Carcassonne - Mers du Sud

de Klaus-Jürgen Wrede
Carcassonne - Mers du Sud
8.00 
1188 reviews

Description du jeu :

Un jeu de placement tuiles et d’iles paradisiaques pour 2 à 5 joueurs de 8 ans et plus.Les mers du sud, là où l’eau d’un bleu paradisiaque coule doucement autour un archipel d’iles reliées par un... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Docteur Mops

Carcassonne : mers du Sud vous donnera t’il la banane ?

Carcassonne : mers du Sud vous donnera t’il la banane ?

« Carcassonne » est le jeu à succès mondial de monsieur Klaus-Jürgen Wrede. Ce jeu de dominos moderne peut être considéré comme le plus grand succès venu d’Allemagne après le « Catane ». C’est le jeu de tuiles de composition de paysage référent et qui dit succès dit aussi extensions et goodies en tout genre présentant plus ou moins d’intérêt ludique mais prisés des collectionneurs.

Entre variations, variantes, extensions, il doit devenir difficile à l’auteur de présenter de nouvelles idées sans quitter le principe de base de prise de majorité dans un paysage que l’on construit.

Default

Si le jeu initial proposait aux joueurs de collaborer compétitivement pour la création d’une ville médiévale fortifiée du genre de Carcassonne, le jeu a depuis bien longtemps quitté les terres du Languedoc-Roussillon pour le grand n’importequoi. C’est ainsi qu’on pourra découvrir Carcassonne à la préhistoire, Carcassonne fait du ski, et donc aujourd’hui Carcassonne à la plage avec cette magnifique image colonialiste gentille sauf pour le petit singe qui est en train de piquer une banane au gentil blanc si sympa avec les autochtones qui sont eux aussi si sympas que s’en est un plaisir de faire du commerce avec eux. À votre avis, au niveau de l’identification, vous vous retrouvez dans la peau du gentil couple local emplumé, du souriant colon, du petit singe ou du perroquet ?

En fait je suis bien certain que vous vous en moquez allègrement parce que tout ça ce n’est que de l’habillage puisqu’en réalité il va falloir collecter des petits pions en bois disposés sur des petites tuiles en carton. C’est juste pour rappeler une fois encore, salaud briseur de rêves que je suis, que l’imagerie du gentil colon blanc a encore de beaux jours devant elle et tout le monde ou presque de trouver cela absolument normal puisque c’est la norme justement. De toute façon, on s’en fout, on ne vend quasiment aucun jeu à ceux qui pourraient râler.

Une fois la carrosserie admirée, il est temps de jeter un œil sous le capot.

Donc comme je vous l’ai dis, les extensions et suites de Carcassonne doivent suivre un cahier des charges simple. On se fiche du thème mais il faut quand même conserver ce qui fait l’aspect poétique du jeu : la construction dominotique de paysage. Ensuite, il faut également garder un lien avec le mécanisme de base qui est la pose de pion pour prendre le contrôle d’une zone et en tirer les bénéfices.

Default

Cahier des charges rempli donc pour ce « Mers du Sud » qui nous propose de construire de jolis petits archipels entourés d’une eau bleue. Si vous connaissez le jeu de base vous allez donc poser la question de savoir comment sont gérés les routes puisque dans la mer normalement… On pourrait certes se passer de routes mais quand même pour faire des frontières et … compter les points des routes ce n’est pas facile. Nous allons donc jouer dans un archipel ou les bateaux ne servent pas vraiment à se déplacer mais à pêcher et pour aller d’îles en îles, on utilisera des routes. Oui mais des routes en palmiers et en coquilles de noix de cocos parce qu’il faut rester cohérent.

Une fois donc retombé sur nos pieds (ouf !) (Ou plouf si vous avez glissé sur la route en peau de palmier) nous retrouvons donc bien les règles de constructions et de pose pour les majorités.

