This game has been added to the database at Feb 25, 2014

edition 2014
Par Wolfgang Kramer and Michael Kiesling
Illustré par Olivier Freudenreich
Édité par Ravensburger
Distributed by Ravensburger and Oya

Standalone 2 editions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon
Docteur Mops

Linko ! Ne passez pas à côté !

Linko ! Ne passez pas à côté !

C’est vrai qu’aujourd’hui… Enfin peut-être pas aujourd’hui d’ailleurs mais hier ou avant-hier ou demain… Enfin en ce moment de manière générale, il est publié un nombre de jeux impressionnant. Parmi tous ces jeux il est souvent bien difficile de séparer le bon grain de l’ivraie surtout qu’il n’est rien de plus mystérieux qu’une boîte de jeu. Pas vraiment plus qu’un bouquin en fait mais un jeu c’est un peu plus impliquant. Un peu plus cher et surtout nous ne sommes pas les seuls concernés à moins d’acheter un casse-tête ou un jeu solo. Heureusement nous sommes là (dit-il dans un grand élan d’immodestie).

Default

Pourquoi donc vous introduis-je ainsi avec ce sec préliminaire ? Parce que je voudrais vous présenter « Linko ! » une des nouveautés de l’éditeur Ravensburger. Une de leur petite boîte contenant un jeu de cartes et qui se présente… Ce n’est pas que ce soit moche… C’est… Disons pour faire clair que visuellement cela n’a absolument aucun intérêt. Comme si on avait voulu faire passe-partout en devenant invisible, sans saveur, sans goût, en ne froissant personne et, comme d’habitude, à vouloir ne déplaire à personne, on disparaît dans une neutralité fadasse et insipide. On pourra arguer à la défense de l’éditeur qu’il existe des spécificités culturelles propre à l’Allemagne ou la France mais au bout d’un moment il faudra bien admettre que l’univers artistique allemand n’a rien à envier au reste du monde et que tout cela tient certainement à la bêtise et l’inculture que de quelques diplômés d’écoles de marketing en mal de recettes à la mort-moi-le-nœud justifiant leurs incompétences par des principes pseudos scientifiques destinés à faire croire que le mauvais goût est mieux partagé que le reste et que cela sera bel et bon pour gagner plus de brouzoufs.

L’amateur plus avisé, ayant pris soin de se protéger les yeux remarquera en plus petit, tout en bas, deux noms qui devrait attirer sa curiosité : Wolfgang Kramer et Michael Kiesling ! Voilà qui devrait permettre de se pincer le nez pour aller regarder de plus près ce qui va se passer avec cette boîte verte et quelques amis autour d’une table.

Et ils auront bien raison parce que nous sommes devant un jeu de cartes assez incroyable et très malin. Oui ! Autant vous le dire, « Linko ! » est du même calibre qu’un « Gang of Four » et vous savez l’importance que cela implique quand on connaît mon amour immodéré pour ces tas de cartons ludiques.

Laissez-moi donc essayer de vous convaincre. Dans la boîte 110 cartes. Des cartes numérotées de 1 à 13, chacune existant en 8 exemplaires. Le compte n’y est pas, ajoutons donc à cela 5 Jokers marqués X.

J’oubliais une carte « joueur actif » dont on se débarrasse assez rapidement.

Après avoir distribué 13 cartes à chacun parce que ça porte bonheur, 6 seront exposées devant tous les joueurs. Ces cartes seront une pioche visible mais il sera également possible de piocher à l’ancienne dans le tas de pioche.

L’objectif du jeu est de marquer le plus de points. Chaque carte qui, en fin de partie, est posée devant nous rapportera un point tandis que celles qui resteront dans notre main vaudront -1 chacune.

Nous sommes donc dans un jeu de défausse mais vous allez voir que les auteurs ont su créer un gameplay assez déstabilisant au premier abord mais surtout d’une élégance assez jouissive.

À notre tour nous allons pouvoir jouer une ou plusieurs cartes du moment qu’elles ont la même valeur.

Pour le moment ces cartes sont posées faces visibles devant nous. Comme nous allons le voir plus loin, elles ne sont pas encore en sureté.

Chacun, à son tour fera de même.

Default

Dès qu’un joueur pose une ou série e cartes, on doit faire le tour des autres joueurs en regardant les cartes posées au tour précédent. Par exemple, si un joueur pose une paire de 6, il peut attaquer tous les joueurs qui viennent de poser également une paire et dont la valeur est inférieure à 6.

Imaginons qu’au tour précédent, un joueur venait de poser une paire de 5. Le joueur actif avec sa paire de 6 peut alors « capturer » sa paire de 5 et les mettre dans sa main.

Quel intérêt vous dites-vous alors que le but est de se débarrasser des cartes que l’on a en main. L’intérêt est double : d’abord retirer 2 points à cette pauvre victime (chaque carte conservée devant soi valant un point) et renforcer par exemple les quelques 5 que l’on possède déjà pour les jouer en plus grand nombre et ainsi les rendre plus difficiles à capturer.

