Tournay
8.19 
165 reviews

Description du jeu :

Fort du succès et de la reconnaissance de "Troyes", le premier jeu du tout jeune éditeur Pearl Games, la même équipe d’exactement la même s’est mise au travail pour nous proposer une nouveauté pour Es... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Description complète

Fort du succès et de la reconnaissance de "Troyes", le premier jeu du tout jeune éditeur Pearl Games, la même équipe d’exactement la même s’est mise au travail pour nous proposer une nouveauté pour Essen. En octobre donc. Quand je vous dis la même équipe, c’est tout pareil. Mêmes auteurs, même illustrateur, même lignée de jeu. Et à la lecture des règles, on sent le même goût qui picote sous les méninges et qui vous donne envie de revenir dessus, encore et encore.
"Tournay" est son nom. Oui. Encore un nom de ville. Encore du moyen âge. Encore une composante du hasard passé au tamis du contrôle. Car là où "Troyes" vous faisait manipuler des dès pour gérer avec précision votre stratégie, "Tournay" nous propose la même chose, mais avec des cartes.
L’idée est la suivante, en gros. Chaque joueur va avoir une carte « Place » devant lui, accueillant des habitants. Des civils jaunes, des religieux blancs et des militaires rouges. Tout se tient. On va mettre en place au centre de la table 3 rangées de cartes, en pile. Des civils jaunes, des religieuses blanches et des militaires rouges. Tout se tient encore. Des cartes activité, des deniers et autres bricoles qui sont autant de détails que vous lirez dans la règle quand elle sera en ligne (bientôt).


L’idée, c’est que chaque joueur va construire un quartier de « Tournay » devant lui. En déposant des cartes « bâtiment », par exemple, qu’il aura récupérées dans le carré central. Cette zone est composée de 3 cartes sur 3, soit 9 cartes. Vous allez pouvoir y déposer des cartes « personnage » qui vous apporteront des effets spécifiques, etc.
Mécaniquement c’est simple. Très simple. À son tour, le joueur actif va enchainer deux choses. Il va pouvoir jouer une carte de sa main, s’il en a envie ou s’il en a, afin d’agrandir son quartier. Puis, il va effectuer une action avec des habitants. Action qu’il va choisir en fonction de sa stratégie et de ses besoins. On va pouvoir piocher une carte, ou activer un bâtiment de son quartier, ou lutter contre un événement, ou gagner des deniers ou rassembler tous ses habitants sur sa place parce qu’à force de les envoyer bosser, ils sont dispersés et du coup on ne peut plus rien faire, alors il faut les rapatrier. Les bougres.
Tout cela va se faire avec les habitants de votre place et ceux de vos adversaires. Comme pour les dès de « Troyes », si vous utilisez les habitants de vos adversaires, il va falloir les payer… Par exemple, si vous voulez piocher une carte, il va falloir utiliser autant de personnages de la couleur de la carte que son niveau. Comme vous n’avez que 2 personnages par couleur sur votre place, vous allez forcément emprunter un personnage à un adversaire…
Pareil pour l’activation des bâtiments et leurs effets. Tout va se jouer sur la bonne utilisation de vos habitants et de vos quartiers au bon moment.

