très difficiles à faire retirer.
Chips
Chips
"Et sinon le futur du jds c'est certainement le jeu video. Grand écran sur la table du salon, hologrammes ou encore lunettes VR "
A mon avis pas du tout, le fait de voir les joueurs autour de la table et l'aspect tactile sont des composantes essentielles du jeu de société. Une grande partie des joueurs apprécie justement de pouvoir se passer des écrans et du numérique pendant leur pratique...
Joe Jinis
Joe Jinis
Pareil, j'adore les jeux video mais j'adore aussi les jeux de société, ce sont deux mondes à part ^^
tembargo
tembargo
Ah d'accord !