Les Loups-Garous de Thiercelieux : Le Village

de Philippe des Pallières and Hervé Marly
8.63 
56 reviews

Description du jeu :

Note : contient le jeu de base !Alors, premier constat, elle pèse la boîte. Déjà parce qu'elle est plus grande, du format carré dans lequel l'éditeur -Lui-Même- a déjà édité "Medici" ou "Amazones" par... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Description complète

Note : contient le jeu de base !
Alors, premier constat, elle pèse la boîte. Déjà parce qu'elle est plus grande, du format carré dans lequel l'éditeur -Lui-Même- a déjà édité "Medici" ou "Amazones" par exemple, mais aussi parce que les bâtiments ainsi que les cartes du jeu de base sont à dépuncher (terme plus ou moins barbare employé par les geeks pour signifier qu'on va prendre plaisir à retirer de leur habitacle des tuiles en cartons bien épaisses d'un petit coup de doigt qui fait "pounch"). Et c'est du beau carton épais. Terminé la carte pliée sans faire exprès parce qu'on vient de se faire lyncher et qu'on n'est pas content alors on retourne sa carte avec force et rage...
Une fois dépunché, vous pourrez placer le matériel dans deux petits sacs de toile. Un petit rouge pour les tuiles Personnage et un grand noir pour les bâtiments, comme ça, si vous ne voulez transporter dans votre sac à main que le jeu à base de personnages, hop, facile...
Maintenant, passons aux bâtiments et aux rôles visibles. Il y a 19 jetons "rôle visible", 14 silhouettes de bâtiments pour 10 pouvoirs associés.

"Les Fermiers" peuvent être jusqu'à 6, ils posent le bâtiments "ferme" devant eux et prennent un jeton "Vache". Ils ont la charge d'élire parmi eux le Capitaine qui, à sa mort, choisira un successeur parmi les fermiers restant. S'il n'y a plus de fermier, il n'y a plus de Capitaine. Je rappelle pour ceux qui l'auraient oublié que le Capitaine à 2 voix lors des votes...
"Le Confesseur" prend le bâtiment "église" et le jeton de pouvoir unique "le chapelet". Une fois dans la partie, et en journée, il désigne un joueur qui devra instantanément lui montrer, en secret quand même, sa carte personnage. Une fois la confession effectuée, le confesseur défausse le jeton "chapelet".
"Le Rebouteux" prend le bâtiment "masure" et le jeton "Le mortier". Une fois dans la partie, et en journée, il désigne un joueur qui récupérera son pouvoir unique déjà utilisé. Ce joueur reprend alors le jeton qu'il a défaussé. Par exemple, le confesseur récupérera son chapelet... Bien sûr, en faisant cela, le rebouteux défausse son jeton à lui qu'il a du coup...

"L'Institutrice" prend le bâtiment "école" et le jeton "La cloche". Chaque jour, juste avant le vote, elle peut interdire, si elle le souhaite, à deux autres joueurs de voter, sauf les vagabonds (oui, il y des vagabonds). Bon, du coup, elle ne vote jamais. Elle peut faire ça, à chaque tour.
"Le Boulanger" prend le bâtiment... "Boulangerie" et le jeton "Le pain". Chaque nuit, juste au moment où le meneur de jeu demande aux Loups-Garous de s'endormir, cet homme, qui se lève de très bonne heure, peut ouvrir les yeux pour essayer d'entrapercevoir un mouvement suspect. Son pouvoir est permanent, mais d'avis qu'il ne vaut mieux pas se faire gauler par les lycanthropes sinon on ne l'aura pas très longtemps son pouvoir...

"Le Barbier" prend le bâtiment "L'échoppe" et le jeton "Le rasoir". N'importe quand durant la journée, il peut, à l'instar de sweeney todd, éliminer un joueur. Bon, s'il s'agit d'un Loups-Garous, le village le fête, c'est sûr, et le barbier défausse le jeton "rasoir". Par contre, s'il a viré un simple villageois, comment dire... Gloups... Il est éliminé. Imaginé l'hécatombe de l'enchaînement si dans la boucle il y a du Chasseur et/ou des amoureux.