Bien sûr, des évènements vont surgir, il faudra alors lutter contre, surtout si cela vous handicape. Etc. Etc.
Oui, mais comment je gagne ?
Il y a deux conditions de fin de partie. Un joueur a construit un quartier de 9 emplacements avec au moins un bâtiment de prestige visibles et paf, c’est la fin. Ou un a révélé et placé sous les pioches au moins autant de cartes «Crieur Public»que le nombre de joueurs plus 1 et paf, c’est la fin. (Oui, il y a des crieurs, des cartes qui vont apparaître et qui vont déclencher des choses, mais je ne vais pas réécrire la règle complète, vous imaginez bien qu’avec ce genre de jeu, il y a des quelques de subtilité cette annonce est là pour vous donner une idée, alors j’ai fait l’impasse sur les crieurs.)
Donc, une fois arrivé à la fin de partie, chaque joueur peut encore bricoler un peu et on fait un décompte final. Les bâtiments de prestiges visibles vont rapporter des points à tous les joueurs (un peu plus à celui qui l’a construit, bien sûr). Les cartes jouées rapportent aussi des points, donc on additionne tout ça. On rajoute des points de rempart (oui, il y a des remparts, mais je ne vais pas réécrire la règle complète, vous imaginez bien qu’avec ce genre de jeu, il y a des quelques de subtilité cette annonce est là pour vous donner une idée, alors j’ai fait l’impasse sur les remparts.) Et celui qui a le plus de points est déclaré « Grand Vainqueur ».
À la lecture de ce résumé, peut-être que vous ne vous rendrez pas bien compte du potentiel, mais la règle complète, qui ne fait que 4 pages (très illustrées), plus 1 page de règles avancées et extension, est très claire et pleine de subtilité. De la part de Sébastien Dujardin, Xavier Georges et Alain Orban il ne pouvait en être autrement. Cette règle sera en ligne sur le site Pearl Games très bientôt et nous avons un tournage de Tric Trac TV pour très bientôt…

Awards
Default
Trophée FLIP Editeur Réflexion 2012
Auteurs et éditions

edition 2011
Par Alain Orban, Xavier Georges and Sébastien Dujardin
Illustré par Alexandre Roche
Édité par Pearl Games
Distributed by Millennium

This game has been added to the database at Aug 18, 2011


Les avis

8.19 
165 reviews
Smiley
59
Smiley
15
Smiley
61
Like
Le bon remède...
9,40 
Le Zeptien October 5, 2019

Ah les jeux de cartes ! Qu'est-ce que j'ai pu pester contre ces machins et le point de départ fut la grande époque de Magic : Tout le monde y jouait, sauf moi... Et puis après, durant des années, j'ai...

Positive reviews

Si vous avez aimé Troyes, allez visiter Tournay...
8,00 

Les + :Règles simplesMatériel de très bonne qualitéExtension incluse de baseIllustrations très réussies et en cohérence avec le thème (et avec Troyes)Parties...

Mon curé se couche avant que tout revienne bien...
8,00 

Quid de la ressemblance avec Troyes ?Graphiquement, inutile d'y revenir.Mécaniquement ? eh bien, mis à part les trois secteurs (militaires, paysans et...

Bruges version hard !
7,50 

Ok Tournay est sorti bien avant Bruges et à part la proche géographie, ils n ont en commun que le principe de mega combo qui donne le coup...

Pas de virage abrupt mais une belle courbe !
10,00 

Tournay nous plonge au premier abord dans un univers familier...Les illustrations semblables, les 3 familles de meeples identiques, les cartes événements...

Negative reviews

Avancer à demi en aveugle
4,00 

Basé une stratégie sur des cartes caché (ou visible de temps à autre) ne me plait pas. L4aide de jeux et les symbole sont pas forcement évident à comprendre......

Jeu sympatique mais il ne me fait pas tournay...
5,90 

C'est un bon jeu mais quitte à sortir du pearl games autant sortir troyes. Perso je n'ai pas accroché plus que cela. Le défaut,...

C'est quand qu'on arrête ?
1,40 

Non parce que ça fait déjà 25mn que j'attends mon tour de jeu... J'ai déjà fait un Perpexlus Epic en attendant. Toujours pas à moi ? Bon, bah je vais me...

tournay la page
4,00 

Il y a beaucoup de cartes et de combos à connaître pour bien y joué. Il est pas mal, mais ce qui gâche tout c'est le nombre de carte et combos à connaître...

Buerk froid
4,00 

Tournay fait bien la continuité avec Troyes, même style graphique austère mais avec un certain charme et malheureusement même style de mécanique froide...

Give your opinion!Lire tous les avis