Mais Wolfgang et Michael ont été encore plus retords que cela ! Il se peut que cette paire de 5 ne nous intéresse pas. On peut alors les snober et ne pas les prendre. L’attaque aura quand même des conséquences : la victime doit alors choisir entre reprendre ces 2 cinq dans sa main (ce qui le retarde) ou il doit les défausser et en piocher deux nouvelles (ce qui suivant les cartes visibles dans la pioche pourra peut-être cette fois l’avantager.

Avec une attaque, on ne cible pas un joueur particulier mais tous les joueurs qui peuvent l’être. Autant vous dire que le jeu est assez méchant et qu’il faudra estimer si l’attaque est préjudiciable aux concurrents ou si au contraire elle risque de l’arranger.

Cela est d’ailleurs une des stratégies du jeu que de poser des cartes facilement attaquables dans l’espoir d’attirer un joueur prédateur car on pourra alors piocher une ou des cartes qui nous intéresse plus. C’est la technique dite de l’appât.

Tactiquement, il faudra aussi avoir l’œil sur les cartes visibles que piochent les autres joueurs ce qui donnera une petite idée des coups qu’ils préparent.

La valeur des cartes n’ayant aucun impact sur le score final, on pourra également choisir de récupérer des cartes de faible valeur qui sont parfois délaissées pour leur faible pouvoir d’attaque mais qui, cumulées pourront se jouer en paquet pour vider sa main par surprise.

Car une manche prend fin dès qu’un joueur n’a plus aucune carte en main. La manche stoppe immédiatement sous les protestations des autres joueurs. Le tout est d’arriver à dégainer le premier sans se faire trop repérer avant.

Il faut donc sans cesse compter combien de cartes restent en main chez les concurrents car une manche peut se terminer très soudainement et dans ce cas, mieux vaut ne pas prendre trop de risques en vidant sa main le plus vite possible pour ne pas perdre trop de points.

On retrouve dans « Linko ! » des sensations présentent dans le « Gang of Four » mais le duo magique allemand a su avec finesse renouveler le genre avec des mécanismes très simples qui donnent à ce jeu de cartes une personnalité si particulière.

Vous aurez compris que mon enthousiasme de joueur est à la mesure de mes moqueries sur l’habillage de ce jeu. Voilà typiquement le genre de jeu que l’on pourrait snober, le regard glissant dessus sans s’y arrêter alors que le contenu (tout aussi insipide visuellement) cache une merveille d’ingéniosité qui conforte une fois de plus le talent du déjà si fameux couple Kramer-Kiesling

Une Tric Trac Tv sera bientôt consacrée à ce jeu.

Default


« Linko ! »
Un jeu de Wolfgang Kramer, Michael Kiesling
Illustré par Olivier Freudenreich
Publié par Ravensburger
2 à 5 joueurs
10 à 99 ans
Langue de la règle: France
Durée: 20 minutes
Prix: 20,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (20)

Default
Olfenw
Olfenw

Notre jeu du moment ! On adore !

Abedijah Jones

Mon bon Docteur...En tant que prescripteur de jeux je vous hais! Et hop dans ma besace...

captainoliver

On va attendre encore un peu....

captainoliver

Bonjour,

oui je sais que si j avais des pouicos, je pourrais voir la vidéo. Mais comme dis ma femme
: "on ne peut pas tout avoir".
Donc quand la vidéo sera t elle disponible?
En vous remerciant.

JB Ravensburger

La règle FR révisée est disponible : cf la fiche du jeu section ressources :)

captainoliver

Chouette chouette, vive la TTV!!

JB Ravensburger

Courage CaptainOlivier, la TTT arrive bientôt :)

Effectivement Himuraken, c'est une info qui nous a déjà été remontée le mois dernier. Je mettrais la règle corrigée en ligne dès que possible.

Disons que cette erreur fait foi que vous détenez bien le premier tirage du jeu ;) .

Jean-Baptiste.

Himuraken
Himuraken

les régles sont relativement courtes mais il faut faire attention, il y à une coquille dans la vf, le tableau de dernière page indique "même nombre et même valeur" hors c'est faux, il faut poser une valeur plus éleve pour attaquer les cartes adverses en + du même nombre de cartes.

captainoliver

Bonjour,

j ai bien reçu mon jeu, qu on trouve aisément sur le net. Par contre les règles, ne me parlent pas. Help!!! Y aurait il une vidéo pour les nuls???

Himuraken
Himuraken

passé commande à lecture de la régle le jeu à l'air bien malin, de + K&K sont mes auteurs préféré, si y à bien des petit jeux carte ou non que je surveille c'est les leurs et ceux de knizia.

incroyable qu'après 25 ans de création de jeux, ils trouvent encore des idées qui sont dans l'air du temps.