"Le Bailli" prend le bâtiment "La maison du bailli" et le jeton "les clefs de la maison du bailli", forcément. Le Bailli intervient lorsqu'un joueur est éliminé. Si celui-ci, le joueur éliminé, laisse un bâtiment vacant, il peut, s'il le souhaite mais il n'est pas obligé quand même et ho faudrait pas voir à exagérer, il peut, donc, désigner un joueur vagabond comme nouveau propriétaire. Oui, les vagabonds, comme leur nom l'indique, n'ont pas de domicile fixe, voilà une opportunité de gravir quelques marches de l'escalier social...
"Le Tavernier" prend le bâtiment "La taverne" et le jeton "la timbale". Comme c'est un homme sympathique, les Loups-garous ne peuvent le croquer la nuit et les villageois ne peuvent pas voter contre lui le jour. Un homme tranquille en somme. Enfin, le truc, c'est que le jour, il vote avant tout le monde, tout seul. Si jamais le joueur contre lequel il a voté se fait éliminer, paf, il perd son immunité et rend le jeton "La timbale".
"Le Châtelain" prend le bâtiment "Le manoir" et le jeton "le blason". Après un vote, le Châtelain peut, si le condamné en fait la demande gentiment et de manière convaincante, gracier le pauvre bougre qui allait se faire lyncher. Bien sûr, si c'est un lâche, il peut se gracier lui même, et la force de conviction n'aura pas besoin d'être efficace sur ce coup là. Bon, en même temps, une fois qu'une victime est gracié, le jeton "blason" est défausser...
"Les Vagabonds" ne prennent pas de bâtiments, mais ils ont droit à un jeton "baluchons". Ils n'ont pas de pouvoir particulier, par contre, certains rôles ne peuvent rien contre eux. L'institutrice ravale son savoir, le barbier son rasoir, le corbeau ses lettres anonymes et le pyromane n'a rien à brûler. Forcément.
Quoi, comment ? un Corbeau et un Pyromane ? Oui, l'extension propose 3 nouveaux personnages.
Le Loups-Garous Blanc, son but sera de terminer la partie tout seul, après avoir éliminé les autres Loups-Garous et tous les villageois. Un vrai égoïste. Pas facile l'air de rien, hautement stratégique mais terrrrrriblement excitant.

Le Pyromane, un psychopathe qui à l'appel de son nom par le meneur va avoir la possibilité, une fois durant toute la partie, de mettre le feu à un bâtiment. Bien sûr, il met le feu durant la nuit, en toute discrétion. Au matin, le sinistre est découvert par tout le village, le bâtiment qui a brûlé est retiré de la partie, son occupant devient vagabond. Si le Pyromane a détruit le bâtiment de la victime de la nuit, on considère que les Loups-garous se sont fait piégé. Le premier Loup-garou à droite du bâtiment brûlé est retrouvé carbonisé dans la bâtisse -le joueur est donc découvert et quitte la partie-, les autres, on fuit à la vue des flammes et l'on considère qu'ils n'ont pas pu manger leur victime, donc, le propriétaire du bâtiment est sain et sauf et devient vagabond.
Le Corbeau, comme un lâche qu'il est, peut à chaque fin de nuit, avant que les villageois ne se réveillent, poser le marqueur "affiche anonyme" sur la porte d'un bâtiment, indiquant ainsi qu'il soupçonne l'habitant d'être un Loup-Garou. À partir de cet instant, ce joueur à de base de voix contre lui. Comme ça, parfois par pure méchanceté. Cela dit, les vagabonds n'ayant pas de porte, ils sont à l'abri de la calomnie...
Voilà, nous avons fait le tour de toutes les nouveautés, à vous d'imaginer maintenant les multiples stratégies et autres embrouilles des combinaisons qu'il peut y avoir...

Awards
No award found
Auteurs et éditions

edition 2009
Par Philippe des Pallières and Hervé Marly
Illustré par Stéphane Poinsot
Édité par Lui-Même
Distributed by Asmodee

This game has been added to the database at Sep 2, 2009


Les avis

8.63 
56 reviews
Smiley
14
Smiley
3
Smiley
30
Like
Gare aux garous !
9,10 
Janabis March 31, 2010

Un petit bijou.Certes, il faut être un bon petit groupe pour y jouer. Moi, j'ai la chance que cela m'arrive parfois.Je ne remercierai jamais assez Hervé & Philippe de m'avoir...

Positive reviews

Pas exempt de défauts pour autant.
10,00 

On connait tous "LEs loups Garous de Thiercellieux" et pour ma part, j'adore.Je ne peux donc qu'apprécier cette version, qui contient la même chose avec...

oui encore !!!!
8,00 

un peu difficile pour les non initiés mais c'est le jeu d'ambiance de référence à mon avis mieux vaut commencer par les loups normaux avant de commencer...

Mais jusqu'où vont ils aller ?
8,00 

Pour tout amateur de LG cette boite est indispensable ! Je pense cependant, qu'il faut avoir un minimum d'expérience dans le jeu de base pour apprécier...

C'est la fête au village!
10,00 

Coucou Les Loups Garous!Ce "Village" est ue version "augmentée" du célébrissime "Loups Garous de Thiercelieux".La principale inovation venant du fait que...

Le retour de la malédiction qui tue!
8,00 

Matos superbe !Les bâtiments apportent quelques nouvelles interactions intéressantes, mais çà reste globalement le même (bon) jeu.

Negative reviews

Un peu déçu
4,00 

Tester lors des vacances de nouvel an... La sauce n'a pas prise. Les bâtiments ne sont pas simples et alourdissent un peu le jeu. On a eu des soucis de...

A réserver aux grands spécialistes
3,40 

L'idée de bâtiments où trouvent place les personnage prolonge le jeu pour ceux qui le connaissent trop par cœur, mais sans...

Au milieu d'un concert de louanges, mon avis negatif.
2,00 

Bon je n'aime pas le jeu de base (voir mon avis sur la fiche ad hoc). Résumé de mon avis dessus : Je trouve qu'il a comme interet d'etre un des rares jeux...

Pourquoi compliquer
2,00 

Le village complique inutilement un jeu qui se veut simple à la base.La boîte est belle, les cartes sont cartonnées.Perso je n'utilise pas les bâtiments...

Give your opinion!Lire tous les avis