1960 : Kennedy contre Nixon

de Jason Matthews and Christian Leonhard
1960 : Kennedy contre Nixon
8.48 
128 reviews

Description du jeu :

Revivez les élections présidentielles de 1960 aux États-Unis par un système proche de celui de Twilight Struggle. En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Description complète

Descriptif établi d’après les règles
Contexte historique
Toutes les élections sont des tournants, mais les élections présidentielles de 1960 aux États-Unis tiennent une place à part dans leur histoire. Les années 1950 furent pour ce pays une période de croissance économique et d’augmentation de leur influence sans précédent. Richard Nixon fut le vice président d’Eisenhower pendant la plus grande partie de ces années. Ses origines humbles le rendirent proche des populations des petites villes, de l’Amérique idyllique incarnant l’esprit des années 1950. John F. Kennedy était tout à l’opposé de Nixon : charmeur, diplômé d’Harvard et rejeton d’une dynastie politique américaine. Kennedy a lancé un défit aux Américains : se confronter aux incertitudes et au tumulte qui émergeait dans les années 1960. Il n’a pas appuyé sa vision dans le passé, mais sur de nouvelles frontières.

Dans le jeu « 1960: The Making of the President », vous incarnerez un de ces deux grands protagonistes s’affrontant pour diriger les États-Unis lors de l’ère de changements qui s’annonçait. Les candidats doivent prendre en compte toutes les problématiques de l’époque, de la guerre froide aux droits civiques. C’est une élection faite à la fois de positionnement et d’élan. Cette opposition a lieu sur la carte électorale des États-Unis telle qu’elle était en 1960. Le jeu utilise le système de card-driven, tous les événements majeurs de la campagne étant représentés : la barbe de trois jours de Nixon, le soutien tardif du président Eisenhower et la question catholique sont toutes des cartes d’événement. Le fameux débat télévisé est également un facteur essentiel du jeu.
En vue des élections qui marquent le dernier tour, les joueurs-candidats doivent chercher à acquérir le soutien des différents États, des médias et prendre la tête sur trois problématiques majeures (droits civiques, économie, défense). Le soutien est représenté par la présence de cubes que l’on peut jouer en dépensant les Points de Campagne mentionnés par les cartes qu’ils abattent à tour de rôle ou en déclenchant les événements relatés par icelles.
La partie se décompose en neuf tours, le sixième et le neuvième étant particuliers, puisqu’ils correspondent respectivement au débat télévisé et aux élections proprement dites. Leurs règles sont entièrement différentes de celles des sept autres tours.
Les sept tours normaux sont accomplis suivant la séquence suivante :
1) Phase d’initiative ;
2) 5 phases d’action ;
3) Phase de momentum ;
4) Phase de stratégie de campagne.
Lors de la première phase, on détermine qui aura l’initiative et on distribue les cartes aux joueurs (six cartes avant le débat, sept après).
Les phases d’action consistent à jouer des cartes : le joueur choisi par celui qui a gagné l’initiative commence et ils alternent jusqu’à avoir joué cinq cartes chacun. Les joueurs ont le choix entre plusieurs possibilités :
* jouer une carte en tant qu'événement ;
* jouer une carte pour ses points de campagne ;
* jouer leur carte de candidat si elle est sur sa face disponible (carte spéciale propre au candidat).
En outre, les joueurs collectent éventuellement des cubes qui seront ajoutés au sac de capital politique en fin de tour.
Dépenser des points de campagne permet de rajouter du soutien au candidat dans les différents États de l’une des quatre grandes régions du pays, celle dans laquelle il se trouve, ou il peut aller dans une autre grande région. Cela permet également de faire de la publicité afin de tenter d’augmenter le soutien des médias au candidat dans une des quatre grandes régions ou d’augmenter son crédit sur une des trois grandes problématiques. Avoir le soutien des états donnera les voix lors des élections ; le soutien des médias rend plus facile d’augmenter son soutien dans les états et permet d’influencer l’ordre d’importances des trois grandes problématiques ; être le mieux placé sur ces dernières permet d’avoir plus d’événements favorables et est important lors de la phase de momentum.
Lorsqu’un joueur joue une carte pour ses points de campagne, son adversaire peut le forcer à déclencher l’événement en utilisant un marqueur de momentum, sauf si celui-ci a pris le soin de prévenir cette possibilité en en dépensant deux.
Une carte jouée en tant qu'événement est défaussée du jeu.
La carte de candidat est utilisée pour ses 5 points de campagne.
Certaines de ces actions utilisent le sac de capital politique : on tire un certains nombre de cubes du sac, ceux qui sont de la couleur du candidat actif sont placés, les autres sont restitués à leur propriétaire (lors de la tentative d’augmentation du soutien des médias ou lors de l’augmentation du soutien dans un état très favorable à l’adversaire par exemple).
La phase de momentum consiste en :
- perdre la moitié de ses marqueurs de momentum (ceux qui permettent de forcer à jouer un événement ou à prévenir cette action) ;
- récompenser par des marqueurs de momentum et/ou des cartes de soutien ceux qui mènent sur les différentes problématiques ;
- diminuer le soutien des candidats sur les problématiques ;
- modifier l’ordre de l’importance des problématique, cette action étant réalisé par le joueur possédant le plus de soutien dans les médias.
La phase de stratégie consiste en :
- mettre de côté sa dernière carte lors des tours 1 à 5 ou ses deux dernières cartes lors des tours 7 et 8 en vue respectivement du débat et des élections ;
- rajouter les cubes accumulés par le jeu des cartes ou rendus par l’adversaire dans le sac de capital politique.
Le sixième tour, le débat, consiste en une sorte de duel utilisant les 5 cartes mises de côté lors des tours précédents sur les différentes problématiques. Lors du débat, la zone des cartes utilisées est spécifique à ce tour : on prend en effet en compte une icône qui représente la problématique et une qui représente le candidat. La valeur des cartes pour ce duel correspond à sa valeur en points de campagne. Le vainqueur sur chaque problématique gagne des cubes de soutien qu’il peut répartir.
Le dernier tour correspond au grand jour des élections. On accomplit alors les actions suivantes :
-les cubes présents sur les cases médias et problématiques retournent dans le sac et les marqueurs de momentum restant sont convertis en deux cubes ;
-on détermine qui a l’initiative ;
-les quatre cartes mises de côté lors des tours 7 et 8 permettent de gagner du soutien dans les états mentionnés sur ces cartes (ce gain de soutien n’est pas automatique et utilise le sac) ;
-on accomplit l’action relative aux événements spécifiques de ce jour ;
-le soutien gagné lors des phases de momentum permet de faire pencher la balance dans les états indécis en faveur de celui qui a le plus de soutien dans la région à laquelle appartiennent ces états ;
-chaque candidat compte enfin le nombre de voix que lui apportent les états qui le soutiennent. Celui qui en compte le plus gagne naturellement la partie.