Mais alors ? Quelles sont donc les différences et qu’apporte cette nouvelle mouture autre qu’un petit dépaysement graphique ?

C’est dans la façon de marquer les points. Ici les pions ouvriers placés dans une zone ne rapportent pas de points directement. Ils rapportent en lieu et place des denrées : Les routes-ponts permettent de toucher des Coquillages, les îles rapportent des Bananes, les espaces maritimes des Poissons, les marchés des Navires.

Default

Des Navires ? Oui les denrées ne valent rien tant qu’on ne les a pas vendu. Il faut donc faire des lots qui seront envoyés par navire là-bas. On va donc toucher ses points de victoire en deux bandes : récolte et livraison.

Pour se faire, en début de partie on expose à tous les joueurs 4 tuiles Navires qui indiquent ce qui est demandé comme denrées par les capitaines.

Chaque sorte de cargaison est indiquée sur la tuile Navire ainsi que les points de victoire que cela rapporte (en fonction de la difficulté). Ainsi un Navire demandant 2 Coquillages, 1 Poisson, et 1 Banane rapportera 5 points à qui honore la commande.

Default

Un Navire demandant 6 Marchandises quel quelles soient en rapporte également 5. Le même mais avec seulement 5 Marchandises ne rapporte que 4. Un Navire demandant 4 Marchandises identiques rapporte 3 points.

Default

Le Marché permet de remporter le Navire le plus cher disponible sans avoir à récolter les Marchandises. C’est bien mais c’est difficile.

Voilà donc la grande nouveauté de ce nouveau « Carcassonne » : les commandes. Ce gain en deux bandes réserve donc le jeu en priorité aux joueurs qui connaissent le « Carcassonne » de base et qui souhaite varier un peu les plaisirs (et qui ont déjà testé les minis extensions).

Alors est-ce que ce petit voyage dans les îles vous tente ? Venez nous le dire en donnant votre avis sur la fiche du jeu !

Vous savez tout ou presque.


« Carcassonne : mer du Sud »
Une variation de « Carcassonne » un jeu de Klaus-Jürgen Wrede

Illustré par Harald Lieske et Dennis Lohhausen
Publié chez Hans Im Glück
Francisé par Filosofia
Distribution : Asmodee
Pour 2 à 5 joueurs dès 8 ans
Public : familial +
Durée : 35 min
Prix : non communiqué
Disponibilité : Essen Octobre 2013


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1I don't like

Games this article speaks about

Comments (6)

Default
Vilou
Vilou

à voir mais je n'ai joué qu'à la version "americaine" avec la plage pour départ et je trouvais déjà que l'original restait la meilleure version.

beri
beri

Bon ben ça a pas l'air mal tout ça, même si l'orthographe a piqué les yeux de temps en temps, mon bon Docteur. Ce Carcassonne semble apporter quelque chose de bien différent.

jlamouche
jlamouche

Cher docteur, je vous remercie de montrer le côté terriblement colonialiste de cette image. Il n'aurait pas été difficile d'éviter le cliché. Je ne dis pas que Filosofia est colonialiste bien sûr, mais plutôt que le mythe du bon colon est tellement implanté qu'elle en devient l'illustration naturelle pour un jeu qu'on a choisit de placer dans les mers du sud. Eut-il été gènant de ne pas y faire figurer un blanc ?

mickeylelandais

Ton test positif me donne envie de me le procurer fmoritel :))

Carcassonne a ce petit truc qui me fait vibrer, aucune partie identique.

De plus j'aime beaucoup le thème de cette nouvelle mouture.

MEGG82
MEGG82

@mickeylelandais C'est quand qu'on y joue??

fmoritel
fmoritel

Une excelente mouture, très fluide, le thème fonctionne finalement très bien avec des petites surprises telles que les stocks de poissons qui diminuent après la pêche, et la possibilité de reprendre un de ses meeple lors de son tour même si la zone n' est pas complète. + un matos très agréable, que du bon, du très bon.