Matériel de jeu :
- un plateau de jeu ;
- un plateau pour le débat télévisé ;
- 108 cartes ;
- 150 cubes de bois (rouges et bleus) ;
- un sac de capital politique ;
- 2 pions candidats;
- 50 sceaux des États ;
- 12 marqueurs de momentum ;
- 8 marqueurs de soutien ;
- 3 marqueurs de problématique politique ;
- 2 cubes compteur de tours et de phase.

Awards
Default
General Strategy - 2 players Category 2008
Auteurs et éditions

edition 2009
Par Jason Matthews and Christian Leonhard
Illustré par Josh Cappel
Édité par Filosofia
Distributed by Asmodee

This game has been added to the database at Apr 16, 2009


Les avis

8.48 
128 reviews
Smiley
40
Smiley
6
Smiley
56
Like
Vraiment bon
6,90 
kakawette March 6, 2017

Excellente pioche que ce jeu à 2.On est sur une vraie confrontation taillée pour le jeu à 2, et du coup ça fonctionne très très bien.Les cartes avec leur petit coté historique sont très sympa et globalement...

Positive reviews

Les deux plus belles heures de débat qu'il soit...
10,00 

Que dire de ce jeu sinon qu'il est bon ?Que dire qu'on le savoure du début à la fin malgré toutes les incertitudes qu'on a à son égard du haut de sa (pour...

La version adulte de CAMPAIGN MANAGER
8,00 

ayant commencé par le jeu Obama/mc CAin. (voir critique) j attendais de voir le jeu du niveau supérieur. Pffuiiiii c est du lourd.énorme carte des USA,...

C'est pas l'Amérique !
6,00 

Le matériel de Kennedy contre Nixon est de bonne facture mais un peu trop austère à mon goût. Un plateau immense, des cartes et des pions à profusion ne...

Negative reviews

Kennedy & Nixon vs Russkov & Amerlocks ... ça...
2,00 

Personnellement, dans ce genre de jeux et dans la même configuration, mon choix se porte clairement sur Twilight Struggle. Je trouve les mécanismes plus...

un temps que les moins de 40ans ne peuvent pas...
5,00 

J'avoue n'avoir pas été extrêmement emballé par le jeu.Plusieurs raisons, plus ou moins objectives:- explication des règles à une heure tardive: les règles...

Luck driven...
4,00 

Ce jeu me laisse un drôle d'arrière goût. Il n'est pas tout à fait incontrôlable, mais l'éventail de choix réels dont dispose le joueur face à une main...

Mouais....
4,00 

N'arrive pas à la cheville de son grand frere Twilight Struggle.

Grosse déception...
4,00 

Oui, grosse déception car j'avais lu beaucoup de bonnes critiques et le thème me plaisait vraiment.Et pourtant...C'est long, très long. J'ai cru que la...

Give your opinion!Lire tous les avis